Glory Box, le site des filles bien
Bienvenue sur GLORY BOX, le forum des filles bien.

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre GLORY BOX, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Bienvenue parmi nous !


Derniers sujets

Couper les ponts avec ses parents

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Couper les ponts avec ses parents : envisageable ou pas ?

41% 41% 
[ 22 ]
59% 59% 
[ 32 ]
 
Total des votes : 54

Couper les ponts avec ses parents

Message par Khiera le 08.09.11 20:14

Selon vous, est-il envisageable de couper les ponts avec ses parents ? Où placez vous les limites du supportable ? Etes vous partisan du "on a qu'une seule mère / père" ou pensez vous que les liens du sang n'engagent à rien ?

Enfin, êtes vous déja restées longtemps sans adresser la parole à vos parents ? Regrettez vous cette décision ?

Khiera
Fondatrice
Fondatrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Couper les ponts avec ses parents

Message par Malia-Ana le 08.09.11 20:26

j'ai répondu non, en tout cas pas pour moi. j'ai une relation super avec mes parents, je en sais pas ce que je ferais sans eux, je suis fiere de l'éducation qu'ils m'ont donné et de notre relation.

apres dans mon boulot, et autre, j'entends et voit tellement de choses, que j'entends tout a fait qu'on puisse vouloir a un moment donner, pour se proteger, pour aller mieux, pour faire sa vie, vouloir couper les ponts avec ses parents. c'est dommage c'est sur, mais voila les liens du sang pour moi, malgre tout, je pense que ca veut pas dire grand chose.


je n'ai jamais été en froid avec mes parents ! et j'espere ne jamais l'etre
edit : comme elinor, ma famille se limite a mes parents et mes deux soeurs. ca rajoute une attache supplémentaire


Dernière édition par Malia-Ana le 08.09.11 20:33, édité 1 fois

Malia-Ana
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Couper les ponts avec ses parents

Message par Valkyrja le 08.09.11 20:29

J'ai mis "non", mais c'est uniquement pour mon cas, j'explique.

Dans mon cas donc, je m'entends très bien avec mes parents, ils ont à peu près toujours été là pour moi, et à moins d'un cataclysme que je peine à imaginer, je n'aurais par conséquent aucune raison légitime de couper les ponts avec eux. D'autant plus que j'ai une famille assez restreinte, je suis fille unique et il y a peut-être 3 membres de ma famille en plus de mes parents que je fréquente plus qu'une fois tous les 10 ans, donc ça me dérangerait de les perdre alors que paradoxalement je crois que j'aurais aimé avoir une grande famille que je verrais souvent. Ca me dérangerait donc profondément de perdre le peu de famille que j'ai.

Après dans l'absolu ça me semble tout à fait envisageable de couper les ponts avec ses parents, tout dépend des relations qu'on a avec eux, et s'il y a pas de bienveillance de part et d'autre (je pense que ça peut arriver) ou si vraiment c'est une source de douleur de se fréquenter, je comprends que ça puisse se faire. Ca dépend pas des liens du sang pour moi en tout cas, même si j'y tiens beaucoup si ça va bien, c'est pas non plus un gage d'affection ! Je me pose par contre la question d'une fois qu'on a soi-même des enfants ... ne pas avoir de grands-parents ça peut être un manque quand même peut-être, mais pareil là ça dépend des gens et des relations entre eux. C'est dur de parler en général en fait.

Valkyrja
Vieille branche
Vieille branche


http://valkyrja-tenderisthenight.blogspot.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couper les ponts avec ses parents

Message par Leela le 08.09.11 21:31

J'ai répondu oui , fatalement....

Je n'ai pas grandi avec mes parents , mais j'ai toujours eu contact avec eux.
A 18 ans j'ai dis Bye Bye à la Ddass pour aller vivre chez ma mère , enfin j'allais avoir une vraie vie de famille...Mais en fait non,grave erreur de ma part... Aujourd'hui ça fait plus de 2 ans que je n'ai pas u ma mère.
Depuis que j'ai Loni parfois j'ai les boules , j'aimerais aller la voir , lui montrer mon super mec comment il déchire , puis je me souviens , que tout ce qui m'est arrivé de mauvais dans ma vie c'est à elle que je le dois... Je les ai entendus maintes et maintes fois les "oh mais c'est ta mère... On en a qu'une" , sauf que ... Une mère n'est pas censée avoir envie de te tuer , t'insulter , te frapper .. Alors oui elle est "Bi-polaire , schizo" , mais dans ce cas là fallait pas faire de gosse.
Mon cas est je pense assez extrème .
J'ai choisi de ne plus m'en approcher , pour moi elle est dangereuse.
Mais je suis malheureuse quand même...De ne pas pouvoir dire "Maman"

Leela
Indéracinable
Indéracinable


http://<div class="social-box-title" style="te

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couper les ponts avec ses parents

Message par Shelly le 08.09.11 21:41

J'ai répondu non, et pourtant j'ai des relations assez (très) pourries avec mon père, je m'en cache plus trop. Disons que ce sentiment de partage est très désagréable puisque d'un côté on a des choses à reprocher à son parent, et de l'autre... il ou elle reste notre famille. Je pense quand même que ce ne sont que les situations extrêmes qui peuvent justifier une séparation claire et nette.

Disons que, dans mon cas, je n'arrive pas à vivre avec mon père mais j'imagine mal ce monde sans lui aussi. Il aura beau me faire toutes les misères du monde, il restera toujours mon père, et j'espère au fond de moi qu'un jour on arrivera à s'entendre.

Shelly
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://shellyken.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couper les ponts avec ses parents

Message par Shiny le 08.09.11 21:44

Tout comme Malia-Ana et Elinor, en ce qui me concerne c'est ''Non"
Mes parents ont toujours été là pour moi, ils m'ont très bien élevée en m'inculquant des valeurs et des principes.
Je n'envisage même pas une seconde l'idée de ne plus les voir.

Après voilà, je pense qu'il peut être possible de couper les ponts avec ses parents. Tout dépend des situations.

Shiny
Racine
Racine


http://may-27th-1991.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couper les ponts avec ses parents

Message par Inw-ee le 08.09.11 21:58

Pour moi c'est non. Parce que j'ai vraiment l'esprit de famille, que j'aime énormement ma famille, que j'en suis fière. et j'adore mes parents! on a des prises de tête, c'est souvent parti loin mais j'ai jamais douté de leur amour pour moi et de mon amour pour eux. alors couper les ponts avec mes parents : jamais de la vie. je ressentirais un manque beaucoup trop grand. je suis très proche d'eux alors je pense que je supporterai pas bien longtemps de ne plus les voir ni leur parler.

Après je pense qu'en fonction des situations ça peut différer. Personnellement mon fameux M. dont j'ai déjà parlé, est parti il y a 8 ans de chez ses parents. Il n'a pas adressé la parole à son père depuis ce jour là. Il a vécu sans abri pendant plusieurs mois, puis il est allé voir une assistance sociale, il était à la fac, et toute personne qui n'a pas de travail et qui est étudiant doit être "entretenu" par ses parents même si il ne vit pas avec eux. Alors les services sociaux s'en sont occupé. Et en gros son père a obligation de lui verser des revenus pour l'appart et les frais alimentaires.. alors il vit dans son appart, ne travaille pas, et touche des sous de son père qui lui suffise TRES LARGEMENT pour vivre, pour autant il ne lui a plus jamais reparlé....J'ai pas tout su de l'histoire. Y avait des histoires d'alcoolisme etc je crois. Bref, finalement je l'ai rencontré le jour du décès de sa mère. Mais même la perte de sa mère ne lui a pas donné envie de recontacter son dernier parent. A l'enterrement il lui a dit bonjour par politesse mais ne lui a pas parlé... Alors je pense que c'est possible ouais, mais après ça dépend des circonstances. Personnellement j'ai jamais eu de soucis réels avec eux alors pour moi ce ne sera pas le cas..

Inw-ee
Atome
Atome


Revenir en haut Aller en bas

Re: Couper les ponts avec ses parents

Message par Invité le 08.09.11 22:16

Moi personnellement j'ai répondu non, car je ne pourrais tout simplement jamais vivre sans être en contact régulier avec eux. J'ai une super relation avec eux, donc ça ne me paraît pas envisageable.

Après je ne pense pas que les liens du sang soient plus forts que tout, tout dépend de la situation. On peut considérer des personnes comme nos parents sans qu'ils le soient génétiquement, si mes parents n'avaient jamais été là pour moi j'aurais sûrement répondu oui.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Couper les ponts avec ses parents

Message par Marlow le 08.09.11 22:41

Pour moi, c'est oui.

Je suis restée sept ans sans parler à ma mère, de treize à vingt ans. Durant toutes ces années, j'ai pu me reconstruire tout simplement. Un parent n'apporte pas forcément un équilibre, ma mère, c'était ma faille. Elle m'a fait chavirer, j'ai connu la rue, je n'allais plus à l'école, elle se confiait à moi alors que je n'étais qu'une gamine, j'ai supporté toute seule ses tentatives de suicide. Donc dès que j'ai pu, j'ai choisi de la fuir tout simplement. Je pense que je voulais juste me protéger, j'étais en train de la haïr, je ne voulais pas qu'elle le voit, je la protégeais aussi.
Et pendant toutes ces années, elle ne m'a pas manqué. Je sais que c'est difficile à croire ( " On a qu'une mère " ) mais c'était bien le cas, j'étais indifférente, apaisée.
J'ai essayé de renouer le contact avec elle car mon frère a insisté pendant un an, à coup de " elle a changé ". Je l'ai fait et c'est la seule décision que je regrette. Je pense qu'on aurait dû s'en tenir à ne plus se voir.
Elle a voulu se venger de mes années de silence, m'a arnaqué de 2000 euros, ne m'a pas invité à son mariage... BREF, vous voyez le truc.

Ce qui est supportable pour moi aujourd'hui, c'est de lui dire bonjour dans la rue. Par respect tout simplement. M'en tenir aux politesses de base mais ça s'arrête là. Je ne ressens rien pour elle mais je sais qu'elle souffre de tout ça, de ses propres conneries... Donc je prends sur moi et je fais semblant, si ça peut la rendre un peu moins déséquilibrée...

En conclusion, les liens du sang ne sont pas ce qu'il y a de plus solide pour moi. Ce n'est pas parce que c'est la famille qu'il faut tout pardonner, tout supporter... Il y a des limites. Certaines personnes pardonnent tout et j'ai du mal à le concevoir, surtout lorsque cela concerne des choses très graves.

Marlow
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: Couper les ponts avec ses parents

Message par Bereen le 08.09.11 22:51

J'ai mis "non". C'est totalement inenvisageable pour moi de ne plus parler à mes parents, ne plus les voir. J'ai une relation très fusionnelle avec eux (avec toute ma famille d'ailleurs) c'est vraiment le genre de choses impossible pour moi (et pour eux) de couper les ponts, pour X raisons. Je pense que même si on en arrivait à un point extrême où la cohabitation, ou seulement même le contact ne devenait plus possible, où s'il se passait tel évènement qui ferait que ce serait "normal" qu'on coupe les ponts, je le ferais pas. J'aurais trop honte, et puis même..

Moi je suis plutôt du genre à penser que voilà, les liens du sang sont les liens du sang, qu'on a qu'une mère et qu'un père et quand bien même on a une relation pourrie avec ses parents, c'est eux qui nous ont élevé, nous ont nourri, nous ont tout simplement donné la vie..
Je ne blâme pas ceux qui coupent les ponts, je peux comprendre que voilà, c'est parfois la seule solution. Mais au fond de moi je sais pas, j'ai du mal avec ça.

Bereen
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: Couper les ponts avec ses parents

Message par Tagada_les_fraizzz le 08.09.11 22:56

J'ai repondu oui. Je suis partie de chez mes parents a 18 ans, un soir après une violente discpute ou mon beau père m'avait balancé contre un mur et ma mère mise plus bas que terre comme a son habitude, j'ai fait ma valise, appellé un copain, et jme suis tiré avec mes sacs et mon rat sous le bras. Et j'ai plus donné de nouvelles, et ça a duré 1 an et demi je crois. En 1 an et demi j'ai du la voir deux fois parce qu'elle s'etait incrusté chez ma belle mère. Et je suis contente parce que depuis ça va beaucoup mieux.J'ai pardonné a demi, et ma mère est une crème depuis. Je l'avais menacé de porter plainte contre elle aussi. Mais je dois l'avouer, j'ai pas trop les liens du sang, je peux me passer facilement de membres de ma famille. Je sais pas pourquoi hein

Tagada_les_fraizzz
Administratrice
Administratrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Couper les ponts avec ses parents

Message par May-Toffee le 08.09.11 23:54

J'ai répondu oui, tout simplement parce que mes plus gros traumatismes, je les dois à mon père. Il constitue et constituera toujours ma plus grosse fêlure, il est la raison de beaucoup de mes problemes. Et arrivée à mes 18 ans, j'ai pris conscience que tant qu'il serait dans ma vie, tant que je continuerais d'espérer quelque chose de sa part, je ne pourrais jamais m'épanouir, et surtout me reconstruire. Alors 1 semaine apres mes 18 ans, je lui ai envoyé un long mail. PAs hargneux, juste en écrivant noir sur blanc tout le mal qu'il m'a fait, en lui demandant de se décider s'il voulait être mon papa, ou mon géniteur. Il n'a pas répondu, ce qui est la réponse, finalement.

Donc OUI, parfois couper les ponts c'est le seul moyen de se protéger.
Mais ca reste exceptionnel, par exemple je n'imagine même pas couper les ponts avec ma mère, je l'aime trop pour ca. De même avec mon beau père ( qui va officiellement devenir mon papa dans quelques mois :l: ), il faudrait vraiment qu'ils fassent d'horribles choses, et encore. C'est vraiment dans des situations extrèmes.

May-Toffee
Vieille branche
Vieille branche


http://chroniquesduboutdumonde.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couper les ponts avec ses parents

Message par Stormy le 09.09.11 0:27

Je m'entends très bien avec eux, je les vois même presque tous les jours donc c'est pas envisageable.
Mais je connais plusieurs personnes qui n'ont plus de contacts avec un ou leurs deux parents pour des histoires vraiment très dures. Leurs relations étaient tellement mauvaises que c'était la seule solution pour qu'ils puissent avancer et faire leurs vies...

Stormy
Administratrice
Administratrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Couper les ponts avec ses parents

Message par Mayahuel le 09.09.11 8:13

Même si je m'entends pas forcément trrrèèès bien avec mon beau-père (qui m'a élévée depuis que j'ai l'âge de 6 ans et donc que je considère comme mon père de coeur), je ne me vois ni couper les ponts avec lui, ni avec ma mère (mais couper les ponts avec l'un revient à couper les ponts avec l'autre).
Cela dit, je comprends très bien que l'on puisse souhaiter ne plus avoir à faire avec ses parents pour X raison(s).
Justement, avec mon père (le vrai, mon géniteur), c'est m-o-r-t. Après tout le mal qu'il a fait aux membres de ma famille y compris à moi, je ne peux plus lui parler, pourtant, j'avais 6 ans, j'étais toute petite, j'aurais pu fermer les yeux, j'ai un temps fermé les yeux parce que j'étais jeune et que je ne comprenais rien.

Mayahuel
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: Couper les ponts avec ses parents

Message par Sugarfall le 09.09.11 8:52

Aucune idée, je dirais Oui quand même vu que j'ai coupé les ponts avec mon père, mais jamais je ne couperais les ponts avec ma mère. Ca dépend vraiment de la relation qu'on a avec eux. Chacun son histoire. On a certes qu'un seul père ou mère mais quand ces derniers vous font plus souffrir qu'autre chose, où est l'intérêt? Je pense pas qu'on souffre forcement de déséquilibre quand on parle plus à ces parents, on se construit, surement, autrement.
Après je trouve ça tellement dommage, j'aimerais croire que les liens du sang forment quelque chose d'unique, mais non. Dans la vrai vie c'est autrement.


Dernière édition par Sugarfall le 09.09.11 12:18, édité 1 fois

Sugarfall
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Couper les ponts avec ses parents

Message par Invité le 09.09.11 9:09

J'ai répondu oui...

Il y a certains parents qu'il faut fuir à tout prix pour devenir une personne saine d'esprit et capable de prendre des décisions. Je pense aux parents toxiques notamment, qui empêchent leurs enfants de se développer correctement du point de vu moral et mental. Il faut fuir ce genre de personnes pour sortir du cercle vicieux instauré par la relation qu'elles imposent.

Je n'ai pas eu de contact avec ma mère pendant un an l'année dernière. Elle fait partie de la catégorie des parents qu'on dit toxiques. Je lui en voulais beaucoup de m'avoir mise à la porte sans ménagement tout simplement parce que j'ai voulu lui faire comprendre que j'étais une vraie personne et non pas sa chose avec laquelle elle pouvait faire ce qu'elle voulait, être méchante, puis gentille, puis à nouveau méchante sans raison. Ca ne l'a pas dérangée de me savoir sans argent et de me laisser chez quelqu'un (mon copain actuel) que je ne connaissais que depuis quelques mois. J'ai réussi à me démerder seule et ce n'est pas à elle que je le dois. Elle a de la chance que j'ai eu de la chance et je crois qu'elle s'en rend compte aujourd'hui.

Ca va mieux entre nous depuis quelques mois, mais je garde tout ça à l'esprit. Elle fait des efforts et ça me fait plaisir mais j'ai encore du mal à y croire. Une chose est sûre, si jamais ça se reproduisait, je n'hésiterais pas à mettre à nouveau de la distance, et ce de manière définitive. Je considère que mes parents n'ont fait leur travail qu'à moitié et que si j'en suis là où j'en suis aujourd'hui, c'est grâce à moi, pas à eux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Couper les ponts avec ses parents

Message par Willingness le 09.09.11 9:28

J'ai répondu oui. Ma mère est "dépréssive" "bi-polaire", a une phobie sociale et j'en passe. Quand je suis chez mes parents, je ne la supporte vraiment pas. C'est bête, peut être, mais j'en peux plus d'avoir une mère comme ca. J'en ai eu marre qu'elle se confie à moi, qu'elle raconte des trucs à moi alors qu'elle ne les dit même pas à son psy. Puis, après m'avoir demandé de l'argent, j'ai dis oui... Mais je me suis rendue compte, en juin, que elle m'avait prise presque 3000€ en plus, sans me dire quoique ce soit. Sans oublier la fin qu'elle a voulu me tuer quand j'étais encore un bébé, les "Dégages" et les quelques insultes. Au téléphone, ca passes mieux, fin', c'est pas l'entente absolu, loin de là, mais ca va mieux qu'en vrai. Même si elle me saoule toujours d'une façon ou d'une autre. Y'a toujours un truc ! Je dois avouer que je ne sais si j'aime vraiment ma mère, ou si c'est juste le fait que par les liens du sang elle soit dit ma mère que je "l'aime". Bref. Vu que je ne le supporte pas, mais surtout, et ce depuis que j'ai environ 12/13 ans, donc, que j'ai commencé à voir/savoir/comprendre, je fuis. Surtout depuis que je suis épanouie avec mon copain, ma belle-famille, et même amicalement parlant. Je fuis car j'ai toujours eu peur de devenir comme elle, mais surtout car je veux vivre, je veux être heureuse, et pas qu'en m'en empêche car cette "Maman" est comme ca. C'est vrai que j'ai souvent pensé à couper les ponts avec elle... Le nombre de fois où j'ai eu envie de claquer la porte de chez moi, d'aller chez mon copain et de ne jamais la revoir. Alors, pour l'instant, je fuis, même si on se parle tous les jours au téléphone, mais que je n'ai aucune envie de rentrer chez moi.

Pour revenir au vif su sujet, les liens du sang sont pour moi juste des liens, rien de plus. Ce n'est pas ca qui m'empêcherait de couper les ponts avec une personne, non, c'est la réfléxion que je me fais et que je me ferais. Peut être le fait de trop réfléchir, justement. Même si il y'a des liens du sang, si une personne vous fait mal, ca ne sert à rien de rester sans arrêt avec elle. Il faut penser à soi, à son bien-être. C'est peut être paradoxal ce que je dis, vu que ce j'ai pu dire au-dessus. Mais si je devrais couper les ponts avec elle, un jour ou l'autre, j'irais avant voir un psy ou quelqu'un qui pourrait "m'éclaircir" les choses. En tout cas, ce qui est certain, c'est pas parce que c'est un père ou une mère, que c'est la/la seul(e) que tu auras, que tu peux pas couper les ponts.

Spoiler:
Désolée si ce n'est pas trop clair. kawai

Willingness
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: Couper les ponts avec ses parents

Message par Seifenblase le 09.09.11 10:30

J'ai répondu "Oui" mais je pense qu'il faut avoir vécu une expérience, sinon traumatisante, au moins douloureuse avec un de ses parents, pour pouvoir concevoir qu'on puisse couper les ponts avec ses parents.

Ma mère est dépressive, suicidaire et alcoolique, je ne m'entends plus avec elle depuis des années. Plusieurs fois, elle nous a clairement fait comprendre qu'on ne comptais plus vraiment pour elle et il y a des phrases, des mots, que je ne peux pas oublier venant d'une mère. D'ailleurs, ça fait des années que c'est ma mère parce qu'elle m'a mis au monde et plus parce que je la considère comme telle.
Je suis très proche de mon père et j'en ai déjà parlé avec lui : si ça continue comme ça, à coup de TS tous les deux ans, d'alcoolisme et autres conneries, pour me protéger je partirais et je ne la reverrais pas. A chaque fois il essaye de me convaincre de ne pas le faire mais si je suis aussi fragile aujourd'hui, c'est à cause d'elle et j'ai besoin de vivre loin d'elle pour avoir une vie saine et essayer de me construire correctement. J'ai conscience que c'est aujourd'hui que ça se joue et je ne veux pas prendre le risque de finir ma vie comme elle. Nos relations actuelles se cantonnent à de la politesse, même si je vis toujours chez mes parents.

Tout ça pour dire que les liens du sang, c'est bien beau mais ça fait pas tout. Se faire appeler "papa" ou "maman" ne suffit pas pour être un parent responsable et parfois, il vaut mieux se séparer de quelqu'un, qu'il soit parent ou non, s'il nous fait du mal et nous empêche de nous développer correctement.

Seifenblase
Comité de Rédaction
Comité de Rédaction


Revenir en haut Aller en bas

Re: Couper les ponts avec ses parents

Message par nebulae le 09.09.11 13:17

J'ai répondu oui. Pas parce que j'ai coupé les ponts avec les miens, mais parce que mes parents ont eu une relation difficile à un moment donné avec un de leur parents, et ils ont coupé les ponts.

Actuellement, et ce depuis quelques années déjà, mon père et son père se font la gueule. Ils s'appellent de temps en temps mais ça reste très froid. Je suis le seul lien entre les deux et ça me pèse parfois beaucoup. Mon père a été délaissé par ses parents depuis l'enfance, ils l'ont eu jeunes, trop jeunes peut-être.

Ma mère quant à elle s'est retrouvée face à une mère un peu dingue, trop mêle tout, insupportable à la longue. Elle a coupé les ponts avec elle quelques années, depuis qu'elles sont toutes les deux épanouies ça va mieux.

Bien sûr mes histoires de froids familiaux sont beaucoup plus soft que certaines histoires ici, mais je pense que même si on considère les liens de sang très forts, si quelqu'un nous empêche de respirer, d'être épanoui, il faut savoir s'en éloigner, même s'il est de notre famille proche.

nebulae
Vieille branche
Vieille branche


http://www.getinthecab.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couper les ponts avec ses parents

Message par Para-dox le 09.09.11 14:09

Je suis assez mitigée. J'ai eu des périodes de grand froid avec mes parents et l'optique de faire ma vie sans eux ne me dérangeait pas particulièrement. Je sais pas si c'est lié au fait que j'allais mal dans ma tête, sûrement, depuis ça va mieux et actuellement je ne pourrais pas me passer d'eux. Quand je vois mon copain (qui a une relation classique avec ses parents et qui s'entend bien avec eux) qui peut ne pas avoir de contact avec eux pendant un ou deux mois, personnellement ça me parait impensable. J'ai du mal à passer plusieurs jours sans avoir mon père ou ma mère au téléphone, et encore plus de passer une semaine sans les voir.

Pourtant je comprends tout à fait qu'on veuille couper les ponts avec sa famille, je ne pense pas que les liens du sang obligent à aimer quelqu'un. Par exemple, même si ça va très bien avec mes parents, je ne vois plus mes frères depuis longtemps. Surtout un, que je croise à l'occasion, mais à qui je n'adresse plus la parole depuis longtemps. Je ne l'aime pas, j'y peux rien, j'arrive pas à aller contre ça. Il ne me manque jamais et je suis vraiment heureuse de ne plus le voir. Peut-être que si un jour il change notre relation changera mais pour l'instant, je ne peux pas l'aimer simplement car il est mon frère.

Para-dox
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Couper les ponts avec ses parents

Message par Leinea le 09.09.11 22:07

j'ai répondu oui. Mais je pense que c'est à tempérer.

J'ai vécu de sales moments avec mes parents. Notamment lors d'une dispute où m'a mère m'a dit qu'elle ne m'aimait pas et qu'elle ne m'avait jamais aimé. Je ne lui ais toujours pas pardonné ce qu'elle a dit, même si beaucoup on justifié ses paroles par la colère. Pour moi une mère ne doit jamais dire ce genre de choses. Et puis j'ai grandi et j'ai commencé à être plus indépendante, à moins voir mes parents, et surtout à faire valoir mes opinions. Chose très dure car chez moi, je n'avais pas le droit d'avoir d'opinions. Mais je me suis battue. Et en ce moment, je vis plus ou moins chez mon copain, du coup je vois très peu mes parents. Et depuis que je suis partie, tout se passe bien. On s'appelle régulièrement, et j'essaye d'aller manger chez moi le plus souvent.

Peut être que tout ça se justifie par le fait que mon père est malade depuis plusieurs mois déjà. J'essaye de soutenir mon père et ma mère le plus possible. Ça leur fait du bien de voir du monde. Je pense qu'il y a des conflits, même s'ils sont justifiés qui s'effacent face à des choses plus graves.

Après la famille ne se limite pas à la mère et au père. Et pour ça je dois dire que je ne crois pas au lien du sang. Je ne me sens absolument pas proche de ma famille. Je n'ai pas vu ma grand mère durant 5 ans. Elle est morte l'année dernière et elle ne m'avait pas vu depuis mes 15 ans. Mais ça ne me fait rien. Après chacun son histoire avec sa famille.

Leinea
Atome
Atome


Revenir en haut Aller en bas

Re: Couper les ponts avec ses parents

Message par Chill le 10.09.11 0:11

Pour ma part, je répond non. Je n'imagine pas ma vie sans mes parents.
Mes parents ont enormement sacrifier leur vie tant personnelle que professionnelle pour moi, et en ont payer les conséquences sans jamais rien regretter, parce qu'ils l'avaient fait pour moi.
Ils m'ont transmit de bonnes valeurs, ont toujours été présent pour moi, n'ont jamais chercher a fuir le dialogue, bien au contraire.
Pour moi, je n'imagine pas vivre sans mes parents. Même pire, je n'imagine même pas vivre loin d'eux.

Après, quand je vois mon frère, qui lui a eu enormement de mal avec mes parents (particulierement mon père), et avec qui il a couper les pont pendant presque 3 ans, ne se parlant plus que via avocat interposé, je me dis que c'est possible, que celà existe, tout depend de l'histoire, du vecu de chacun.

Chill
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: Couper les ponts avec ses parents

Message par Guarana le 10.09.11 11:00

Justement, je me posais la question, j'ai deux interprétations du "couper les ponts". Celui où tu décides de partir, les appelés parfois prendre et donner des nouvelles, et celui où tu te casses, dans le but d'avoir le moindre le contact. On peut couper les ponts plus ou moins radicalement quoi.
Pour le premier je l'envisage, le second nan.

C'est tout à fait envisageable de couper les ponts avec ses parents s'ils nous portent atteinte. Perso j'ai des problèmes avec mes parents, mais je ne les laisseraient pas me détruire.
J'ai donc répondu oui.


Dernière édition par MightyOpium le 10.09.11 19:30, édité 2 fois

Guarana
Racine
Racine


http://charlynezub.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couper les ponts avec ses parents

Message par Narcisse le 10.09.11 11:04

J'ai répondu "oui" parce que je pense qu'il y a effectivement des parents qui ne méritent pas d'être parents et d'avoir la garde de leurs enfants.

Après, je pense qu'il faut une force de caractère, ou simplement que le trop plein vienne de lui-même, car il n'y a qu'à voir mon copain pour se rendre compte de l'emprise qu'ont certains parents sur leurs enfants. Lui ne veut pas se séparer de sa mère ou de son père, malgré tout ce qu'ils lui ont fait subir, il rejette les personnes qui pourraient l'aider et il continue de les protéger. Depuis ça met un froid entre nous, j'ai décidé de ne plus m'en mêler car j'en avais marre de voir que rien ne menait à rien.

Je n'ai jamais eu ce problème là avec mes parents cela dit, et j'en suis bien heureuse.

Narcisse
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Couper les ponts avec ses parents

Message par Greta le 10.09.11 13:20

Narcisse, pour avoir suivi l'histoire de ton copain, je suis profondément choquée et attristée de voir qu'il ne souhaite pas couper les ponts. Attristée parce que c'est si triste de voir qu'il se fait trainer dans la boue, par des parents qui ne semblent pas regretter leurs actes une seconde, et malgré tout ça, il continue (probablement) à croire aux liens du sang qu'on ne coupe pas, alors que voilà, ça ne veut rien dire, des parents dignes de ce nom ne font pas un pour cent de ce qu'ils ont fait subir à ton mec.. C'est sa vie, et s'il fait ça, c'est qu'il a ses raisons, probablement sentimentales, mais voilà.. (et c'est d'ailleurs très touchant la façon dont tu t'es occupée de la chose avec beaucoup de dévotion). J'espère que tu ne prendras pas mal ce petit message, c'est nullement méchant.
Des fois je me demande comment des parents peuvent aimer aussi peu leurs enfants mais malheureusement c'est comme ça.

Je réponds "oui" pour des cas comme ceux de certaines GB, mais "non" pour mon propre cas. Ma mère est tout pour moi, même pas la peine de s'étaler sur le sujet (beaucoup trop intime de toute façon).
Concernant mon "père", sachant que je considère ne pas avoir de père, vu qu'il ne m'aime pas, n'aime personne et ne m'a jamais donné la moindre preuve d'amour, c'est comme si on avait coupé les ponts dès que je suis née. Alors, dans tous les cas, le problème se pose pas - et à vrai dire, je m'en fous.

Greta
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Couper les ponts avec ses parents

Message par Narcisse le 10.09.11 14:11

Greta_garbo > Rassure-toi, ton message ne me choque pas et je ne le prends pas mal, au contraire c'est aussi ce que je pense... Je pense qu'il essaye malgré tout de trouver des excuses à ses parents, pour se bercer de douces illusions en somme. Il ne veut pas affronter la réalité, donc il préfère continuer à essayer d'être en rapport avec eux, parce que couper les ponts serait sa façon à lui d'admettre que ses parents ne l'aiment pas, sont justes des personnes horribles et qu'il a subit leur haine sans aucune raison. Malheureusement, je ne suis pas certaine qu'il y ait une réponse à tout, je ne crois pas qu'il y ait une raison à leur comportement, et donc fatalement je ne pense pas qu'il existe une issue. Mais ça, il ne le comprendra que lorsqu'il voudra bien le comprendre (donc peut-être jamais...).

Narcisse
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Couper les ponts avec ses parents

Message par Havaïanas le 11.09.11 19:30


Je peux carrement comprendre que quelqu’un soit amené a couper les ponts avec un membre de sa famille, meme un parent. Le lien du sang est important, mais moins que l’amour que porte un parent a son enfant. Si le parent ne joue pas son role, voir qu’il est toxique pour son enfant, a un tel point que ce n’est plus supportable, ni vivable, il est meme preferable pour l’enfant de couper les ponts.

Mais pour ma part, je ne peux meme pas l’imaginer. Mes parents ont fait tout les sacrifices pour nous, pour qu’on partent en vacances quand on etaient petites, on a jamais manqué du necessaire pour vivre, ils nous ont donné une tres bonne education, des valeurs, et tout leur amour. Je n’en ai jamais douté. Meme si il y a eu des periode plus difficile que d’autre, des conflits a l’adolescence, mon pere qui a tendance a boire pas mal d’alcool, a se comporter violemment lorsqu’il a bu…

Ils nous ont toujours soutenu et aidé comme ils pouvaient.

Quand je suis partie de chez eux a 19ans, et pendant mes etudes d’infirmiere, il n’ont pas pu m’aider financierement, mais quand on allait les voir, ils avaient toujours des legumes du jardin, deux trois courses pour moi, ils m’aidaient comme ils le pouvaient.

Et la ils viennent d’emmenager a St Barthélémy, a 8000km de moi.. Ma sœur est partie avec eux. Les au- revoir a l’aeroport, quand nous on est rentré de vacances, etaient dechirant, j’ai pleuré comme une m*** pendant 1h dans le 1er avion… Pourtant on ne se voyait pas hyper souvent avant, 1 fois par mois, des fois moins. On s’appellait tres souvent, et je voyais plus souvent ma sœur. Les savoir si loin, savoir que je ne peux pas aller les voir comme je veux, ca me fend le cœur. Et je ne sais pas quand je les reverrai.. Peut etre en 2013… Ca me parait une eternité.


Havaïanas
Racine
Racine


http://epidermique.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couper les ponts avec ses parents

Message par Little-hilly le 11.09.11 23:46

Pour moi, personellement, c'est juste impossible de couper les ponts avec mes parents ! Sans avoir une relation fusionnelle, on s'entend très bien et on s'appelle régulièrement. Même si les choses se passent à la limite mieux depuis que je suis partie faire mes études loin, je ne me vois pas avancer dans la vie sans eux. C'est bizarrement parce que même si quand je suis loin d'eux, ils ne me manquent pas spécialement comme pourrait me manquer mon Amoureux, je suis toujours très contente de les revoir.
En fait, je n'envisage pas de couper les ponts parce que pour moi, la famille occupe une place privilégie, je suis très proche de toute ma famille, d'autant plus de ma famille proche (mes parents et mon frère). En fait je pense qu'il me semble inenvisageable de couper les ponts avec eux seulement parce que tout se passe bien avec eux, que je suis fière d'être leur fille et qu'ils ont toujours été des parents très compréhensifs et très présents, sans être envahissants.

Après je peux très bien comprendre que dans des cas difficiles, on veuille couper les ponts avec ses parents. Comme mon copain, dont la mère est partie en laissant son mari avec cinq enfants à charge et une situaion financière plus que difficile. Qui a eu un autre enfant ensuite et est à nouveau partie en vidant le compte en banque de son fils.

Finalement, le fait que je ne pense pas pouvoir couper les ponts avec mes parents tient plus de ma relation avec eux que du simple fait que ce sont mes parents. OK on n'a qu'un(e) père/mère, mais s'ils ne se comportent pas comme tel, rien d'étonnant à avoir l'envie de ne plus les avoir dans notre vie.

Little-hilly
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Couper les ponts avec ses parents

Message par Joleane le 13.09.11 16:29

Inenvisageable pour moi car j'ai une très bonne relation avec eux. De plus, comme Elinor, j'ai une famille assez restreinte et même avec mes parents on se tient un peu en retrait de quelques autres, tous les 3.

Je suis très famille et les liens du sang sont les liens du sang. Après il y a une différence entre couper les ponts et les renier en changeant carrément de nom par exemple.
Les deux cas pour moi sont impensables car donc, petit 1, ça se passe très bien et petit 2 : on ne renie pas sa famille, notre généalogie fait partie de notre histoire, aussi pourrie soit cette ascendance. Puis les parents c'est particulier quand même, ce n'est pas un frère ou une soeur...

Après, en arriver au point d'envisager de ne plus avoir de contact avec eux c'est que la situation est déjà critique et chacun se préserve comme il le juge nécessaire ; chaque famille est tellement différente...

Joleane
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: Couper les ponts avec ses parents

Message par Aislinn le 13.09.11 17:30

Oui et non. Je m'explique: Ma mère est malade, elle a fait deux avc, il y a 13 ans et il y a 10 ans. Elle n'as plus jamais été la même depuis. Je n'entretiens aucune relation mère fille avec elle, et elle a tendance à me pourrir la vie plus qu'autre chose. Je me suis retrouvée 2 fois à la rue à cause d'elle, et j'ai failli me faire tabasser par son ex, sans qu'elle ne dise un mot. J'ai toujours été sa confidente, sans la vouloir, sans vouloir l'entendre. Quand elle a trompée mon père, quand elle invitait des mecs à la maison, quand elle avait des problèmes de thunes, quand elle se faisait tabasser. Et je l'ai toujours conseillée, depuis bientot 10 ans je la conseille, et elle continue ses conneries, c'est un cas déséspéré dans le sens ou elle ne changera jamais, son état est définitif mais ça j'en ai déjà parler dans mon blog GB, j'ai pas trop envie d'y revenir.
Tout ça pour dire qu'elle me crée beaucoup de soucis, parce que je n'arrive pas à m'en détacher, et que je voudrais juste qu'elle me laisse en paix, faire ma vie de mon côté, sans me juger, et qu'elle fasse la sienne, même si la sienne ne mène à rien. Donc oui j'ai couper les ponts avec ma mère, mais je n'ai pas couper les ponts avec la personne qu'elle est.

Quand à mon père, c'est une perle, une crème, l'homme de ma vie, il a toujours été là, pour tout. Je n'imagine pas une seule seconde ma vie sans lui, et d'ailleurs c'est simple, quand on est séparés, durant les vacances par exemple, je l'appelle tous les jours Smile

Aislinn
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Couper les ponts avec ses parents

Message par Sensorielle le 13.09.11 21:40

J'ai répondu "non" car personnellement je pourrais pas couper les ponts avec mes parents, j'ai une relation fusionnelle avec ma maman.
Cependant, je pense que dans certaines situations particulièrement difficiles, c'est possible de couper les ponts avec ses parents.

Sensorielle
Racine
Racine


Revenir en haut Aller en bas

Re: Couper les ponts avec ses parents

Message par Sorose le 14.09.11 21:18

J'ai répondu non.
Pourtant j'ai coupé les ponts avec mon père, par nécessité. Et je sais que je vais devoir le faire encore.... Et j'ai coupé les ponts avec ma famille paternelle, de façon radicale, y'a quelques années déjà.
Mais j'ai quand même répondu non, parce que c'est une souffrance. Une nécessité, et non pas une envie. Faut survivre.
Il n'empêche que mon seul rêve intime c'est qu'un jour mon père, au moins lui, m'aime vraiment pour qui je suis.

Donc, on peut le faire, mais ce n'est pas un truc envisageable, à mon avis. C'est juste un combat au quotidien, pour survivre.

Spoiler:
rien que d'écrire ça, j'en ai une grosse boule dans la gorge...!

Sorose
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Couper les ponts avec ses parents

Message par Blablabla- le 15.09.11 12:23

J'ai répondu non, mais je parlais pour moi. J'ai déjà eu quelques grosses disputes avec mes parents mais même si je leur en veux pour quelques histoires, au fond je sais qu'ils sont indispensables dans ma vie. La famille compte beaucoup pour moi, et si je les perdais je le vivrais comme une véritable tragédie. Donc non, je ne suis jamais restée longtemps sans leur parler, j'ai vraiment besoin d'eux dans ma vie.
Après, mes parents ont toujours été corrects avec moi, et même si je pense qu'ils font parfois des erreurs, je sais qu'ils ne veulent que mon bien. Mais tous les parents ne sont pas comme ça, et c'est vrai que parfois les parents sont plus un frein et une souffrance qu'autre chose. Dans ce cas, la solution de couper les ponts avec eux doit être envisageable. Mais j'ai du mal à croire que les personnes qui l'ont fait le vivent bien chaque jour.

Blablabla-
Petite graine
Petite graine


Revenir en haut Aller en bas

Re: Couper les ponts avec ses parents

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:17


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum