Glory Box, le site des filles bien
Bienvenue sur GLORY BOX, le forum des filles bien.

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre GLORY BOX, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Bienvenue parmi nous !


Derniers sujets

Le divorce (ou la séparation) des parents

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vos parents se sont ils séparés ?

26% 26% 
[ 52 ]
74% 74% 
[ 147 ]
 
Total des votes : 199

Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par greymalkin le 21.10.08 12:55

Le divorce, la séparation, la garde des enfants... des sujets qui sont devenus communs pour notre génération. Dans ce topic, on en discute !

Vos parents ont ils divorcés ou se sont ils séparés ? Si vous le savez, combien de temps étaient ils restés ensemble ? Quel âge aviez vous ? Comment l'avez vous vécu ? Pensez vous que le divorce de vos parents a influencé ou pourrait influencer votre vision de l'amour, des couples ou du mariage ?

Au contraire, vos parents sont toujours ensemble, considérez vous cela comme une chance ou y êtes vous indifférente ? Pensez vous que le fait que le couple de vos parents dure a influencé votre vision de l'amour ?

A vous les studios !

greymalkin
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://withacertainsmile.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par Stormy le 21.10.08 13:00

Mes parents ont fêté leur 25 ans de mariage en juin, je trouve que c'est une chance, car c'est malheureusement de plus en plus rare... en plus, ils étaient très jeunes quand ils se sont mariés (20 et 25 ans)
J'espère faire pareil drunken

Stormy
Administratrice
Administratrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par Liberté_ le 21.10.08 13:05

Mes parents sont toujours ensemble. Ils ont 39 ans tout les deux (oui, oui, ils sont tout jeunes Razz!) et sont mariés depuis 18 ans.
Mes deux frères et moi, considérons effectivement cela comme une chance ... En même temps, comment y être indifférents ? Les voir ensemble, plus amoureux que jamais (du moins, ils ont l'air ...), et les avoir "tout les deux" est vraiment super, c'est le cas de le dire.
Mais bon, même si je ne l'espère sincèrement pas, je sais qu'ils sont encore jeunes et que tout peut arriver ...

J'aurais tendance à dire que oui, le fait que le couple de mes parents dure influence un peu ma vision de l'amour ... mais bon.

Liberté_
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par SecretlySheCries le 21.10.08 13:25

Mes parents sont ensemble depuis une vingtaine d'année, et mariés depuis 10 ans je crois.

Maintenant, à mon âge, j'y suis indifférente. Je veux dire, ça ne me conserne plus, c'est LEUR histoire, et même si j'en fais partie je comprendrai leur choix, et je préfère avant tout qu'ils soient heureux.
Mais je considère que j'ai vraiment eu la chance de les avoir tous les deux pendant mon enfance et le début de mon adolescence.

Sinon sur ma vision de l'amour, oui et non.
J'ai un peu du mal à voir mes parents amoureux en fait, je sais pas, je fais un blocage avec ça Héhé. Mais sinon quand je fais pas de blocage ^^, j'me dis que c'est possible de vivre une belle histoire comme ils le vivent, qu'ils partagent beaucoup de choses, qu'ils se connaissant super biens ... Ca me donne une vision cul-cul de l'amour en fait Mol

SecretlySheCries
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par Eïdole le 21.10.08 13:26

Mon père a eu une première femme, très jeune il a eu 2 fils.
Il a divorcé, et a rencontré ma mère à l'age de 27 ans je crois. Elle en avait 15. ( Hé oui, c'est jeune ! Même que ma grand mère avait porté plainte à l'époque Moq Mais ils n'ont rien pu faire, majorité sexuelle ) Bref, il avait la garde de ses enfants. Ma mère était très mature pour son age, elle a aidé mon père a éduqué ses enfants, ils étaient encore très jeune. Peut être 3,4 ans. Ils ne se sont jamais marié. Ensuite je suis née Smile

Ils se sont séparé en mai 2003. Je l'ai vraiment très bien vécu, ma mère a trouvé un appartement à 5 minutes à pied. J'allais chez qui je voulais quand je voulais ^^ Ils s'entendent à merveille, je ne pourrais pas demander mieux Smile Puis moi je préfère en fait. c'est mieux comme ça. J'ai deux petites vies, et j'aime vraiment cette vie là. Je la préfère vraiment en fait. C'est vrai qu'au début de leur séparation, j'ai vu ma mère pleurer dans mon lit, elle dormait avec moi, et m'a expliqué qu'elle allait partir de la maison etc.. J'étais petite quand même.. Ça me fait de la peine pour elle quand même.. En fait mon père avait une autre copine.. Une femme assez proche de la famille. Alors au début c'était un peu chaud, enfin un peu tendu.. Mais ça s'est vite réglé.

Ma mère est resté quelques temps toute seule, et a fini par rencontrer un homme qui est tout simplement le frère de sa belle sœur. Une histoire de famille en quelque sorte. Bien que j'appréciais vraiment la copine de mon père ( normal elle m'a vu grandir, je la connaissais très bien ), Mon beau père j'ai eu plus de mal à l'accepter. J'ai vécu avec ma mère 2,3 ans. Vraiment toute les deux.. Alors le voir débarquer chez moi, et me piquer un peu ma place, c'est vrai que j'étais un peu jalouse surement. Je lui parlais mal etc..

AUJOURD'HUI :

Ma mère vit avec mon beau père dans une maison, elle a déménagé dans le 95. Tout va très bien entre nous, je l'adore. Je l'apprécie même plus que ma belle mère qui elle a tendance à être vulgaire. Mon beau père a vraiment un rôle de protecteur, etc.. Tout le monde s'entend très très bien, on mange même ensemble parfois, tous les 4. Et il n'y a aucuns problème. Ils s'entendent très bien.

Et pareil du côté de mon beau père avec son ex femme et son nouveau mari.. Ma mère et lui passent beaucoup de temps avec eux. En plus nous sommes entouré d'enfants, pleins de bébés, d'ados, de jeunes adultes..
Pourquoi se faire la gueule ? C'est du passé, et si tout les soucis ont été réglés, il faut avancer. Voilà tout.
C'est la vie.

J'ai conscience d'avoir beaucoup de chance, car peu de parents garde une aussi bonne entente par la suite.

WAW Racontage de vie affraid

Pensez vous que le divorce de vos parents a influencé ou pourrait influencer votre vision de l'amour, des couples ou du mariage ?


Je ne sais pas, pour le moment ça n'influence pas, je vis ma vie, avec mes propres rêves, mes propres visions de la vie, et pour le moment ça ne ressemble en rien à toute cette histoire.. Même si je suis consciente, que j'ai peu de chance de rester toute ma vie avec mon chéri. C'est de plus en plus rare de nos jours.


Eïdole
Racine
Racine


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par Sensorielle le 21.10.08 14:05

Mes parents sont toujours ensembles, ils se sont mariés il y a 21 ans (d'aileurs c'est leur anniversaire de mariage dans 3 jours) et se sont rencontré 10 ans plus tot.
J'considère que oui, mon frère et moi, on a eu de la chance, de les avoir auprès de nous, durant notre enfance.
J'pense que leur couple influence ma vision de l'amour.

Sensorielle
Racine
Racine


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par Oxygen le 21.10.08 14:30

vos parents sont toujours ensemble, considérez vous cela comme une chance ou y êtes vous indifférente ?
Mes parents sont ensemble et mariés depuis 31 ans.
J'y suis indifférente oui et non parce que c'est leur vie de couple à eux pas la mienne mais étant jeunes je disais toujours à ma maman "pourquoi tu quittes pas papa?" parce que je ne l'aimais pas à cet époque là ! Mais aujourd'hui je suis heureuse qui s'entendent bien et qu'ils vivent chez eux tous les deux en amoureux !

Pensez vous que le fait que le couple de vos parents dure a influencé votre vision de l'amour ?
Je pense ouais.. mais sans plus !

Oxygen
Vieille branche
Vieille branche


http://www.myspace.com/oxygen3786

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par Arcane le 21.10.08 14:34

Vos parents ont ils divorcés ou se sont ils séparés ? Ouais.


Si vous le savez, combien de temps étaient ils restés ensemble ?
Ils sont restés 21ans ensemble et ont été mariés pendant 17ans.

Quel âge aviez vous ? Ils ont divorcé quand j'avais 15ans, j'étais en 2nde.

Comment l'avez vous vécu ? Je l'ai mal vécu, même si je m'en doutais depuis des années à cause de certains "détails" qui ne trompent pas du genre : ma mère qui dormait sur le canapé du salon prétextant que les ronflements de mon père l'empêchait de dormir, mon père qui n'est pas parti en vacances avec nous pendant près de 10ans, etc, etc...
Bref au fond de moi je le savais et j'avais prévenu mon petit frère (qui a 3ans de moins que moi) pour le protéger, pour ne pas qu'il tombe de haut.
Donc je disais je l'ai mal vécu, car j'ai appris la nouvelle "par hasard", ils criaient en bas et je me suis mise dans la cage des escaliers et j'ai entendu mon père dire (hurler) : "tu n'auras rien de toute façon, barre-toi, je vais partir loin vous me reverrez jamais, etc..."
J'étais effondrée, ils me l'avaient caché (j'ai su par la suite qu'ils avaient commencé les procédures en juillet alors que j'en ai fait la découverte seulement en janvier).
Puis le lendemain, ma mère me l'a annoncé parce qu'elle se doutait que je le savais vu mon comportement et ma tête d'enterrement. Elle a fait l'erreur de me dire qu'elle avait rencontré quelqu'un et qu'elle était heureuse avec lui, qu'il souhaiterait nous rencontrer mon frère et moi. Me dire cela, ce jour là, comme si j'avais eu le temps de tout digérer en une soirée, ça m'a profondément dégouté et mis hors de moi.
De plus mon père est devenu dépressif et venait me voir en pleurant, me disant qu'il aimait ma mère, qu'elle était tout pour elle, qu'il allait la reconquérir. Et au fond de moi, je le voulais aussi, mais il me manipulait et j'encaissais les coups.
Puis il a décidé d'appeler l'amant de ma mère, de le menacer, de le faire suivre, etc...
Je ne vous dis même pas l'ambiance à la maison.
Ah oui, dernier détail, lorsque ma mère m'a annoncé leur divorce elle m'a dit qu'on devait déménager dans 3semaines n'importe où mais que mon père ne voulait plus de nous à la maison.
Bref j'ai tout pris sur moi, de A à Z et l'été d'après j'ai fait une dépression.

Pensez vous que le divorce de vos parents a influencé ou pourrait influencer votre vision de l'amour, des couples ou du mariage ?
Oui j'en suis persuadée. Lorsque je vois comment les choses se sont passées entre mes parents, j'ai peur pour mon avenir car je ne voudrais pas détruire ma relation ainsi. Je me pose des questions sur le mariage en lui-même : est-ce une bonne idée?
De plus depuis le divorce, mon père me présente toutes ses maitresses (car il a une copine officielle qui vit depuis peu chez lui ) et je me dis qu'il devait tromper ma mère également et la faire souffrir. Du coup, j'accorde une importance primordiale à la fidélité dans mon couple (et dans tous les domaines)et ne supporte pas l'idée de pouvoir trahir mon copain un jour ou encore pire d'être trompée car je ne suis pas sure de vouloir sauver mon couple s'il le faisait. Je pense aussi que tous les couples finissent par se tromper (très joyeuse vision de l'amour je sais).
Sinon j'accorde beaucoup d'importance à mon couple et je m'investis à 200% dans ma relation pour éviter de reproduire les erreurs de mes parents, même si je crois à une certaine fatalité et que je me pense capable de commettre certaines de leurs erreurs.

Arcane
Belle Plante
Belle Plante


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par In_uter0 le 21.10.08 14:41

mes parents sont toujours ensemble.
Ils ont failli divorcer plusieurs fois. je crois qu'ils restent ensemble par habitude et par obligation (ma mère ne travaille pas. Sans les revenus de mon père elle n'a rien)
en 2006, mon père a trompé ma mère, il est parti plusieurs mois de la maison (c'était pas la 1ère fois). J'ai cru que cette fois ils allaient vraiment divorcer mais non.

Du coup, et même si ça ne regarde qu'eux, je préfèrerais réellement qu'ils divorcent. Leur histoire est écoeurante. Rester avec quelqu'un et dormir dans le même lit que lui juste pour des questions d'argent et de lâcheté, ça me dégoute.

et oui, je crois qu'ils ont vraiment marqué ma vision de l'amour. je vois l'amour comme quelque chose de sale, de faux, comme un enfermement, une appartenance forcée. Enfin quelque chose qui est forcément malheureux et faux. D'autant que l'un comme l'autre profite de la situation pour "torturer" l'autre (mon père en sachant qu'il tient ma mère par les questions financières, ma mère en harcelant mon père avec ses histoires de tromperie).

In_uter0
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par Mylou le 21.10.08 15:46

mes parents ont divorcé quand j'avais 2 ans
ils sont restés ensemble 4 ans (oui ça a été tres rapide. mariés 1 an apres la rencontre, moi arrivée 1 an apres, et bam)
forcement j'ai bien vecu la separation, jme suis rendue compte de rien, tant que j'avais quelqu'un pour me filer à bouffer Mol

et plus le temps passe, plus je vois à quel point ma mere a eu raison de se barrer.
ça aurait de toute façon finit par peter alors autant limiter la casse
Apres, c clair, c'est à cause d'eux que je suis "anti" mariage

Mylou
Petite graine
Petite graine


http://leslivresdemylou.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par  le 21.10.08 16:14

Mes parents se sont séparés quand j'avais 9 mois. Ca faisait alors deux ans qu'ils étaient ensemble. Quand il se sont rencontrés,Mon pere en avait 34, ma mere 19. Elle m'a eu a 21 ans.J'étais petite, quand c'est arrivé, mais ils ont gardés une bonne entente. Je voyais mon pere quand j'en avais envie & vice versa. Mais meme si ma mere s'est séparé de lui, au fond je savais que mon pere l'aimait toujours Smile Mon père était déja marié mais a divorcé au bout de six ans. Apres ma mere ne s'est jamais mariée alors je pense que je suivrai son exemple



Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par virg2659 le 21.10.08 16:21

moi sont tjs mariés
ma mere avait 14 ans et mon pere 19 qd il se sont rencontrés ma mere s'est mariée a 17 ans et 22 pr monpere
ils ont fete leur 34 ans de mariage en fevrier dc bientot 35 c'est un couple qui dure et c'et merveilleux

virg2659
Poussière d'étoile
Poussière d'étoile


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par Cacahuète le 21.10.08 16:25

Mes parents ne sont pas divorcés ! Mais parfois, je me demande si ce ne serait pas mieux s'ils l'etaient...
J'ai deja fait allusion aux problemes que je rencontre chez moi. S'ils divorcaient, je sais que le vivrais assez mal (peut etre meme tres mal...).
Quand tout allait bien, etant bcp plus jeune, je trouvais ca genial d'avoir mes 2 parents chez moi ! Et plus tard, vers mes 14ans, je detestais les voir ensemble. Ils etaient bcp trop demonstratifs, a la maison, devant nous, comme a l'exterieur, en public... Ca en devenait genant, ils se (excusez moi de l'expression...) roulaient des galoches comme pas possible, en plein milieu du salon, je vous laisse deviner les bruits de succion qui allaient avec... Et en public, pareil. Et puis les allusions assez hot qu'ils se lancaient parfois... Bref, je detestais ca, j'etais genée. On etait la, mais c'est comme s'ils etaient que tous les deux ! Bref, beurk ! Alors avant que tout ne parte en sucette, je ne trouvais pas que c'etait une chance d'avoir 2 parents a la maison...

Ensuite, ils se sont engueulés (et ils s'engueulent encore). Et alors la !! Bah, la cata. L'amour n'existe pas, c'est de la connerie. Ca rime a rien, ca sert a rien, c'est que de l'illusion. L'amour pur n'existe pas ; c'est l'envie de l'autre et le besoin d'avoir qqn avec soi qui est considéré comme de l'amour dans notre société. Bref, la destruction d'un sentiment avant meme qu'il ait existé en moi. Puis bon, on finit par relativiser. Je L'ai rencontré. Et bon, si je suis avec Lui, c'est que qqpart, je dois bien y croire, a l'amour. Mais bon, je crois a l'amour éphémère. L'amour de toute une vie n'existe pas, ca c'est de la connerie selon moi. L'amour, c'est le besoin que ressent chacun d'entre nous de tester ses limites par rapport a qqn d'autre, le besoin de chaque etre a exister, a etre le centre de la vie de qqn. Et y a forcement un moment ou tout part en sucette.

Maintenant, mes parents etaient un couple fusionnel et sans l'un, l'autre n'est rien, n'a pas de vie sociale, pas d'amis, rien en fait. Ils s'ont l'un l'autre, et meme si c'est pr s'engueuler a longueur de journée, ils preferent rester ensemble et s'engueuler, que de se retrouver seul.

Donc, je suis entre les deux situations. Pour repondre, je detestais me retrouver avec eux quand ils etaient en couple (pcq bcp bcp trop demonstratifs et coupés du monde qd ils se retrouvent), et je les deteste aujourd'hui (evidemment, je les aime de tout mon coeur, mais c'est la situation dans laquelle ils mettent la famille que je deteste).

Cacahuète
Belle Plante
Belle Plante


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par Khiera le 21.10.08 16:43

Bon bah moi le divorce de mes parents c'est tout simplement le drame de ma vie hein. Et je peux pas en parler sans pleurer. D'ailleurs voilà c'est parti.

Mes parents sont individuellement des personnes formidables. Ils sont intelligents, cultivés, gentils, droles, ils sont pleins de personnalités et nous ont inculquer d'excellentes valeurs à mon frère et à moi.
Ils se sont séparés quand j'avais 5 ans. Je me souviens parfaitement que mon père est venu me voir dans la salle de bain les larmes aux yeux, après que j'ai pris mon bain, pour me dire qu'il s'en allait. Je ne crois pas avoir compris grand chose sur le coup, je voulais juste que mon papa reste avec nous, et je comprenais pas pourquoi il devait habiter tout seul.

Mais bon, ça avec le temps, tu le comprends, ma mère n'était plus amoureuse de mon père, ils s'étaient connus trop jeune, tout ça, ce sont les aléas de la vie et on n'y peut rien. En plus ils sont toujours les meilleurs amis du monde.

Le problème c'est qu'ils se sont remariés comme des connards. Mon père d'abord :

Ma belle mère est la secrétaire de mairie qui a marié mes parents, elle est sur les photos de leur mariage, c'est trop la classe. S'il n'y avait que ça, ça irait, le problème c'est que c'est qu'elle n'a jamais pu me saquer. On sait pas vraiment pourquoi, mon père dit que c'est parce que je ressemble trop à ma mère, dont elle a toujours été affreusement jalouse. Donc depuis que j'ai 6 ou 7 ans, elle me fait chier. Elle m'interdisait de pousser avec le couteau et m'obligeait à prendre du pain alors que je n'en mange pas, elle m'interdisait de croiser les jambes sous la table, elle m'interdisait de couper ma salade parce que c'est pas comme ça qu'on fait "dans le monde", elle me tyrannisait sur la façon de faire mon lit, me le défaisait 2 ou 3 fois dans la matinée parce qu'il n'était pas fait comme elle le voulait, je n'avais pas le droit de marcher dans ma chambre une fois qu'ils s'étaient couchés, parce que le parquet craquait, je n'avais pas le droit non plus de tirer la chasse d'eau après l'heure du coucher, je n'avais pas le droit de lire dans mon lit parce qu'il fallait que je dorme, elle me coupait tout le temps les cheveux aussi, de plus en plus courts, jusqu'à ce que ma mère pète un cable le jour ou elle m'avait fait une sympathique petite coupe au bol, je n'avais pas le droit de rester dans la maison non plus, parce que les enfants ça devait jouer dehors. D'ailleurs, du plus loin que je m'en souvienne, elle a toujours cherché à m'avoir un minimum dans les pattes. Je ne venais pourtant qu'un week end tous les 15 jours. Donc quand j'étais chez mon père, je n'avais le droit de rentrer que la nuit tombée, autrement je devais jouer dehors. Je ne pouvais rentrer que pour manger. Le pire c'était en vacances : on allait toujours en juillet chez ses parents, dans le sud. Ils habitaient une espèce de résidence avec une piscine où tout le monde allait. Je devais tout le temps y être. Partir à 10h le matin, rentrer à 13h pour manger, y repartir à 14 et y rester jusqu'à 18. Si je pouvais repartir encore après jusqu'à 22h, c'était mieux. Donc je restais au bord de cette piscine des heures durant, j'essayais de me faire des amis parce que ma soeur et ma cousine avaient des amis, "bah tu vois nini et gaelle, elle ont pleins de copains et copines, comment ça se fait que toi personne veut rester avec toi, comment ça se fait que toi tu ne te fais pas des amis à la piscine ???". C'était hyper humiliant, j'essayais à tout prix de jouer avec les autres enfants, quand j'arrivais à me faire une copine elle partait, ou ne revenait pas l'année d'après... Ma belle mère est une teigne toute seule, mais en association avec sa mère, c'est Hiroshima : elles avaient toutes les deux toujours une charmante anecdote pourrie à raconter sur ma mère et sa famille, et la vieille a quand même réussi à dire que j'étais le diable, et que si je ne me lavais pas avec un gant dans la douche, c'est parce que je me touchais. J'avais, allez, 13 ans. J'ai refusé de retourner la bas quand j'ai eu 16 ans, je crois.

Voilà, donc ça a duré à peu près comme ça jusqu'à il y a 6 mois. Elle voulait de moins en moins qu'on vienne, mon frère et moi, comprenait pas qu'on veuille continuer à voir mon père tous les 15 jours, inventaient toujours des nouvelles règles qu'il fallait suivre sinon c'était le gros scandale, jusqu'à ce jour, où je ne l'ai pas remercié elle personnellement pour le chèque que mon père m'avait fait, afin de payer la caution de mon appart. J'avais eu mon père au téléphone, lui avait dit de la remercier elle aussi, mais non, je n'avais pas passé un deuxième coup de fil pour la remercier elle, donc ce fut le drame. Et ce jour là je crois que c'est le seul et unique jour où je lui ai répondu (auparavant j'ai toujours cédé, parce que je ne voulais pas décevoir mon père). Donc là elle m'a balancé que j'étais pas chez moi et que j'avais qu'à me casser si j'étais pas contente. Mon père l'a engueulé, moi j'suis partie pleurer dehors comme une vieille merde parce que j'ai jamais été capable de lui tenir tête. Et puis mon petit frère est descendu, lui a demandé ce qu'elle m'avait dit pour que je pleure comme ça. Elle a baragouiné un truc, mon frère lui a dit très calmement qu'elle mentait, qu'elle avait dit que je n'étais pas chez moi, que si je n'étais pas chez moi alors lui non plus, et qu'on ne reviendrait plus.

Voilà, depuis j'ai plus jamais remis un pied chez mon père tant qu'elle était là. Je vois mon père quand même souvent, chez ma grand mère maternelle ou chez moi, on se promène tout ça, comme si de rien n'était, mon mec a mis les pieds dans le plat la semaine dernière pour qu'on essaie d'organiser une confrontation... Mon père est un peu désespéré, il divorcerait bien s'ils n'avaient pas la maison en commun... Bref, il recule pour mieux sauter. Moi je me suis résolue : ma belle mère est une conne, voilà. Je chercherais plus jamais à lui plaire.

Ma mère, elle, s'est mise assez vite avec le mec avec qui elle trompait mon père, un américain qui s'est installé chez nous. Un mec violent, toxico, complètement dingue. Il a rendu ma mère complètement cinglée, ca a complètement pourri mes relations avec elle pendant des années, il voulait jamais s'impliquer dans notre éducation mais se génait pas pour me mettre des beignes ou balancer mon petit frère contre un placard, je me souviens d'une fois où il a entrepris de taper ma mère parce qu'elle l'avait appelé "monsieur", que je lui avais sauté sur le dos pour qu'il la lache, qu'elle était allé dans la salle de bain pour soigner sa lèvre ouverte et qu'elle m'avait dit que "c'était pas grave", que c'était elle qui lui "avait fait pété les plombs". Je me souviens que je m'étais sentie très inutile ce jour là.
Ce qui est bien, c'est qu'il nous obligeait à parler anglais à la maison, et que depuis lors je suis bilingue. Quand j'étais gamine j'avais même pas d'accent français, il était très fier. Parfois il débarquait avec une console de jeu sous le bras, on savait pas pourquoi, d'autres fois il me coursait dans la maison parce que je m'étais pas lavé, il était complètement fou.
Il a quitté ma mère, qu'a fait une dépression de folie, il est un peu revenu, il rentrait dans ma chambre, retournait un truc et repartait, mais j'avais pas peur de lui. Lui je lui répondais. J'ai d'ailleurs pour ça été affublée du charmant sobriquet de "smart ass remarks". Voilà, un jour il a déposé des meubles devant notre porte d'entrée, parce que ça lui avait pris, je l'ai appelé devant ma mère et je l'ai sommé en anglais de venir les chercher, je l'ai insulté de tous les noms, toujours devant ma mère et sans accent français, et ça a été fini.
Je l'ai recroisé une ou deux fois dans la rue, j'ai eu tellement peur que j'ai fondu en larmes.

Alors depuis j'ai pardonné à ma mère, j'ai pardonné à mon père, mais je sais pas trop quoi faire de tout ce passé que j'ai sur les bras. Je pleure tout le temps parce que j'ai l'impression qu'on m'a privé de mon père, que quand il mourra je n'aurais pas assez profité de lui, j'ai encore beaucoup de mal à accepter que ma mère ai des gestes d'affection envers moi, je supporte difficilement qu'elle me touche, et je rêve d'un mariage heureux qui durera 50 ans, et de toutes les fondations et la stabilité que je pourrais offrir à mes enfants... J'ai par contre très peur des relations que j'aurais avec ma fille, plus tard. J'ai peur d'être une très mauvaise mère avec elle.

Donc à la question "est ce que le divorce de vos parents a influencé votre vie", je répondrais oui.

Khiera
Fondatrice
Fondatrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par Khiera le 21.10.08 16:54

Bon j'suis désolée j'ai sorti tout ça d'un coup, j'ai un peu honte maintenant.

Khiera
Fondatrice
Fondatrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par Luana le 21.10.08 17:04



Pensez vous que le divorce de vos parents a influencé ou pourrait influencer votre vision de l'amour, des couples ou du mariage ?

Le divorce de mes parents je l'ai vécu à l'âge de 5ans, donc j'ai pas une super bonne vision de l'amour. Du moins avant. J'étais contre le mariage, je ne croyais pas en l'amour..Et puis depuis que j'ai rencontré mon chéri, et que j'ai grandi, j'ai complètement changer de vision. Je me dis que l'histoire de mes parents est différente, et puis je vis au jour le jour. Je sais que l'amour n'est pas facile, et le point positive c'est que j'arrive à garder les pieds sur terre. Je sais que sa ne durera pas forcément éternellement, et j'essaie de tirer les erreurs de mes parents pour essayer de pas commettre les mêmes avec mon chéri: la routine, tout faire trop jeune, se mettre dans des galères..


Dernière édition par Luana le 22.05.11 2:47, édité 1 fois

Luana
Racine
Racine


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par Darkshines le 21.10.08 17:53

Mes parents ont divorcé, ça doit faire 4/5 ans je crois. Ils sont restés ensemble 26 ans. Ils ont eu ma soeur, et apparement ça s'est détérioré, j'ai été conçue pour les "rapprocher", sauf que ça n'a pas eu l'effet escompté. Je ne me souviens d'aucune marque d'affection, de tendresse, d'amour tout simplement entre eux.

Ils ne se disputaient pas, ils ne se parlaient pas du tout. Et c'est pas un euphémisme, mon père pouvait littéralement pas décrocher un mot pendant des jours voir des semaines, encore moi j'avais le droit à quelques mots et encore ça dépendait. Ma soeur ayant 10 ans de plus que moi, n'habitait plus à la maison donc c'est moi qui me retrouvait toute seule et supporter ça.
Bref il y a 4 ans, un après midi où je n'avais pas cours, ma mère et moi avons fait nos valises et nous sommes parties de chez nous, sans un mot, sans rien.
Depuis je n'ai pas parlé à mon père, ni vu. Ma soeur continuait à lui parler mais il a coupé les ponts avec elle. Pour moi, je n'ai plus de père.
C'est pas qu'il était méchant en plus mais voilà c'est vraiment horrible de vivre avec quelqu'un qui ne vous adresse pas la parole. Il y a des souvenirs qui marquent...Je ne pouvais pas passer une soirée chez des amis, ma mère ne voulait pas rester seule avec lui, elle avait peur qu'il devienne violent, donc elle restait en ville, venait me chercher et on rentrait à la maison. J'ai même passé des Noëls chez ma meilleure amie. Sinon quotidiennement on dinait toutes les deux avant lui, et on se planquait dans nos chambres. En y repensant, il aurait mieux fallu avoir une bonne confrontation. Enfin remarque je suis pas sûre, j'ai du les séparer un jour, peu avant qu'on parte. Ca a du être l'élement déclencheur pour ma mère...

Donc nous sommes parties habiter toutes les 2 dans un tout petit appartement. J'ai appris qu'elle avait un copain depuis assez longtemps...Et je l'ai très mal pris. Je lui ai jamais vraiment avoué mais elle l'a bien compris.
Maintenant elle habite avec son copain, que je n'aime pas vraiment d'ailleurs, mais je fais des efforts pour elle.

En somme, j'ai très mal vécu leur divorce mais je n'en jamais parlé, c'est la première fois aujourd'hui et ça fait du bien...
Et sans doute oui, ça influence ma vision de l'amour, des couples, du mariage surtout. Ma plus grande peur est de devenir comme mon père, on se ressemble beaucoup physiquement et je suis d'une nature aussi très susceptible et lunatique. Et ça m'inquiète beaucoup, je ne veux en aucun cas lui ressembler et faire souffrir les gens comme ça.
J'ai toujours rêvé d'avoir une famille unie, les grandes réunions pour les fêtes etc... J'espère juste que j'arriverais à faire en sorte d'en avoir une comme ça.

Darkshines
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par Sandra50 le 21.10.08 17:55

Mes parents sont entrain de divorcer, on est là eux, ma sœur et moi, tous les quatre sous le même toit, c'est pas toujours les jours faciles mais ça pourrait être pire je pense... Mes parents restent en bons termes même si ils s'engueulent souvent. Ils ont été mariés 23 ans, ils ont 46 et 48 ans, ils ont connu pas mal de coup dur dans la vie par la société de mon grand père, celle de la famille et celle de mon père. Le plus dur je pense, est derrière moi. J'avoue que ses six derniers mois les coups durs se sont vite accumuler et j'ai eu pas mal de période 'noire'... Il faut revenir a ce fameux putain de premier jour où c'est presque tout mon monde qui s'est écroulé, comme ça un samedi vers 11h sur mon simple ordinateur... Je tombe sur des photos de vacances, visiblement de ma mère, bras dessus / bras dessous avec un homme, il m'a fallu pas plus de 15 secondes pour réaliser qu'il s'agissait de son super-patron... Une autre photo, son patron en maillot de bain sur un transat, une nouvelle où cette fois ci l'ambiguïté n'est plus possible, coktails à la main "vient qu'on se fasse un bisou"... Et ça... Je peux même pas décrire... Un coup de massue dans le cœur. Peut être même pire. Je devais être à 40 lieux d'imaginer que ma mère et mon père n'était pas un couple relativement banal, le schéma de famille parfait ou autre. Mais j'en ai pas parlé, j'ai rien dit, et pendant peut être deux mois je me suis torturé de questions... Puis j'essayais de me convaincre que non, je m'étais trompé, que c'était pas possible... Parce que je voyais mes parents, mine de rien, continuer à faire comme s'ils s'aimaient. Et puis y'avait ces conversations que j'entendais le soir, il parlait d'autres gens qu'ils voyaient... C'était dur, très dur. Puis je prenais sur moi, et pendant encore 2 mois j'ai continuer comme ça, j'en ai jamais parlé à personne... Et puis y'a eu les vacances d'été, je suis partit avec une amie à Madrid, et à mon retour, ma mère m'annonce un midi, sourire au lèvre, qu'avec mon père c'est fini depuis janvier et qu'en effet elle a quelqu'un d'autre, et qu'il s'agit bien de son super-patron. Elle avait l'air de trouver la situation plutôt amusante elle, et ce n'est environ qu'une semaine après, qu'un soir je me suis retrouvée seule chez moi avec mon père, et que j'ai compris que lui, contrairement à elle ne trouvait pas cette situation si risible, et il m'a expliqué, qu'en réalité il y'avait 4 ans que ma mère fréquentait son super-patron, comment il l'avait appris, et comment il l'avait enduré... Je me rappelle qu'il m'a dit "Souviens toi bien une chose, on ne retient pas quelqu'un qui veut partir" et là aussi, un coup de plus, j'ai eu l'impression d'avoir été complètement trompé par ma mère durant les 4 dernières années, alors je me suis promis d'oublier tous nos souvenirs de famille entre mes 11 et 15 ans.... Le mois de juillet est passé comme ça, puis est venu le mois d'aout, si du côté de ma mère ma grand mère qui est elle aussi divorcée elle a très bien compris la nouvelle, mes grands parents paternelles, eux, du genre à vivre avec 50 ans de retard ont tout simplement refoulé totalement l'idée. Alors ils se sont permis d'insultés mon père, et je pourrais jamais oublier ce jour, où quand j'ai demandé à mon père de m'en parler il a fondu en larme, et ça c'était peut être une des choses les plus dures que j'ai vu durant ma vie... Mais mes grands parents ont continués sur cette lancée, un soir vers 18h, ils sont venus à la maison sans être invité, j'étais seule avec ma mère, mon grand père est rentrée et il a dit à ma mère "Désormais je vous serre la main.." il a commencé comme ça, et il a continué "Vous savez très bien ce que je pense de tous ça, avec mamie on se disait bien que vos promotions professionnels n'étaient pas dû à vos compétences, parce que vous n'êtes qu'une incapable et..." et il a débité les pire horreurs à ma mère, comme ça pendant cinq minutes, devant moi, sans soucis.
C'est la dernière fois que je les ai vu. Mon père est retournée les voir, c'est expliqué avec eux sur leur comportement, c'est engueulé avec mon grand père, à alors appelé ma grand mère a venir ici seule, c'est engueulé avec elle à son tour, et là encore j'étais là. Et puis finalement y'a eu le mot de la fin, ou peut être l'avant dernier, mon père est allé les voir un jour, et mon grand père con comme il peut l'être en est venu au main avec mon père. Oui tapé son fils à 72 ans ça lui fait pas peur. Et ça c'est peut être la chose la plus impardonnable qu'il est pu faire. Maintenant ça fait 3 mois qu'on ne les a pas ré-entendu. Peut être une prochaine et dernière fois, à leurs funérailles.

Donc oui je pense que ce divorce m'a influencé, j'ai grandi, j'ai maturé d'un coup. Il y a beaucoup de chose que je suis plus à même de comprendre. Même ma personnalité en a été changé, c'est peut être ça qui nous a éloigné avec Xavier dailleurs. Bref, pour le moment nous en somme là, à mi-parcours... Bientôt un déménagement, la vie séparément, et la rencontre avec J. le compagnon de ma mère. Mais le plus dur est derrière mois, enfin je pense.

Sandra50
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par Leelah _ le 21.10.08 18:04

Au contraire, vos parents sont toujours ensemble, considérez vous cela comme une chance ou y êtes vous indifférente ?
Mes parents sont ensemble depuis 25/26 ans par là. Et je trouve que c'est une chance d'avoir toujours mes parents ensemble.

Pensez vous que le fait que le couple de vos parents dure a influencé votre vision de l'amour ? Bah déjà sa ma montrer que le grand amour existe, celui qui durera presque toute notre vie, la preuve mes parents. Sa me le montre en quelque sorte, après c'est l'histoire a mes parents.

Leelah _
Belle Plante
Belle Plante


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par Valkyrja le 21.10.08 19:02

J'ai mis non, mes parents sont mariés depuis, heu (effort de calcul x)), presque 18 ans, et s'entendent mieux que qui que ce soit d'autre. Je suppose que c'est une chance, même si on fait avec ce qu'on a de toute façon.

Par contre, c'est au niveau de la vision de l'amour que je pèche, parce que malgré cet exemple idyllique, j'ai dans l'esprit que l'amour doit forcément finir un jour ou l'autre, je crois que j'ai été joliment choquée par la séparation de mon oncle et de ma tante il y a quelques années, et que j'avais juste pas vue venir. Donc mes parents ont beau ne pas être séparés, je doute que l'amour dure éternellement, pour moi en tout cas.
Mystère.

Valkyrja
Vieille branche
Vieille branche


http://valkyrja-tenderisthenight.blogspot.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par Haria. le 21.10.08 19:24

vos parents sont toujours ensemble, considérez vous cela comme une chance ou y êtes vous indifférente ? Mes parents sont encore ensemble, ils ont fêté leurs 32ans de mariage il y a un mois.
C'est assez difficile, il y a quelques disputes, des problémes de santé, des méchancetés qui volent par ci par la alors des fois j'ai pas envie de considérer ça comme une chance et d'autre si. Mais 5 enfants, 32ans de mariage je suis fiére Very Happy et oui c'est une chance.

Pensez vous que le fait que le couple de vos parents dure a influencé votre vision de l'amour ?
Hum, je ne sais pas trop, ils se sont mariés à 21 ans, c'est trés jeune, et ils n'ont connus personne d'autre. D'une certaine maniére je me dis que je serais comme eux, j'aurais un vrai copain avec qui ça durera toute ma vie mais je ne pense pas. J'ai envie de dire que " c'est plus comme ça de nos jours " c'est peut etre une illusion que je me fais mais je le pense, un peu.
Par contre le couple de ma soeur n'a pas duré, et elle a deux enfants, du coup j'ai les deux cas de figures, donc j'ai une vision de l'amour un peu " flou " et sans grande conviction.

Haria.
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par Dawn le 21.10.08 19:32

vos parents sont toujours ensemble, considérez vous cela comme une chance ou y êtes vous indifférente ? Pensez vous que le fait que le couple de vos parents dure a influencé votre vision de l'amour ?

non pas forcément une chance (enfin si du point de vue où ya pa de problème de garde, d'histoires..quoique..)
je sais que si ma mère avait su comment la situation entre elle et mon père évolueraient, elle aurait divorcé plus tôt. Maintenant, elle ne le fera plus car elle n'a pas la force de se refaire une nouvelle vie et probablement parce qu'elle a encore des sentiments pour mon père, mais je sais que souvent elle est malheureuse.

çà n'influence donc pas ma vision de l'amour, ce qui me fait juste peur dans la société actuelle, c'est les gens qui se séparent pour un oui ou un non, l'impression que c'est plus difficile de construire quelque chose de durable.

Dawn
Belle Plante
Belle Plante


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par  le 21.10.08 19:33

Khiera bouquet çà a du etre horrible Triste J'ai les larmes aux yeux la



Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par Ysatis le 21.10.08 20:03

'Tain Khiera, sérieusement, ton histoire m'a mis en rage, vraiment, je suis désolée que tu ai du traverser tout ça - surtout cette histoire de belle mère - et j'espère que ça finira par s'arranger avec ton père... Mais vu comme tu en parles, je pense que vous finirez par vous "retrouver", forcément, même si c'est pas si simple que ça et que je n'ai pas grand chose à dire là dessus...

Pour ma part, mes parents sont toujours mariés, ils se sont rencontrés vers 22 ans, et se sont mariés à 30 ans. Ils ont la cinquantaine.
Je le vois, bien sur, comme une chance, même si leur relation n'est plus la même aujourd'hui. En fait, je doute qu'ils s'aiment encore "d'amour', ce que je vois surtout, c'est qu'ils ont vécu énormément de choses ensemble, qu'ils ont tous les deux une grande complicité et s'entendent toujours aussi bien. Et qu'ils ont la même vision de la famille. Alors j'ai tendance à penser qu'ils ne se sépareront jamais, quoi qu'il arrive. Je l'espère en tout cas ; je l'espère aussi parce qu'au fond, j'ai peur de ce qu'ils deviendraient si jamais cela devait arriver un jour. Je pense que ma mère partirai s'installer dans une yourte en Mongolie (sérieusement), et j'aurai extrêmement peur que mon père finisse par se marier avec une russe débile - même si ce n'est pas son genre.

Ma mère, quand j'aborde le sujet avec elle, est assez directe. Elle me dit qu'elle n'aime plus mon père comme avant, que ce n'est pas un amour passionnel, mais plutôt quelque chose de "rationnel", destiné à durer. Et que pour elle, l'amour passionnel ne pouvait pas durer éternellement. Enfin, j'ai un peu du mal à bien l'expliquer, mais quand elle le fait, ça me parait souvent évident.

Alors oui, leur couple a quand même influencé ma vision des choses, même si au fond de moi j'ai cette petite illusion naïve de trouver l'homme de ma vie dont je serais éternellement amoureuse et vice versa, je sais que ce n'est pas toujours le cas. Et que ce qu'il faut avant tout, c'est de la complicité, et une même vision de la vie, pour pouvoir durer.

Ysatis
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par Aislinn le 21.10.08 20:25

Ah le problème de mes parents, je suis en plein dedans.

J'explique vite fait le topo. Ma mère a fait 2 AVC, la première y'a 13 ans l'autre 9 ans, elle a par conséquent considérée comme une personne handicapée, et depuis elle a fait pas mal de conneries, comme entre autre tromper mon père.
Et il y'a 3 ans, du jour au lendemain elle a décider de partir dans le sud (sachant que j'habite en région parisienne). Donc après 12 ans de mariage mon père a engager un divorce a l'amiable. Sauf que, ma mère a commencer à penser que mon père voulait l'arnaquer. Donc elle a decider de changer de modalités, et depuis 3 ans maintenant ils sont dans une procédure qui nous pourrie la vie à tous, entre les histoires de pensions et de tutelles. Je suis tout de même contente qu'elle soit partie, car la paix est revenue chez nous, elle avait souvent trop bu, ramenait des mecs bizarres chez moi et on s'engeulais tout le temps. Maintenant je n'attend plus qu'une chose, que la procédure se termine pour qu'on puisse avancer ( car le divorce nous empêche de faire des travaux chez nous...)
En attendant, mon père est toujours célibataire; et ma mère sort avec des pauvres types qui lui pique tout son argent,au final elle est fauchée et j'la vois jamais( genre une fois par an...). Mais j'me suis fait une raison...

Aislinn
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par PrettY-Attitude le 21.10.08 20:26

Vos parents ont ils divorcés ou se sont ils séparés ? Alors en fait, c'est une longue histoire. ma mère a rencontré son premier amour à 17 ans, avec qui elle s'est mariée et à eu deux enfants (mon frère et ma soeur quoi), puis ils ont fini par divorcer quand ma soeur avec 12 ans, soit en 84. Mon père de son côté était marié, il avait essayé d'avoir un enfant mais sa femme avait fait une fausse couche, il a rencontré ma mère en boite, puis bon ils se sont fréquentés et se sont mariés quand j'avais 3 ans. (je zappe les détails, ah si quand même, mes parents ont 9 d'écart, ma mère a 60 ans et mon père 50 (il est de fin d'année))

Au contraire, vos parents sont toujours ensemble, considérez vous cela comme une chance ou y êtes vous indifférente ? Pensez vous que le fait que le couple de vos parents dure a influencé votre vision de l'amour ?
Et bien disons que je pense que c'est une chance parce que vivre au quotidien avec ses deux parents qui s'aiment, ya pas photo, ça aide. Mais s'ils se séparent, c'est que ça vaut mieux alors... Ce que je trouve étrange, c'ets qu'ils s'aiment encore après tout ce temps, comme au premier jour, ils restent pas ensembles juste pour moi, ils s'aiment vraiment :O
Je pense pas. Puisque je ne crois ni au grand amour, ni à la longévité d'une relation, tout du moins pas sans une écartade.
De plus, je suis contre l'institution du mariage, alors je ne compte pas ma marier. Je vivrais peut-être longtemps avec un homme, mais j'ai du mal à m'imaginer vivre quelque chose de 20 ans voire plus avec la même personne. Mais qui sait ? Je n'ai même pas 17 ans !

PrettY-Attitude
Poussière d'étoile
Poussière d'étoile


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par Megaline le 21.10.08 20:31

Mes parents sont toujours ensemble, ça va leur faire bientôt 20ans de mariage, il me semble. Je considère ça comme une chance, j'aurais pas aimé qu'ils se séparent (et j'aimerais pas non plus qu'ils le fassent un jour même si c'est quand j'ai 50 ans Mol). Je peux pas trop expliquer pourquoi, fin c'est naturel, le désir de vivre avec les deux, qu'on reste une famille ultra soudée (cela dit j'ai une amie que je connais depuis ma naissance dont les parents se sont séparés, mais qui sont restés les meilleurs amis du monde...on fait des fêtes avec le pere, la mere, le nouveau mec de la mere, la nouvelle meuf du pere, l'ex du pere...XD)..

Ensuite, concernant ma vision de l'amour, jpense pas que ça l'aie beaucoup influencée...peut-être que s'ils étaient séparés j'aurais été influencée, mais je sais assez bien faire la part des choses, je considère pas mes parents comme l'exemple absolu, ni rien, donc...je jugerai sur mon propre couple ^^

Megaline
Petite graine
Petite graine


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par effet-ralgan le 21.10.08 20:38

Mes parents ont divorcé lorsque j'avais 3ans. J'ai pas eu vraiment conscience de ce qui se passait je pense, mais ça a tout de même eu des influences sur ma manière d'être à l'époque et maintenant. Etant gamine, lors de la sépération, j'ai eu des problèmes d'élocution, je me suis mise à zozoter, je confondais des lettres ("bonjour, j'm'appelle Tamille, j'ai des Topines et j'fais les Tourses au Tora" Mol ). J'avais des comportements assez violents aussi, je mettais des coups de pieds dans chaises et tables pour extérioriser.
En grandissant, je ressentais pas trop la différence, je voyais mon père un week-end sur deux, je vivais avec ma mère et ma soeur, c'était super, j'aimais ça. Puis mon père a rencontré une femme, une connasse qui me violentait et m'humilier, donc les soucis ont commencé, on s'est éloignés avec mon père jusqu'à ce qu'il déménage en Haute-Savoie (je suis en Lorraine moi). Donc, on n'a plus vraiment de relations et donc c'est assez compliqué.
J'ai souffert de ce divorce, c'est sûr, mais en même temps, je n'imagine pas mon père rendre heureuse ma mère, et je ne m'imagine pas vivre avec eux deux ensemble. Je préfère cette situation je crois en fait...

effet-ralgan
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par Havaïanas le 21.10.08 20:42

Mes parents sont toujours ensemble. Ils se sont rencontré quand ma mere avait 17ans, et mon pere 22. Ils se sont marié quand ma mere est tombé enceinte de moi, je soupconne une pression familiale du coté des parents de ma mere.... Ca fais donc 21ans qu'ils sont marié.... Mais bon. Ca a pas toujours ete tout rose tout beau. Je me rapelle de supers bons moments, des sorties en famille, avec ma soeur on les regardait genre en pique nique batifoler sur la plage, se sourire, s'embrasse, se taquiner....
Mais je me rapelle aussi de soir ou, apres manger, ils nous disait d'aller se coucher, on restait dans les escaliers, et on entendait mon pere gueuler, et ma mere pleurer.
C'etait souvent pour un truc bidon, du genre une mauvaise prononciation de phrase de ma mere (elle est né sur une ile minuscule et n'en avait jamais bougé, et ils parlaient un patoi, comprehensible par un francais, mais plein de faute quoi, et mon pere en bon lyonnais, faut dire qu'il aimait pas)
Puis on est rentré en france, quand j'avais 13ans. Ils sont pas resté longtemps au chomage, on habitait chez mes grand parent de france, qui aime pas trop ma maman, pi on a trouvé un appart (HLM) et ca se passait bien.
Pi mon pere est devenu alcoolique, il pouvait boire deux bouteilles entiere de vin, ou une grosse moitié de bouteille de wiski, et apres ils nous insultait, de bonnes a rien (ma mere, ma soeur et moi) de debiles mentales, il jetais des verres contre les murs, on avait tres peur. J'ai plusieurs fois essayé de lui en parler le lendemain, mais il niait, il disait "tu crois vraiment que je suis si con" " je m'en souviendrai, arete de mentir, tu cherches quoi, a ce que j'aille en prison, vous seriez contente, je serais plus la pour vous faire chier, mais vous inquietez pas, je vous enverrai de l'argent, je sers bien qu'a ca..." C'etait horrible....
Ca a durer comme ca tout le temps que j'etait au lycée, puis a la fac.
En plus il est routier, donc partait tres tot (ma mere s'est TOUJOURS levé en meme temps que lui pour prendre le café avec lui, puis elle se recouchait) et rentrait tard, et meme des fois, au moins une fois par semaine, ne rentrait pas car il allait trop loin en camion. Et quand il rentrait, ca lui arrivait de pas dire un mot, de manger et de se coucher.
Des que je suis partie de la maison, apparement, il s'est beaucoup calmé, je ne dirai pas qu'il ne se cuitait jamais a la maison, mais beaucoup beaucoup moins. Et paradoxalement, nos relations qui etait plutot tendu, sont devenu au fur et a mesure plus affectueuse, plus complice...
Et entre temps, on a appris la maladie de ma mere. Une maladie dont on ne peux guerir, et qui a beaucoup diminué son esperance de vie.
Aujourd'hui, ils sont tout les deux tout les jours, je suis plus la, ma soeur egalement a pris son envol. Je me demande comment c'est a la maison.
Est ce qu'ils sont resté ensemble "pour nous", puis que maintenant qu'on se debrouille, ils vont se separé?
Est ce qu'ils s'aime encore, ou est ce que mon pere ne peux se resoudre a quitter ma mere, malade, avec juste son boulot d'assistante maternel ?
Je ne sais pas....
Je veux qu'ils soient heureux, ensemble ou pas, heureux tout les deux. Je pense que tout se "joue" maintenant qu'il sont que tout les deux le soir.

Edit> Du coup j'etais tellement emu de raconter tout Ca, que j'ai oublié une question....
Je pense que l'histoire des parent influence toujours, plus ou moins mais toujours, la vie de leur enfants. Que se soit en bien ou en mal.
Perso je me suis toujours dit que je ne serais/voudrais jamais etre comme ma mere. Je la trouvais soumise, et meme des fois a avoir peur a en pleurer de mon pere. Je ne veux pas d'une vie comme ca.


Dernière édition par epidermique le 21.10.08 22:13, édité 1 fois

Havaïanas
Racine
Racine


http://epidermique.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par greymalkin le 21.10.08 20:57

Bon alors je tiens à dire que je m'en veux un peu d'être l'auteur d'un sujet aussi lourd là. Mais si, ça fait thérapie, je suis contente pour vous.

Et franchement, je fais partie des filles "qui auraient voulu que leurs parents divorcent", mon père étant maniaco-dépressif et donc c'est bof de vivre avec lui, mais à vivre ce que vos familles ont traversé (parce que bon manifestement c'est rarement une histoire de couple le divorce malheureusement), je me sens finalement chanceuse pour nous : mes parents, ma fratrie, moi, que mes parents aient pas divorcés (ils se sont séparés quelque fois, plus ou moins longuement, toujours à l'initiative de mon père). Je pense qu'ils divorceront jamais, sinon ça aurait déjà été fait.

Leur "amour" (comme une fille qui a répondu précédemment, j'ai pas de recul sur leur vie amoureuse, et tant mieux d'ailleurs) m'a influencé dans le sens où j'ai pigé que tu pouvais pas changer les gens, ils peuvent changer, si eux le veulent, mais il faut pas être avec quelqu'un en se disant "oh son caractère va changer, avec les enfants, avec ceci, avec cela", car ça n'arrive pas. Mais ils m'ont appris de bonne valeur, typiquement, que le mariage c'est plutôt pour la vie et plutôt possible.

Franchement, un couple qui dure comme les parents de Etoya moi ça me va.

greymalkin
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://withacertainsmile.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par Guarana le 21.10.08 21:07

Si vous le savez, combien de temps étaient ils restés ensemble ?
Ca fesait .. heu ... 14/15 ans qu'ils étaient ensemble .

Quel âge aviez vous ?
Jvais 13/14 ans

Comment l'avez vous vécu ?
Mon pere travaillait tout le temps, en semaine .. un jour a Paris, un jour a Brixelles, l'autres a Orléans, un autre a Chamberry, sachant qu'il été censé habité avec ma soeur ma mere et moi, a Rennes .
Un jour de juin, en 4e, juste pares etre revenu d'Angleterre, j'ai trouvé une discution de ma mere et de son amant, qui jusqua ce moment la me laissé deviné qu'il pouvait se passé quelquechose entre elle et lui . Mais cette conversation, c'est simple, jlai pas digéré . " tu te fais du soucie pour rien, il se passe rien entre lui et moi, mais n'en parle pas a papa " ouai maman ... Jadore l'opposition, la nuance qu'on pouvais constaté dans la phrase quoi . Jsuis partie en vacances chez mon cousin, dans le Var ( comme tous les ans ), et je m'était pété une jambe en sautant d'une berge d'1m80, enfaite, j'etait pas censé faire un plas ventre ( faut pas cherché mon cousin et moi on a toujours eu des jeux bizare ), que ma mere m'a appelé pour me dire " papa et moi, on divorce " . Mouais, j'etait treeeees loin de m'en doutéeeeee -_-
Donc ces mois la on été dure, jai toujours mon ancien journal intime qui me servait de craché tout mon venin sur ma mere tellement jlui en voulait .
Donc, cette homme avec qui ma mere a trompée mon pere n'etait autre qu'un australien que ma mere a rencontrée .. sur un site/forum de billard américain, qui ne parlait pas un mot francais ( quand jdit pas un mot, j'exagere, il savait dire " bonjour " "oui " non " "aurevoir" quoi, pas plus ). Ma mere entretenait une liason virtuelle avec lui : elle habitait toujours chez mon pere, comme ma soeur et moi ( et mon pere a temps parciel "grace" a son boulot ), elle passait ses nuits sur l'ordi, a cause des décalages horaires France/Tazmani ( ile au sud de l'Australie ) . Donc a la maison c'etait vraiment l'anarchie : ma soeur pourrie gatée par mon pere quand il été pas, pour compenser son absence, ma mere qui été toujours en rogne vu qu'elle ne dormait pas la nuit, moi qui pétais ma crise d'ado pas contente, quelques disputes par-ci par-la, assez quotidienne . Bref, c'etait pas génial . En decembre/janvier 2006/2007, ma mere est partie "habité" chez lui a Hobart, puis est revenue . Elle a cherché une maison, trouvé une maison, acheté une maison . Ma soeur, elle est moi on y enmenagea en mai . Ma mere avait ma garde pendant la semaine, moi j'etait censé aller chez mon pere 1 week-end sur 2, seulement depuis donc mai 2007, j'ai du allé que 3 fois chez lui, donc une ou ma mere été encore partie en Australie quelques temps .
Donc bref, donc c'est en Décembre 2007 que mon beau-pere a débarqué chez nous ( ouaaaai joyeux noel =/ ). Au début jl'aimais bien, meme sil fesais strictement AUCUN effort pour parlé francais, meme a ma soeur du haut de ses 8 ans qui devait parlée anglais avec lui . J'arrivé a avoir de conversation normals avec lui, ça a bien amélioré mon niveau linguistique, c'etait assez cool, a part pour ma soeur . Puis ça a dérapé en février/mars, je ne sais plus pourquoi, et je m'en foutais . Il a commencé a etre méchant, a boir et a etre mechant avec ma mere et ma soeur . En se qui me concerne il me surveillait beaucoup, étant donné qu'a cette periode jai eu des " probleme nutritif " il surveillé tou se que je mangé ( ou plutot "si je mangeais ") . Il est meme allé jusqua compté le nombre d'aliment acheté pour apres faires des calcules pour savoir si j'ai mangé ou pas, AHAH . Sauf qu'il disait nimporte quoi a ma mere, une fois, j'ai manger un kiwi le matin, il a dit a ma mere que j'ai pas mangé, mais ma mere s'en ai rendu compte se jour la quil se foutait de notre gueul car il mentait .
Bref, le 21 mars, c'etait mon anniv . J'ai eu 16 ans, c'etait un vendredi . Jai foiré mon control de math et accessoirement jme suis prise un rateau par The Mec sur qui j'etait a fond l'année derniere . J'etait mal, jsuis rentrée a la maison tout allé bien, mon beau pere n'etait pas la . Et le soir il est revenu, j'etait entrin de fété mon anniv avec ma mere et ma soeur quil a gueulé sur ma mere tel un grizzly pas content, il a insulté ma soeur de tout les noms, en anglais evidemment ( pour changé ), il c'est enfermé dans la chambre, ma mere la rejoint, ça criait, ça frappait . Le meilleur anniversaire de ma vie Very Happy
Il continuait a boir . Jusqua lundi 24, ma mere ma soeur et moi on devait s'enfermé dans nos chambres car bourré, il frappait a nos porte pour rentré, en nous insultant et tout . Je passé mes soirées sous la couette a pleurée .
Les lendemains, bah on le retrouvé par terre dans le salon avec de la gerbe a coté c'etait genial .
Ca na pas duré longtemps : le mardi j'en ai eu plusqu'assez, et j'ai finit par faire une tres grosse connerie .
J'ai été 6 heures aux urgences, a cause de se connard qui pourrisait ma vie: celle de ma mere de ma soeur et la mienne . C'est la premiere fois que jai vu mon pere qui été sur le point de pleuré . Voir mes parents dans cette état, voir ma soeur se posé des questions, ça ma rendue bizare .
Pendant ma semaine et quelques jours ou j'etait hospitalisée, a vrai dire, ma mere habitait chez mon pere avec ma soeur pendant que l'autre connard d'australien pété des plombs dans notre maison . Il en avait rien a foutre que j'allais mal, que j'etait a l'hopital, nan, il a fais du tourisme apparement, il s'est meme pommé en Normandie ( quesquil ai allez foutre la ba ? aucune idée ). Et je suis sortie de l'hopitale apres qu'il sois retourné en Australie .
Alleluya ? NAN . Mes parents se sont remis ensemble en juin, et rebelotte :
C'est pendant que j'etait chez mon cousin, en vacances, que ma mere ma annoncé, apres cette fois si une matinée en plein caviar a bosser qu'elle m'annonce, sur MSN c'ette fois si, que l'australien reviens vivre avec elle Very Happy
Alors heu génial, deux semaine plus tard il est revenu en France, comme si rien ne s'etait passé, et tout a recommencé : il est venu avec ma mere en vacances ou j'etait, chez mon cousin et ma tante, et ma mere se disputait encore avec lui et tout . Une semaine apres il est retournée encore une fois en Australie . Voila plus de nouvelle de lui, mais ça a laissé ma mere en depression . Merci, Justin .
Donc je l'ai mal vécu, ouai .

j'edite car il s'est passé des choses depuis :
Mes parents se sont remis ensemble en decembre, et jusqu'en mars ils se sont séparés et remis ensemble je ne sais pas combien de fois . Entre temps mon père a redemandé ma mère en mariage . Hors il se trouve que mon père a trompé ma mere, de decembre a mars . Ma mère, depressive, a finit par faire une TS . Elle s'est retrouvé jusqua fin avril en HP . Depuis elle a eu deux copains, rencontré dans l'hopital psychiatrique, deux alcooliques ( elle est toujours avec l'un d'entre eux, depuis le week end dernier ) .
"Aujourd'hui " je ne parle plus a mon père car il m'a enormément decu et nous a utilisés, pris pour de la merde ( du moins j'essaie de ne pas lui parler, car il est passé d'un père absent a un "père" que j'ai du mal a toujours considéré comme un père . Et le contraste entre les deux est quand meme dure .
Et ma mère est depressive et est toujours sous médocs .

C'est la premiere fois que je parle de tout ça, autant, dis donc . Ca fais bizare . Mais jdois assumé le passé, meme si c'est encore un peu le présent .


Dernière édition par MightyOpium le 25.06.09 20:34, édité 4 fois

Guarana
Racine
Racine


http://charlynezub.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par Azaliah le 21.10.08 22:05

Alors, mes parents ont fêté leur 22 ans de mariage, ils sont heureux même s'il y a des conflits parfois. Je trouve que c'est une chance pour moi, on m'a appris à avoir des priorités et en tout premier c'est ma famille et mes parents ont toujours respecté cette priorité.
Je pense que les voir ensemble au bout de tant d'année me montre un peu..je ne sais pas trop.De l'espoir.

Azaliah
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par Invité le 21.10.08 22:13

Au contraire, vos parents sont toujours ensemble, considérez vous cela comme une chance ou y êtes vous indifférente ?
Euh... Chui assez indifférente surtout que plusieurs ça a manqué de péter entre eux, au point que ma mère a été voir ailleurs. Mes parents sont fiancés depuis 21 ans je crois. Ils ne sont jamais mariés et ne le feront jamais.

Pensez vous que le fait que le couple de vos parents dure a influencé votre vision de l'amour ?
Bah mes parents me montrent qu'un couple peut durer sans pour autant être marié et je conçois les choses de cette manière. Je ne vois pas vraiment l'intérêt de se marier alors qu'un couple non marié peut durer aussi longtemps qu'un couple marié donc oui, leur couple a influencé ma vision de l'amour

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par Shelly le 21.10.08 22:42

Mes parents ne sont pas divorcés, mais je crois que ça relève du miracle.

Notre famille a connu de nombreux, très nombreux problèmes en tout genre.
Mon père est violent et a de gros soucis d'alcool. Il a battu des années durant mon frère, et je crois que ça restera à jamais gravé dans mon esprit. Les scènes de violence sont difficiles à digérer...je les revis quotidiennement. Les hurlements, les coups qui résonnent, les meubles qui explosent, les pleurs. J'ai souffert comme si c'était moi qui prenais les poings dans la figure. Mon frère est turbulent, certes, mais de là à le frapper...une fois même mon père a cassé un verre et a menacé mon frère avec le tesson sous la gorge. Moi il a du me frapper une ou deux fois. Je me rappelle ne pas avoir eu mal, tellement j'avais peur, tellement j'étais choquée que ça m'arrive à moi, pour une fois, alors que je n'avais rien fais de spécial ce jour là. Je me rappelle aussi d'un coup de pied qu'il a foutu à ma mère. J'avais trois ans et je m'étais cachée dans un petit placard. Bref, mes premiers souvenirs d'enfance ne sont pas les plus joyeux de ma vie.
Les ennuis d'argent ont énormément marqué notre vie, mais c'est aussi pour ça qu'aujourd'hui il sont encore mariés. (Je dis bien mariés et pas "ensemble", car pour moi ce n'est pas la même chose.) On a toujours eu un toit et de quoi manger, grâce à mes grands-parents. Mais il nous est arrivé de dormir dans une maison sans électricité, sans eau, sans chauffage, en plein hiver. Me rappelle que dans le salon il ne restait que la table et les quatre chaises. On a du partir de Normandie à la va vite, sans prévenir personne, en laissant derrière nous des dettes pas possibles.
Cette année 2008 a été difficile pour ma mère car mon père a atteint le sommet en la trompant. Il est parti en Guadeloupe pour son travail, et a rencontré une putin colombienne là bas, pour qui il s'est prit d'affection. Le problème c'est que depuis le mois de mai ça dure, même si il est revenu en France. Il lui envoie de l'argent alors qu'il galère avec son travail. Il veut même la faire venir ici, enfin bref, il touche le fond. Il fume 2 paquets de clopes par jour et boit de plus en plus. Il est souvent à la maison, ce que j'ai eu du mal à accepter, mais maintenant je fais des efforts pour fermer ma gueule et ravaler mes rancœurs. Ma mère l'aime encore, malgré tout, alors qu'il crie haut et fort qu'il ne quittera pas l'autre conasse.

Mon frère et moi avons quand même eu une éducation extraordinaire. Ma mère nous a toujours laissé une grande autonomie, elle n'a pas voulu nous sur-protéger comme l'a fait sa propre maman. On est polis, on sait bien vivre en société, les gens nous aiment bien. Mon père ne s'est jamais vraiment impliqué dans notre éducation...je n'ai jamais été proche de lui et j'ai bien peur qu'il soit trop tard pour ça. J'ai un vide énorme, comme si je n'avais pas eu de vrai père. Il ne m'a jamais serré dans ses bras, ne m'a jamais dis qu'il m'aimait ou qu'il était fière de moi.

Je suis désolée d'avoir dévié de sujet, mais je me sens énormément concernée par tous ses problèmes qui ont poussé vos parents à se séparer. Je suis persuadée que ma mère ne finira pas ses jours avec mon père, mais au final ça ne changerait rien du tout. Mon père ne vient que le week-end à Paris, je ne le vois pas beaucoup. Ma propre expérience m'a en quelque sorte donné l'exemple à ne pas suivre. Je ne veux pas être comme ça avec mes enfants, je ne veux pas de violence, de non respect, d'humiliation. J'ai peur de ne pas réussir mais ayant souffert et souffrant encore beaucoup de la relation tendue entre mes parents, je vais faire de mon mieux.

Shelly
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://shellyken.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par Ydessa le 22.10.08 5:05

Mes parents ont fete leurs 30 ans de mariage au debut du mois.
Je me souviens qu'il y a quelques annees, je leur ai demande s'ils restaient ensemble par habitude ou par amour, mon pere a repondu en rigolant "parce qu'un divorce couterait trop cher", heureusement que ma mere a de l'humour...
Mais depuis quelque temps, je fais attention aux marques d'affection qu'ils ont l'un pour l'autre, les petits bisous, je trouve ca super beau de les voir se tenir la main quand ils marchent dans la rue.
Bien sur, des fois ca gueule, mais tout revient a la normale tres vite.

Je ne pense pas etre influencee par leur histoire. Bien sur, j'aimerais trouver quelqu'un qui puisse me supporter aussi longtemps mais je sais qu'il peut y avoir des rates. Ma seule peur est de finir seule entouree de 20 chats.

Ydessa
Petite graine
Petite graine


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par Shelly le 22.10.08 13:42

Rien à voir encore une fois mais quand j'y pense, ça fait presque 60 ans que mes grands-parents se sont mariés. Ils se tiennent encore la main et se font des petits bisous. Ils ne font qu'un,mangent la même chose, on les mêmes maladies. Et ils s'embrouillent toujours pour tout et n'importe quoi Mol
Je trouve ça très beau. C'est plutôt eux qui ont eu une influence dans ma vie, en fait. J'aimerai pouvoir être comme eux plus tard.

Shelly
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://shellyken.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par Guarana le 22.10.08 14:08

Mon arriere-grand pere de 96 ans a une copine, et ils habitent a temps partiel ensemble, et c'est trop chou, il sont meme allés a une fete ou aparement, ils ont dancé la macarena toute la nuit .
Bon ça fais que 7 ans qu'ils sont ensemble mais bon .
Quand mon arriere grand mere est décédé, il nous racontait pleins de details de sa vie, ces 70 ans passé a ses coté, aussi bien leurs betises que leur "choses intime", c'etait trop mignon.

Les personnes agés en couple enfaite, ils sont trop choux !

Parcontre le grand mere du coté dma mere, c'est carrément autre chose avec sa copine .

Guarana
Racine
Racine


http://charlynezub.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par Sunsh le 22.10.08 15:39

Moi ils ont divorcé j'avais 7 ans. Ma mère voulait un deuxieme gosse pour casser le trio infernal où je servais de freezebe entre deux gamins orgueilleux. Mon père lui a fait, il s'est barré quelques mois aprés. Je lui en ai voulu, beaucoup. Il m'a annoncé son départ alors qu'on fétait mon anniversaire mais ça, ça ne m'a pas trop contrariée. Mon père n'a jamais vraiment aimé ma mère et je pense que ma mère voulait surtout réaliser quelque chose de "normal" das sa vie.
Je reviendrais plus tard pour la suite, car c'est trés long et je ne suis pas vraiment apte à tout expliquer maintenant.

Sunsh
Administratrice
Administratrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par Quinn le 22.10.08 16:36

Mes parents sont separés depuis 2ans et demi et divorcés depuis 2 ans... C'est donc plutôt recent mais j'ai l'impression que c'était y'a une eternité ^_^ Cela fesait dans les 25ans qu'ils etaient ensemble.
Je l'ai vécu ni bien ni mal, à vrai dire je m'en fichais un peu... Surtout que les dernières années mes parents ne fesaient que s'engueuler, cela se voyait qu'ils ne s'aimaient plus... Et ce depuis le 1er adultère de mon père je pense... A l'epoque je devais avoir 7 ou 8 ans je crois, je l'ai appris sans le vouloir, le soir où le gars de la meuf avec qui mon père couché est venu chez moi pour taper mon père (oué dis comme sa sa fait violent quand même xD) et ma mère a donc etait contrainte de m'expliquer... Cette evenement m'a profondement marqué, mon père en train de se battre devant chez moi avec un inconnu, ma mère en train de crier et d'essayer de les arreter...
Et puis ma mère ne voulait pas divorcer parce que j'etait encore très jeune...
Jusqu'à ce que mon père recommence, là j'étais déja plus grande 13-14ans quoi, mon père n'etais casiment plus à la maison. En fait il avait decidé de rependre la course à pied en club, et passait etrangement beaucoup de temps à courir...
Et c'est à ce moment que ma mère a demandé le divorce...
Bref, sa ne m'a pas plus perturbé que sa, vu que j'ai très peu de relation avec eux sa ne m'a pas specialment touché, c'est juste mon père qui me fait un peu de peine maintenant, il est tout seul chez lui, mes frères le laissent un peu tomber et moi je n'ai plus trop l'occasion de le voir... Et je sais qu'il ne vas pas forcement très bien mais bon en même temps ma mère va bientôt demenagé chez son nouveau copain à + de 500km de chez moi et mon père ne veut pas que j'aille vivre avec lui donc bon...

Sinon ce divorce, enfin surtout, la vie de couple que mes parents ont eu en general, me fait voir les choses d'un très mauvais oeil... Dans ma relation actuelle, je ne fais que de douter de mon copain, du fait de l'image que j'ai de mon père et puis je n'ose pas lui faire confiance...
En fait j'appose l'image de mon père sur tout les mecs...

Quinn
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par Sorose le 23.10.08 12:38

Sujet tendu...

Mes parents sont divorcés depuis bientôt 6 ans (à Noël). J'allais avoir 16 ans en Janvier, ma soeur ainée, 19, mon petit frère en avait 12. Je l'ai très très mal vécu. Et ça a complêtement changé ma vision de l'amour.

Mes parents se sont séparé entre Noël et le nouvel An. Quelle belle période n'est ce pas ? Cela faisait un moment que mes parents ne s'entendait plus, et j'avais beau savoir que ça finirait ainsi, j'ai vécu très douloureusement le jour où ma mère est partie.
Nous sommes restés tous les trois dans la maison familiale avec mon père, supportant le choc chacun à sa façon. Puis, ça a été la dégringolade. Mon père, paranoïaque, et manipulateur ne cessait de venir me voir, la nuit, en larme pour être consolé de sa douloureuse perte. Puis il me suivait, attendait le bus avec moi chaque matin, attendait mon retour chaque soir, venait parfois me chercher en plein milieu d'un cours (j'étais en seconde, vlà l'affiche) pour n'importe quelle raison. Mes profs s'inquiètaient pour moi, ça devenait super lourd.
Puis il a commencé à m'imposer des règles de dingue, des horaires à la minute : si j'avais une minute de retard (vraiment une minute) il m'interdisait d'aller voir ma mère. Puis il a commencé à me dire des horreurs, comme quoi j'avais joué les avocats, que j'avais forcé ma mère à partir, que j'avais pour but de détruire la vie des autres, qu'il espérais que mon copain me quitterait pour que je comprenne la douleur que je lui avais infligé...
Je suis naïve et il m'a manipulé super facilement. D'ailleurs, plus tard j'ai appris qu'il avait fait la même chose avec ma soeur et mon frère, mais d'une autre façon de sorte de nous séparer. J'ai resisté du haut de mes 16 ans, puis il a dépassé les limites : il m'a fait suivre par des collègues policiens, et mené des recherches sur toutes les personnes qui m'entouraient, et les a menacé. Il a finit par me séquestrer dans la cuisine.
J'ai du m'enfuir par la fenêtre, et faire 15 km, à pied de nuit. Totalement dangeureux, mais je ne me rendais pas compte. Je suis allée chez ma mère, et j'y suis restée. Sauf que mon père a fait intervenir les forces, amis policiens, à obliger ma mère à me ramener chez lui, lui qui m'a dit ensuite que c'était elle qui ne me supportait pas, qu'elle l'avait appelé en pleurant qu'elle voulait plus de ses gosses. Bien sur c'était faux. Je suis rentrée chez ma mère, et me suis totalement isolée du monde. (entre temps, j'ai changé de lycée, ne voyant plus mes amies, et mon copain avait déménagé).

Ma soeur a refusé de parler à ma mère, ainsi qu'à moi pendant deux ans : ma mère n'a cessé de la pleurer. Mon frère a été tellement torturé psychologiquement, qu'il a finit dans un foyer : il ne voulait plus voir personne, et se renfermait sur lui même.
Bref, mon père nous a totalement détruit, alors que jamais on aurait pu y croire. Sans compter que sa famille a commencé à s'y mettre aussi. Des lourds secrets familiaux ont été découvert (viol, inceste, prison et j'en passe) ce qui m'a dégouté à vie de ma famille parternelle.
Enfin, mon père s'est mis en couple avec une femme qui a été odieuse, méprisable, et avec qui il a eu deux enfants (deux filles). Nous n'avions pas le droit de les voir, si nous ne disions pas du mal de notre mère. Elle é dit à mon père qu'elle ne voulait plus de mon frère sous son toit (enfin, le toit de mon père et de feu ma famille) et mon père l'a alors mis dehors (avant même ses 16 ans). Ensuite, il a paranoïé sur le fait que ma soeur était folle (?). Elle a repris contact avec ma mère, ce qu'il n'a pas supporté : il l'a mise dehors, à minuit, et l'a frappé.

Aujourd'hui, les choses se sont un peu tassées, mais je n'ai plus eu de contact avec mon père pendant plus d'un an. Il m'a menacé, envoyé sa famille et j'en passe. J'ai du lui caché mon adresse, ma plaque d'immatriculation et ma vie en général. Mais il a finit par trouver tous seuls, par des moyens illégaux. Je lui reparle, car il a fait bcp d'efforts et que c'est mon père : je ne peux pas ne pas l'aimer. Par contre, je refuse d'avoir de contact avec sa famille.
Sa femme s'est amélioré aussi, mes les relations entre nous sont minim. Avec mon frère aussi. Avec ma soeur ils sont inexistants.

Enfin, ma mère aussi a trouvé un nouveau conjoint, normal et sympa. Ils s'aiment et c'est super. Sauf qu'il a trois enfants tyrans, qui me deteste, car ils pensent que leur père me préfère (aller savoir pourquoi). Du coup, à chaque fois que je rentre en Corse, chez mes parents, c'est l'inquiètude : quelle colère, quelle crise va être déclanchée ??? Ca en devient intolérable pour moi, qui suis totalement rejeté par Pierre (qui a peur que ses enfants lui reproches quelque chose) et je vois ma mère souffrir de la situation à chaque fois que je rentre. Je culpabilise, ça me donne l'impression d'être la moisissure de la famille.

Aujourd'hui, je suis totalement brisée par ce divorce et ce qu'il en a suivi surtout. J'ai un manque d'affection énorme, ce qui me rend naïve, et je n'ai aucune confiance en moi, vu que je n'ai pas de soutien de ma famille (hormis ma mère et mon frère, et ma soeur, mais ceux ci sont tout autant dans une position délicate).
Ca a évidemment modifié ma vision de l'amour, vu que j'ai appris que mes parents ne se sont jamais réellement aimé, et ce sont détruit mutuellement par ce fait. Et bien sur, hors de question que je me marie, et encore moins que je me sépare d'un conjoint si j'ai enfant avec lui.
Ca pose également des problèmes dans ma vie de couple, puisque je n'arrive plus à faire dans la nuance : je suis super manichéenne, ou c'est tout, ou c'est rien. Ca me rend difficile à vivre sentimentalement parlant.
Et enfin, ça a reveillé en moi bcp de questions, et de souvenirs traumatisants que je n'ai pas pu partager avec ma famille, se qui me rend super réservée, et qui m'oblige à mentir pas mal par omission.
J'ai aussi une vision de la famille, très décousue et peu stable. Je me sens seule en générale, et j'ai l'horrible sensation d'être un poids pour ma famille et d'avoir une énorme responsabilité dans l'évolution des choses qui ont suivi (je ne me suis pas pliée aux ordres de mon père, j'ai tenu tête, je me suis isolée, me montrant égoïste). J'ai l'impression de leur devoir toujours plus, de les rendre fiers, de retrouver l'amour qu'ils me portaient avant.
C'est très lourd à porter au quotidien.

Actuellement, je n'ai plus la force de retourner auprès de ma famille. Je me sens trop rejeté, et à chaque fois que je rentre, c'est crise de larmes assurée, stress et mal être. Je ne me sens bien que si je suis avec ma mère, mon frère et ma soeur, rien que nous. On est fort ensemble, mais on a plus rien pour nous rassembler.

Et sinon, je voulais dire aussi que je suis étonnée de voir autant de filles souhaitées la séparation de leur famille. Je sais que c'est pas drôle de vivre avec des parents qui ne s'aiment plus, qui ne s'entendent plus, mais il ne faut pas souhaiter une séparation s'il n'y a pas. C'est encore plus dur après, même quand on pense que tout ira bien, qu'on se sent prête ou quoi... Jamais je n'aurais cru que mon père serait si violent mentalement et physiquement. J'amais je n'aurais imaginé un dizième de ce qui s'est produit. Et franchement, je ne le souhaite pas à mon pire ennemi.

Sorose
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par Khiera le 23.10.08 21:07

Sesilina : c'est vraiment moche ton histoire. Mais, si je peux me permettre un conseil, tu dis que tu ne peux pas ne pas aimer ton père : moi j'ai l'impression que tu essaies à tout prix de te raccrocher aux bribes de ce qui te reste de famille en pensant qu'il ne te reste plus que ça, qu'il faut que tu fasses des efforts pour contenter tout le monde, qu'il faut absolument que tu maintiennes un semblant d'harmonie entre vous tous.

Moi j'ai fait ça pendant 15 ans. Regarde où j'en suis maintenant.

Nous ne sommes que les enfants, nous n'avons pas à travailler pour le bien être de notre famille. Nous n'avons aucun pouvoir sur le bonheur de nos parents, s'ils ne veulent pas être heureux, s'ils ne veulent pas de la vie qu'ils ont dans l'état où elle est, tu pourras faire tout ce que tu veux, tu ne leur feras pas accepter. Et pire, ça te retombera à chaque fois dessus, puisque tu es "en bas" de l'échelle familiale.

Tu es une jeune femme mine de rien accomplie : tu as une future carrière qui te passionne, un appartement dont tu assumes le loyer, un copain, tu as une vie à part entière, que tu es entrain de construire, avec ses propres failles, ses propres embuches, ses propres enjeux. Tu ne peux pas, en plus, subir les divers problèmes de divorces et de remariage de tes parents. C'est toi l'enfant, eux les adultes, pas le contraire. Tu n'as pas à porter tout ça sur tes épaules.

Alors, je pense qu'à un moment, il faut "tuer" ses parents, pour mieux naître à nouveau. Qu'il faut s'en éloigner, physiquement, pendant un bon labs de temps, le temps de se soigner, de cracher sa rage, sa frustration, son ressentiment, et revenir lorsque tu auras la force d'imposer des nouvelles règles : leurs problèmes ne sont pas les tiens. Et si les pièces rapportées ont un quelconque problème avec toi, tu n'as pas à les subir.

Il faut vraiment couper le cordon, et ne pas se sentir obligée d'aimer forcément ses parents, comme si on leur devait inexorablement de l'amour. Surtout quand ils nous ont fait tant de mal.

Khiera
Fondatrice
Fondatrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par greymalkin le 23.10.08 21:44

Totalement d'accord avec Khiera. Bon c'est pas évident, vraiment pas évident, mais ça soulage, ça allège, au sens propre comme figuré, la vie. Y'à un moment où on peut juste plus faire avec les obsessions et les pbs de ses parents... Et c'est pas égoiste.

Sinon je me sens affreusement mal d'être responsable de ce topic il est trop triste sérieux. Paradoxalement je m'attendais à bcp plus de parents séparés (c'est là qu'on voit que je vis bien en région parisienne où les stats sont plus fortes en matière de séparation des parents), mais bcp moins d'histoires tragiques, d'histoires d'infidélité avec les enfants qui morflent... Je pensais que ça passait bcp plus comme une lettre à la poste.

Franchement, malgré tout ce qui cloche ds le couple de mes parents, je me sens chanceuse.. Merci pour vos témoignages.

greymalkin
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://withacertainsmile.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par Shelly le 23.10.08 23:45

Bon aller, je voulais ne pas trop reparler de ça, mais le post de Sesilina m'a touché et m'a fait pensé un peu à ma petite histoire, à propos de la pression parentale quand y'a tout qui part en sucette.

On est parti en "vacances" avec ma mère en Espagne, que toutes les deux. Elle pleurait tous les jours, déprimait, faisait la tronche...elle appelait mon père tout le temps, et moi derrière je devais la consoler. Elle me demandait même des conseils du genre: "a ton avis qu'est ce que je devrai faire? à ma place tu ferai quoi? je divorce ou pas?"

J'ai essayé de prendre un maximum de recul parce que moi aussi, malgré tout, mon père c'est mon père et j'aimerai bien que ça se finisse sans trop de dégâts des deux côtés. Mais bon, le blem c'est que je ne peux pas être à sa place, que je ne peux pas lui balancer une réponse comme " ouai, divorce! c'est qu'un conn*rd de t'avoir faire ça et de continuer en plus!"

Bon juste pour dire que parfois les parents ne se rendent pas trop compte de ce qu'ils font. C'est vraiment pas cool d'impliquer les mômes dans les histoires de couple, même si au final c'est toute la famille qui risque d'éclater.

Shelly
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://shellyken.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par Arcane le 23.10.08 23:49

Shellyken a écrit:

Bon juste pour dire que parfois les parents ne se rendent pas trop compte de ce qu'ils font. C'est vraiment pas cool d'impliquer les mômes dans les histoires de couple, même si au final c'est toute la famille qui risque d'éclater.
Exactement même si parfois c'est dur aussi pour les enfants d'essayer de ne pas s'impliquer ou de prendre parti dans cette histoire durant une telle phase de déséquilibre.

Arcane
Belle Plante
Belle Plante


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par Shelly le 23.10.08 23:53


Le truc glauque dans mon histoire, et le pire aussi, c'est que mon père accuse mon frère d'avoir empiré la situation. Je trouve juste ignoble. Il est pas capable d'assumer seul ses conneries :s )

Shelly
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://shellyken.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par Invité le 23.10.08 23:58

Au contraire, vos parents sont toujours ensemble, considérez vous cela comme une chance ou y êtes vous indifférente ? Pensez vous que le fait que le couple de vos parents dure a influencé votre vision de l'amour ?

Mes parents sont toujours ensemble depuis maintenant 22 ans je crois maintenant. En fait, ca s'est fait assez drolement leur rencontre (Voir topic sur rencontre des parents). Du fait que ma mere était et est toujours depressive, que il y'a eu des gros soucis financiers, etc... Ils ont toujours étaient soudés. Mon pere est maintenant depuis maintenant longtemps sous anti-depresseurs comme ma mere depuis bien plus longtemps. C'est de l'amour, ca se voit. Ils se font des bisous et tout, bref... Parfois, il me donnrait presque jalouse tellement que il forment un couple trop mimi sui a pourtant vécu des difficultés financieres et que mon pere a du accroché vraimen ma mere et était tres inquiet pour elle surtout enre 1991 et 1994. Pour moi, c'est vraiment le p'tit couple mignon-comme-tout-forminable! Bref ... Si je raconte tout ca, c'est pour moi ni une chance et j'y suis ni indifferente. Pour eux, je trouve que c'est de l'amour, de l'affection, de la tendresse. Que ce soit pour mon pere ou pour ma mere, l'un sans l'autre, se serait vraiment tres dure quand l'un des deux decedera. J'ai les larmes aux yeux en écrivant ça, parce que surtout ma mere, risque de mettre fin à ses jours. Et là, je devrais là renoncer à mes deu reves les plus chers. Donc, je prefere renoncer à ceux-ci si je fais encore des études que perdre aussi... Meme si je ne me vois vraiment pas sans l'un des deux même si un jour, malheuresement, sa arrivera Triste. C'est de la force, du courage et encore des tnnes de trucs positifs qui font que c'est vraiment Waouh (:l:) entre mes parents.

Leur couple, ce serait celui que je voudrais etre, il es idéal à part les coups dures qui ont vécu et que jai vécu aussi.. Mais, avec eux, c'était la vraie p'tite famille soudée comme tout. Mais il ne m'influence pas sur ma vision de l'amour. Plus maintenant. En Fin Juillet, début Aout 2008, je vous aurais dis le contraire.. Mais ca ne se passe pas comme on le veut toujours et parfois, dans MON cas de l'histoire que j'ai vécu avec ce Romain (à la con...diable ), Heuresement que ca ne s'est pas passé comme je voulais... Trop de naiveté, mais pas tobmer de si haut que je ne le pensais.. Mais maintenant, fuck the boy! On ne peut rien savoir de quo iet comment votn se passer quelque chose dans l'amour ou autre, alors à quoi avoir une vision de l'aour vraiment vu que on ne s'est jamais quoi qui l'arrive. Mais ma vision de l'amour, maintenant, est vraiment celle de vivre au jour le jour dans un couple (ou autre). Mais peut etre que quand j'aurais un copain, je changeras d'avis... Cad

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par Khiera le 24.10.08 0:12

Mais pour répondre à vos réactions Eclipse et Shellyken, je pense que c'est d'autant plus dégueulasse de mettre les enfants dans les histoires de couple qu'au bout d'un moment les parents ne se rendent même pas compte qu'ils prennent en otage leur propre enfants !

Preuve en est ce que tu as dit Shellyken : d'un côté j'en ai marre de servir de psy et de conseillère matrimoniale, mais que de l'autre je ne peux pas laisser ma mère souffrir toute seule de son côté.

Le truc qu'est horrible à dire c'est que si, tu dois laisser ta mère souffrir toute seule de son côté. Parce que même si tu fais tout pour l'aider, tu ne pourra jamais y arriver, car tu n'en as tout simplement pas la capacité ! Et en aucun cas, aussi mature et réfléchie que tu sois, tu ne dois être mise à l'intérieur du couple de tes parents ! Et au final, c'est toi qui en patira, plus tard, quand eux s'en seront "remis" !

Khiera
Fondatrice
Fondatrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par Arcane le 24.10.08 0:20

C'est franchement révoltant comme attitude, ton frère quoiqu'il ait pu faire n'a rien à voir avec leur histoire, enfin bref tu le sais mieux que moi !
En tout cas, un conseil n'hésite pas à parler aux gens de ce que tu vis, ne garde pas tout pour toi. J'en ai payé les frais et c'était très dur de m'en remettre (d'ailleurs en suis-je sortie ?).
Parle de tout ce qui te fait du mal à une personne de confiance ou à une tierce personne qui ne pourra pas te juger. Personnellement j'ai vu un psy, c'était davantage une psychanalyse (un monologue) mais le fait de poser des mots dessus m'a sauvé.




Khiera : oui c'est certain !
C'est là qu'on voit que le divorce c'est pas seulement une déchirure entre deux personnes mais une déchirure pour chacun des membres.

Argh mais qu'est-ce que j'ai fait j'ai édité le message de Shellyken au lieu du mien :paspossible: , désolée, désolée. Je savais même pas que c'était possible :hallucine:

Arcane
Belle Plante
Belle Plante


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par Blablabla- le 24.10.08 11:08

Mes parents son toujours ensemble, ils sont mariés depuis 25 ans et oui, je considère ça commeune chance. Ca ne me rend certainement pas indifférente, et s'ils venaient à se séparer ça me détruirait certainement, du moins en partie.

C'est clair que ça influence ma vision de l'amour : je crois en l'amour et au mariage qui dure toute la vie. Je suis persuadée que quand je me marierai ça sera pour la vie (et si ce n'est pas le cas je le vivrais comme un échec), et voilà.

J'ai lu certaines histoires. Y'en a qui ont dû endurer beaucoup de choses, j'imaginais même pas qu'un divorce pouvait apporter autant de complications ... =/.

Blablabla-
Petite graine
Petite graine


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par Shelly le 24.10.08 14:04

( C'était donc toi Eclipse Razz)

Merci de m'encourager en tout cas. Çà fait des mois et des mois que je me dis que ça me ferait du bien d'en parler à quelqu'un qui a une vision extérieure de la chose; et que je devrai accessoirement m'éloigner de cette famille de barges. J'essaye de prendre que le meilleur mais bon =/

Spoiler:
Pour la petite histoire, mon père accuse mon frère d'avoir tout gâché parce que ce dernier a appris ses infidélités avant même ma mère. Et il a pété la tronche de mon père xpldr Moq Ca me fait un peu rire parce que je m'en fous en fait. J'en veux pas du tout à mon frère, je suis même plutôt fière -après tout ce qu'il s'est pris dans la face c'pas grand chose - Et donc mon frère l'a dit à ma maman, blablabla.

Shelly
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://shellyken.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le divorce (ou la séparation) des parents

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:12


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum