Glory Box, le site des filles bien
Bienvenue sur GLORY BOX, le forum des filles bien.

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre GLORY BOX, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Bienvenue parmi nous !


Derniers sujets
» La propriété.
Hier à 22:05 par Malia-Ana

» Vos coups de coeur musique
09.12.16 15:27 par Adrenaline

» Votre dernier voyage ?
08.12.16 12:28 par ocytocine

» Ce que tu aimerais avoir à Noël.
08.12.16 9:27 par Sandra50

» Dernier film vu à la maison ?
07.12.16 14:27 par -Emma-

» Que lisez-vous en ce moment ?
07.12.16 9:58 par Darkshines

» Bilan de l'année : le questionnaire qui résume tout !
06.12.16 12:26 par Sunn

» Votre dernier achat
06.12.16 11:02 par Sunn

» Dernier cosmétique acheté
05.12.16 17:35 par Stormy

» Dernier film vu au cinéma ?
05.12.16 14:42 par Nora

» Qu'est-ce que vous écoutez en ce moment?
02.12.16 14:56 par Sweet

» Dernier épisode regardé
02.12.16 10:57 par Chill

» Votre prochain voyage ?
01.12.16 8:24 par Lithium

» Mariés au premier regard
30.11.16 22:50 par Valkyrja

» 0 déchet
30.11.16 15:46 par Light


L'avortement

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Etes vous pour ou contre l'avortement

85% 85% 
[ 94 ]
6% 6% 
[ 7 ]
8% 8% 
[ 9 ]
 
Total des votes : 110

Re: L'avortement

Message par Invité le 24.07.08 16:24

Non mais je sais pas. J'ai tellement pas la même conception que toi de tout ca que j'arrive pas à comprendre ton point de vue...
mais bref. Ouais si t'es pas sure à 100% effectivement, le dialogue peut servir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par Sorose le 24.07.08 16:25

Mais j'ai l'impression que le débat a pris une tournure qu'il n'aurait pas du. Personne ne dit que le père n'a rien à dire, et que de toute façon son avis ne compte puisque la décision final nous revient... ?
On peut très bien demander l'avis du père, surtout lorsqu'une femme est completement troublée par l'annonce d'une grossesse non désirée, pour se rassurer, pour en discuter avec le principal interessé, et pour expliquer son choix à elle de ne pas le garder (si c'est son dernier mot).

Pour ce qui est des mères porteuses ou des femmes qui accouchent sous X, pour moi ce n'est pas la même chose, car dans ce cas il s'agit d'un choix de mener à terme la grossesse pour quelqu'un d'autre, ou d'un choix forcé (decouvrir la grossesse plus tard). Si une femme souhaite avorter, c'est qu'elle fait le choix de ne pas mener sa grossesse à terme, et donc, le faire quand même, pour respecter l'avis du père (alors qu'elle ne le désire pas du tout) la oui, je trouve que cela devient une difficulté. Après si la mère souhaite faire sa grossesse, et le laisser en garde chez le père, je pense qu'il faut que ce soit un choix qu'elle fasse elle.

Et puis, moi je veux bien demander l'avis du père, mais si je ne souhaite pas le garder, alors que lui oui, ma décision aura un poids plus important, et je l'expliquerait au père (je me vois mal lui dire que de toute façon il a rien à dire). A l'inverse bcp de pères refusent de l'être et s'ils pouvaient prendre la décision à la place de la femme qui désire le garder, ils le feraient.

Bref, j'aurais bcp trop de mal à garder un enfant que je ne souhaite pas avoir, juste pour respecter l'avis de mon ex petit copain (en plus) tant je pense que j'en souffrirais (et je pense que je dirais "plus tard car pour le moment ceci/cela"). Tout comme à l'inverse, je ne garderais pas un enfant même si je le désire, alors que mon petit copain ne le souhaite pas car ce serait le faire souffrir (l'ex copain). Et dans les deux cas, il s'agirait forcement d'un homme que j'aimerais vraiment fort...

Milaia : je réagis sur le fait que loin de moi de penser qu'un enfant élevé par un seul parent est en souffrance automatiquement. Mais la situation où un couple se sépare par la venue soudaine d'une grossesse, et que la femme accepte contre son gré de garder l'enfant pour le père, pour ensuite le lui abandonner... C'est quand même hyper atypique, et cela peut engendre des souffrance ou pas. Mais dans mon cas, si cela m'arrivait je penserais que mon "enfant" en souffrirait (surtout du au fait que mes cours et mon travail en mater m'ont appris bcp sur la relation mère/bébé in utero + l'accouchement). Bien sur, cela ne signifit pas que c'est le cas, et il y a des tas d'enfants heureux en vivant adopté, ou en famille monoparentale !


C'est à dire que si la femme a déjà prit la décision, comme ca a l'air d'etre ton cas d'après ce que t'as dit, le dialogue sert un peu à quedal...
Il en est de même lorsque c'est l'homme qui ne souhaite pas le garder. La femme peut toujours argumenter, le père s'il veut partir et ne pas reconnaitre l'enfant, il le fera. Etre père, c'est pas juste biologique, c'est surtout dans la tête... Enfin, c'est comme ça que je le conçoit.

Sorose
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par Leelah _ le 24.07.08 16:28

@Khiera a écrit:
Sh0w_ a écrit:C'est pas du tout équitable, d'accord elle le garde pendant 9 mois, mais c'est quoi 9 mois de toute sa vie entière ?

Euh, c'est pas n'importe quels 9 mois. C'est 9 mois ENCEINTE. A mon avis tu te souviendras plus de ces 9 mois là que de n'importe quels autres.

Oui sa c'est sûr, sa sera pendant ses 9 mois là qu'on portera l'enfant, je ne dirais jamais le contraire. Mais sa reste 9 mois quoi, et qui sait la femme désirera peut-être l'enfant à sa naissance ou pendant la grossesse, un jour peut-être elle pourrais regretter de n'avoir pas garder l'enfant.

Leelah _
Belle Plante
Belle Plante


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par Sorose le 24.07.08 16:30

@Milaïa a écrit:Oui, pour lui expliquer ton choix dans ce cas là, mais pas pour lui demander son avis alors.

Donc en gros, si le père dit "je veux le garder" alors que toi pas, tu dois le faire, car dans le cas contraire tu pourrais le garder contre son avis ?
Non, je suis d'accord avec Khiera sur ce coup là, tu peux prendre en compte l'avis du conjoint sans pour autant t'y ranger et se foutre de sa gueule (quand tu tombe enceinte, t'as beau savoir que tu ne veux/peux pas le garder, tu as un gros doute).

Sorose
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par Khiera le 24.07.08 16:31

Sh0w_ a écrit:
@Khiera a écrit:
Sh0w_ a écrit:C'est pas du tout équitable, d'accord elle le garde pendant 9 mois, mais c'est quoi 9 mois de toute sa vie entière ?

Euh, c'est pas n'importe quels 9 mois. C'est 9 mois ENCEINTE. A mon avis tu te souviendras plus de ces 9 mois là que de n'importe quels autres.

Oui sa c'est sûr, sa sera pendant ses 9 mois là qu'on portera l'enfant, je ne dirais jamais le contraire. Mais sa reste 9 mois quoi, et qui sait la femme désirera peut-être l'enfant à sa naissance ou pendant la grossesse, un jour peut-être elle pourrais regretter de n'avoir pas garder l'enfant.

Bah à choisir c'est toujours mieux que de regretter de l'avoir eu.

Khiera
Fondatrice
Fondatrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par Leelah _ le 24.07.08 16:34

Oui, mais si par exemple les parents ce sont mis d'accord sûr " Sa sera toi ( En parlant du père ) qui t'en occuperas comme tu sait que je n'en veut pas " Sa serait toujours mieux de le garder parce que la femme pourrais le désirer après, mais si elle ne le désire toujours pas bah le mari s'en chargera quoi. Après sa se réfléchie énormément, et sa dépens des situations

Leelah _
Belle Plante
Belle Plante


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par Khiera le 24.07.08 16:37

Show_ : Mais en fait je trouve ça horrible de mettre un enfant au monde tout en sachant que l'un des deux parents n'en veut pas. Et je trouve pas ça horrible pour le parent en question qui veut de l'enfant, mais pour l'enfant lui même. A peine venu au monde, il est déja rejeté par quelqu'un. Tu vois (et je réponds à Paradox par la même occasion) c'est dans ce sens là que je me dis qu'il faut avant tout penser à l'enfant avant de satisfaire son seul désir, même si il peut être bien élevé dans une famille mono parentale, évidemment, mais j'imagine que quelque part, il aura toujours cette souffrance sous jacente d'avoir été rejeté par quelqu'un qui aurait du le désirer. Et j'ai l'impression que si c'est la mère, c'est pire encore que le père justement parce que c'est en elle que l'enfant s'est développé.

Khiera
Fondatrice
Fondatrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par Leelah _ le 24.07.08 16:44

Oui je suis un peu d'accord, mais bon, j'aime pas trop aussi l'idée d'avorter parce qu'un des deux parents n'en veulent pas. Je sais que c'est pas encore un être vivant quand on avorte, mais je me dit que celui-là aurait pu avoir une vie. 'fin je sais pas c'est difficile à comprendre parce que c'est personnelle. Après je donne mon avis comme ça, mais comme je le dit sa se réfléchie, pour moi dans les deux cas c'est pas bien, après sa dépens bien de la situation.

Leelah _
Belle Plante
Belle Plante


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par Invité le 24.07.08 16:50

Donc en gros, si le père dit "je veux le garder" alors que toi pas, tu dois le faire, car dans le cas contraire tu pourrais le garder contre son avis ?
Ah non c'est pas du tout ce que j'ai voulu dire.

Et je suis d'accord avec toit sous tout le reste. Je suis super embrouillée là en fait lol.

Non mais je crois que je suis restée butée sur le truc de Khiera comme quoi c'est nous avions le droit de choisir parce qu'on subit pleins de merdes.

Bref je reviendrais peut etre plus tard pour mieux répondre, mais j'ai l'esprit un peu retourné.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par greymalkin le 24.07.08 17:11

Pour ma part, je pense saisir ce que tu veux dire Milaia.

Evidemment, le corps d'autrui étant pas à la disposition d'un tierce intervenant, il ne revient pas au géniteur (ou à qui que ce soit) de décider si grossesse ou non il y aura. Ce serait un peu mollester les gens. En France en 2008 c'est interdit. Je pense que personne remet en question le droit à l'intégrité physique.

Mais le truc c'est qu'il n'y a absolument pas un scénario type d'IVG non plus. Déjà y'en a qui se font dans le secret. D'autres à regrets. Certains rationnellement, d'autres irrationnellements. Parfois "c'est une histoire de femmes", mais parfois c'est une histoire de couples aussi. Donc bon, donner des règles toutes faites en la matière ça me semble à côté de la plaque.

Si une femme veut pas d'un enfant mais est prête à mener la grossesse à son terme pour le confier à son père, si elle est assurée que le père sera responsable etc, pourquoi pas ? Enfin le fait est qu'un homme seul peut pas adopter, que les règles encadrant l'adoption font que ça a un côté nettement moins "à la bonne franquette" que ça, donc cela rend ce raisonnement purement hypothétique de toutes manières, mais bref, justement, chacune est libre de son corps.

greymalkin
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://withacertainsmile.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par greymalkin le 24.07.08 17:18

@Khiera a écrit:Et j'ai l'impression que si c'est la mère, c'est pire encore que le père justement parce que c'est en elle que l'enfant s'est développé.

bof non. (réponse constructive je sais)

non mais BON, on peut tout à fait détacher le sentiment d'être enceinte, de construire des sentiments maternels. C'est d'ailleurs généralement pas du tout cuit, même pour celles qui vivent ensuite avec l'enfant qu'elles ont portées, justement parce que le temps de la grossesse on se prépare un peu psychologiquement, certainement plus que le père parce que nous on vit avec pour de bon, mais tu construis pas grand chose. C'est bien pour ça aussi qu'on peut adopter les gens, et que nombre d'enfants adoptés n'en ont rien à faire de leurs parents biologiques (quoique clâment les émissions de Delarue et consorts).

greymalkin
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://withacertainsmile.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par Khiera le 24.07.08 18:21

Non mais je crois que je suis restée butée sur le truc de Khiera comme quoi c'est nous avions le droit de choisir parce qu'on subit pleins de merdes.


Bah tu restes effectivement butée dessus, mais à part me dire que c'est stupide tu me donnes pas d'arguments contre.

Si une femme veut pas d'un enfant mais est prête à mener la grossesse à son terme pour le confier à son père, si elle est assurée que le père sera responsable etc, pourquoi pas ? Enfin le fait est qu'un homme seul peut pas adopter, que les règles encadrant l'adoption font que ça a un côté nettement moins "à la bonne franquette" que ça, donc cela rend ce raisonnement purement hypothétique de toutes manières.

D'accord avec ça. Mais du coup, le discours "c'est dégueulasse et injuste de ne pas respecter le choix du père", c'est pas recevable.

Khiera
Fondatrice
Fondatrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par Sorose le 24.07.08 18:34

Milaia a dit : Non mais je crois que je suis restée butée sur le truc de Khiera comme quoi c'est nous avions le droit de choisir parce qu'on subit pleins de merdes.
C'est sur que ça fait un peu caricatural, dis comme ça, mais je ne l'ai pas pris du tout comme toi, dans sa façon de le dire. Je l'ai plutot compris comme "dans tous les cas, il ne peut pas y avoir d'égalité hommes/femmes sur ce point là". Puisque c'est biologique, les femmes ont les enfants et ont donc la possibilité de choisir de garder l'enfant ou pas, tout comme elles ont leur règles, la ménopause, les nausées, les risques etc...
Donc en gros, pour une fois que la diparité homme / femme sur un terme biologique, est plutôt en "faveur" [j'edite pour dire que je parle d' avoir le droit à l'avortement] de la femme, on va pas cracher dessus, et mettre l'homme en avant.

Et même si c'est caricatural, je l'ai pris comme ça, et pas "Ouais mais on a les règles, alors bon, on peut bien choisir d'avoir l'enfant ou pas" comme une justice (là où il n'y en a pas).

Après, je me trompe peut être...


Dernière édition par sesilina le 24.07.08 20:38, édité 1 fois

Sorose
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par greymalkin le 24.07.08 19:50

Mais moi je vois pas le lien (le VRAI lien) entre la ménopause, les règles, la grossesse. A la rigueur, qu'on dise "je veux pas supporter une grossesse parce que je veux pas souffrir à l'accouchement, être incontinente pdt 15 jours ou plus après, déformer mon corps, avoir des vergetures" -la liste est longue. Ok. Ca pourrait être une raison. Mais sinon, il en va pas de même d'acheter des tampons ou d'avorter, franchement pas, c'est pas sur le même plan, et y'à pas lieu que ça le soit, on rattrape rien en décidant ou non du sort d'une grossesse! Au dernier degré, cette comparaison était peut-être une boutade type "allez, qu'on nous laisse ça", mais sinon, "il dit qu'il voit pas le rapport". Avorter ça reste, en tout premier, un accident, pas un truc qu'on souhaite ou un droit de l'humanité, c'est donc pas une faveur (pour reprendre l'expression de Sesilina) que de choisir de mettre fin à une grossesse.

Mettre fin à une grossesse, quand c'est pas un regret ou une décision rationnelle et saine, ça reste un truc qui n'est pas heureux, qui est triste de a à z, qui fait chier, qui peut avoir des conséquences psychologiques ou physiologiques, qui ne devrait pas arriver dans le meilleur des mondes (pas celui où l'enfant est toujours un miracle, juste celui où l'époque où on peut pas matériellement avoir des enfants serait l'époque qui ne coinciderait pas avec l'âge de la vie où t'es super méga fertile, un monde où les capotes ne craqueraient pas, où personne oublierait jms sa pilule etc). C'est pas un avantage de la femme sur l'homme que de prendre cette décision. Qu'ensuite ça soit une décision partagée, un truc qu'on cache à son mec, qu'on fait contre son avis ou quoi.

Sinon effectivement Khiera, ne serait-ce parce que y'à tout à fait moyen de cacher une grossesse, qui plus est une grossesse qu'on compte stopper, l'avis du père, peu ou prou, on s'en fout, à l'arrivée. Mais c'est regrettable. On peut rien faire contre, mais c'est assez injuste (et mon avis dans l'histoire, comme celui de Milaia j'imagine, était hypothétique type "on a fait mieux que décider de manière totalitaire ce qu'il en advenait d'un embryon"). Parce que malgré tout, y'aurait pas l'homme, y'aurait pas non plus de grossesse. On peut rendre l'IVG un acte n'impliquant qu'une personne, n'empêche, s'il advient, c'est bien parce que deux personnes ont été impliquées à un moment.

Réduire l'IVG à la décision de la femme, c'est un choix. C'est pas le seul.

Mais dans ce cas, si la femme est décidée, n'a aucune hésitation et que ce choix est soutenu, ou non, par des arguments censés, à mon avis, autant s'épargner la discussion "au fait chéri, je suis enceinte, je vais avorter, c'est comme ça". Si c'est un accident, une ornière sur le chemin, dont on se débarasse le plus vite possible (et c'est honorable, c'est pas la peine de pousser la plaisanterie à 11 semaines quand on sait ce qu'on veut), pas la peine de donner plus d'emphase à l'évènement, surtout quand on sait qu'on changera pas d'avis, parce que c'est "notre corps". Inutile de bouleverser pour rien, surtout si y'à moyen que ça débouche sur un conflit type le père le garderait bien lui... Si c'est une affaire personnelle, que ça reste personnel jusqu'au bout, ça me semble logique.

greymalkin
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://withacertainsmile.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par Khiera le 24.07.08 20:47

Nan mais quand j'ai dit "nous on a la grossesse, les règles" tout ça, c'était un argument purement théorique, caricatural comme dit Sesilina, un argument un peu léger, je ne pars pas à la chasse aux égalités pour essayer de récupérer chez les hommes les inconvénients d'être une femme.

Et Grey j'entends bien ce que tu dis, mais je pense tout de même que fondamentalement, la grossesse, c'est une histoire de femme. C'est bien d'en discuter avec l'homme si on en ressent le besoin, c'est bien d'écouter ce qu'il a à dire si on se demande ce qu'on va faire de cet embryon, mais si la décision est d'ors et déja prise alors qu'on sait qu'elle ne sera pas partagée par le conjoint, autant ne rien lui dire : pas la peine de remuer le couteau dans la plaie. Si par contre, on ressent le besoin de partager ça avec lui parce qu'on a besoin de lui dans l'épreuve qu'est l'avortement, pour moi, c'est à lui de ne pas remuer le couteau dans la plaie en insistant pour garder l'enfant alors que la décision est déja prise.

Khiera
Fondatrice
Fondatrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par Sorose le 24.07.08 20:56

Mais justement, ce que je voulais dire c'était qu'il n'y avait pas de lien entre "les côtés chiants d'être une femme" et "le droit à l'avortement", que c'était juste dans les deux cas, la démonstration (caricatural et légère) que les hommes et les femmes ne sont pas sur un pied d'égalité.
J'ai du mal m'exprimer.

Et sinon, je reste sur ma position. Même si je suis d'accord avec Milaia sur le fait que oui, c'est injuste, mais que cela reste un choix qui a plus de poids pour la femme. Le droit à l'avortement on l'a eu avec difficultés et il n'y a pas si longtemps, et personnellement, je ne le remettrait pas en cause parce que c'est injuste pour l'homme que lui ne puisse pas faire ce choix de la même façon (dans un sens comme dans l'autre, cad l'imposer père biologique, comme le lui refuser).
Donc, on peut me dire injuste ou autre, mais si l'homme que j'aime me demande de garder l'enfant parce que c'est son droit d'être père et qu'il ne peut pas l'être seul, alors que je ne le souhaite pas, j'écouterais son avis, mais il sera père une autre fois.

Sorose
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par Chibi_poutcha le 30.07.08 4:55

" pour "
je pense que c est vital dans certaines situations ...
par exemple si la fille a ete agresee , violee , si c est une jeune adolescente , ou dans des cas extremes ..
mais a mon avis ca devrait etre controle' , par exemple pour le genre de fille qui apres avoir avorter une premiere , revienne pour une 2eme ou 3 eme fois je trouve que cest abuse'.

Chibi_poutcha
Atome
Atome


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par Addison le 31.07.08 0:43

Je suis Pour et du même avis que Reykjavik

Addison
Belle Plante
Belle Plante


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par Invité le 31.07.08 6:02

Je suis POUR.

Et totalement d'accord avec Poushka.

Et pour répondre aux propos d'Imatriculate_heart et Heather, que je trouve extrêmement égoïstes puisque vous ne pensez même pas à l'avenir du futur enfant, si on suit votre logique, comme a dit In_utero, garder cet embryon et donc être enceinte serait pour punir l'oubli de pilule, la capote qui a cédé ou autres... Mais si je suis votre logique, je dirais qu'elle se "punit" déjà rien qu'en avortant car il peut y avoir un gros choc psychologique après, voire une dépression ou autre.

Bon, bien sûr, personnellement, je ne trouve pas que ce soit une punition d'avorter, mais je tenais juste à suivre votre logique tout en étant moins égoïste.
Mais en fait, ça me choque plus qu'autre chose vos propos, et franchement, je vais peut-être paraitre cruelle, mais j'aimerais bien que ça vous arrive, juste pour que vous voyez ce que cela fait d'élever un enfant jeune, certainement seule, sans le sou, sans métier, sans appartement, sans rien à part Papa/Maman qui auront peut-être eu pitié de vous et auront bien voulu vous aidé (parce que j'en connais pas mal qui veulent même plus entendre parler de leurs filles à cause de ça), sans jeunesse profitée, mais avec un futur gosse qui vous reprochera sûrement ce fait (attention, je ne dis pas qu'il ne vous aimera pas hein) (ou tout simplement sans gosse, parce qu'après tout, si y'a pas trop d'argent, le bébé, il court des risques hein. Oui, "ça coûte cher un bébé". Et là, c'est pas un embryon sans conscience que t'auras tué, mais un humain, un enfant), tout ça pour un préservatif qui avait craqué alors que vous faisiez tranquillement l'amour avec votre (ex?)chéri (et oui, en apprenant que vous êtes enceinte, hop bye bye, ça se peut) sans vous soucier des problèmes, et parce que vous vous seriez dit "contre contre contre, c'est ma faute". Et là, à ce moment, ce que tu penseras certainement c'est que tu regrettes.

Certes, je vois très noir, mais je crois qu'en ces circonstances mieux vaut dévaloriser les choses et ne pas croire que tout ira bien.

De toute façon, chaque femme a maintenant le droit de faire ce qu'elle veut de son corps, qu'elle soit jeune ou vieille, riche ou pauvre, violée ou "capote pétée", je trouve ça juste qu'elle ait droit à l'avortement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par Mayahuel le 02.08.08 18:45

POUR.Un accident est vite arrivé, l'erreur est humaine, un gosse, on l'assume ou pas du tout.Puis c'est notre corps,je pense qu'il est normal est légitime de pouvoir choisir d'avorter ou pas.

Mayahuel
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par OdeLie le 03.08.08 14:36

Je suis complètement pour l'avortement pour toutes les raisons qui ont déjà été citées... quelle avancée pour les femmes lorsque l'avortement est devenu legal en france!Même si je pense que psychologiquement ça doit être très dur d'avorter mais au final on se doit d' agir pour le bien être de l'enfant, si une femme n'a pas les moyens (quels qu'ils soient) de subvenir aux besoins de l'enfant et si elle ne se sent pas d'acoucher sous X...c'est une bonne alternative...un accident est si vite arrivé...!!

OdeLie
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par Sunsh le 03.08.08 14:52

Tiphie a écrit:Je suis POUR.

Et totalement d'accord avec Poushka.

Et pour répondre aux propos d'Imatriculate_heart et Heather, que je trouve extrêmement égoïstes puisque vous ne pensez même pas à l'avenir du futur enfant, si on suit votre logique, comme a dit In_utero, garder cet embryon et donc être enceinte serait pour punir l'oubli de pilule, la capote qui a cédé ou autres... Mais si je suis votre logique, je dirais qu'elle se "punit" déjà rien qu'en avortant car il peut y avoir un gros choc psychologique après, voire une dépression ou autre.

Bon, bien sûr, personnellement, je ne trouve pas que ce soit une punition d'avorter, mais je tenais juste à suivre votre logique tout en étant moins égoïste.
Mais en fait, ça me choque plus qu'autre chose vos propos, et franchement, je vais peut-être paraitre cruelle, mais j'aimerais bien que ça vous arrive, juste pour que vous voyez ce que cela fait d'élever un enfant jeune, certainement seule, sans le sou, sans métier, sans appartement, sans rien à part Papa/Maman qui auront peut-être eu pitié de vous et auront bien voulu vous aidé (parce que j'en connais pas mal qui veulent même plus entendre parler de leurs filles à cause de ça), sans jeunesse profitée, mais avec un futur gosse qui vous reprochera sûrement ce fait (attention, je ne dis pas qu'il ne vous aimera pas hein) (ou tout simplement sans gosse, parce qu'après tout, si y'a pas trop d'argent, le bébé, il court des risques hein. Oui, "ça coûte cher un bébé". Et là, c'est pas un embryon sans conscience que t'auras tué, mais un humain, un enfant), tout ça pour un préservatif qui avait craqué alors que vous faisiez tranquillement l'amour avec votre (ex?)chéri (et oui, en apprenant que vous êtes enceinte, hop bye bye, ça se peut) sans vous soucier des problèmes, et parce que vous vous seriez dit "contre contre contre, c'est ma faute". Et là, à ce moment, ce que tu penseras certainement c'est que tu regrettes.

Certes, je vois très noir, mais je crois qu'en ces circonstances mieux vaut dévaloriser les choses et ne pas croire que tout ira bien.

De toute façon, chaque femme a maintenant le droit de faire ce qu'elle veut de son corps, qu'elle soit jeune ou vieille, riche ou pauvre, violée ou "capote pétée", je trouve ça juste qu'elle ait droit à l'avortement.
Exactement. J'ai la même vision des choses que toi sur les différents "scénarios" d'une femme enceinte jeune.

Sunsh
Administratrice
Administratrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par Khiera le 25.01.12 17:17

Up !

Khiera
Fondatrice
Fondatrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par Lµnatiqu3 le 25.01.12 19:32

Tout dépend des situations, et de chaque personne. Mais à mes yeux, rien que le fait d'avoir le choix c'est soulageant. La Grossesse ne s'impose plus, et on sait qu'on peut y remédier en cas de besoin.

Pour moi avoir un enfant c'est quelque chose de très très important et il ne faut pas que ce soit fait par défaut, parce qu'on a pas le choix. et le droit à l'avortement pour moi c'est juste "normal" et je remercie les femmes qui se sont battues pour que je puisse dire aujourd'hui que c'est normal d'avoir le choix!

Lµnatiqu3
Belle Plante
Belle Plante


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par Lµnatiqu3 le 02.02.12 10:07


Lµnatiqu3
Belle Plante
Belle Plante


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par Invité le 02.02.12 10:31

Je suis toujours pour mais je nuance un peu ce que j'ai dit il y a près de 4 ans. Je suis pour dans tous les cas, pas que dans les cas de viols, etc... Ca prêtait à confusion ce que j'avais écrit. Je pense vraiment qu'il vaut mieux avorter d'un tas de cellules (parce que le foetus n'est qu'un tas de cellules à ce stade) non viable, plutôt que de donner naissance à un enfant dont on ne veut pas, qui le sentira et qui en souffrira toute sa vie.

Je ne comprends pas ces femmes qui refusent d'avorter sous le prétexte que c'est, soit disant, tuer un être humain. A ce stade de la grossesse, le bébé n'est qu'un amas de cellules qui n'est absolument pas viable même avec tous les moyens médicaux possibles.

En ce qui concerne le fait que ça ne doit pas être habituel, mon avis n'a pas changé là-dessus. J'estime que les jeunes filles sont suffisamment bien informées aujourd'hui (en France en tout cas) sur les différents moyens de contraception disponibles pour ne pas se permettre de faire n'importe quoi et faire des IVG tous les 4 / 5 matins. Personne n'est à l'abri d'un accident mais il ne faut pas non plus le provoquer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par Eïdole le 02.02.12 10:33


J'ai vu la vidéo l'autre jour ça m'a fait halluciner...

Eïdole
Racine
Racine


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par greymalkin le 02.02.12 11:06

Asthenia a écrit: le foetus n'est qu'un tas de cellules à ce stade

C'est donc un embryon (un "tas de cellules", certes, mais en développement). On considère que l'embryon "devient" foetus après le 8ème semaine de grossesse (10 semaines d'aménorrhée). Rappel : l'IVG est depuis 2002 autorisé en France jusqu'à la 12ème semaine de grossesse. Le stade foetal commence lorsque l'organogénèse est terminée. Peut-on encore parler d'un "tas de cellule" désorganisé en parlant d'un foetus, quand son coeur bat ?

Ma position n'a pas évolué, évidemment pour le droit à l'IVG, pour les mineures, les majeures, quelles que soient les conditions, et remboursé, parce qu'un accident arrive, parce qu'on est évidemment le plus fertile au moment où on est le moins en mesure d'accueillir un enfant, parce que la maternité se planifie, mais c'est toujours un drame et une épreuve, donc... IVG mais bien encadré (par exemple la suppression de l'entretien avec une psychologue qu'avait proposé, si je ne me trompe pas, Martine Aubry, je ne suis pas pour : si ça va très bien et que ça ne pose aucun problème, on peut quand même prendre 30' pour le signifier à une psy, c'est pas du paternalisme).

greymalkin
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://withacertainsmile.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par Adalie le 02.02.12 12:03

Pour, pour toutes les raisons évoquées, mais je crois que je n'avorterai jamais. Simplement parce que je pense qu'on peut regretter d'avoir avorté, mais pas d'avoir donné la vie. Je suis sûre que peu importe les circonstances, si un enfant est là, si c'est le mien, je regretterais jamais de lui avoir donné la vie. Je pense que si je me retrouvais enceinte du jour au lendemain j'organiserais ma vie en fonction, ce serait une galère inimaginable, mais ça me semble presque moins difficile que d'avorter.

Adalie
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par Spira le 02.02.12 12:12

J'ai voté "pour" mais personnelement je ne pourrais pas avorter.

Chaque cas est unique, et ce qui paraît juste pour l'une ne l'est pas pour l'autre. tout dépend des circonstances.

C'est un sujet sur lequel on ne peut pas généraliser; je suis pour si cela n'est pas vécu comme un moyen de contraception mais comme un acte exceptionnel, justifié et réflechi.

Jules est arrivé sans que l'on s'y attende. On savait que l'on voulait un enfant ensemble, mais ce n'était pas à l'ordre du jour à l'époque. Je prenais la pilule, je l'oubliais parfois, mais je savais que si je tombais enceinte, le bébé ne serait pas malvenu. (et inconsciemment, j'en voulais aussi, certainement) Quand j'ai donc appris que j'avais un "amas de cellule" dans l'uterus, on a quand même été choqués, surpris, (je m'attendais à ce que ce soit plus difficile, comme j'avais fait deux fausses couches déjà) mais il était hors de question d'avorter. Parce qu'on pouvait se le permettre, et que même si nous étions ensemble depuis peu (7mois) on s'en sentait capables. Et surtout, avorter alors que j'avais fait deux fausses couches auparavant c'était impossible pour moi. Aujourdhui que j'ai mon fils, c'est encore plus inconcevable d'avorter, parce que je sais ce que devient un amas de cellules x) . Mais maintenant, je fais très attention sur la contraception, je suis très à cheval la dessus car je n'ai pas envie qu'Alex m'impose le dilemme de l'avortement, car si je tombe enceinte, je ne voudrais pas avorter.

Spira
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par Sandra50 le 02.02.12 13:15

Je peux que dire "pour" étant donné que j'ai été avorté il y a un et demi.

Je savais qu'il fallait se protéger et je le faisais, avec des préservatifs. J'avais des cycles très longs et irréguliers (de deux à trois mois). Je me suis décidé à prendre la pilule parce que ça faisait 8mois que j'étais avec mon copain, on était bien ensemble et on voulait arrêter les préservatifs.
Je suis allée voir la gynéco, elle m'a fait une échographie et elle a rien vu, alors que j'ai su par la suite que j'étais enceinte de 1 mois à ce moment là. Elle m'a prescrit la pilule, et donc j'attendais mes règles pour la commencer. Elles venaient pas, j'ai donc lu sur la notice qu'on pouvait commencer en milieu de cycle à condition de s'assurer de ne pas être enceinte et de se protéger les 8 premiers jours. J'ai donc fait un test de grossesse : il était négatif, mais avec le recul je me dis qu'en effet il était pas très clair, mais j'étais tellement loin d'imaginer être enceinte que j'ai pas plus chercher...
J'ai alors commencé ma pilule, à la fin de ma plaquette j'avais pas mes règles, mais j'ai lu que c'était possible qu'elle ne viennent pas la toute première fois où on prend la pilule donc je me suis pas inquiétée.
Je suis partie en vacances et à la fin de ma deuxième plaquette, toujours pas de règles. La j'ai commencé à m'inquiéter. J'ai fait un test de grossesse et il était négatif encore... J'avais grossi, j'avais tout le temps faim mais rien que d'imaginer quelque chose j'avais envie de vomir! D'ailleurs j'ai vomi plusieurs fois.. Mais j'attribuais tout ça à ma pilule parce que c'est aussi les effets qu'elle peut donner!
Un jour je suis allée essayé une robe, je me suis reculée pour mieux me voir dans le miroir et c'est vraiment là que j'ai réalisé... je voyais que mon ventre, et mes seins. on aurait vraiment dit une femme enceinte. Je suis passée à la pharmacie acheter un test, je l'ai fait : positif.
J'ai tout de suite appelée mon copain pour qu'il vienne, on s'inquiétait tout le temps pour mes règles autant lui que moi. On a paniqué puis on s'est dit qu'il fallait faire une prise de sang pour être sûre, il nous fallait une ordonnance donc on est allé au planning familiale parce qu'ils en font gratuitement. Et là bas ils nous dit "si un test vous dit positif vous l'êtes forcément" j'étais incapable de leur dire la date de mes dernières règles, et j'osais pas avoué que ça faisait plus de 3mois. Ils ont pris rdv pour le lendemain pour une échographie de datation pour savoir depuis combien de temps j'étais enceinte. J'en ai pas dormi de la nuit mais je pleurais pas, je réalisais pas, c'était vraiment le vide...
Le lendemain on y est allé tous les deux avec mon copain, et là je crois que ça a été le moment le plus difficile de ma vie. Je pensais être enceinte de 2 mois maximum ce qui me paraissait déjà énorme.
Et quand le bébé c'est affiché sur l'écran c'était affreux il était très bien fomé, il avait des bras, une tête, un corps, deux jambes... y'avait son coeur qui battait y'avait TOUT. Le médecin m'a dit que j'étais enceinte de 16 semaines.
Je crois que j'ai jamais autant pleuré parce que je savais très bien que je voulais pas le garder, je venais d'avoir mon bac, j'allais rentrer à l'iut (c'était début septembre), j'avais 17 ans j'étais pas prête du tout et je m'imaginais pas passer toute ma vie avec mon copain même si je l'aimais.
Je suis retournée au planning ils m'ont dit que je pouvais plus me faire avorter en france qu'il fallait que j'aille à Barcelone, c'était de pire en pire... Je pouvais pas imaginer une seconde assumer tout ca toute seule. Donc j'ai tout dit à ma mère et ça a été vraiment dur, je faisais que de pleurer... heureusement elle m'a rassuré, elle a été vraiment parfaite. On est retourné au planning toutes les deux, on a pris rdv la semaine d'après pour Barcelone. Et je me suis faite avorter.

C'est vraiment la plus grosses épreuve que j'ai traversé jusqu'à maintenant, mais si j'avais pas eu le droit à ça je pense que ça aurait pu être bien pire! Mais en effet ça à de lourdes conséquences surtout psychologique... Je pleure souvent en pensant à la maternité, j'imagine constamment comment serait ma vie aujourd'hui si je l'avais gardé, des fois je me dis que j'ai peut être été trop catégorique en envisageant seulement l'avortement, parce que c'est vrai j'ai pas imaginé une seule seconde le garder. Souvent quand je vois des femmes enceintes je me rappelle comment c'était quand moi aussi j'avais mon bébé dans le ventre.. Bref avant je voulais pas d'enfant. Maintenant je me demande parce que je me dis que ressentir tout ce que j'ai ressenti dans un autre contexte, favorable, ça doit être vraiment génial...

Sandra50
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par Eïdole le 02.02.12 13:27

Sandra c'est hyper touchant... t'as été très courageuse !

Eïdole
Racine
Racine


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par Heyou le 02.02.12 13:31

Je trouve aussi... et t'es très courageuse d'arriver à mettre des mots sur cette histoire maintenant. Ca ne peut que te faire du bien.

Heyou
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par Invité le 02.02.12 13:36

Ah, je pensais que l'avortement n'était plus autorisé une fois que l'embryon est devenu foetus Greymalkin...Mais pour moi, ça ne change rien dans les cas où les femmes avortent avant cette "transformation". Pour celles qui avortent après, je me dis que c'est vraiment malheureux mais comme je l'ai dit, mieux vaut avorter d'un enfant qu'on ne veut pas que s'obstiner à le mettre au monde et le faire souffrir...

Ok, je viens de lire le post de Sandra50, je me mets à sa place et je crois que si j'ai cette vision des choses c'est parce que je ne l'ai pas vécu. Ca doit être tellement dur de voir le bébé formé, même partiellement, et de se dire que malgré tout il n'est pas viable. Et en même temps on sait qu'on ne pourra rien apporter de bon à cet enfant... En tout cas, l'avortement reste vraiment un droit qu'on ne peut pas retirer aux femmes. Il y a tellement d'enfants qui souffrent, je crois que c'est vraiment égoïste de garder un enfant qu'on sait qu'on ne pourra pas élever correctement pour avoir bonne conscience parce qu'on n'a pas tué un "quelqu'un en devenir". Moi-même, je pense que je serais vraiment mal si ça m'arrivait mais je me forcerais à me dire que c'est mieux. Je crois que le plus dur c'est pas l'avortement en soi mais le fait d'accepter qu'on ne peut pas garder l'enfant. Le fait d'accepter ça, pour moi, c'est vraiment la preuve d'un grand courage, plus même que de décider de garder l'enfant


Dernière édition par Asthenia le 02.02.12 13:57, édité 3 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par Sandra50 le 02.02.12 13:39

Oui ça me fait du bien c'est vrai... J'en parle jamais, les seules personnes au courant sont ma famille, mes deux meilleures amies et mon ex. Mais je peux pas en parler j'ai l'impression qu'on me juge et j'ai pas besoin qu'on me culpabilise de quelque chose qui a été très difficile à gérer, je saurais jamais si c'était la bonne décision, mais c'était celle qui me semblait la moins "pire" ... et aujourd'hui je le pense encore.

Sandra50
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par Lµnatiqu3 le 02.02.12 14:19

Eïdole > pareil les propos m'ont tellement choqués que je me suis dit que c'était "important" de montrer ce qui peut encore se dire aujourd'hui.
Je ne comprend même pas comment on peut mettre les mots IVG et confort dans la même phrase... qu'est ce qu'il peut bien y avoir de confortable dans une IVG? il croit quoi, que lorsqu'on y a recours c'est la grosse poilade, qu'on y va comme si on s'offrait un aprem détente au spa entre copines? ça me dépasse.

Merci Sandra50 de partager ton histoire avec nous, c'est très poignant et très courageux de ta part de nous dire tout ça.

Lµnatiqu3
Belle Plante
Belle Plante


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par Khiera le 02.02.12 14:23

L'avortement c'est vraiment une avancée énorme pour les femmes, tant que je ne comprends pas qu'on se positionne contre ou qu'on y pose des conditions : chaque femme doit choisir en son âme et conscience si elle veut donner naissance à un enfant ou non, il y a des bonnes raisons pour avorter comme pour garder un enfant et ça ne doit pas appeler un jugement, jamais. C'est trop délicat comme question. L'important c'est d'avoir le choix.

Je ne sais pas si les hommes peuvent comprendre comment on le vit, mon copain par exemple voit les choses de manière très pragmatique : tant qu'on a pas une bonne situation, tant qu'on a pas un appartement suffisamment grand, il ne veut pas que je garde un enfant si par mégarde je tombais enceinte. Et même si théoriquement je comprends ce qu'il veut dire et suis d'accord avec lui, en pratique je ne sais pas si je pourrais avorter, je ne peux pas savoir tant que la situation ne se présente pas à moi ! Et je dois dire que je lui en veux de m'avoir donné son avis : je considère que la décision me revient et qu'il doit la respecter quelle qu'elle sera parce que c'est MON corps. Et je ne tolérerais pas que quelqu'un influence une décision quant à mon corps. Je considère être suffisamment réfléchie pour savoir peser le pour et le contre, et je ne crois de toute façon pas qu'il y est de bonne ou de mauvaise décision, par conséquent je demande à ce qu'on m'écoute en premier.

Alors évidemment c'est le papa, un bébé ça se fait à deux, patin coufin, mais la responsabilité de la contraception est trop souvent donnée aux femmes ("comment ça t'as oublié ta pilule ? putain t'es chiante, mon ex ne l'oubliait jamais" ; "nan mais tu prends la pilule c'est bon, pas besoin de capote" ; "Quoi tu prends pas la pilule ? Mais tu vis à quelle époque ?") et si les hommes se préoccupaient un tout petit peu plus de la contraception, au même titre que nous, il y aurait certainement moins d'accidents. C'est trop facile de rejeter la faute sur notre inattention ou sur la fiabilité de la pilule. Il existe une pilule pour homme, très fiable, bizarre qu'elle ne soit pas aussi démocratisée que la pilule pour femme, non ?!

Comme si l'avortement était facile, qu'on nous enlevait ça du ventre et hop, reprenons la vie là où on l'a laissée ! Les seules personnes capables de donner leur avis sur le bien fondé ou non d'un avortement sont celles qui doivent le subir. Sinon je demande personnellement à ce qu'on se taise.

Et merci Sandra pour ton témoignage, il est plein de bon sens et très très touchant. N'hésite pas à en parler ici si tu en ressens le besoin, ton expérience pourrait en plus servir à d'autres !

Khiera
Fondatrice
Fondatrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par Chill le 02.02.12 14:57

Je suis mitigé.
Ayant été abandonner a la naissance, je me dis que si ma vraie mère aurait été si catégorique, je ne serais pas vivante a l'heure qu'il est, et rien que pour çà, je l'en remercie de ne pas l'avoir fait.
Après c'est sur, il y'a des situations, des contextes qui font qu'il est préférable d'avorter, même si je pense que c'est quand même l'ultime et dernière solution.
Quand a moi, je ne sais pas ce que je ferais si ca m'arriverait. J'aurais été mineure, je pense que je me serais posé la question, ne l'etant plus, je me vois de moins en moins le faire. A part si l'enfant est handicapée, auquel cas, je ne me vois pas avoir le courage d'elever un enfant handicapé, et ce ne sera pas une vie pour lui, donc dans ce cas là, j'avorterais. Ca reste quand même une prise de position extrêmement idéaliste puisque je n'y ai été jamais confronter.

Le seul truc qui me fait être contre l'avortement c'est lorsque des femmes utilisent l'avortement comme un moyen de contraception, je ne sais pas si vous comprenez ce que je veux dire. Ces femmes qui ne se protegent pas, et qui disent "ben au au pire j'avorterais". J'en connais et je cautionne pas du tout leur façon de penser.

Chill
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par Malia-Ana le 02.02.12 15:09

Je vais faire court. je suis POUR, pour toutes les raisons qui on été citées . je suis en effet ABSOLUMENT d'accord sur le fait que la femme a le droit de disposer de son corps comme elle le souhaite.

partie témoignages :
Ma soeur s'est faite avortée , a deux reprises. les deux fois elle était sous pillule. la 1ere fois elle avait 18ans , elle etait avec son copain depuis 3ans mais en plein dans leur études, pas une tune, ma soeur voulait garder l'enfant, elle a tjr eu cette envie d'etre mere, lui n'etait pas pret, lui a juré qu'ils avaient tte leur vie ect. des l'avortement, son gars l'a quitté. elle ne s'en est jamais remise , cela a été tres dur pour elle, d'autant que comme Sandra, elle a entendu son coeur battre à l'echo. elle est tombé en depression, elle n'avait qu'une obssession : avoir un enfant .alors elle a pris le 1er mec venu et a fait un gosse : ma niece. bien sur le mec n'a pas voulu assumer et il s'est barré. ma soeur s'en est voulu d'avoir été "egoiste" de faire cet enfant pour soulager sa souffrance, elle privait sa fille d'un père.

qqes années apres, elle est retombée enceinte (alors qu'elle avait un implant) Le mec ne voulait pas de l'enfant non plus, ca a été dur pour elle mais elle s'est résignée a avorter. encore une grande souffrance qu'elle médite encore ajd.

sinon une de mes meilleures amies est tombée enceinte à l'age de 16ans, un peu inévitable je dirais : pas de pilule, pas de capotes.... elle ne voulait absolument pas d'enfant, lui non plus, l'avortement s'imposait a elle. 6 ans apres, elle en souffre encore .

moi, si je tombais enceinte, meme si je suis pas prete a avoir un enfant tout de suite, je n'avorterais pas : j'ait rop vu la souffrance que ca engendrait. et puis j'en ai déja parlé avec mon copain, il serait pret a assumer aussi. en plus on réunit pas mal de "conditions" : on a une situation, on s'aime depuis 4ans, nos parents nous soutiendraient ...

Bref, je suis POUR l'avortement, mais je pense vraiment que tout dépend de chaque situation et que toute décision doit etre murement réfléchie: qu'il s'agisse de le garder ou d'avorter. le suivi psychologique pour moi est indispensable et devrait etre indissociable de cette démarche.




Dernière édition par Malia-Ana le 02.02.12 15:18, édité 1 fois

Malia-Ana
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par Mayahuel le 02.02.12 15:15

L'avortement est un droit indéniable pour les femmes et je considère qu'à la limite, il appartient aux femmes seules de décider d'avorter ou non du moment qu'elles agissent de leur plein gré.

Et comme le copain de Khiera, je vois les choses de manière pragmatique. Tant que je serai étudiante, que je n'aurai pas de toit et de travail et même si je suis persuadée d'avoir trouver l'homme de ma vie, il est hors de question que je gâche ma vie pour un bébé arrivé bien trop tôt dans ma vie. ( on va me prendre pour une pédophobe).

Peut être que ma vision des choses provient du milieu d'où je viens, ma mère a eu 4 enfants dont le dernier, ma soeur n'aurait pas dû naitre. Ma mère voulait avorter mais des amis catholiques lui ont convaincu de ne pas le faire pour les raisons qu'on imagine bien...ma mère ne regrette pas de nous avoir mis au monde mais je suis quasiment persuadée que si elle avait eu le choix, que si on lui avait laisser le choix, elle aurait pas eu 4 enfants car elle a été malheureuse des années de ne pas nous offrir le nécessaire ( surtout pour mes aînés).



Mayahuel
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par Khiera le 02.02.12 15:22

C'est assez horrible comme discours pour ta soeur Mayahuel...

Autant je suis pour l'avortement, autant en parler à posteriori comme d'une solution qu'on aurait du envisager je ne vois vraiment pas l'intérêt.

Khiera
Fondatrice
Fondatrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par Guarana le 02.02.12 15:41

@Heyou a écrit:Je trouve aussi... et t'es très courageuse d'arriver à mettre des mots sur cette histoire maintenant. Ca ne peut que te faire du bien.

+ 1.

( burk, Louis Alliot, rien qu'à voir sa tête ça m'énerve)
Je m'étonne de ne pas avoir répondu dans ce topic, mais c'est un sujet qui me fâche facilement : je suis radicalement pour l'avortement, et pour être franche et direct, je trouve tous les arguments anti-IVG complétement nases.

Mais tout à déjà été dit.
(pardon, j'ai édité)


Dernière édition par MightyOpium le 02.02.12 17:00, édité 1 fois

Guarana
Racine
Racine


http://charlynezub.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par Sandra50 le 02.02.12 15:52

Je suis pas vraiment d'accord avec vous quand vous dites "c'est mon corps c'est ma décision" ça peut pas être aussi simple que ça... du moins dans le cadre d'une relation. La paternité c'est tout aussi fort que la maternité, c'est la femme qui porte l'enfant mais c'est pas SON enfant, c'est l'enfant de deux personnes. C'est vraiment un défaut féminin de s'attribuer le rôle du parent je trouve, les femmes voient vraiment l'enfant comme la chair de leur chair parce qu'elles l'ont porté. La nature a fait que l'homme ne porte pas l'enfant, c'est tellement injuste de les écarter de ce choix pour cette raison...
Je sais pas ce que je ferais si il y avait désaccord sur ma grossesse. Je suis incapable de le dire parce que justement je me buterai jamais à l'idée "c'est mon corps je décide", surtout qu'en réalité il s'agit d'un autre corps également...
Enfin je me souviendrai toute ma vie d'une phrase tellement simple que m'a dit une femme du planning mais qui m'a tellement aidé "En avortant vous renoncer pas à être mère, vous arrêter simplement votre grossesse pour la remettre à plus tard, à un moment plus opportun.."

Sandra50
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par Khiera le 02.02.12 16:16

En fait, je me suis mal exprimée, quand je me relis j'ai l'air d'une nazie, ce que je voulais dire c'est que je ne voulais pas que le père me donne en premier son avis parce que j'aurais l'impression qu'il me l'impose tant c'est une décision dans un sens comme dans l'autre radicale. Et puis l'avortement est souvent pris par dessus la jambe par les hommes, ils ont tendance à penser qu'avec la magie de la médecine c'est un acte anodin, je crois qu'ils sont peu à se rendre compte des conséquences d'un avortement.

Qu'on en discute c'est une chose, si on est tous les deux indécis la discussion est ouverte, mais s'il a déja son opinion et que je n'ai pas encore fait la mienne je ne veux pas entendre parler de sa décision parce que c'est mon corps et que je ne veux pas lui faire subir quelque chose contre mon gré.

Et puis j'avoue que cette histoire de contraception me titille beaucoup et m'influence, je trouve injuste qu'on la fasse autant peser sur les épaules des femmes et pas des hommes.

Khiera
Fondatrice
Fondatrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'avortement

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:52


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum