Glory Box, le site des filles bien
Bienvenue sur GLORY BOX, le forum des filles bien.

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre GLORY BOX, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Bienvenue parmi nous !


Derniers sujets
» La propriété.
Hier à 22:05 par Malia-Ana

» Vos coups de coeur musique
09.12.16 15:27 par Adrenaline

» Votre dernier voyage ?
08.12.16 12:28 par ocytocine

» Ce que tu aimerais avoir à Noël.
08.12.16 9:27 par Sandra50

» Dernier film vu à la maison ?
07.12.16 14:27 par -Emma-

» Que lisez-vous en ce moment ?
07.12.16 9:58 par Darkshines

» Bilan de l'année : le questionnaire qui résume tout !
06.12.16 12:26 par Sunn

» Votre dernier achat
06.12.16 11:02 par Sunn

» Dernier cosmétique acheté
05.12.16 17:35 par Stormy

» Dernier film vu au cinéma ?
05.12.16 14:42 par Nora

» Qu'est-ce que vous écoutez en ce moment?
02.12.16 14:56 par Sweet

» Dernier épisode regardé
02.12.16 10:57 par Chill

» Votre prochain voyage ?
01.12.16 8:24 par Lithium

» Mariés au premier regard
30.11.16 22:50 par Valkyrja

» 0 déchet
30.11.16 15:46 par Light


Stéréotypes filles/garcons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Stéréotypes filles/garcons

Message par Light le 15.01.14 19:00

Après avoir vu deux tweets en parlant, j'ai creusé un peu... Il s'avère que (je cite Le Nouvel Obs'):" Dans un rapport, le Commissariat général à la stratégie et à la prospective formule une série de propositions volontaristes pour favoriser l'égalité des sexes. "

Est-ce que vous pensez qu'actuellement, on cultive toujours l'idée du jouet de garcon/jouet de fille? Une fille a une chambre rose, un garcon une chambre bleue? Ou au contraire que les moeurs et idées ont évolués?

De même, de manière générale, constatez vous des différences notables au niveau des métiers, orientation sportive... Pensez-vous que c'est une bonne chose de maintenir ces différences homme/femme ou est-ce devenu obsolète?

Voila un autrearticle

Light
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stéréotypes filles/garcons

Message par Amulet le 15.01.14 19:24

C'est un très bon débat que tu viens de lancer là!! En plus garantir l'egalité homme femme et lutter contree les prejugés sexiste c'est un des objectifs de l'éducation nationale et cela fait partie du référentiel de compétence des enseignants. Malheureusement comme beaucoup d'items de ce référentiel de compétence cet item n'est pas respecté par tous les enseignants et personnels de l'éducation nationale. Notamment lorsqu'il est question d'orientation en fin de 3ème. Bien évidemment ce genre de chose est avant tout entretenu par les parents des ados. Au lycée dans les filières type sciences de l'ingénieur ou les filières plus techniques style sti il y a très souvent 80% de garçons. En revanche il y à plus de mixité du côté de la filière S(svt) et en filière économique. Par contre en littéraire il y a très souvent 70% de filles.

Justement en parlant de ça j'ai un devoir en didactique préparation a l'épreuve de dossier pour l'oral du capes où il est question de l'égalité homme/femmes.

Sinon d'un point de vue plus personnel je n'ai jamais été éduquée selon un stéréotype genré, je me souviens que petite je jouais autant a la poupée qu'aux petites voitures et on m'a jamais reprise sur ça. Je n'ai jamais eu de chambre rose et tant mieux car je n'aurai pas aimé. J'ai choisi mon bac L par rapport a mon goût pour les langues et non pas car j'étais orientée lettrés étant une fille.

D'un point de vue plus sociétal pour l'idée de la chambre rose/bleu je ne vois plus trop cela maintenant. Cependant les décos de chambre pour enfants sont toujours autant genré comme par exemple pour les garçons les supers héros ou CARS ou pour les filles les princesses Disney. Pour les jouets bien évidemment il y a toujours autant des stéréotypes même si maintenant il commence a y avoir des jouets mixtes.

Amulet
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stéréotypes filles/garcons

Message par nebulae le 15.01.14 19:43

Pour moi c'est même pas "des jouets mixtes" qu'il faudrait, il faudrait que TOUS les jouets soient considérés comme mixte. Genre si t'es un garçon et que tu veux des ailes de fée ben go mon gars.

Genre ma petite soeur a beaucoup plus de jouets "de fille" que de voitures et legos etc. D'ailleurs il y a quelques jours ma belle-mère lui a acheté une robe de princesse rose et elle s'est excusée auprès de moi haha.

Je pense que le changement doit de se faire partout, de la crèche au lieu de travail à la rue et sérieusement...c'est vraiment pas gagné...

nebulae
Vieille branche
Vieille branche


http://www.getinthecab.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stéréotypes filles/garcons

Message par greymalkin le 15.01.14 20:33

@Light a écrit:
Est-ce que vous pensez qu'actuellement, on cultive toujours l'idée du jouet de garcon/jouet de fille? Une fille a une chambre rose, un garcon une chambre bleue? Ou au contraire que les moeurs et idées ont évolués?

De même, de manière générale, constatez vous des différences notables au niveau des métiers, orientation sportive... Pensez-vous que c'est une bonne chose de maintenir ces différences homme/femme ou est-ce devenu obsolète?

Moi j'en reviens toujours pas qu'on accorde à une COULEUR des pouvoirs magiques tels et que même au sein d'une communauté de gens rationnels et cortiqués, il ne nous viendrait pas à l'idée, à moins de vouloir faire passer un message politique, de choisir pour un petit nourrisson de sexe masculin une grenouillère rose. C'est d'autant plus épatant qu'au Moyen-Âge le rose était considéré comme une couleur symbole de la virilité. Voilà le poids des préjugés, tout ça, ça me dépasse. Parce que j'en ai aussi. Malgré tout, même si je sais que ça n'est qu'UNE PUTAIN DE COULEUR, il y a peu de chance que j'achète à un petit garçon un vêtement rose.

Il y a des professions qui se féminisent (l'enseignement massivement, la médecine), mais pas encore assez vite, parce que certains domaines restent une chasse gardée, parce qu'on apprend pas assez tôt aux petites filles que tout ce que les petits garçons font elles peuvent le faire, elles sont trop inhibées. Il faut redoubler de courage pour devenir pilote d'avion, ingénieur en bâtiment, agricultrice ! Et la grossesse est toujours perçue comme un obstacle et utilisée par les patrons comme une façon de dévaloriser le travail que pourrait produire une femme, comme si elle n'était qu'une demi-employé en sursis, il s'en suivrait nécessairement une décélération dans une carrière, alors qu'allons, un congé maternité c'est 3 mois, qu'est ce que c'est 3 mois sur 40 ans à travailler ?! Bah rien exactement. Ma "belle-soeur" vient d'avoir un enfant au Canada (un pays bien plus "kid friendly" que la France, et bien plus attentif aux revendications féministes grâce à une communauté très active), juste avant son congé elle a eu une promotion. Et le congé là bas même pour un premier enfant dure 10 mois.

Pour moi en France il y a encore beaucoup de choses à faire, à changer, c'est encore et toujours un défi d'élever des petites filles et qu'elles deviennent libres, autonomes et heureuses (au lieu de bouffées par la consommation, jamais satisfaites et séduites par des idéaux creux et inatteignables tout droit conçus par des HOMMES). Elever un garçon aussi pose des questions, élever un enfant tout court d'ailleurs, mais il y a une culture du "féminin" proprement aliénante qui me semble moindre en proportion du point de vue masculin (même si des hommes souffrent également de ne pas être viril-comme il faut-avec la carrure qu'il faut-le caractère qu'il faut, parce que ces conceptions sont tout aussi stupides et marchandent toujours ce qui n'a pas lieu de l'être). Il y a eu beaucoup d'articles, beaucoup de livres, beaucoup d'initiatives, mais ce n'est qu'un balbutiement, on a pas encore pu observé à l'échelle d'une génération ce que toutes ces préoccupations allaient produire... On parle franchement beaucoup de l'identité de genre depuis quelques mois, mais pendant une vingtaine d'années c'est resté une niche et l'Atlantique formait un cordon sanitaire à ces idées SI sulfureuses : on ne peut pas encore voir les effets de ce qui apparaît peut-être comme une mode. Combien de fois on peut entendre, même être tenté de dire, à l'évocation de telle ou telle anecdote "ah c'est une vraie petite fille" "c'est un vrai petit garçon", comme si une telle entité morale existait !

Pour moi à chacun d'être ce qu'il a envie d'être : si une fille préfère, authentiquement et dans son for intérieur porter du rose et faire de la danse classique, mais qu'elle le fasse, il s'agit pas de prendre un contrepied artificiel et idiot. Si une fille veut coder comme un porc et avoir les cheveux rasés, qu'elle le fasse. Il n'y a rien à maintenir du tout, ce serait du conservatisme béat : la liberté pour chacun de définir sa propre vie, ses hobbies, sa profession, ses goûts par dessus tout. Homme, Femme, Grand père, Grand mère, jeune fille ou jeune garçon, à n'importe quel âge, n'importe quel moment de ta vie.

greymalkin
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://withacertainsmile.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stéréotypes filles/garcons

Message par Light le 15.01.14 21:26

Grey: ce n'est vraiment pas pour rien que j'ai mis cette histoire de couleur. Mode anecdote ON: une amie enceinte ne voulait pas savoir le sexe du bébé avant la naissance. Amie bis: "Mais comment tu vas savoir pour faire la déco? Et les vêtements?" Mode anecdote OFF.

Ce qui me révolte surtout dans le manque d'égalite homme/femme, ce sont les différences de salaires. Je ne le vis personnellement pas (étant sur un salaire "normé", qui plus est dans le médico-social - trop de femmes), mais je connais une fille qui a fait des études, exactement les même que celle de son copain et il est - à poste égal, expérience égale - payé 200 euros de plus!!

Après, les jouets, la décoration, les diktats culturels... c'est tellement de pression. Comment à notre humble niveau peut on changer les choses? Il s'agit l'un de changer tout une pensée morale de quasiment une planète entière. C'est tellement un débat complexe pour moi parce que ca amène à changer toute une mentalité, toute une structuration qu'on a mis en place depuis des années.

N'étant moi même pas mère, je me demande vraiment comment je réagirais face à cette pression. Est-ce que je céderais comme tout le monde aux Barbie pour les filles, voiture pour les garcons? Je crois que c'est difficile à dire.

Je rebondis sur ce que tu dis Grey pour finir, "à chacun d'être ce qu'il a envie d'être", mais tu ne trouves pas qu'il y a toute une pression de la société pour que justement tu colles à ses critères? Que dès le berceau on t'assigne une couleur, dans les catalogues de jouet, on t'assigne des pages, puis dans les activités extra-scolaire (ben non pas de la boxe, la danse c'est bien non?), dans les études... Je pense qu'il y a une tellement forte pression... Certaines personnes s'en défont, mais si peu au final...

Light
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stéréotypes filles/garcons

Message par Sandra50 le 16.01.14 7:46

Moi j'ai énormément de mal avec cette idée "le rose, les poupées pour les filles c'est mal, et le bleu et les voitures pour les garcons c'ést mal" meme si poussé a l'extreme évidemment c'est pas bon, mais c'est pas en gommant les genres qu'on aura une égalité homme femme.
Et personnellement en tant que femme, ben je suis contente d'avoir une identité de femme.... le probleme c'est pas d'etre étiqueté dans un certain genre puisque HELLOOOOO c'est le cas, c'est qu'il n'y est pas de différences et d'inégalités non-légitimes... Apres que chacun décide de se féminiser en etant un homme ou se masculiniser en étant une femme, ca me semble totalement permis et possible et ce malgré le fait qu'on ait été élevé a la poupée et aux petites voitures!

J'ai du mal avec ce genre de débat sur les stéréotypes ou, au final, on confond constamment les inégalités entre genre avec les différences entre genres.(je repasserais développer plus tard)


Dernière édition par Sandra50 le 16.01.14 12:34, édité 1 fois

Sandra50
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stéréotypes filles/garcons

Message par Invité le 16.01.14 8:50

Light: Ma mère non plus n'a pas voulu savoir pour moi, et elle a eu exactement les mêmes remarques. Au final elle s'est tournée vers des couleurs " neutres ", du jaune, du vert, du blanc, du rouge...

Je trouve ça dingue. Pour certains, faut limite tout acheter en rose pour une fille ou en bleu pour un garçon.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stéréotypes filles/garcons

Message par Leela le 16.01.14 9:22

Alors on va me jeter des pierres , mais il y a 2 ans , j'ai refusé que ma soeur achète une cuisine à Loni parce que je disais que c'était pour les filles... Finalement elle a passé outre mon "interdiction" et c'est un des jeux que Loni préfère , il est cuisiner , serveur...Etc. J'ai eu une attitude complètement con, je l'avoue, je sais pas pourquoi ça m'as autant fais chier à l'époque parce que c'est clair et net que je l'aurais privé d'un truc bien bien cool!
Aujourd'hui il joue aussi bien au cuisinier ,qu'au cow boy , au coiffeur (ça c'est mortel quand on aime se faire tripoter les cheveux comme moi!) au voiture,au caissier...etc
Mon problème , mon coloc , qui dit (je cite) " Vas y il va devenir Gay" bah oui, c'est prouvé , quand tu joue au coiffeur , tu vas finir homo c'est aussi simple que 2+2 font 4... Voilà , raccourci!
Et attention, le summum , Loni porte un polo rose pale parfois, et ça lui va super bien!
Il joue aussi au Poupée bien qu'il n'en ai pas à la maison, quand on va chez des amis qui en ont et ça ne me dérange pas , par contre ça dérange les autres c'est vrai. D'ailleurs son Oncle lui a dit "Mais Loni les Barbie c'est pour les filles!!!" (beauf.com) et Loni a répondu "Bah oui mais moi j'aime bien les filles!"
Par contre , en grandissant, il essaie de se justifier dès qu'il fait un truc "de filles" par exemple quand il regarde "Raiponce" "Maman ça c'est pour les filles , mais c'est pas grave hein? les garçons ils peuvent regarder quand même?!"
Il ressens cette pression, je ne sais pas si ça viens de moi ou de l'école , ou autre mais c'est vrai qu'il a souvent besoin de se rassurer en demandant si telle ou telle chose est pour les filles et pour les garçons , et c'est bien navrant...

Leela
Indéracinable
Indéracinable


http://<div class="social-box-title" style="te

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stéréotypes filles/garcons

Message par Mel le 16.01.14 11:20

@Sandra50 a écrit:Moi j'ai énormément de mal avec cette idée "le rose, les poupées pour les filles c'est mal, et le bleu et les voitures pour les garcons c'ést mal" meme si poussé a l'extreme évidemment c'est pas bon, mais c'est pas en gommant les genres qu'on aura une égalité homme femme.
Et personnellement en tant que femme, ben je suis contente d'avoir une identité de femme.... le probleme c'est pas d'etre étiqueté dans un certain genre puisque HELLOOOOO c'est le cas, c'est qu'il n'y est pas de différences et d'inégalités non-légitime... Apres que chacun decide de se féminiser en etant un homme ou se masculinisé en étant une femme, ca me semble totalement permis et possible et ce malgré le fait qu'on ait été élevé a la poupée et aux petites voitures!

Gommer les genres ce n'est pas seulement pour l'égalité homme femme, c'est plutôt pour permettre à toutes personnes, qu'elles soient hétéros, gays, pansexuels, travestis, transgenres etc etc...d'être reconnu parce que le système genré Homme/Femme est très excluant au final et beaucoup ne s'y retrouve pas.
Tu fais partie des gens qui se reconnaissent dans le genre que leur impose la société tant mieux, mais il ne faut pas oublier que ce n'est pas le cas de tous et c'est bien ça le problème.


Après personnellement je pense que le problème du sexisme, machisme vient justement du fait que nous sommes conditionnés à penser dans le schéma homme/femme. Ça nous dicte des codes de conduite et véhiculent des clichés qui finalement se révèlent assez nocifs pour tous. Sans compter que ce schéma renvoit à l'idée que les femmes sont des êtres plus fragiles et plus faibles que les hommes. Parce concrètement pourquoi il y a moins de femmes à la tête de grandes entreprises ? Parce qu'elles ont moins de capacité que les hommes ? Ou parce que toutes leur vies on les a guidé à penser que les femmes n'étaient pas faites pour ça ?
Pourquoi la cuisine est considéré comme un domaine de femme alors que la grande cuisine est majoritairement un domaine masculin ?
Pourquoi pense t-on qu'un homme coiffeur est forcément gay ? Parce que c'est lui qui nous l'a dit entre le shampooing et le brushing ? Ou parce que la société nous a influencé vers cette pensée ?

En gros je suis à 1000% d'accord avec les propos de Grey.
Si un petit garçon a envie de se déguiser en princesse et bien qu'il le fasse, si un homme a envie de mettre une robe et bien qu'il le fasse aussi. Après tout la société accepte déjà que les femmes s'habillent "comme des hommes" alors pourquoi l'inverse choquerait ?
Et si une femme a envie de devenir mécanicienne et bien tant mieux pour elle, tout comme un homme qui aimerait devenir esthéticien. Malheureusement, la société a encore beaucoup de mal à l'accepter tellement tout cela est ancré dans les comportements sociaux.

Y a qu'à voir la dernière campagne Manif pour tous

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Mel
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stéréotypes filles/garcons

Message par Heyou le 16.01.14 13:49

Je suis totalement d'accord avec Grey et Mel, et si on y réfléchit deux secondes comme le souligne Grey c'est quand même fou que de simples couleurs soient encore à ce point assimilées à des genres, et le pire c'est qu'on n'y réfléchit même plus, on a l'impression que c'est inné, évident alors que ça ne devrait pas l'être, c'est juste l'influence de la société qui nous insère tout cela dans le crâne dès qu'on nait et qu'on va nous même perpétuer malgré nous parce que "c'est comme ça". Comme le disent les filles ces classifications conduisent malheureusement à des différences fatalement puisque la femme souffre encore de discriminations dans le monde du travail notamment même dans les pays occidentaux supposés être les modèles. J'ai été très surprise d'apprendre que l'Allemagne a été condamnée en 2000 parce qu'elle n'acceptait pas les femmes dans l'armée allemande... en l'an 2000... ça laisse songeur quand même.
En fait le problème pour moi c'est que même si tu dis Sandra que si on a envie de refuser le genre qu'on se voit attribué à la naissance en se masculinisant/féminisant, d'abord c'est un 1er problème de devoir aller à l'encontre de ce à quoi on est "destiné" parce qu'on est du coup pas neutre à la naissance et libre de choisir vraiment ce que l'on veut/aime sans être déterminé. Et ensuite ce n'est pas si simple que cela ni pour soi, ni pour l'entourage, ni pour les autres parce que ces stéréotypes sont tellement ancrés qu'il faut une sacrée force pour prendre conscience que ce qu'on m'impose n'est pas ce qui me correspond et ensuite pour s'affirmer à contre courant.
Je suis un peu hallucinée par l'affiche de la manif pour tous sinon, je trouve ça juste bête et rétrograde.

Heyou
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stéréotypes filles/garcons

Message par Conformiste excentrique le 16.01.14 21:03

Je suis d'accord avec Mel.

Et je pense qu'on aurait tout à y gagner à vivre sans attente, pression sociale, remarques diverses et variées conscientes et inconscientes sur ce qu'on serait/devrait être sous prétexte de nos organes sexuels.

Et un petit article parce que je le trouve intéressant et que je l'avais sous le coude.

Conformiste excentrique
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stéréotypes filles/garcons

Message par Havaïanas le 16.01.14 21:21

Alors moi j'avoue que quand j'achète des fringues à mon fils je me dirige pas vers les robes et les trucs roses hein... Et c'est pas pour ça que je suis contre l'égalité homme femme!

Havaïanas
Racine
Racine


http://epidermique.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stéréotypes filles/garcons

Message par Valkyrja le 16.01.14 21:39

@Conformiste excentrique a écrit:[justify]
Et je pense qu'on aurait tout à y gagner à vivre sans attente, pression sociale, remarques diverses et variées conscientes et inconscientes sur ce qu'on serait/devrait être sous prétexte de nos organes sexuels.

Sur le fond, je suis d'accord avec Grey et Mel moi aussi, y a à peu près rien d'inné dans la représentation des genres, et associer une couleur à un genre c'est crétin (d'ailleurs moi j'aime pas le rose et je l'ai jamais aimé, que ce soit sur les filles ou sur les garçons). Mais je me demande si c'est humainement possible, d'arriver à une société qui n'impose aucune formme de pression sur ce qu'on devrait être ou pas en fonction du nombre de X dans nos chromosomes ? Gommer les inégalités salariales par exemple, ça me semble juste nécessaire (pourquoi c'est pas déjà fait d'ailleurs, c'est hallucinant quand même), et on n'a pas de raison de dire qu'une fille doit être plus douce et calme et un garçon fort et courageux, mais est-ce que c'est possible ? C'est une vraie question que je me pose, j'ai pas de réponse, mais je me demande si c'est possible de grandir et de se définir sans ça - même si on se définit contre notre genre, ou entre-deux ou ce qu'on veut, il faut toujours le faire par rapport à un repère, et il me semble que la phase du "je suis un garçon je veux pas faire des trucs de fille, d'ailleurs les filles c'est nul" et réciproquement est présente dans le développement de tous les enfants, donc peut-être inévitable ? Du coup je suis pas sûre qu'une société sans normes de ce point de vue là soit possible, ni si ça donnerait plus de gens qui se sentiraient mieux, je m'interroge pas mal.

Valkyrja
Vieille branche
Vieille branche


http://valkyrja-tenderisthenight.blogspot.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stéréotypes filles/garcons

Message par crystal le 17.01.14 9:26

@Havaïanas a écrit:Alors moi j'avoue que quand j'achète des fringues à mon fils je me dirige pas vers les robes et les trucs roses hein... Et c'est pas pour ça que je suis contre l'égalité homme femme!

Pour ma fille j'adore les robes justement  Moq , les fringues roses (oui oui) ou dans les tons clairs j'ai du mal de la voir avec du kaki, rouge, bleu foncé...

Sa chambre a une touche de rose, tout comme bébé2 en aura. Ce sont mes gouts, point.
Niveau jouets c'est elle qui m'aide à choisir, du landau à la voiture télécommandée tant que ca lui plait..

crystal
Petite graine
Petite graine


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stéréotypes filles/garcons

Message par greymalkin le 01.02.14 15:34

Je me permets de upper ce topic suite à ce qui s'est passé cette semaine - l'instauration, par quelques associations, du "jour de retrait des enfants de l'école" : l'idée est de faire manquer l'école à son enfant, un jour par mois, pour protester contre la soit disant introduction de l'enseignement du genre (et de la masturbation et de la pornographie, manifestement) à l'école.

Soit dit en passant ça me fera toujours éternellement marrer ces réactions de parents offusqués quand on leur rappelle que leur petit bambin de 3 ans a une sexualité : tous les êtres vivants, tous les mammifères ont une sexualité, c'est-à-dire qu'on a tous des terminaisons NERVEUSES. Quand on se touche la minette à 4 ans, on voit bien que ça n'est pas désagréable, on devient pas pour autant pornographe. Qu'est ce que ces réactions offusquées traduisent sinon que, bienvenue dans le Ruban blanc de Haneke, 1) le sexe au fait c'est sale 2) il y a encore et toujours de bonnes orientations sexuelles et de mauvaises, une bonne et une mauvaise façon de faire du sexe (bah oui parce que tout ça c'est à cause des lobbys LGBT, force occulte dirigeant notre gouvernement : le LESBIANISME, ce PECHE !)

Franchement j'arrive pas à croire que des recherches universitaires causent un tollé pareil en FRANCE, au 21ème siècle. Tellement d'incompréhension, de violence et d'obscurantisme à tant de niveaux cela dépasse mon entendement. Qu'ils n'aient pas compris ce qu'étaient les gender studies c'est une chose. Qu'ils ne comprennent même pas ce qu'est que la recherche (universitaire ou non) mettons. Mais que du coup ils portent comme des étendards des conceptions complètement fausses, débiles et irrationnelles au lieu de discuter, pétris de la conviction qu'ils ont tout compris alors qu'ils n'ont même pas commencé par lire, qu'ils rentrent dans la conversation en attaquant, en insultant, en discriminant ça pourrait devenir fascinant de bêtise si jamais c'était pas, par dessus le marché, de l'irrespect pur. J'espère juste que leur destin sera celui qui conclut tous les extrêmismes : s'étouffer dans sa propre fureur. Et puis donc dans un Etat où l'école est gratuite et accessible à tous, alors qu'il y a tant de pays dans le monde où les enfants sont plutôt occupés à tenir des armes / coudre des tee shirts / se prostituer, on considère comme une réaction révolutionnaire et productive de ne pas mettre son enfant à l'école sans penser que, bah peut-être, on fait une victime.

J'aime pas être véhémente mais j'ai juste honte pour ces parents et je me demande comment ils vivent le fait d'avoir cru comme des idiots à une intox pure et dure, de pas respecter leur enfant au point de lui faire manquer la classe, et d'être si ignorants et/ou rétrogrades qu'ils ne comprennent pas ce qui est enjeu. J'ai honte de tout le bruit que font ces associations toutes plus nauséabondes les unes que les autres et l'image que la France renvoie au monde des gens à peu près rationnels et libéraux avec ces débats.

@Havaïanas a écrit:Alors moi j'avoue que quand j'achète des fringues à mon fils je me dirige pas vers les robes et les trucs roses hein... Et c'est pas pour ça que je suis contre l'égalité homme femme!

Je comprends bien mais tu vois bien que ce qui motive cette façon de consommer ne dépend pas de toi mais d'un ordre social construit, donc tout à fait contingent ! Si jamais la façon de faire c'était du bleu pour les filles et du rose pour les garçons, bon bah on ferait comme ça alors ? Est ce que ce sont véritablement VOS goûts ?!

Au delà de la consommation il y a l'éducation, c'est certain, mais on est tellement définis par le capitalisme comme des pousseurs de caddie que finalement ça devient un même paradigme ! On consomme jamais de manière naïve et spontanée, parfaitement authentique et apolitique, ça c'est un leurre.

greymalkin
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://withacertainsmile.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stéréotypes filles/garcons

Message par Rookie le 01.02.14 16:23

Je crois que j'ai jamais eu autant envie de changer de planète (de pays) que cette semaine. 

D'abord pour tout ce que j'ai pu entendre à la télévision. Déjà quand il y a une semaine, ont a commencé à remettre en cause l'IVG, j'ai pas compris. Maintenant qu'on remette en cause l'idée que les hommes et les femmes doivent être traité de manière égale, je comprends encore moins et ça m'énerve qu'on régresse à ce point sur des choses qui me paraissaient faire complétement sens ça m'étonne encore. Je pensais qu'on en était à l'étape où on décide de comment faire en sorte que cette égalité s'applique concrètement lol...

Ensuite, ça me tue que sur la foi d'un sms, d'un article à la source plus que douteuse diffusée sur facebook, on puisse vraiment croire que le ministère de l'éducation ai décidé d'enseigner la masturbation aux enfants et ensuite retiré ses enfants de l'école. Ca me tue qu'on puisse avaler ça aussi facilement et quand je me demande pourquoi, je me dis qu'il faut vraiment avoir perdu confiance en l'institution qu'est l'école ou dans le gouvernement pour arriver à penser ça.
Après, je me dis aussi que toucher à la sexualité des enfants, c'est ce qui a pu provoquer des réactions aussi violentes. Contrairement à ce que tu dis, Grey, ça me surprend pas que les parents s'offusquent là-dessus. Ce ne sont pas des connaissances aussi répandues qu'elles le devrait, il y a encore pas mal de taboo là-dessus et c'est vraiment facile de jouer de cette corde sensible pour provoquer des réactions aussi excessives et empêcher tout le monde de communiquer correctement.

Rookie
Comité de Rédaction
Comité de Rédaction


http://somebodysgottacare.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stéréotypes filles/garcons

Message par Casusbelli le 01.02.14 18:38

Ce que je trouve assez croquignolet, pour ma part, c'est qu'il y a encore quelques années (disons, une soixantaine, c'était le cas pour mon père), les petits garçons et les petites filles étaient habillés pareil, en robe, jusqu'à l'âge de 5-6 ans. Il suffit de regarder les photos de nos parents/grands-parents/aïeux lorsqu'ils étaient enfants. Et ne parlons pas des jupes et des collants portés par les hommes il y a quelques siècles ! Il n'y a qu'à voir les portraits des rois de France... Ou encore la couleur rose, symbole de virilité au Moyen Age ! Bref, les choses n'ont pas toujours été comme les familles les plus traditionalistes voudraient nous le faire croire. Mais probablement ont-elles peur (à raison) que les idées auxquelles elles s'accrochent désespérément (l'homme au bureau, la femme au foyer) ne soient mises à mal par ces enseignements de l'égalité hommes-femmes dès la maternelle.

Quant à la question de la sexualité des enfants, je suis d'accord avec Rookie. Je pense que beaucoup de personnes, quelles que soient leurs convictions d'ailleurs (moi aussi, ça me met un peu mal à l'aise, je le reconnais), voient les enfants comme des créatures "innocentes" sur ces aspects-là et se disent que parler de sexualité avec eux, si jeunes, briserait cette "innocence". Même si des tas de psychologues, de médecins, de psychanalystes, de philosophes, se sont penchés sur cette question et ont mis en évidence le fait que la sexualité existe à tout âge, je crois pouvoir comprendre, même sans être mère moi-même, que pour des parents, cela puisse être difficile à appréhender, dès lors qu'il s'agit de leur bébé. Je ne pense pas qu'il s'agisse forcément de ramener la sexualité à quelque chose de "sale", mais plutôt à quelque chose qui concerne les adultes (ou du moins les humains en âge de procréer). Je peux donc comprendre que l'on s'inquiète lorsqu'on reçoit un message dénonçant l'apprentissage de la masturbation en classe de maternelle. Bon, évidemment, normalement, on devrait se poser deux secondes et réaliser que c'est juste absurde et inimaginable de la part de l'Education Nationale.

Et alors, je crois que ce qui me fait le plus rire, ce sont les gens qui disent qu'ils vont mettre leurs enfants dans le privé... sauf que les écoles privées sous contrat avec l'Etat appliquent les mêmes programmes scolaires...

Casusbelli
Administratrice
Administratrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stéréotypes filles/garcons

Message par Khiera le 01.02.14 18:54

J'ai été élevée exactement comme la génération de nos parents : mon frère et moi étions habillés pareils, nous avons eu le droit de sortir au même age, ma mère appelait même nos appareils génitaux par le même nom (quand elle nous disait de bien nous laver par exemple, elle ne parlait pas de nos parties intimes comme ça à la cantonnade), je ne sais pas si mes parents ont fait ça consciemment (je ne leur ai jamais posé la question, je devrais !) mais je me rends compte que c'est pas si commun que je le croyais !

Du coup, évidemment, tout ce qui a attrait aux différences entre les genres (surtout quand on parle d'enfants) m'agacent profondément, mais je dois dire que je fais le choix de ravaler mes convictions quand une copine me dit "ah ça a intérêt d'être un garçon, la chambre est bleue !"
C'est son fils, elle ne m'a pas demandé mon avis sur cette histoire de couleur, et je n'irais pas lui faire une leçon sur les genres à 8 mois et demi de grossesse. Mais je n'en pense pas moins.

Pour ce qui est de la polémique sur l'enseignement de la masturbation à l'école, j'entends encore mon ancienne redac chef beugler quand on lui apportait une information : "QUELLE EST LA SOURCE ????" Pour moi rien que ça, ça peut déja clore le débat et économiser beaucoup d'encre.
D'autre part je me sens fort différente de ces gens puisque je trouverai plutot sain et naturel d'enseigner l'éducation sexuelle à nos enfants à l'école. Déja ça nous éviterait de le faire nous (  :beh: ), ensuite effectivement, il ne faut pas se leurrer, les enfants ont déja une vie sexuelle.
Bon après, quand on commence à parler "d'apprentissage", la c'est flippant, et la porte ouverte à toutes les dérives. Mais comme c'est de toute façon une fausse rumeur... Que de temps et d'énergie perdus.

Khiera
Fondatrice
Fondatrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stéréotypes filles/garcons

Message par greymalkin le 01.02.14 19:19

Casusbelli > Pour la sexualité ça me semble en fait très aisé de gérer ce malaise en se souvenant, tout simplement, que sexualité pour les enfants n'a pas du tout le même sens que pour les parents (où effectivement ça renvoie au désir, à la procréation à la concupiscence).

Ca me surprend vraiment que l'idée puisse encore paraître sulfureuse dans la mesure où c'est comme pour la plupart des choses en fait, il y a le monde de l'enfance, avec ses jeux, ses fantasmes, ses transgressions et puis le monde adulte, et regarder l'un avec l'autre ça ne marche tout simplement pas. Je pensais vraiment que c'était une vérité généralement admise ! Apparemment non ? Par exemple la mort, le deuil, tout ce qu'on projette sur ce chapitre là. Ca n'a aucun sens pour un petit enfant qui n'a même pas la même appréhension du temps que nous (voire qui n'a tout simplement pas de conception du temps). C'est pareil selon moi pour la sexualité, ça n'a aucune espèce de sens de penser qu'ils ont la même sexualité que nous, c'est évidemment pas le cas (j'ai d'ailleurs bien du mal nommer masturbation ce qui ressemble plus à de l'exploration : le cas d'une main qui s'attarderait un peu trop sur "un endroit qu'on ne touche pas en public") mais c'est pas pour autant qu'ils n'ont pas de sexualité tout simplement car les petites filles ont déjà un clitoris, qui n'est rien d'autre qu'un paquet de terminaisons nerveuses, il apparaît pas à 16 ans ! (et les petits garçons ont déjà des érections). Rien à voir avec l'innocence (invoquer une telle valeur revient tout de même à dire que quand on en sort on rentre dans la culpabilité.. le pêché... d'où mon "le sexe est sale") et toute sorte de considérations morales, là on plaque nos conceptions d'adultes.

Je sais pas si ces conceptions me sont si naturelles parce que j'ai gardé beaucoup d'enfants, donc que j'ai toujours vu grosso modo, des enfants excités courir cul nul dans la maison à l'heure du bain (de moins de 5/6 ans car après apparaissent la pudeur et la gêne, tout à fait constructives, bref petit à petit les codes de la société sont intégrés et la sexualité sommeille, devient latente, pudeur que les adultes ne doivent pas perturber et dont ils ne devraient se moquer qu'avec beaucoup de tendresse et bienveillance!), ou bien si parce que j'ai grandi avec une maman très consciente du fait que les enfants sont des enfants, ont un monde à eux, on m'a toujours permis d'avoir une sexualité (juste bah... confinée à ma chambre quoi) et j'ai l'impression à tous les âges d'avoir à peu près connu mon corps (à part à la pleine enfance où effectivement mon corps, comme la plupart des enfants ne m'intéressait pas, où je rougissais quand je voyais mes parents s'embrasser ou une scène amoureuse dans un film). En tout cas on m'a permis de connaître mon corps, on n'a pas fait comme si je n'en avais pas ! Ca c'est stupide, pour moi c'est vraiment teinté de vieilles conceptions religieuses, un catéchisme mortifère : le corps est un tombeau, terrestre, il nous encombre, il n'est que désir et pêché.

Franchement rappeler que les enfants ont une sexualité pour moi c'est comme rappeler qu'ils ont des dents de lait, c'est du même niveau. Mais manifestement j'ai une conception des choses assez singulière !


Dernière édition par greymalkin le 01.02.14 20:19, édité 1 fois

greymalkin
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://withacertainsmile.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stéréotypes filles/garcons

Message par Casusbelli le 01.02.14 20:17

Grey, je suis complètement d'accord avec ce que tu dis... mais je pense que ta perception est biaisée par ton éducation et ta culture (et pour cela, tu es chanceuse). Je crains que, malheureusement, toutes les familles n'aient pas la même perception des choses et c'est pour cela qu'elles s'inquiètent aujourd'hui. Si j'ai parlé d'innocence de l'enfance, c'était sciemment, bien évidemment, et je n'ai pas utilisé les guillemets pour rien. Je suis persuadée qu'il y a encore beaucoup de familles dans lesquelles on ne parle pas du tout de sexualité avec les enfants ou alors de manière très limitée. Pas forcément parce que c'est considéré comme sale ou par conception religieuse, mais peut-être juste parce qu'on pense que ce "n'est pas de leur âge"... ou parce qu'on ne sait pas comment s'y prendre. Khiera dit bien "Déja ça nous éviterait de le faire nous" en parlant de l'école, et elle n'est probablement pas la seule à le penser, pourtant je ne pense pas que l'on puisse la taxer d'être particulièrement obtuse sur le sujet. Quand je dis que je suis un peu mal à l'aise avec le sujet, c'est probablement pour les mêmes raisons.

Sincèrement, oui, je crois que beaucoup d'adultes encore aujourd'hui ne font pas la différence entre la sexualité enfantine et la sexualité des adultes. Il n'y a qu'à d'ailleurs voir à quel point certaines petites filles sont "sexualisées" aujourd'hui : à 10 ans, on dirait déjà des femmes adultes. On pourra arguer du fait qu'au Moyen Age, on mariait les filles à 12 ans, mais l'espérance de vie était de trente ans et le mariage généralement consommé au bout de plusieurs années de vie commune. Je pense qu'il est facile, dans la société actuelle où beaucoup de choses sont systématiquement ramenées au sexe, parfois trash, d'enflammer les esprits sur l'éducation sexuelle à l'école. Mais bien évidemment tout est une question de mesure et de contenu : expliquer comment on fait les bébés, comment fonctionne son corps et en prendre conscience ou faire pratiquer la masturbation en maternelle, entre l'activité peinture et l'activité pâte à modeler.

Bien sûr, l'éducation sexuelle à l'école est indispensable (d'ailleurs, ça existe déjà en réalité...) puisqu'elle permet à tous les enfants d'avoir le même niveau d'information de base sur le sujet, expliqué d'une manière qui correspond à leur âge et à leur sexualité justement. Y compris pour ceux dont les familles n'aborderont peut-être jamais le sujet avec eux, les laissant faire leur apprentissage tous seuls.

Dans la catégorie "c'était mieux avant", peut-être certains souhaitent-ils que l'on revienne à cette époque idéale où monsieur se faisait déniaiser avant son mariage par une prostituée ou une domestique, le cas échéant, pendant que sa future épouse écoutait les conseils de sa mère sur le thème "ce n'est qu'un moment à passer".

Casusbelli
Administratrice
Administratrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stéréotypes filles/garcons

Message par Valkyrja le 06.02.14 12:17

J'ai pensé à ce topic quand je me suis étouffée en lisant le journal hier, il y avait un article sur le prochai événement local, le premier "salon de la femme". Déjà salut le titre façon salon de l'aviation (bon ok foire des femmes ça aurait été encore pire), et ils précisaient bien gentiment "ouiiii alors on n'a pas voulu que ça fasse trop cliché qui associe femme et beauté", alors ils ont aussi prévu des conférences sur .... la nutrition. tup Et aussi de faire venir des garagistes, mais pour présenter des "modèles féminins" tup tup

BREF c'est pas encore gagné.

Valkyrja
Vieille branche
Vieille branche


http://valkyrja-tenderisthenight.blogspot.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stéréotypes filles/garcons

Message par Mel le 13.02.14 19:02

http://www.dailymotion.com/video/x1bz229_quand-morano-vantait-les-etudes-de-genre-des-la-creche_news

L'UMP qui se contredit de jour en jour...ils ont décidément besoin de personne pour se ridiculiser.

Mel
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stéréotypes filles/garcons

Message par Casusbelli le 13.02.14 21:11

C'est pas vraiment un stéréotype, mais une bonne grosse inégalité. Dans le genre ahurissant, je viens de découvrir que la loi salique s'applique toujours en Angleterre, pour la transmission des titres et des domaines. En gros, Papa meurt en n'ayant que des filles, le domaine, le titre (et en général l'argent) sont transmis à un héritier mâle qui peut être un lointain cousin que personne n'a jamais vu (sauf pour la Queen, donc).

Rappelons que c'est le sujet principal des livres de Jane Austen (XVIIIe siècle)... et de la série Downton Abbey. D'ailleurs j'avais halluciné en découvrant que c'était toujours d'actualité au début du XXe siècle. Ben en fait, c'est même toujours d'actualité aujourd'hui.

Mais peut-être que ça va changer bientôt.

Casusbelli
Administratrice
Administratrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stéréotypes filles/garcons

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:51


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum