Glory Box, le site des filles bien
Bienvenue sur GLORY BOX, le forum des filles bien.

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre GLORY BOX, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Bienvenue parmi nous !


Derniers sujets
» Vos coups de coeur musique
Aujourd'hui à 15:27 par Adrenaline

» Votre dernier voyage ?
Hier à 12:28 par ocytocine

» Ce que tu aimerais avoir à Noël.
Hier à 9:27 par Sandra50

» Dernier film vu à la maison ?
07.12.16 14:27 par -Emma-

» Que lisez-vous en ce moment ?
07.12.16 9:58 par Darkshines

» Bilan de l'année : le questionnaire qui résume tout !
06.12.16 12:26 par Sunn

» Votre dernier achat
06.12.16 11:02 par Sunn

» Dernier cosmétique acheté
05.12.16 17:35 par Stormy

» Dernier film vu au cinéma ?
05.12.16 14:42 par Nora

» Qu'est-ce que vous écoutez en ce moment?
02.12.16 14:56 par Sweet

» Dernier épisode regardé
02.12.16 10:57 par Chill

» Votre prochain voyage ?
01.12.16 8:24 par Lithium

» Mariés au premier regard
30.11.16 22:50 par Valkyrja

» 0 déchet
30.11.16 15:46 par Light

» [Topic Officiel] ¡¡¡ Joyeux Anniversaire !!!
28.11.16 23:09 par Hope


Des assistants sexuels rémunérés pour les handicapés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des assistants sexuels rémunérés pour les handicapés

Message par Jean le 23.03.11 23:52

Jean-François Chossy (député UMP) veut déposer une proposition de loi visant à créer un statut d'assistant(e) sexuel(le) rémunéré(e) pour les "personnes handicapées de grande dépendance, qui n’ont pas accès à leur propre corps et qui sont des personnes qui, malgré tout, ont des pulsions, ont des émotions, ont des sensations mais ne peuvent pas les exprimer seules"

Assistants sexuels, aidants ou accompagnants, il y a plusieurs façons de les désigner. Hommes ou femmes, ils prodiguent, contre rémunération, massages, caresses et vont parfois même jusqu’au coït pour permettre à des personnes handicapées d’accéder à une sexualité. (source Libération)

La frontière avec la prostitution est mince et ce point fait débat. Roselyne Bachelot s'est d'ailleurs exprimée sur le sujet : «soit cela relève du bénévolat et de relations interpersonnelles et on n'a pas à intervenir, soit ce sont des relations rémunérées en échange d'un service sexuel, cela porte un nom, cela s'appelle de la prostitution». Elle s'oppose totalement au projet de loi : «J’y suis rigoureusement, formellement, totalement opposée». «Vous pensez que la ministre en charge du droit des femmes va soutenir un truc pareil?»

Est-ce que vous pensez que ce projet de loi peut être adopté dans les mois à venir ? Que pensez vous de cette proposition ? De la réaction de Roselyne Bachelot?

source ici

Jean
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des assistants sexuels rémunérés pour les handicapés

Message par effet-ralgan le 24.03.11 1:03

Il faudrait peut-être aussi arrêter de croire que les handicapés sont des incapables et qu'ils ont forcément une vie sexuelle désastreuse. Déjà, ça veut dire quoi pour eux "handicapés"? C'est très large, ça englobe aussi les maladies mentales? que physiques? Faut s'être fait amputer pour avoir le droit à une pute ou être aveugle suffit? ... autre question, moyen de se faire rembourser par la mutuelle ou pas à votre avis?
Non, plus sérieusement je trouve ça stupide, surtout qu'handicapé ou pas si un mec veut s'envoyer en l'air avec une prostituée... rien ne l'empêche de le faire à ce que je sache.

Je trouve que ça ressemble à de la pitié mal placée (ils feraient mieux d'augmenter les centres pour personnes handicapées, les installations publiques pour personne handicapées ou pour engager plus de personnel) plutôt que de leur proposer de la prostitution.
En tout cas je vois déjà le tableau si ça passe: les retraités en manifestation pour être inclus dans cette loi. Ils ont aussi des désirs, oui oui, donc pourquoi pas? (j'avais déjà entendu parler de ce genre de projets de loi pour les retraités d'ailleurs mais je ne sais plus trop où)
Aussi, en quoi être handicapé empêche d'avoir une petite amie ou une femme plutôt que d'avoir recours à la prostitution? (assistante sexuelle, MDR, ne jouons pas sur les mots). C'est pas plus handicapant (sans mauvais jeux de mots) que d'être moche, gros, boutonneux ou con. Puis pour avoir travaillé dans le secteur du handicap (physique et mental) j'peux vous dire que ce n'est en rien un frein à la vie amoureuse ou sexuelle, il y a des différences, c'est plus difficile au début mais c'est loin d'être impossible.

Aussi, je ne sais pas si vous le savez mais dans tous les centres français ou luxembourgeois que j'ai fréquenté pour personne handicapée physique (ou mentale aussi d'ailleurs), le sexe est totalement prohibé. La sexualité pour les personnes atteintes physiquement ou mentalement est souvent tabou dans ce genre de centres et lorsqu'il y existe des couples ou personnes attirées qui souhaitent et essaient d'avoir des relations sexuelles: elles sont séparées car cela est mal vu, peu toléré et très rarement accepté (et bien oui, il faut être sain de corps et d'esprit pour atteindre le royaume du 7ème ciel... ou alors faut payer apparement. Ce serait bien d'avoir un juste milieu en France, entre le tabou total et l'extrême liberté il existe d'autres solutions!
En Belgique par exemple le système à ce niveau là est beaucoup plus intelligent, les couples ont des chambres doubles pour vivre ensemble, les relations sexuelles ne sont pas interdites et les patients se mettent en couple quand ils veulent avec qui ils veulent et surtout ont le droit de faire ce qu'ils veulent de leur sexe tant que ça ne porte atteinte à personne bien sûr.

Ce système d'assistante sexuelle est déjà légal aux Pays-Bas et en Suisse si je ne me trompe pas?!
Dans les articles que j'ai pu lire on nous rabat les oreilles avec "égalité pour tous"... ok, donc c'est un droit d'avoir accès à la prostitution... et ce droit devrait être disponible pour tous... donc limite cette loi aussi si on suit leur logique non? pour les geeks on leur offre quand cette égalité? On pourrait le faire pour beaucoup de catégories de personnes dans ce cas. C'est un peu du foutage de gueule je trouve.
Mais bon, j'ai hâte de connaître le contenu de la formation pour les assistants sexuels en tout cas... ça promet d'être intéressant. Mol Y'aurait 1 an de formation à ce que j'ai lu mais je n'ai rien trouvé de plus précis, juste qu'on parle "non pas d'un métier, mais d'une vocation" Moq ... on s'en serait douté, l'amour du métier c'est important.

"assistant sexuel" c'est aussi très vague comme terme, on parle aussi de prostitution spécialisée mais c'est moins apprécié comme dénomination, c'est clair. Sois disant les assistants sexuels n'ont en aucun cas de rapports oraux ou de pénétrations avec les clients (oui, je vais pas employer le terme "patient" dans ce cas, je m'y refuse)... mais c'est comme les escort girl... on sait ce qu'elles sont censées faire mais jamais ce qu'elles font réellement en échange d'un gros billet supplémentaire. Les articles que j'ai lu parlent d'encadrement des actes entrepris mais à part en filmant ou en regardant... comment contrôlent-ils une chose pareille? C'est impossible et on se doute bien que de nombreux débordements existeront et existent déjà.

En bref pour moi c'est juste une nouvelle manière de marchander du sexe. Maintenant on nous vend du cul même sur des jeux de wii donc bon, qu'on propose des services de prostitution (ah non, pardon, l'accès aux pratiques paramédicales des assistants sexuels) à des personnes handicapées, à des retraités, etc... ça m'étonne même plus. Ca me dégoûte juste toujours un peu plus de voir jusqu'où ça va.

Pour conclure: la France, ce pays merveilleux où les handicapés auront le droit à des putes remboursées par la sécu avant que les gays puissent adopter (ou que la ganga soit légalisée). Je lancerai presque les paris.

effet-ralgan
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des assistants sexuels rémunérés pour les handicapés

Message par Havaïanas le 24.03.11 6:07

Moi je pense qu'il faudrait aussi faire rembourser par la secu des putes aux gens moches, parce que eux aussi on des envie et des pulsions qu'ils ne peuvent exprimé seul... -_-

Effet ralgan ton post est tres complet, et je suis plus que d'accord sur un point: commencer peut etre par mettre de l'argent dans la construction de centre adapté, d'augmenter le nombre de personnes y travaillant....

Havaïanas
Racine
Racine


http://epidermique.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des assistants sexuels rémunérés pour les handicapés

Message par Jean le 24.03.11 12:06

Par contre, juste pour faire un point, il s'agit pas d'handicapés "légers" Effet, pas de personnes aveugles par exemple, ils parlent de "personnes handicapées de grande dépendance, qui n’ont pas accès à leur propre corps".

J'ai vu un reportage sur ce sujet il y a quelques semaines et je trouve que sur le fond, c'est une bonne initiative. Je développe pas maintenant mais c'est un sujet sur lequel j'ai du mal à me prononcer.

Jean
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des assistants sexuels rémunérés pour les handicapés

Message par Khiera le 24.03.11 12:28

Je trouve que la comparaison avec les geeks est quand même hyper malvenue...

Khiera
Fondatrice
Fondatrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des assistants sexuels rémunérés pour les handicapés

Message par Shelly le 24.03.11 12:39

Je pense pareil qu'effet et pour les mêmes raisons, c'est complètement absurde. Par contre oui je n'ai pas bien saisi la comparaison avec les geeks mais je me doute que c'est du 36ème degré.

Shelly
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://shellyken.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des assistants sexuels rémunérés pour les handicapés

Message par Ysatis le 24.03.11 13:00

@effet-ralgan a écrit:Il faudrait peut-être aussi arrêter de croire que les handicapés sont des incapables et qu'ils ont forcément une vie sexuelle désastreuse. Déjà, ça veut dire quoi pour eux "handicapés"? C'est très large, ça englobe aussi les maladies mentales? que physiques? Faut s'être fait amputer pour avoir le droit à une pute ou être aveugle suffit?

"pour les "personnes handicapées de grande dépendance, qui n’ont pas accès à leur propre corps et qui sont des personnes qui, malgré tout, ont des pulsions, ont des émotions, ont des sensations mais ne peuvent pas les exprimer seules"

Fallait juste lire la première phrase pour répondre à ta première question, en fait.


Sinon, comme Lenaïg, j'ai vu le fameux documentaire sur la sujet. Et comme pour elle, ça remet légèrement en question le jugement un peu hâtif que j'aurai pu émettre en temps normal. Sur le principe, en effet, et au vu de la législation, c'est simplement une légalisation de la prostitution, ou une exception à la règle. Et qu'en pratique... quelles sont les réelles limites ? Après, sur le fond... c'est là que je ne sais plus trop.
Mais bon. Un peu de mal quand même.

Ysatis
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des assistants sexuels rémunérés pour les handicapés

Message par Narcisse le 24.03.11 14:27

C'est de la prostitution ni plus ni moins. C'est triste qu'il y ait des handicapés lourds, mais ça n'est pas une raison pour moi. Je trouve en plus que c'est de la pitié assez mal venue.
Et puis désolée mais "personne qui n'ont pas accès à leur corps" c'est vague, pas suffisant en terme de législation.
Par ailleurs, je trouve ça malsain, c'est vouloir dissimuler la prostitution, juste pour pouvoir dire "non je ne vois pas une prostituée c'est une assistante sexuelle" ça fait plus chic et moins "dégueulasse".

Ce n'est que mon avis, mais j'ai du mal à imaginer qu'une femme ou un homme ait réellement envie de faire carrière dans ce genre de métiers, sauf par nécessité totale. Donc c'est jouer avec le malheur et la tristesse des gens sur les deux tableaux.

Narcisse
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des assistants sexuels rémunérés pour les handicapés

Message par greymalkin le 24.03.11 14:41

Pour moi c'est très difficile d'avoir un avis sur cette question, qui revient grosso-modo à la question de la prostitution... (n'étant pas assez familière avec les handicaps, ni même avec la question de la sexualité / des besoins sexuels des gens je sens bien que je dois faire un raccourci) (et il faudrait déjà parvenir à définir ce que c'est que l'essence de la prostitution, bon courage).

D'un côté j'entends bien l'argument anti-paternaliste qui consiste à dire : "bon, et si jamais c'est la passion d'une femme ou d'un homme d'être un travailleur du sexe et de monnayer ce type d'échange, qui on est, qui est l'Etat, qu'est ce que la loi pour l'en empêcher ?" et, de même pour le client : à partir du moment où il brutalise pas la personne avec qui il a un rapport sexuel, que son argent ne participe pas à financer un traffic d'humains, de drogue, de violence en tout genre... pourquoi fondamentalement être contre la prostitution / les travailleurs du sexe, mise à part par conservatisme et paternalisme ("nous savons ce qui est bien, bon pour les citoyens français")

Surtout que sans reconnaître des vertus thérapeutiques à la masturbation, on sait que psychologiquement avoir une vie sexuelle fait partie du "menu" d'un adulte épanoui. Ou choisir de ne pas en avoir une. En tout cas ne pas subir sa vie sexuelle, c'est, je crois, important.

D'un autre côté j'entends aussi l'argument qui dit que dans un monde idéal il n'y aurait ni misère sexuelle, ni prostitution. Que probablement le corps / la sexualité n'est pas un bien comme un autre.

Donc je ne sais pas. Etrange comme proposition, surtout de quelqu'un qui vient de l'UMP.

greymalkin
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://withacertainsmile.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des assistants sexuels rémunérés pour les handicapés

Message par effet-ralgan le 24.03.11 15:16

Khiera: oui en effet les geeks c'était du 36ème degré x) j'sais pas trop ce que ça venait foutre là d'ailleurs x)
(et pour préciser, je ne t'ai pas moinssé lol)

Merci les filles pour la précision, en effet je n'avais pas vu la précision concernant le type de handicap mais même là je trouve ça relativement vague, il existe tellement d'handicaps différents qui empêche une approche "normale" de la sexualité. Je trouve ça déjà bien qu'il catégorise un minimum mais mon avis ne change pas à ce niveau là, je ne vois pas l'intérêt de créer un réseau de prostitution (j'ai du mal à nommer ça autrement puisque pour moi ce n'est pas autre chose) interne aux centres alors que l'accès aux autres réseaux pré-existant est possible.

Après, oui la sexualité est importante pour l'épanouissement d'un adulte, il est injuste qu'une personne en sois privée, etc... mais je ne comprends pas dans ce cas pourquoi interdire toute relation intime dans les centres et hôpitaux entre patients (étant en couple ou non).... mais qu'on leur propose l'accès à de tels services sans soucis.
Personnellement c'est même pas la prositution en soit qui me gêne mais la manière dont c'est présenté, considéré ça comme un métier para-médical je trouve ça honnêtement super comique ou super insultant pour les autres personnes de la profession.
En Belgique certaints de mes patients annoncaient fièrement que le mercredi était la journée du lèche-vitrine (en Belgique les prostituées sont dans des maisons, devant des vitrines et vous n'avez plus qu'à choisir), il ne s'agissait que d'1/3 des personnes handicapées du centre bien sûr mais ils partaient tous ensemble avec le père d'un des patients comme conducteurs, dans le lot il y avait des personnes paralysées, d'autres avec des handicaps plus légers.... après si il y avait eu accès aux assistants sexuels dans le centre c'est sûr que ça leur aurait faciliter la vie, pas besoin de se déplacer, de galérer à trouver une prostituée qui accepte les personnes handicapées (ils essuyaient parfois des refus), etc.
Donc d'un côté c'est certain que ça simplifierait les choses d'avoir des assistants sexuels pour ses personnes, etc, mais je trouve que ça reste du réseau de prostitution qu'on veut nous faire passer comme un grand acte de bonté et de générosité envers les personnes handicapées. Je trouve ça un peu gros et comme je l'ai déjà dit plus haut, mais bon, même si ma réaction d'hier soir était à vif, c'est certain que ça demande un peu plus de réflexion que ça dont grey nous donne de bonnes pistes (comme d'hab).
Je vais donc encore y réfléchir plus longuement et je reviendrai sûrement poster!

effet-ralgan
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des assistants sexuels rémunérés pour les handicapés

Message par Khiera le 24.03.11 15:42

Je vous trouve très véhémentes, je ne vois pas où il est fait état de "bonté" ou de "générosité", voire même de "pitié", et je ne vois aucune intention malsaine derrière tout ça. Du moment que les deux parties sont consentantes et qu'en plus tout ça est réglementé, quel est le problème ? Evidemment il faudrait demander l'avis de spécialistes, je ne vois pas trop qui on est pour juger du bienfondé de cette mesure, mais de là à y voir une quelconque malice... quel intérêt ? Les handicapés lourds n'auraient donc pas accès à la sexualité, à moins d'employer en douce des prostitués qui ne seraient pas au fait de leur handicap ni de ses spécificités ?

Ce que tu dis Effet Ralgan sur les centres qui refusent à des couples de se former dans leur enceinte, c'est effectivement moche, peut être que c'est une mesure préventive contre des possibles agressions sexuelles ? Je ne sais pas, je t'avoue que j'extrapole. Cela dit dans tous les cas je ne vois pas trop le rapport avec le sujet.

Peut être que je suis plus ouverte au sujet, comme Lenaig et Etoya, parce que j'ai vu le documentaire.

Khiera
Fondatrice
Fondatrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des assistants sexuels rémunérés pour les handicapés

Message par Narcisse le 24.03.11 15:52

Khiera > J'ai aussi vu le documentaire... Ca ne m'empêche pas de considérer que les êtres humains ne sont pas des objets, des marchandises.
Et je trouve ça laid de prétendre à une profession paramédicale pour ce qui n'est ni plus ni moins que de la prostitution.
Et je me demande bien comment on s'assurera que les hommes et femmes qui s'engageront à être "assistants sexuels" le seront par réelle volonté et non pas parce qu'ils sont désespérés/ne trouvent rien d'autre. C'est bien joli de dire que en soi la prostitution repose sur un accord volontaire entre les deux partis, sauf que c'est selon moi se voiler la face.
J'ai aussi vu des reportages sur des maisons closes à Genève, les filles précisaient bien qu'elles n'étaient pas heureuses de le faire, qu'elles n'en retiraient aucune fierté. Et avec cette loi j'ai l'impression (ça n'engage que moi) qu'on essaye de redorer ce type de prostitution en tablant sur la pitié que peuvent inspirer les handicapés. Après, peut-être que certaines prostituées/call-girl sont fières d'exercer le métier qu'elles font, mais je les crois bien minoritaires.


Narcisse
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des assistants sexuels rémunérés pour les handicapés

Message par Charlie le 24.03.11 17:23

Je ne sais pas trop quoi dire, j'ai envie de dire que c'est pas mal dans le sens où ces personnes pourront en effet avoir accès à la sexualité, parce que ce sont des êtres humains et que comme l'a dit Grey, la sexualité fait partie du package de l'être humain, et que ça empêcherait ces personnes d'aller voir, comme l'a dit Khiera, des prostituées qui ne sauront pas agir face à leur maladie.

Et c'est clair que ça touche à la prostitution : dans tous les cas, la prostitution en France aujourd'hui, c'est super louche : la prostitution OK mais le racolage PAS OK, ni même les maisons closes. L'un ne va pas sans l'autre (concernant le racolage), donc déjà à ce niveau là, ya un problème.

Je pense que concernant la prostitution, on devrait autoriser des sortes de maisons closes, des endroits propices à ce genre d'activités, et surtout SUPER encadrés afin qu'on évite les maladies, les abus, que les prostitué(e)s puissent travailler dans des conditions descentes et surtout dans des conditions d'hygiène raisonnables.
Pour ce qui concerne les handicapés, c'est vrai que je suis très partagée.

Le doc, c'était sur quelle chaine?

Charlie
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des assistants sexuels rémunérés pour les handicapés

Message par Jean le 24.03.11 17:23

@effet-ralgan a écrit:Merci les filles pour la précision, en effet je n'avais pas vu la précision concernant le type de handicap mais même là je trouve ça relativement vague, il existe tellement d'handicaps différents qui empêche une approche "normale" de la sexualité. Je trouve ça déjà bien qu'il catégorise un minimum mais mon avis ne change pas à ce niveau là, je ne vois pas l'intérêt de créer un réseau de prostitution (j'ai du mal à nommer ça autrement puisque pour moi ce n'est pas autre chose) interne aux centres alors que l'accès aux autres réseaux pré-existant est possible.
"Autres réseaux existants" ? Les "vraies" prostituées ? Dans le fameux reportage, les handicapés ne sortaient pas de leur centre (enfin je crois pas), ils ne sont pas autonomes, ils ont tout le temps besoin de quelqu'un pour les aider dans leurs tâches quotidiennes donc ils n'ont pas accès à ces fameux "autres réseaux pré-existants". Et après avoir vu tous les témoignages, une partie des actes pratiqués, c'est tellement difficile de se faire une opinion précise. Et les assistants(es) qui témoignaient ne faisaient pas ça par nécessité. Donc c'est assez facile de généraliser et j'avoue que si j'avais pas vu le reportage j'aurais peut être réagi de manière aussi tranchée.

Enfin le truc c'est qu'il y a une véritable demande, les personnes handicapées dont il était question dans le reportage étaient vraiment réjouies de ce système, on ne les force pas non plus. Et je vois pas en quoi ça ramènerait l'homme à un objet, comme l'a dit Khiera, si les deux personnes sont consentantes, pourquoi pas?

Jean
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des assistants sexuels rémunérés pour les handicapés

Message par Khiera le 24.03.11 18:24

Narcisse je suis d'accord avec toi, on ne peut pas prouver que ces personnes ne le font pas par nécessité, maintenant : les caissières le font par nécessité aussi, pas par vocation, donc au bout d'un moment, la question de "nécessité" est elle à mettre au premier plan ? Ces personnes, au contraire des filles qui se retrouvent dans un réseau de prostitution, seront salariées, auront une profession réglementée, une retraite, et une spécificité : je ne crois pas que la sexualité d'un handicapé moteur lourd corresponde à n'importe quelle sexualité.

Ca change pas tout pour toi ? Parce que je suis plutot d'accord avec toi pour la prostitution en général, essentiellement parce qu'elle est mal réglementée et qu'effectivement le corps de l'être humain devient valeur marchande. Mais dans ce cas précis puisqu'on parle tout de suite de réglementation et de l'utilité médicale (comme le disait Grey) de cette pratique, je n'arrive pas à faire l'amalgame.

Khiera
Fondatrice
Fondatrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des assistants sexuels rémunérés pour les handicapés

Message par Lithium le 24.03.11 18:30

Je suis totalement d'accord avec effet-ralgan. Peut-être parce qu'à force d'être dans le milieu médical avec des personnes en situation de handicap on voit les choses différemment ?

Quitte à côtoyer les limites de la loi, pourquoi on file pas un bottin à ces personnes lourdement handicapées avec le numéro des prostituées du coin ? Plutôt que de créer des assistants sexuels, autant légaliser la prostitution et la réglementer.

Et c'est quoi des "personnes handicapées de grande dépendance qui n’ont pas accès à leur propre corps" ? Ce sont ceux qui ont la carte 80% et plus ? Et les patients psychiatriques sont inclus ? C'est ne pas avoir accès physiquement ou psychiquement à son corps ? Y'a une limite d'âge ?

Non sérieusement, je suis contre. C'est bien beau de penser aux personnes handicapées mais faut arrêter la connerie. Oui ils ont des envies sexuelles comme les autres, mais pourquoi les objetiser jusqu'à leur proposer une prostituée sur un plateau ?
Dans le fond, leur proposer un accès plus simple à la prostitution, oui, d'accord. De là à créer un emploi paramédical (MAIS LOL) de prostituée spécialisée...

Spoiler:
"Tu fais quoi dans la vie ? Je suis assistant sexuel !" Uh


Dernière édition par Lithium le 24.03.11 20:16, édité 1 fois

Lithium
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des assistants sexuels rémunérés pour les handicapés

Message par Khiera le 24.03.11 18:33

Bon je dois être complètement à côté de la plaque parce que je trouve ça hyper intolérant, et pour les "putes" (tup), et pour les handicapés.

Comme vous êtes dans la profession effectivement, peut être qu'il y a quelque chose qui m'échappe.

Khiera
Fondatrice
Fondatrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des assistants sexuels rémunérés pour les handicapés

Message par Lithium le 24.03.11 18:57

Mea culpa pour les "putes", j'aurais dû parler de prostituées.

En quoi tu trouves ça intolérant pour les handicapés ? (c'est pas une critique, juste une question, je ne veux pas que mon message soit mal interprété...)

Lithium
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des assistants sexuels rémunérés pour les handicapés

Message par NewSlang le 24.03.11 18:57

Je vais pas m'étaler mais ça ne me choque pas, et l'idée ne me paraît pas si absurde !

Vous savez où on peut voir le reportage ??

NewSlang
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des assistants sexuels rémunérés pour les handicapés

Message par Chill le 24.03.11 19:20

Zahia s'est peut être trouvé une reconversation ...

Blague a part, je ne sais pas quoi penser. D'un coté je suis pour crier au scandale, parce que mine de rien c'est la porte ouverte a n'importe quel autres débordements, ca veut dire quoi ? Qu'on va vendre du canabis en pharmacie sur ordonnances sous prétexte que ca soulage la douleur ? Qu'on ne vas plus punir les crimes quand ils sont commis par des skyzophrènes ? Qu'on accepte les viols tant que ça reste en famille ? (Je vais un peu loin, mais l'idée est là)

Et d'un autre coté, pourquoi les handicapés lourds n'auraient ils pas le droit, eux aussi a l'accès a la sexualité surtout si c'est reglementé, si les deux parties sont consentantes ?

Après, le principal probleme dans cette histoire c'est le tabou a propos de la sexualité des handicapés. Parce que bon, quand on y reflechis bien, on legalise bien les bars a hotesse, qui ne sont rien d'autre que ni plus ni moins des bars a putes, des maisons closes ! Pour les assistants sexuels ou je ne sais quel denomination, c'est un peu/beaucoup la même chose !


Chill
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des assistants sexuels rémunérés pour les handicapés

Message par greymalkin le 24.03.11 19:30

Alright a écrit:
Blague a part, je ne sais pas quoi penser. D'un coté je suis pour crier au scandale, parce que mine de rien c'est la porte ouverte a n'importe quel autres débordements, ca veut dire quoi ? Qu'on va vendre du canabis en pharmacie sur ordonnances sous prétexte que ca soulage la douleur ? Qu'on ne vas plus punir les crimes quand ils sont commis par des skyzophrènes ? Qu'on accepte les viols tant que ça reste en famille ? (Je vais un peu loin, mais l'idée est là)

WAHOU. Argument exemplaire de type "pente glissante". "Et si j'allais acheter du broccoli et du lait au monoprix alors que je suis à découvert ? ... ah non car après, emportée dans la fièvre de mes achats, je vais aller place vendôme pour m'acheter un collier chez van cleef"

Personnellement j'aurai bcp moins de mal à être farouchement contre la prostitution si jamais le corps n'avait pas de valeur marchande et n'en avait jamais eu. Sauf que c'est faux. Le strip-tease, le mannequinat même à certaines échelles, la pornographie évidemment, c'est également donner un prix à son corps, l'utiliser contre argent. Il n'y a pas si longtemps il y avait des nourrices... Alors là il y a la dimension sexuelle en moins évidemment... ça rend la chose plus acceptable ? La sexualité c'est une activité si sacrée qu'on ne peut lui mettre un prix ? Et, surtout, décider pour autrui de ce qu'il est légal, moral et bon de faire avec son propre corps ? (bon là je pose une vraie question à vrai dire...)


Dernière édition par greymalkin le 24.03.11 19:46, édité 2 fois

greymalkin
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://withacertainsmile.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des assistants sexuels rémunérés pour les handicapés

Message par NewSlang le 24.03.11 19:31

Alright a écrit:Zahia s'est peut être trouvé une reconversation ...

Blague a part, je ne sais pas quoi penser. D'un coté je suis pour crier au scandale, parce que mine de rien c'est la porte ouverte a n'importe quel autres débordements, ca veut dire quoi ? Qu'on va vendre du canabis en pharmacie sur ordonnances sous prétexte que ca soulage la douleur ? Qu'on ne vas plus punir les crimes quand ils sont commis par des skyzophrènes ? Qu'on accepte les viols tant que ça reste en famille ? (Je vais un peu loin, mais l'idée est là)

Tu vas super loin même, quel rapport avec les crimes ou les viols ?! Ouf

La prostitution en France c'est légal. On parle même pas de légaliser un truc qui était illégal jusque là, on parle juste de créer un statut professionnel.

NewSlang
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des assistants sexuels rémunérés pour les handicapés

Message par Havaïanas le 24.03.11 20:17

Ce que je me demande moi c'est comment gerer le fait que certains handicapés peuvent avoir leur jugement altéré suite a l'atteinte neurologique?
Parce que oui bien sur les handicapés physique/mentaux ont des desirs, mais ces pulsions sont parfois faussées/exacerbées de part l'atteinte neurologique.

Ca peut aller loin d'ailleurs,
dans un des stages que j'ai fait en psy, j'ai
retrouvé un patient handicapé mental qui faisait une fellation a un
autre. Pour une cigarette. Dans la cour interieure, devant tout les
autres patients. Et qui ne voyait pas du tout pourquoi ca ne se faisait
pas. C'etait normal pour lui. Tout comme c'etait normal pour celui qui lui avait dit "si tu me suce je te file une clope".

Si on va encore plus loin, le premier pervers du coin, pervers mais néanmoins intelligent, réussit a se faire recruter en tant qu'assistant sexuel.
Ca peut engendrer pas mal de derives, et vous trouvez peut etre que ca va loin, mais c'est assez courant dans les centres pour handicapés d'avoir des problemes de ce genre (relations sexuelles plus ou moins "consenties" ..)

Je sais pas encore trop comment me positionner, j'attend de lire d'autres informations la dessus.
Mais c'est peut etre bien la 1ere fois que je serais de l'avis de Roselyne Bachelot....


Havaïanas
Racine
Racine


http://epidermique.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des assistants sexuels rémunérés pour les handicapés

Message par Narcisse le 24.03.11 20:23

Khiera > Pour moi y a quand même une différence entre vendre des produits carrefour et vendre son corps.
En fait ce qui me dérange c'est que c'est un projet de loi complètement irréaliste et qui laisse la porte ouvert à de nombreux abus.
Et je trouve aussi hypocrite d'affirmer un "droit à la sexualité" plus fort pour les handicapés lourds (d'abord, comment les définir ? Qui sont-ils ?) que pour les moches/gens difformes (du type les grands-brûlés, les défigurés pour telles ou telles raisons) au point qu'on en vienne à créer un métier dédié pour eux. Encore une fois, je trouve immoral en plus d'appeler ça une profession paramédicale : c'est selon moi associer une fausse bonté/dévotion envers les grands abîmés de la vie pour mettre en place quelque chose de bien moins joli qui se nomme prostitution.
En fait c'est que sous un motif de "bienveillance" on met en place un système où on vend des corps. Et c'est moche, selon moi c'est une fausse bonne idée, une fausse bonne intention (l'enfer est pavé de bonnes intentions paraît-il).
Le corps est peut-être un "objet" dans nos sociétés actuelles mais selon moi entre faire des photos et coucher avec quelqu'un pour de l'argent y a aucun rapport.


New-Slang > Tu peux le trouver sur internet (le reportage !)

Narcisse
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des assistants sexuels rémunérés pour les handicapés

Message par Sorose le 24.03.11 20:23

Je ne sais pas trop quoi dire, c'est un sujet délicat en fait.
D'abord, parce que les termes sont peu ou mal défini, quant à savoir ce qu'on appelle un handicapé lourd, ses besoins et désir sexuels, et les services apportés par l'assistant(e) sexuel(le).
Au fond, je suis plutôt contre en fait.
Je comprends l'idée, et je suis d'accord avec elle : ce sont des personnes qui ont des besoins, des envies, et qui ont le droit d'y avoir accès, comme à chacun.
Mais mettre en place un service pour les aider à satisfaire ces besoins là ?

En fait, je ne suis pas sûre que ce soit quelque chose de possible à mettre en place. Les besoins de chaque individu sont quand même super différents et propres à chacun. Ensuite, les services rendus par l'assistant(e) tels qu'ils sont dit, ne seront jamais suffisant.
Les besoins sexuels n'apportent rien, finalement, dans une vie. J'imagines bien que les handicapés lourd, du reportage devait apprécier l'idée, mais finalement, le sexe est tellement lié à l'amour, que je crains que cela ne résout aucun problème.

Ensuite, je côtoie, et ai vu des reportages sur des handicapés lourds moteur, et psychiques, qui ont une vie sexuelle, et une vie amoureuse ! Être handicapés est un obstacle au quotidien pour cela, il faut le reconnaître, mais ce n'est qu'un obstacle, pas une entrave insurmontable. Il est tout à fait possible de rencontrer quelqu'un, de l'aimer, d'en être aimé et d'avoir avec lui une vie sexuelle malgré un très lourd handicap.
Du coup, je trouve que l'idée les met encore plus dans une situation où on les considère comme ""incapable"" d'avoir accès à ça, et donc, on le leur apporte sous l’appellation d'une fonction professionnelle.
Je trouve ça vraiment dommage...

Parce que au fond, y'a des tas de gens qui ne sont pas des handicapés lourds que ce soit moteur ou psychique, qui n'ont pas la possibilité de laisser libre court à leur désir et leurs besoins sexuels. On a pas tous de la chance, c'est vrai, on n'a pas tous les mêmes moyens, ni les mêmes possibilités, alors que l'on devrait pouvoir avoir le droit, tous, à la même chose ! C'est le fondement de l'égalité.
Mais finalement, on doit aussi faire avec ce que la vie nous a donné.

Bref, au final, y'a quand même bcp de gens qui ont la chance d'avoir tel vie, malgré leur problèmes/handicap, comme y'a bcp de gens très malheureux, qui ont pourtant "tout pour eux".
Moi, c'est surtout le fait qu'on les mette autant à part, alors que y'en a qui s'en sont bien sorti, après tout !

Sorose
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des assistants sexuels rémunérés pour les handicapés

Message par Flip Flap` le 25.03.11 11:40

Du même avis que Sesilina, dans l'ensemble, si pour moi l'intention d'aider les personnes en situation de handicap à s'épanouir dans une sexualité est plutôt bonne, leur permettre ne serait-ce qu'un contact avec le corps de l'autre, elle soulève des problèmes aussi bien du côté de l'aidant sexuel que du côté du handicapé.

Déjà parce qu'on a déjà trop vu de dérives dans les institutions, des professionnels encadrant, abuser sexuellement, profiter de la faiblesse des patients (le truc qui me revient constamment en tête c'est le psychologue fraîchement diplômé de ma fac, embauché dans une structure d'aide aux enfants "abandonnés" et qui s'avéraient être un pédophile...). Donc quel genre de personnes vont exercer ce métier, sachant qu'il leur faudra aussi des bases en soins, en psychologie, etc. ? Comment empêcher les dérives, des déviants d'accéder à ce travail dans le seul but d'assouvir leurs vices ?

Et puis il y a d'un autre côté le fait qu'on semble oublier que la personne en situation de handicap ne perçoit pas comme nous le monde (je parle des handicaps de très longue durée, voire de naissance), comment alors peut-il comprendre que ce n'est qu'un "service", que ce n'est que ponctuel, qu'il n'y a pas de sentiment chez l'assistant ? Comme a dit Sesi, pour moi le sexe est trop lié à l'amour, donc le handicapé devrait se contenter de ce peu à défaut d'avoir mieux ?

A mon avis, les institutions devraient avant tout lever le tabou de la sexualité des handicapés et leur permettre des espaces et des temps pour se rencontrer pour se donner en toute intimité et liberté à une sexualité choisie, et à mon avis bien plus épanouissante. Quand je vois encore aujourd'hui en stage que les patients n'ont pas ou peu le droit de vivre librement leur idylles (et là je parle même pas de sexualité) au sein de la structure, alors même qu'ils sont adultes, je me pose de la pertinence de cette future loi...

Donc contre, parce que j'ai l'impression que ce n'est pas là le fond du problème. Je nie absolument pas la nécessité d'une vie affective pour une personne handicapée, mais y a rien d'affectif dans une relation de ce genre où une personne est soumise au désir (ou au potentiel désir).

Flip Flap`
Poussière d'étoile
Poussière d'étoile


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des assistants sexuels rémunérés pour les handicapés

Message par Khiera le 25.03.11 12:17

Lithium : lol je suis désolée parce que je vais te répondre sans grande conviction, je t'avoue que JE NE SAIS PLUS pourquoi exactement j'ai trouvé ça intolérant, peut être parce que dans ton discours j'avais trouvé que tu ne prenais pas en considération que leur désir sexuel pouvait être important, voire salvateur. Mais enfin excuse moi, quand je te relis ça me choque pas tant que ça, donc j'ai du m'enflammer, clairement !

Sinon, j'entends bien le discours portant sur la potentielle dérive perverse que pourrait entrainer cette mesure, mais j'avoue que je ne le comprends pas : pourquoi est ce qu'il y aurait plus de dérives alors que le problème serait assumé et l'activité encadrée, plutot que de nos jours, où l'activité sexuelle des handicapés est un tabou ce qui crée justement une porte ouverte à toutes les dérives ?

Khiera
Fondatrice
Fondatrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des assistants sexuels rémunérés pour les handicapés

Message par Narcisse le 25.03.11 18:13

Khiera > Parce que c'est quelque chose qui ne pourra jamais être encadré, et l'impunité serait plus facile puisque les assistants auraient justement un statut légal.

Narcisse
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des assistants sexuels rémunérés pour les handicapés

Message par Lithium le 25.03.11 18:16

Je sais pas si ça va répondre à ta question Khiera, mais si dans les textes les assistants sexuels doivent se limiter aux caresses/massages, est ce que dans la réalité ce sera comme ça ? On ne peut pas vraiment contrôler ce qu'ils font ou ne font pas. Et puis la seule solution pour vérifier serait d'installer une caméra dans la pièce, et là ça devient du voyeurisme...
L'autre dérive possible est que, comme certaines l'ont signalé, des personnes peu saines d'esprit fassent cette formation, pour assouvir leurs désirs pervers. Que les gestes de l'assistant ne soient plus seulement une proposition mais qu'ils soient subis par la personne handicapée, mise sous contrainte. Mais bon, à mon avis, il peut y avoir des dérives dans toute activité...

Et je suis tout à fait d'accord avec toi sur le tabou lié à la sexualité des personnes handicapées. Je pense que si déjà on cherchait à régler ce problème, on avancerait mieux.

Lithium
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des assistants sexuels rémunérés pour les handicapés

Message par Khiera le 25.03.11 18:38

Effectivement tant que le sexe, et plus particulièrement celui des handicapés, sera aussi tabou, on aura du mal encadrer ça. Mais j'avoue très naivement que quitte à mettre en place cette mesure autant qu'il y ait une vraie formation, qu'on en parle clairement, que seuls certains gestes soient autorisés et que tout cela soit encadré par une hierarchie. Disons que je préfère ça, plutot que tout continue à se faire de façon planquée, illégale, souvent perverse, comme tous les exemples que vous avez pu citer.

Mais j'entends bien vos arguments, et comme le canabis thérapeutique cette mesure est très très délicate. Cela dit je pense que ça a au moins le mérite de faire qu'on en parle.

Khiera
Fondatrice
Fondatrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des assistants sexuels rémunérés pour les handicapés

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:27


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum