Glory Box, le site des filles bien
Bienvenue sur GLORY BOX, le forum des filles bien.

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre GLORY BOX, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Bienvenue parmi nous !


Derniers sujets

Les réseaux sociaux : entre utilité(s) et dérives

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les réseaux sociaux : entre utilité(s) et dérives

Message par Seifenblase le 26.01.11 14:07

Chères GB's !
Je viens à vous aujourd'hui car je dois animer en mars un débat sur les réseaux sociaux, entre liberté et insécurité.
Je sais qu'il existe ici plusieurs topics sur quelques réseaux particuliers (notamment Facebook ou les réseaux pro) mais j'aimerais savoir quelle est votre utilisation des réseaux sociaux d'une manière globale. Pensez-vous que les réseaux sociaux puissent être considérés comme une dépendance pour certains ? Est-ce un phénomène générationnel ou connaissez-vous des adultes aguerris, voire des personnes âgées (?) qui les utilisent ? Pourquoi ?
Quelles peuvent être les conditions néfastes et positives des réseaux sociaux ?
Êtes-vous pour leur boycottage ?
Voilà, ce sont quelques pistes, mais comme je suis un peu perdue dans les différents axes à aborder lors de ce débat, faites part de toutes les interrogations, propositions, témoignages qui hantent afin d'éclairer ma petite lanterne.

Merci !

Seifenblase
Comité de Rédaction
Comité de Rédaction


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les réseaux sociaux : entre utilité(s) et dérives

Message par Guarana le 26.01.11 15:33

Ah, sympa comme idée de débat !

Alors déjà, internet est un super réseau sociale . Mais évidemment ça créer une dépendance plus ou moins importante, mais tant qu'on a une vie sociale en dehors d'internet ça va, c'est pas la mort, et puis c'est vraiment super pratique quand on a de la famille où des amis qui habitent super loin, voir à l'étranger ou une conversation par lettre est ultra lente, les sms et appels surtaxés bref il reste un réseau social et il est virtuel .
Je ne pense pas qu'on puisse considérer ça comme un phénomène générationnelle, j'en connais des adultes, surtout dépressif, qui passent leur journées voir leurs nuits sur l'ordinateur . En fait internet c'est un peu un anti-depresseur empoisonné pour les personnes dépressives qui ont le mal de l'extérieur . Après si on entre pas dans le domaine de la dépendance, internet n'est pas réservé aux jeunes (toute ma famille est sur fb, même mes grands-parents) . Mais il est clair que c'est surtout utilisé par les jeunes, sans doute parcequ'on est la première génération à découvrir cette nouvelle technologie, on a grandit avec l'ordinateur (exemple, les jeux interactifs genre Adibou (ahah, Adibou Cadq ) quand on était gosse, maintenant ça a évolué en internet; tandis que les personnes âgées ont passés plus de la moitié de leur vie sans et ne voient pas trop d'intérêt à découvrir ce nouveau monde souvent "trop compliqué" d'après eux .
Ensuite il y a des conséquences c'est clair, déjà la dépendance comme je l'ai déjà dis . Et puis la propagande, car plus politiquement parlant, internet est une propagande, un magnifique réseau de propagande . Pour ce qui est de facebook par exemple, c'est pas très surveillé, et c'est un peu le paradis des extrémistes voir des néo-nazis car ils bénéficient d'une liberté presque totale d'expression et donc ça pue les propos racistes, les groupes et pages de propagandes . Mais ça ne concerne pas que FB, il existe aussi des sites nazis par exemple . Et puis sinon un autre exemple, Les cahiers de turner est un livre interdit partout (écrit pas un américain prônant la "suprématie blanche" qui explique comment on peut renverser un gouvernement pour le transformer un régime fasciste ultra-raciste, bref), censé être complétement censuré ... il suffit juste de taper le nom de ce livre pour le lire sur internet . Donc il suffit d'être très facilement influençable et croire les conneries qu'on trouve sur le net et c'est gagné . Nan franchement, sur youtube on trouve de super vidéos de bourrage de crâne rempli de mensonges, et c'est super facile d'y croire ""grâce"" au mensonge .
Sinon ce qui est vraiment effrayant c'est que j'ai l'impression que plus le temps passe, plus les enfants commencent internet jeune . Ils peuvent facilement tomber sur de foutus spam, publicités et sites pornographiques ...Bref il faudrait contrôler plus la liberté d'expression/les sites qui peuvent porter atteinte, car c'est un point super néfaste à propos d'internet . Même si d'un côté grâce à la propagande virtuelle, aux forum/sites internet de facho, on peut se rendre compte de l'évolution de certaines idéologies, si on supprime on ne saura plus rien ..
En revanche il y a quand même des super avantages, on partage, on découvre, on fait des débats grâce à internet . Bref, je ne boycotterai pas les réseaux sociaux, d'ailleurs je ne comprends pas comment on peut être radicalement contre tellement ça peut avoir des avantages au niveau de la communication avec les proches, on peut ne pas s'inscrire sur FB car on y voit pas d'intérêt/on trouve ça nul/on à peur de devenir dépendant, mais de la à maudire et de parler de boycott je trouve ça assez extrémiste . Les rares choses que je boycott c'est que je n'y voit aucun intérêt mais que des points néfastes ... Et pour répondre à la première question, je pense trop souvent utiliser internet et ces résaux sociaux, en fait j'y vais tous les jours . Mais j'y une vie sociale à coté, ainsi que des activités alors je m'en fous un peu . Quand je suis en vacances j'y vais beaucoup beaucoup beaucoup moins et ça ne me perturbe pas, c'est que je n'y suis pas accroc donc ça farte .
Ah et j'oubliais un point super important je trouve : le fichage . C'est à la fois de l'insécurité mais aussi de l'espionnage, je pense à ceux qui ont perdu leurs emplois à cause de FB justement, et de soit disant photos compromettantes (c'est mal de faire la fête quand on a un boulot).

oula le pavé Cad

Guarana
Racine
Racine


http://charlynezub.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les réseaux sociaux : entre utilité(s) et dérives

Message par Willingness le 26.01.11 23:45

Tout d'abord, j'utilise Internet tous les jours, j'ai besoin d'Internet pour mes études (CNED), je suis sur Facebook, j'y vais quotidiennement, blablabla... Alors, j'utilise tout ca, très souvent ! On peut dire que j'en suis dépendante, c'est sur. J'ai rencontré mon copain sur un réseau social (Skyblog Moq), et pis, sur Gmail, y'a tout : Rendez-vous, documents, programme de la semaine. Etc. Quand je ne l'utilise pas, c'est que je suis à la montagne, et ca ne manques absolument pas. Alors, certes, j'ai une certaine dépendance à Internet et aux réseaux sociaux mais à côté, j'ai une vie sociale, je sors, etc.

Franchement, pour moi, ce n'est pas le cas mais ceux qui passent leurs journées sur Internet et réseaux sociaux sont existantes : Je veux dire par là que oui, ils y'en a, bien sur ! Mais dans mon entourage, je n'en connais pas ! Fin', je sais que mon ère passe du temps là dessus, mais voila, sa vie est loin de se résumer qu'à un ordinateur/Internet/Facebook, et, encore heureux. .;)

Alors, je connais des adultes qui utilisent Internet et les réseaux sociaux : Mon père, ma "belle-maman", le petit ami à la maman au Chéri, etc... Je ne connais pas de personnes âgées qui utilisent Internet ou un ordinateur, mais par exemple, je sais que la grand-mère à mon Chéri aimerait avoir un ordinateur et Internet, mais ils n'en ont pas car ils ont peur de galérer à l'utiliser. Cependant, mon Chéri est dans une association de son école qui s'occupe de faire des formations à des particuliers : Des collégiens mais aussi des seniors. Je ne pourrais pas dire combien sont-ils en seniors à chaque formation exact, par contre. Alors, la "preuve" qu'Internet et ses réseaux sociaux ne sont pas réservés qu'aux jeunes.

Facebook, c'est pratique pour garder contact avec des personnes, comme Msn/Skype et les messageries comme Gmail, je pense. Genre, quand on a quelqu'un qui est à l'étranger, c'est plus simple que de se donner des nouvelles par lettre, ou par téléphone, comme l'a dit Mighty. Puis, pour se détendre après le travail, etc. Ca, c'est le côté positif, bien sur !

Par contre, mon père traine plus sur des groupes politique quand il est sur Facebook, participe à des débats sur des forums mais la liberté d'expression n'est pas toujours là, d'après moi. Mon père, alors qu'il parlait dans un langage correct, s'est fait bannir de certains groupes Facebook ou de forums, car ses idées étaient contraire aux autres. Ou, pire, mon père a été "victime" de racisme sur Facebook, si on peut dire ca comme ca, juste parce qu'il est un peu bronzé de peau et que des gens du FN lui ont dit que c'était un arabe alors que c'est un français (mais plusieurs générations en arrière, il y'a une personne espagnole). Il est vrai qu'il est plus facile de "se lâcher" sur Internet que dans dans la vraie vie, mais pour ce qui est de liberté d'expression sur Facebook, pas trop d'accord avec toi, Mighty. ;) Cependant, la sécurité n'est pas toujours là : Quand j'étais plus jeune, je suis tombée sur des sites pornographiques, des spams, etc... Le contrôle parental restait à désirer vu que mon père l'avait mis. Bien, la dépendance, la vraie !, peut être très néfaste à la personne, je pense.

Je repasserais. Wink

Willingness
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les réseaux sociaux : entre utilité(s) et dérives

Message par Guarana le 27.01.11 6:52

Rose : Mais quand il se fait bannir sur FB, c'est par le mec qui a créer le groupe et non pas par le mec qui est censé s'occuper de supprimer les pages racistes/xénophobe et tout le bordel (ça m'ait déjà arriver x fois sur FB et youtube d'être interdit de poster car "je suis une pute à nègres et que je dois retourner dans mon pays et que jdois crever (commentaires toujours en ligne d'ailleurs, un an après)", finalement faut pas se prende le choux avec ça car ça sert à rien), ducoup oui, trop de liberté d'expression car EUX ne sont pas bannis, rien, mais en plus ceux là peuvent nous empêcher de participer, ce qui peut accentuer super facilement l'effet propagande " tout le monde est d'accord c'est magnifique " donc cimer la liberté d'expression quoi . Enfin je ne comprends pas en quoi t'es pas d'accord car je dis presque la même chose en fait . A moins que tu voulais dire que t'es pas d'accord pour le "Même si d'un côté grâce à la propagande virtuelle, aux forum/sites internet de facho, on peut se rendre compte de l'évolution de certaines idéologies, si on supprime on ne saura plus rien .." ?

Guarana
Racine
Racine


http://charlynezub.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les réseaux sociaux : entre utilité(s) et dérives

Message par Willingness le 27.01.11 10:42

Ah, attends, tu viens de m'apprendre que c'était le mec qui crée le groupe qui supprime, je ne savais pas. Je pensais que c'était celui qui s'occupe de supprimer, fin', ca me semblait logique. C'est pour ca que j'étais pas ok avec toi. Alors, j'ai rien dis. Effectivement, dans ce cas là, il y'a vachement de liberté 'expression.

Willingness
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les réseaux sociaux : entre utilité(s) et dérives

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:49


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum