Glory Box, le site des filles bien
Bienvenue sur GLORY BOX, le forum des filles bien.

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre GLORY BOX, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Bienvenue parmi nous !


Derniers sujets

Les psychologues et vous !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les psychologues et vous !

Message par _closedheart le 16.04.12 20:27

Nouveau topic pour parler des psychologues !

Dites-nous si vous pensez en voir un ou si vous en voyez déjà un, pourquoi vous en ressentez le besoin, si ça vous aide réellement, si vous avez une bonne relation avec votre psy, si vous avez/aviez des appréhensions sur les psys etc...
Bref tout ce que vous voulez partager sur ce sujet, ou même sur la psychologie en général ! Smile





_closedheart
Belle Plante
Belle Plante


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les psychologues et vous !

Message par _closedheart le 16.04.12 20:29

Bon j'avoue j'ai pas créé ce sujet pour rien Razz Je me lance en première car j'ai besoin d'avis et de conseils !

Alors voilà depuis maintenant 6-7ans je fais des cauchemars toutes les nuits ou presque, j’en fais généralement 2 ou 3 par nuits, du coup je me réveille plusieurs fois en grosse crise d’angoisse. Pour me changer les idées entre les cauchemars je lis, je regarde la télé ou autre, sauf que du coup je ne dors quasiment jamais plus de 3h ( ce qui est très dur physiquement et mentalement, notamment pour les cours ).
Et donc le problème c’est que c’est pas n’importe quel cauchemar : Je rêve toujours que je meurs violemment, d’une façon ou d’une autre, ça varie ( oui c’est très glauque x) )
Ca fait très longtemps que ma mère et surtout mon médecin me demande de voir un psy pour ça, ils trouvent ça inquiétant, puis surtout ça me rend très faible alors que j’ai déjà des problèmes de santé.
Mais j’ai des grosses appréhensions sur les psys, déjà j’ai l’impression que si je règle pas mes problèmes seule je serai en position de faiblesse, et surtout je vois pas comment il peut m’aider, enfin je veux dire il y a eu aucun évènement dans ma vie qui ai pu provoquer ces cauchemars donc je vois pas comment on pourrait avancer, puis en plus j’ai pas l’impression que mon problème soit pas si grave, ça m’épuise mais j’arrive quand même à vivre quoi…
Bref j’ai un peu besoin de conseils généraux sur les psys, j’arriverai peut être à être convaincue x)

_closedheart
Belle Plante
Belle Plante


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les psychologues et vous !

Message par Tagada_les_fraizzz le 16.04.12 21:04

Peut être que tu vois pas comment il pourrait t'aider, mais si ton medecin t'as dit d'aller en voir un c'est surement qu'il y a une raison. Ils ne sont pas là pour rien. A mon avis, déja un psy c'est une bonne chose dans ton cas, et si c'est trop dur ou que ça ne marche pas, je pense a l'hypnothérapie, il ne va pas forcement t'hypnotiser attention ; je connais des gens qui ne sont même pas passés par la case psy et qui sont allé direct vers l'hypno et en deux séance c'était calé.

Sinon moi j'en vois un depuis mes 16 ans. Je me suis faites hospitaliser pendant 4 mois en HP et au départ j'avais un pedo psy, un putain de GROS CONNARD, qui m'a enfoncé plus bas que terre. J'en ai vu plusieurs qui ne m'ont pas convenu, puis un qui m'a sortie de mon agoraphobie. Ensuite j'ai déménagé chez mon mec, j'ai du changer de psy, j'en ai trouver deux, un psy la ou j'ai été hospi et un psychothérapeute en ville que j'ai vu deux ans, mais que j'ai du arreter faute d'argent. Je ne vois plus que la psychologue et comme j'ai le tiers payant je ne paie pas.

Je la vois surtout pour mon traitement, pour qu'elle arrange mes phobies et mes crises par voie médicamenteuse, parce que malheureusement ce n'est pas une simple dépression qui s'est déclarée.

Sinon je n'ai pas honte d'en voir un, j'ai juste honte de ce que je suis, beaucoup de gens vont en voir un pour des petits trucs donc ça passe bien.


Tagada_les_fraizzz
Administratrice
Administratrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les psychologues et vous !

Message par Adalie le 16.04.12 21:15

J'ai vu deux psy. La première fois j'avais 8ans, c'était la psychologue scolaire. Elle était venue me chercher devant toute ma classe en se présentant comme la psy tup C'était déjà mal barré. Du coup je voulais rien lui dire, et cette conne a convoqué ma mère et l'a fait chialer. Alors que j'avais rien dit du tout sur ma mère, ni sur quoi que ce soit d'ailleurs, et alors que ma mère culpabilisait déjà assez comme ça d'avoir mis au monde une gamine dépressive. Je l'ai très mal vécu et ni elle ni moi n'avons voulu y retourner.

La deuxième psy que j'ai vue c'était pendant ma licence, ça n'a pas duré longtemps du tout. Elle avait décidé qu'elle savait ce qu'était mon problème, je le sentais au fil de ses questions que je pouvais pas m'empêcher d'analyser. Et manque de bol pour elle: elle était complètement à côté de la plaque et moi j'arrivais pas à dire ce que j'avais à dire. Donc j'ai laissé tomber parce que c'était trop cher payé pour stagner. Et puis elle s'habillait tout en léopard, son appart était décoré tout en léopard, j'avais l'impression qu'elle était cinglée et qu'elle allait finir par me sauter dessus en rugissant.

Depuis j'ai pas revu de psy, et j'ai du mal aussi à imaginer qu'un psy puisse m'aider.

Adalie
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les psychologues et vous !

Message par Lithium le 16.04.12 22:18

J'en ai vu un quand j'avais une dizaine d'années. Ma famille sortait d'une période un peu noire que j'ai prise en pleine tête et peu appréciée. Tout ce dont je me souviens c'est que j'avais dessiné une souris seule sur une île déserte avec un palmier et que le psy avait dit à ma mère que je ressentais une énorme solitude. LOL. T'as rien compris mec, une amie venait de me montrer comment dessiner des palmiers d'une façon stylisée alors j'ai refait son dessin ! Oui, j'étais souvent triste pour une gamine de 10 ans, mais pas du tout parce que je me sentais seule...
Bref, ça a duré 3 ou 4 séances.

Maintenant, je me dis souvent que ça pourrait me faire du bien, pouvoir m'épancher sur quelqu'un neutre et payé pour ça plutôt que sur mon copain. Mais voilà, ça coûte cher. Et au final, je ne sais même pas si ça m'aiderait. Peut-être un jour qui sait...

Lithium
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les psychologues et vous !

Message par Sugarfall le 16.04.12 22:44

J'en ai vu plusieurs Pour ma boulimie. Au final ça m'a pas vraiment servi. Je pense que si ça vient pas de nous ou si on veut pas vraiment y aller, un psy aussi bon qu'il soit ne nous aidera pas. J'en ai eu des moins bon que d'autres par contre, j'ai toujours entendu qu'il fallait du temps pour en trouver un qui nous correspond. Pour ma part, je pense que ça n'a pas changer mon problème, mais je pense que ça peut faire toute une différence parfois.

Sugarfall
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les psychologues et vous !

Message par Chudesa le 20.05.13 21:55

Je remonte le topic, j'en ai trouvé un autre ("aller voir un psy") mais je pense que celui-là est plus adapté pour ce que j'ai à dire.
Donc ça fait environ 3 mois que je vois une psy, pas très régulièrement, mon prochain rendez-vous, mercredi, sera le 7ème ou 8ème je crois. J'ai pris cette décision parce que j'en pouvais plus d'avoir si peu confiance en moi et je me suis dit que ça causait tous mes problèmes : jalousie, possessivité, ce que j'avais remarqué déjà un an auparavant, et puis mon manque de vie sociale, le fait de pas savoir me faire d'amis, ne pas arriver à m'intégrer à la fac. Puis je savais pas, et je sais toujours pas où je vais niveau études. Il s'avère que c'est pas si simple que ça, ces problèmes en enferment bien d'autres, je sais pas trop encore lesquels.
Ma psy, on me l'a "donnée", je me suis rendue dans un centre universitaire où les consultations sont gratuites, j'ai choisi une date, une heure, et voilà. Depuis, je la vois toujours parce qu'avec mon emploi du temps ça collait bien. Ca ne se passe pas mal, mais je vois pas vraiment d'amélioration. Donc je me demande si je dois simplement arrêter d'en voir tout court ou si c'est juste qu'il n'y a pas ce feeling entre nous deux. Je le sais, je me sens pas à l'aise. J'ai pleuré une fois, et depuis j'évite le sujet, et je crois que c'est mauvais parce qu'elle a trouvé quelque chose qu'il faut creuser. Alors je sais pas quoi faire. Je m'empêche moi-même de pleurer devant elle, parce que j'ai peur, de "perdre le contrôle" en fait. Je me demande donc si c'est moi qui dois me lâcher ou si je pourrais chercher quelqu'un d'autre qui parviendra à me mettre en confiance.
Je dis ça mais je suis presque sûre qu'il y a quelqu'un d'autre qui me conviendra mieux, mais si c'était pas le cas ? Pendant les séances, je raconte ma vie, elle ne parle que très peu, elle me demande parfois "pourquoi ?" quand je dis quelque chose qui l'interpelle, mais j'aimerais je crois avoir des conseils, un cadre, des "exercices", mais c'est peut-être pas comme ça que ça marche ?
C'est pour ça que je poste, j'aimerais avoir d'autres témoignages, et/ou que les filles ayant déjà posté me parlent des méthodes de leur psy - même s'il n'y a presque que des mauvaises expériences finalement... Est-ce que vous pensez qu'il faudrait que je me dirige vers un psy qui me fera payer, que c'est un gage de qualité, ou pas du tout ?
Je sais plus quoi faire en fait, c'est bête on dit toujours qu'il faut du temps pour trouver le bon, mais j'ai juste l'impression que le problème c'est moi et que je suis un cas désespéré.

Chudesa
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les psychologues et vous !

Message par Stephh34 le 20.05.13 22:17

@Sugarfall a écrit:Je pense que si ça vient pas de nous ou si on veut pas vraiment y aller, un psy aussi bon qu'il soit ne nous aidera pas.

Exactement. C'est aussi ma vision des choses. Personnellement, j'en ai vu beaucoup. J'ai vu des psychologues et des travailleurs sociaux, surtout pour m'aider à être mieux dans ma peau. Moi, ils m'ont aidés. Je trouve que c'est rassurant, en quelques sortes, de se sentir guidé, soutenus et tout. Mais, si quelqu'un refuse de s'aider au départ, rien ne va fonctionner. Smile

EDIT

Chudesa
: Je crois simplement que tout d'abord, tu devrais lui dire, à ce psy, ce que tu écris ici. Dis lui que tu ne sens pas la "connexion", genre. Aussi, il faut savoir que, les psychologues ne sont pas là pour parler. Mettons, ils ne font pas exprès de discuter, parce que, le but, c'est de garder une distance avec son patient, pour pouvoir mieux l'aider. Si, par exemple, ils contruisent des liens quelques peu amicaux, ou enfin, un truc dans le genre, eh bien, l'objectivité n'y est plus parce que le psychologue va se faire une idée très personnelle de toi, et dans ce cas là, ce n'est plus une question de guider quelqu'un, mais bien de se fier à ses propres perceptions. C'est justement ce qu'un psychologue veut éviter. Un psy doit garder une distance résonnable avec ses patients, pour pouvoir les aider de manière plus objective, moins basée sur les perceptions qu'il a de toi. Aussi, si tu vois, après lui avoir discuté de tout ça comme je dis plus haut, que ça ne marche toujours pas après quelques temps, changes tout simplement de psy. Je sais pas si c'est clair? ^^


Dernière édition par Stephh34 le 20.05.13 22:25, édité 1 fois

Stephh34
Atome
Atome


http://keepholdingon85.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les psychologues et vous !

Message par Julia. le 20.05.13 22:24

Je ne sais pas si les psy payants sont mieux ou pas mais je pense en effet que c'est une question de feelling. Si tu ne te sens pas bien avec celui là, essaie un autre.
J'ai été suivie par un psychologue et avant de le trouver, j'ai dû en " essayer " plusieurs. Finalement, avec celui ci, le feelling est tout de suite passé et je me suis sentie en confiance.

Niveau méthode, il s'adaptait. Des fois, je parlais toute seule, il ne faisait que m'écouter. D'autres fois, on avait une vraie conversation ou bien c'était lui qui m'aidait, me disait ce qu'il pensait de cette situation, de la raison pour laquelle je me comportais comme ça etc... Ca m'a beaucoup aidé. Ca m'a permis d'apprendre beaucoup sur moi même et de sortir d'une très dure période.

Je pense que tout le monde n'est pas fait pour les psy. Mais avant d'en tirer des conclusions comme ça, il faut en essayer plusieurs, surtout si on en ressent le besoin. Donc si tu as l'occasion, je te conseille de changer.

Julia.
Atome
Atome


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les psychologues et vous !

Message par Chudesa le 20.05.13 23:43

C'est très clair Steph t'inquiète pas Smile. En effet j'ai une copine (en psycho) qui m'a dit que c'était la façon de faire la plus répandue, que le psy ne dit pas grand chose, pour te laisser parler, faire des associations libres. Puis oui j'ai lu aussi qu'il était important qu'il n'y ait pas de relation "amicale"... Mais en fait c'est pas trop ça que je voudrais, plutôt un espèce d'échange, ou ressentir qu'elle m'écoute, qu'elle tire quelque chose de ce que je lui dis, par exemple en fin de séance qu'elle me dise ce qu'elle a remarqué ou je sais pas. Comme ce que ton psy a fait avec toi Julia en fait. J'aime pas tellement tout déballer et ne rien recevoir en retour, mais c'est vrai que je suis peut-être un peu dure parce qu'elle m'a quand même expliqué quelques trucs, pas assez à mon goût en fait, sûrement.
C'est assez bizarre parce que je me sens quand même en confiance avec elle. Peut-être pas assez, peut-être qu'il faut un déclic pour que je me "lâche" vraiment, et que ce déclic ce sera le moment où je lui dirai ce que je ressens, j'ai pas pensé que ça pouvait être important en fait, c'est con mais en plus j'ai peur que ça la "blesse" que je lui dise que sa méthode ne me convient pas trop.
Ca me fait peur de changer quand même, de devoir tout redire... Puis ça me fait peur d'abandonner alors que ça va peut-être venir plus tard...

Chudesa
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les psychologues et vous !

Message par Ampholyte le 21.05.13 1:23

Chudesa, en fait la plupart des psy universitaires ont une orientation psychanalytique, et par conséquent ils écoutent et laissent la personne "se soigner" elle-même, en faisant des associations libres par exemple, comme tu le dis.

Le truc c'est qu'il n'existe pas que la psychanalyse, et que c'est une méthode qui ne convient pas à tout le monde (sinon ça serait trop simple). La façon dont tu décris ton malaise me fait penser justement que la psychanalyse n'est pas vraiment pour toi car tu sembles avoir besoin d'un échange. Cela dit attention : un psy ne te donnera jamais de conseil, il t'amènera sur une autre route pour voir si elle te convient... Quelqu'un qui te donne des conseils, ce serait plutôt un coach.
Je pense que des thérapies davantage comportementales serait plus adaptées pour toi par exemple !

Ampholyte
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les psychologues et vous !

Message par Julia. le 21.05.13 7:31

Oui moi on parlait tous les 2 et il n'y a jamais eu de relation amicale pour autant ^^ Je l'ai vu plusieurs années et il y avait toujours une certaine distance malgré le fait qu'on puisse parler. Tu peux toujours essayer de voir un autre psy et si ça va pas, tu retournes vers elle ;)

Julia.
Atome
Atome


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les psychologues et vous !

Message par Chudesa le 23.05.13 13:30

Ah merci Ampholyte, je pensais pas que c'était de la psychanalyse... Non en effet me "soigner seule" me convient pas, ça me rend limite plus mal qu'avant, à me poser tant de questions tout le temps...
Ca me fait quand même peur en fait de changer de psy parce que si ça se trouve c'est le fait de voir un psy qui me convient pas, tout court.
Ma séance d'hier m'a pas aidée du tout en tout cas, je crois que je vais annuler mes autres rendez-vous...

Chudesa
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les psychologues et vous !

Message par greymalkin le 23.05.13 14:24

@_Closedheart a écrit:
Mais j’ai des grosses appréhensions sur les psys, déjà j’ai l’impression que si je règle pas mes problèmes seule je serai en position de faiblesse, et surtout je vois pas comment il peut m’aider, enfin je veux dire il y a eu aucun évènement dans ma vie qui ai pu provoquer ces cauchemars donc je vois pas comment on pourrait avancer, puis en plus j’ai pas l’impression que mon problème soit pas si grave, ça m’épuise mais j’arrive quand même à vivre quoi…
Bref j’ai un peu besoin de conseils généraux sur les psys, j’arriverai peut être à être convaincue x)

Je crois que c'est une idée assez répandue sur la thérapie: on va voir un psy quand on est faible, quand on a pas (assez) de volonté... franchement après expérience c'est un préjugé énorme, parce que suivre une thérapie, faire face à ses peurs, appréhensions, doutes, bref, faire face à soi même en fait, ça réclame beaucoup de volonté au contraire, finalement c'est beaucoup plus tranquille de faire l'autruche, de parier que ça va aller mieux par une opération de l'Esprit Saint, moi parfois j'aimerais bien sécher, arrêter, passer à autre chose ! On va pas voir un psy pour se plaindre et s'apitoyer, mais pour comprendre ce qui nous échappe (que cela soit pathologique ou non!). Certes on parvient pas à comprendre qui on est et notre façon d'agir seul, mais après tout, demander de l'aide ça n'a rien à voir avec "être faible" ! Les êtres humains sont souvent vulnérables, c'est pas une honte, ni une tare. Si tu souffres, que es cauchemars deviennent handicapants, c'est pas la peine de souffrir encore des mois et des mois pour le sport ?

Et puis un psy c'est pas un coach, comme le dit Ampholyte on est assez seul en thérapie, la première personne qui va t'aider c'est toi même ! Le psy pose quelques questions, parfois, mais finalement c'est essentiellement un dialogue avec soi même. Le cadre (la séance à heure fixe, le cabinet) crée juste l'espace pour ce dialogue et cette réflexion.

@Chudesa a écrit:
Est-ce que vous pensez qu'il faudrait que je me dirige vers un psy qui me fera payer, que c'est un gage de qualité, ou pas du tout ?

Je ne sais pas si payer ses séances est un gage de qualité, en tout cas je sais que pour moi c'est important. C'est cher, mais c'est littéralement un investissement. J'investis dans "moi" : aller bien, vivre avec moi même, etc etc. Comme un contrat si tu veux !

J'ai eu personnellement la chance de tomber sur une thérapeute (psychiatre et analyste) avec qui ça a marché tout de suite, j'ai pas eu de doutes, j'ai pas du tout assez d'expérience pour dire si elle est compétente ou non d'autant plus qu'elle parle quasiment pas (je suis en analyse depuis un an et demi et ça me convient très bien, la liberté - en dehors de toute l'orthodoxie du cadre analytique... et l'errance associées me parlent davantage que la "rentabilité" des thérapies comportementales), mais il est certain qu'elle est disponible, bienveillante, et que je sens bien dans son petit cabinet, et je crois surtout que je suis venue dès la première séance avec la "bonne disposition d'esprit", j'y suis allée de mon propre chef, avec la volonté de prendre soin de moi, de faire qc pour ne plus subir mes humeurs et émotions. Ca aide !

J'ai une deuxième psy(chiatre) qui me prescrit mon traitement, j'aime pas beaucoup aller chez elle, elle est analyste aussi mais elle s'occupe, pour moi, que de l'aspect chimique, les rendez vous sont donc toujours assez décourageants. Elle est pourtant très gentille et compétente mais l'aspect purement clinique fait que je ressors des consultations, ordonnance sous le bras, en ayant l'impression de dysfonctionner et d'être malade pour toute la vie.

greymalkin
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://withacertainsmile.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les psychologues et vous !

Message par Julia. le 23.05.13 16:11

Chudesa : Je peux comprendre ta peur mais pour savoir si c'est ce psy là qui te convient pas ou les psy tout court, je pense que tu devrais en voir un deuxième ;) C'est difficile de juger après avoir vu qu'un seul professionnel ^^

Julia.
Atome
Atome


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les psychologues et vous !

Message par Chudesa le 26.05.13 21:25

Je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis dans ton premier paragraphe Grey. La plupart de mes séances j'ai aussi voulu les éviter parce que ça demande beaucoup de force de se mettre face à ses problèmes, de se dire "voilà je suis là pour les régler". Ca demande vraiment de la volonté... Mais je fais que répéter.

En tout cas j'aimerais bien penser comme toi Grey... Enfin tu as l'air de tellement bien le vivre, d'être "épanouie", de ne pas voir tout ça comme un moyen de te "soigner" mais plutôt comme un moyen d'être bien. Enfin en te lisant je me dis que tu vois le verre à moitié plein et pas à moitié vide quoi, peut-être que je me trompe.
En fait ça me fait réfléchir. Voir ma psy ne m'aide pas à aller mieux mais ça m'aide quand même à comprendre ce qu'il se passe et c'est le but premier de la psychanalyse, je crois... Donc ça marche quand même. J'ai compris quelques trucs, les schémas que je reproduis, mais j'ai du mal à comprendre comment justement m'en servir pour ne pas les reproduire, pour aller mieux. (quand je dis "aller mieux" je me sens bête, à chaque fois je me dis que je m'invente des problèmes et que je vais pas mal en vrai, mais ça doit être typiquement un exemple de "faire l'autruche")
Et donc je me demande si je pourrais continuer la psychanalyse tout en commençant une thérapie comportementale, ça me semble idéal mais j'ai peur que ça provoque une sorte de conflit.

Chudesa
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les psychologues et vous !

Message par greymalkin le 26.05.13 23:10

@Chudesa a écrit:J'ai compris quelques trucs, les schémas que je reproduis, mais j'ai du mal à comprendre comment justement m'en servir pour ne pas les reproduire, pour aller mieux. (quand je dis "aller mieux" je me sens bête, à chaque fois je me dis que je m'invente des problèmes et que je vais pas mal en vrai, mais ça doit être typiquement un exemple de "faire l'autruche")

Ahah c'est la grande question!! C'est déjà tellement bien d'agir consciemment, en connaissance de cause, on est moins victime des scénarii dans lesquels on s'engageait sans le vouloir et sans le savoir. Parvenir à s'en détacher, à agir librement et sans contrainte, à agir autrement... C'est l'étape suivante effectivement, mais si difficile, et puis qui y parvient véritablement à 100%, qui agit de manière parfaitement autonome et libre, sans reproduire, sans répéter ? Dis toi que tu adoptes ce recul sur ta vie, ta façon de faire, à 18 ans (et pas 46!) c'est déjà une chance inespérée.

On a souvent tendance à minimiser ce qui nous arrive ("c'est pas si grave, j'ai pas un cancer ! je suis pas à la rue ! je suis pas schizophrène !"), effectivement c'est une des multiples façons de faire l'autruche! Mais sans dramatiser, sans se noyer dans un verre d'eau, si on a une souffrance et bien il faut la prendre en considération, c'est aussi bête et simple que ça. Pour moi c'est simplement ça la thérapie, comme aller chez le kiné, c'est l'entretien du psychisme, c'est pour réfléchir. (et ça aussi parfois c'est pas facile, franchement parfois je préfèrerais garder mes pensées pour moi parce que j'ai rien à dire de bien intelligent ou d'utile, envie d'une pause, d'aller au cinéma mais aucune aucune envie de réfléchir, et encore moins à voix haute avec un témoin! ça fait plaisir si je renvoie une image de la meuf sereine, mais bon la semaine dernière j'peux te dire que j'y allais à reculons !)

Je crois qu'ensuite on va mieux... je sais pas, en agissant, en pensant à soi et en agissant en fonction, en étant la personne que l'on veut être ! Mais c'est le job de toute une vie, et c'est la tâche, au fond, qui nous incombe à tous pauvres mortels. Mais certains la prennent plus à coeur que d'autres!

Pour la thérapie comportementale, honnêtement je connais mal. Je sais qu'elles sont plus courtes, qu'on te donne des "objectifs", du coup c'est une méthode intéressante quand on souffre par exemple de phobies, on se confronte petit à petit à ce qui peut nous causer angoisses et anxiété, on s'expose volontairement dans des situations (de plus en plus) anxiogènes, c'est presque comme du "dressage". Donc ça dépend aussi de la nature de ton mal être, ça peut conditionner quel genre de thérapie serait la plus adéquate!

greymalkin
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://withacertainsmile.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les psychologues et vous !

Message par nebulae le 27.05.13 9:52

J'ai mis CINQ ans à me décider à prendre rendez-vous. Quand je l'ai fait j'étais hyper nerveuse, comme si je remettais ma vie à la femme derrière le comptoir.

Et quand je me suis levée pour aller au premier rendez-vous, la nervosité était à son comble j'avais pas été aussi nerveuse depuis longtemps.

Jusqu'ici j'ai été à trois séances, et même quand je suis persuadée que je n'ai rien à raconter, elle me pose la bonne question et c'est parti pour une heure de blabla.

nebulae
Vieille branche
Vieille branche


http://www.getinthecab.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les psychologues et vous !

Message par coco_madmoizelle le 27.05.13 11:21

Waouw Grey, merci d'avoir pris le temps d'écrire ces deux posts ! Ils m'ont vraiment fait réfléchir et m'ont fait beaucoup de bien ! Ils m'ont tout simplement fait ouvrir les yeux ...
Parce que oui, ça fait plusieurs années que je pense à aller voir un(e) psy (pour différentes raisons), mais je n'ai jamais franchi le pas pour toutes les raisons que tu évoques : tout d'abord l'impression que ça n'est pas justifié (je ne suis pas "malade", je n'ai pas tant de problèmes que ça, mes problèmes sont minimes et complètement dénués d'intérêt, aller voir un psy dans mon cas ce serait presque du narcissisme, comme si je me focalisais sur mon nombril, etc.), et ensuite (mais dans une moindre mesure et de moins en moins avec le temps) la sensation d'être "faible", de ne pas réussir à gérer mes problèmes toute seule comme une grande (à 27 balais, il serait temps quand même ma cocotte hein Héhé ). Mais après avoir lu tes posts je me dis que ça ne serait vraiment pas une mauvaise idée ... tu as vraiment trouvé les mots qui m'ont parlé et m'ont fait réfléchir, même si ça n'était pas du tout le but initial de tes messages ! Donc voilà, merci merci !

coco_madmoizelle
Atome
Atome


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les psychologues et vous !

Message par greymalkin le 20.01.14 11:24

...


Dernière édition par greymalkin le 26.06.14 13:10, édité 1 fois

greymalkin
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://withacertainsmile.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les psychologues et vous !

Message par greymalkin le 31.01.14 10:28

...


Dernière édition par greymalkin le 26.06.14 13:10, édité 1 fois

greymalkin
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://withacertainsmile.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les psychologues et vous !

Message par Conformiste excentrique le 31.01.14 21:32

J'ai lu ce message et j'ai déjà lu les autres et franchement je trouve cela très intéressant peut-être parce que quelque part c'est un domaine qui me fait peur (je ne suis pas certaine d'être seulement capable de parler fasse à un psy). Donc pour ma part tu peux continuer et je continuerais à te lire.

Conformiste excentrique
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les psychologues et vous !

Message par Chudesa le 31.01.14 23:26

Coucou Grey ! J'avais oublié (peut-être volontairement) ce topic, qui est super, si c'est le tien alors d'accord, Conformiste Excentrique et moi on aime bien !

En effet il y a certaines choses que je n'ai pas trop compris dans ton dernier post, mais c'est sûrement normal, je ne suis pas dans ton cerveau. En tout cas,  la peur de ne pas pouvoir tout contrôler, c'est bien ça qui me semble être la cause de ton mal-être actuellement (lol ça me semble tellement con de dire ça, tu le sais forcément). Je sais pas quoi te dire si ce n'est que j'ai l'impression d'avoir la même peur. Je sais absolument pas pourquoi - en même temps j'ai pas fait autant d'analyse que toi. J'allais dire que c'est contradictoire avec ton métier (enfin, ton domaine) que tu aies cette peur mais finalement non, c'est presque logique, la philo c'est vouloir connaître l'origine de tout (enfin dans mes souvenirs). C'est un peu inutile ce que je dis, il n'y a aucun but... Mais bon !
Et sinon j'ai bien vu que tu ne cherches pas les compliments mais franchement, je trouve ça dingue que tu aies aussi peu d'estime de toi-même ! Tu as une culture incroyable, tes élèves t'aiment (regarde comme Greediness galère... alors que tu fais de la PHILO !!!), tu es très drôle, incroyablement gentille, tu es une super cuisinière, pour plein de raisons je t'admire, je dirais même que j'aimerais être comme toi à ton âge, dans mon travail, dans mon couple, dans ma vie. Peut-être que finalement c'est ton manque d'estime de toi-même qui te fait dire que tu n'es pas normale. Comme si tu n'acceptais pas le fait que tu puisses être normale, comme si c'était réservé à tout le monde sauf à toi... Ca fait un peu captain obvious ce que je dis mais ça me frappe ! Sur le forum tu me renvoies vraiment une image de fille très équilibrée, alors je ne sais pas peut-être que tu caches ton mal-être, que tu fais semblant, mais je suis persuadée que si je te connaissais très bien j'aurais toujours cette image.

Depuis que j'ai posté, j'ai donc arrêté de voir mon ancienne psy, parce que j'ai passé l'été à la campagne et j'en étais sûrement soulagée vu le malaise que me causait parfois nos rendez-vous. Mais j'en ai vu une autre, qui était très différente, elle me prenait plus pour une enfant en fait, contrairement à la première qui faisait peut-être trop "adulte" pour moi à ce moment-là. Je venais lui parler de mon ex seulement, elle me parlait par métaphores, elle me rassurait, ce changement m'a fait du bien. Je l'ai vue tout l'été, et depuis la rentrée plus rien. Je n'ai pas l'impression d'avoir besoin de revoir quelqu'un mais j'en ai envie. C'est bizarre non d'en avoir envie ? Je sais pas si j'ai encore des "problèmes" mais j'aimais bien finalement apprendre à me connaître. Et quand je lis Grey dire "je suis moins chiante depuis" ça me fait sacrément envie. Seulement, les deux dernières fois ça avait été provoqué par un déclic, par un mal-être profond, là bof, non je crois que je vais pas mal, alors est-ce que j'oserai ? Je sais pas.

Chudesa
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les psychologues et vous !

Message par Greedy le 01.02.14 10:32

J'ai lu en diagonale donc je réponds sûrement à côté, j'ai juste aperçu mon pseudo viteuf par hasard alors je réponds à ce que j'crois avoir compris (désolée si j'suis à côté de la plaque.
Pour ma défense je suis en collège dans un milieu défavorisé. Mais oui, ça change rien je pense, mes élèves sont pénibles (sauf les classes à 12 mais bon, ce sont des classes à 12) et toi tu t'en sors vachement bien. J'étais super admirative quand j'ai lu l'un de tes posts où tu t'éclates en cours.


Dernière édition par Greediness le 01.02.14 18:31, édité 1 fois

Greedy
Comité d'Animation
Comité d'Animation


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les psychologues et vous !

Message par greymalkin le 01.02.14 12:16

Ah c'est cool Chudesa et Conformiste ! Bon bah je continuerai alors!

@Chudesa a écrit: J'allais dire que c'est contradictoire avec ton métier (enfin, ton domaine) que tu aies cette peur mais finalement non, c'est presque logique, la philo c'est vouloir connaître l'origine de tout (enfin dans mes souvenirs).

Oui il y a de ça ! Moi j'aimerais pouvoir tout expliquer, tout m'expliquer tout.le.temps. J'aurais fait une très mauvaise croyante. Et c'est sûr que ce besoin de réponses, de raisonner, sur tout, cela constitue aussi l'essence de l'activité philosophique. Pourtant parfois, souvent, dans la vie penser et réfléchir ne sert à rien : j'ai du mal à m'en remettre et m'en satisfaire. Et puis même en dehors de cette tendance naturelle que j'ai, réaliser que tu n'es pas tout à fait maître chez toi, que tant de choses t'échappent, que ton destin pourrait aussi t'échapper, ça me donne le vertige et la nausée, je me sens comme... je sais pas, destituée de mon trône tu vois ? C'est assez violent comme processus.

En ce qui te concerne, je pense pas du tout que ça soit bizarre ! J'ai souvent envie d'y aller moi ! En fait dans une semaine bourrée d'occupations, de travail, de gens à voir une séance ça t'offre 30, 40 minutes de connexion à toi même. Pour moi ça me permet aussi, en général, d'être plus efficace en dehors car je réserve (enfin j'essaye de, c'est pas encore gagné!) de réserver mes atermoiements et questionnements pour mes séances. C'est certain qu'on se sent davantage légitimé à aller voir un thérapeute au moment d'une crise ou après une épreuve, c'est quasiment toujours le point de départ j'imagine, mais une fois l'épreuve passée on peut être tentée de continuer (c'est mon cas), donc pourquoi pas y aller comme tu le dis, simplement pour te connaître, comprendre comment tu as tendance à réagir ?

Et sinon, merci pour tout ce que tu as écrit de gentil, j'ai rougi ! J'ai du mal à réaliser que c'est cette image que je peux renvoyer, qu'elle correspond peut-être à des choses réelles, c'est tellement gentil de ta part d'avoir pris le temps de dire tout ça, j'ai vraiment une vision déformée et très très négative de moi, et ça suffit ! Un peu d'amour bordel !

greymalkin
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://withacertainsmile.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les psychologues et vous !

Message par Chudesa le 01.02.14 19:22

Ah je comprends totalement la sensation de pas pouvoir contrôler TA vie alors que normalement c'est la TIENNE. C'est pas violent chez moi mais quand ça l'est ça doit être difficilement supportable. Moi j'ai envie de contrôler les autres, leurs sentiments (j'ai envie que tout le monde m'aime, c'est grave) c'est encore pire ! C'est pas possible de contrôler les autres ! En tout cas t'as raison penser ne sert à rien la plupart du temps, et au fond c'est dommage, que des choses se passent "parce que c'est comme ça" et que tu peux pas découvrir ce qu'il se passe derrière, juste comme ça, en pensant, comme si tu résolvais une énigme, et que tu en ressortais toute contente d'avoir enfin la vérité. En tout cas je remarque une chose, c'est que tu as l'air d'avoir beaucoup peur de l'avenir, parce que tu n'as pas confiance en toi, tu te dis sûrement qu'un jour peut-être tu vas faire un truc qui va tout dérégler. Ouais il faut réussir à lâcher prise en fait, c'est compliqué. Et de rien pour les compliments ! Je devrais pas appeller ça des compliments d'ailleurs, c'est autre chose, presque une vérité générale x) non vraiment je suis persuadée que tout le monde ici pense la même chose de toi. Aime-toi oui !

Bon eh bien je vais voir selon mon emploi du temps qui risque d'être chargé ces prochains temps, il ne faudrait pas non plus que ce soit une corvée. Ca ne peut pas me faire de mal je crois, je l'ai pensé parfois mais non, les pleurs ne font pas forcément mal, c'est un "symptôme" de quelque chose qui se cache en-dessous. Bon, je sais pas si j'ai des trucs bizarres qui se passent en moi mais je suis curieuse. J'aimerais juste savoir appréhender mes réactions pour ne plus foirer toutes mes relations, savoir ce dont j'ai besoin, combler des espèces de "trous". Juste je ne voudrais pas faire perdre son temps à mon éventuel(le) psy, si jamais quelqu'un allait très mal et que je prenais sa place ? Enfin, c'est bête mais je pense un peu comme ça.

Edit : pardon Greediness ! Je savais bien que j'oubliais quelque chose. C'était pas du tout à prendre mal, enfin je sais pas si tu l'as mal pris en fait, j'espère que non. C'était juste pour dire à quel point les élèves sont ingrats, irrespectueux la plupart du temps, et ce qu'importe le lieu - je trouve, alors que justement l'espagnol, les langues c'est quelque chose qui souvent plaît plus que la philo. En tout cas c'est ce que j'ai pu remarquer... C'était pas une critique sur ta façon de faire, rien de personnel vraiment, je sais pas comment dire...

Chudesa
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les psychologues et vous !

Message par Nora le 01.02.14 20:33

Edit : Je profite de mon erreur de topic pour citer  les propos de Grey dans lesquels je me retrouve.

et j'ai l'impression d'avoir une jambe de bois, que ce caractère, ce trouble, cette tendance, sera là toute ma vie, que je vais absolument passer ma vie à devoir me gérer et j'en veux à mes parents de m'avoir mis sur Terre. Je suis saoulée à l'avance.

J'aimerai VRAIMENT bien m'aimer

J'ai l'impression d'avoir tout à faire et de pas savoir par où commencer


Et je ne peux que plusser Chudesa : tu apparais vraiment comme une fille équilibrée sur le forum, et à tous les niveaux. Personnellement tu m'intimides par ta culture et ton intelligence (je me sens clairement stupide quand je te lis). Je n'apporte rien de plus, mais comme Chudesa je suis hyper étonnée de ce peu d'estime de toi quand objectivement tu réussis dans tous les domaines. (Mais pour avoir une soeur un peu comme toi, très cérébrale et qui réussit sur tous les plans : la réussite n'est pas gage du bonheur, donc je peux comprendre le pourquoi de ta thérapie)

Et si ça peut te "rassurer" sur le avant/après de ton analyse, la tante d'une amie m'en a un peu parlé : la sienne lui a pris des années (plus de 10 je crois...) mais elle m'a dit que c'était la meilleure chose qu'elle ait fait dans sa vie, que grâce à sa psychanalyse elle s'est comprise et découverte. Et que depuis elle n'est plus du tout la même ! Et c'est vrai qu'elle est une personne très épanouie aujourd'hui bien qu'elle ne soit pas dans la norme (elle n'a pas d'enfants par exemple).

Et Chudesa tu ne perds rien à tenter de retourner chez un psy ! Au pire tu arrêteras si ça ne te convient finalement pas. Mais je pense que ça ne fait jamais de mal de passer un peu de temps sur soit, par le biais d'un psy ou non d'ailleurs.


Enfin personnellement, j'ai été voir une psychologue pendant un an en terminale, poussée par ma mère. Si au début j'y allais à reculons, à la fin j'y allais en courant... Elle m'enlevait le poids du monde que je m'obligeais à porter sur les épaules, comme si TOUT dépendait de / reposait sur moi (Coucou Narcisse). Elle m'a beaucoup soulagé.
J'ai depuis changé de ville, et pas du tout eu le courage de trouver quelqu'un d'autre à qui raconter de nouveau mon enfance, ma famille, mes démons que je cerne mieux aujourd'hui, toussa toussa... C'est tellement douloureux de tout aborder, j'ai juste pas le courage de recommencer pour l'instant. Pourtant je vois bien que j'aurais besoin d'y retourner, je suis clairement toujours pas sortie de ma "dépression" (je suis obligée de mettre des guillemets car je n'assume pas. On a beau me dire c'est une maladie tu n'y peux rien, tu es malade, je n'arrive juste pas à l'accepter).
Mais c'est génétique, la moitié de ma famille est  lourdement dépressive : mes deux grands parents d'un côté, mes tantes de chaque côté, mon père (....), ma soeur... et mon petit frère présente déjà à 10 ans des "tendances à la tristesse" comme on dit dans la famille, et ça ça me tue.
Et ça me tue d'entendre "Loops, tu es "dépressive"  " parce que j'ai vu les ravages que cette maladie a foutu dans ma famille, j'ai vraiment des traces hyper fortes de tout ce qui s'est passé dans notre enfance avec ma soeur hyper, hyper, hyper agressive. Et je me suis toujours dit MOI, je ne serai pas comme ELLE, je ne serai ni ma SOEUR ni mon PERE, je serai toujours heureuse, optimiste, pleine de vie, positive, FORTE , et au final j'ai dû accepter il y a 3 ans que j'étais ce que je ne voulais pas : comme eux. C'est fataliste....mais c'est vrai.

Bon je pensais pas m'épancher autant, foutue erreur de topic, et je ne sais pas trop comment mes propos vont être interprétés, j'ai toujours peur du jugement genre "arrête de te victimiser genre ado en crise qui se croit suicidaire", donc voilà je m'arrête là, argh.


Dernière édition par Loops le 01.02.14 21:33, édité 6 fois

Nora
Indéracinable
Indéracinable


http://theCtouch.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les psychologues et vous !

Message par greymalkin le 22.04.14 12:44

Nora, je découvre ton post en déterrant le topic, j'avais jamais vu ton message ! Bah d'abord merci beaucoup, ça me surprendra toujours de lire ce genre de choses sur mon compte mais ça me rassure et ça me fait du bien donc vraiment merci d'avoir pris le temps d'écrire tout ça !

Ensuite, je suis extrêmement d'accord avec toi quand tu parles de l'envie qu'on croit suffisante pour aller bien, quand on voit les proches s'effondrer, d'être optimiste, pleine de vie, c'est exactement ça, on dit souvent que la dépression c'est une perte de volonté (c'est vrai) mais parce que c'est fondamentalement une perte de vitalité, on a plus aucune joie, plus aucun élan, plus aucune envie et c'est insoutenable parce qu'en plus ça sort, apparemment, de nul part ou bien c'est sans commune mesure avec les soucis qui déclenchent ces crises. Il faut pas avoir honte, enfin essayer de ne pas avoir honte, c'est tellement courant, tellement humain, il faut accepter, tenir bon et garder en tête que la vitalité qui nous fait défaut va revenir, et on aimera d'autant plus la vie qu'on s'en était tout à fait extrait. Lire beaucoup me fait du bien dans ces moments, même si parfois se concentrer devient même impossible et à ce moment il reste juste rien. J'ai quand même l'impression que se connaître, donc le travail fourni en thérapie, aide aussi, on sait mieux quelles seront "les bonnes batailles", on est en accord avec soi, on aura tendance à répondre à des besoins plus authentiques, on se donne une place juste et donc on est plus solide sur terre, moins atteints par ce qui aurait pu nous affliger. Si tu as commencé ce travail, tu peux le poursuivre, je crois que c'est jamais pareil avec un thérapeute et seul à la maison en écrivant un journal mais bon ça apaise.

greymalkin
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://withacertainsmile.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les psychologues et vous !

Message par Chill le 10.07.14 9:21

Suite au décès de mon frère, j'ai commencé a suivre une thérapie, un peu par hasard, conseillée par la Mission Locale. Ce n'est pas une thérapie avec un psychologue, mais un groupe de parole modéré par un anonyme d'expérience. Le principe est calqué sur celui des alcooliques anonymes, l'anonymat est respecté même si au final, au bout de 3 séances, je connais chaque personnes, mais le principe est là. Il y'a un thème en début de séance, puis chacun parle (ou ne parle pas) de son propre ressenti vis a vis de ce thème. Le but est de crever l'absces et que chacun y trouve des clés pour avancer. Chaque personne a ses problèmes, certains porte un deuil, d'autre un divorce, un perte d'emploi, la détresse d'un proche...

Personnellement, ce type de thérapie me fait du bien, partager et écouter mon vécu, ma douleur et la confronter avec celle des autres m'aide beaucoup. Je me rend compte qu'on peut se relever, car en étant avec ses gens, ils racontent  bien sur leurs souffrances et leurs détresse, mais aussi et surtout comment profiter de la vie à travers la peine.

Pour l'instant je vais a ses réunions 3 fois par semaines, et j'espère continuer pouvoir y aller a cette fréquence, du moins pour l'instant.

L'expérience des autres, leur conseil, leurs empathie, leur affection, tout ça, ca m'aide a relativiser. Et ça me fait vraiment du bien.

Dans mon groupe, il y'a cette mamie, qui a retrouvée sa petite fille noyée dans sa piscine, et qui me raconte comment désormais après avoir sombré dans l'alcool, la dépression et l'isolement, elle a su rebondir, et qu'elle a repris gout à la vie. Elle me redonne de l'espoir, si elle a réussi a se relever malgré son drame, je peux aussi le faire. ( je prend son exemple parce qu'il est flagrant, mais il y'en a pleins d'autre).

En fait, ce groupe, pour l'instant, c'est un peu ma lumière au bout d'un long tunnel. C'est ma thérapie, et ça me correspond. J'aurais été mal a l'aise en tête à tête face un psychologue, peut être pour le coté trop formel, alors que face à des inconnus qui partagent et traversent (ou ont traversé) le même désert que moi, je me sens à l'aise. Je sais que pour l'instant ma place est parmi eux. Je ressors de chaque séance vidée, bouleversée par pleins d'émotions, mais aussi et surtout soulagée d'avoir été écoutée et comprises et pleine d'espoir dans l'avenir et dans la vie.

Chill
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les psychologues et vous !

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:13


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum