Glory Box, le site des filles bien
Bienvenue sur GLORY BOX, le forum des filles bien.

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre GLORY BOX, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Bienvenue parmi nous !


Derniers sujets

Art & ... Monde du travail!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Art & ... Monde du travail!

Message par Exode le 15.10.10 19:46

Après Art & Etudes,
Qu'est-ce qui vient? L'Art et le boulot !!
(si ce n'est pas toujours une logique fiable en pratique, ça reste au moins l'idée espérée...)

Certaines d'entre vous sont encore en plein dilemme d'orientation, en pleines période de nuits blanches pour les cours, ou de crainte pour des résultats (notes, exam, concours, ... ) mais la motivation de tous ces efforts de formation/découverte d'une discipline artistique (parfois entièrement en autodidacte d'ailleurs, le sujet ne concerne pas que les anciennes ou actuellement étudiantes ) est quand même - enfin normalement - motivé par le boulot à la clef, la carrière espérée.

Quel boulot? Quelle carrière espérez-vous? Quelle image vous faites vous du milieu concerné par vos efforts? Quelles questions vous posez-vous? Des doutes/ des certitudes?


D'autres ont déjà commencé à tatonner, galérer, découvrir le milieu professionnel de leur choix (ou pas tout à fait?) au moyen de stages, et d'autres enfin travaillent carrément.

Quelles expériences avez-vous eu? Bonnes ou mauvaises?
Cela vous a t-il confirmé votre intérêt pour le domaine choisi, ou vos choix de carrière?
Pour les pros ou "pros" Moq : sur quoi travaillez-vous actuellement? quel est votre travail précisément? Quelles difficultés rencontrez-vous? Financièrement, est-ce vivable? Qu'attendez-vous de l'avenir au niveau pro?

P.S: les questions sont en vrac, histoire de donner matière à répondre mais n'hésitez pas à parler de tout ce qui pourrait se rapprocher du sujet de la vie professionelle en art/design/créations/artisanat... en fonction de vos propres expériences/questions/doutes/passions)

P.S bis: Je sais, beaucoup trop de phrases à rallonges et de "/" et ... --'

Exode
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://www.facebook.com/lacstonweb

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art & ... Monde du travail!

Message par Šlechtična le 15.10.10 20:04

Ahah topic intéressant !

Du temps (pas si vieux) où j'étais étudiante en arts, j'ai vite compris que ce milieu en général était très particulier (et dur). Pendant mes stages j'ai vu que les entreprises adoraient exploiter des stagiaires, donc décrocher un CDI c'est le parcours du combattant.

Bref, c'était pas ce genre de vie dont j'avais envie. Je voudrais un boulot stable, et continuer mes créas pour mon compte. J'ai très brièvement essayé le domaine du patrimoine, pour ne pas trop m'éloigner du domaine des arts (et pour ne pas reprendre mes études à zéro). Mais j'ai compris après avoir discuté avec des profs que ça ne me sortait pas de mon problème (secteur bouché).
Nouveau projet... J'adorais les cours de physique sur l'optique en BTS, donc j'espère pouvoir entrer dans une école orthoptiste. En attendant je suis en fac de sciences pour me remettre à niveau. Et je suis très contente de ce que je fais, bien que je galère.

Je continuerai à faire mon artiste, ça c'est sur. Une passion reste une passion. Je rêve de ressortir ma machine à coudre, elle me regarde avec des gros yeux. Vivement que j'aie un peu de temps pour moi.

Finalement je suis contente de mon parcours. Et de ne pas être comme tout le monde. (dans cette fac notamment).

Šlechtična
Belle Plante
Belle Plante


Revenir en haut Aller en bas

Re: Art & ... Monde du travail!

Message par Kundera le 15.10.10 21:59

Sujet trés interessant effectivement !

Je me pose beaucoup de question sur mon avenir,hélas.J'ai compris deux ans que j'avais choisi une filiere d'etude qui me mettrais surement dans une position délicate plus tard.Je suis d'une nature lucide j'ai donc compris que mon petit rêve de devenir Artiste etait trés peu probable voire quasiment impossible.Il faut rencontrer les bonnes personnes aux bons moments,et s'acharner,je suis prête à le faire evidement,mais quand je vois mes prof qui à 60 ans commencent seulement à avoir une petite renomée,je me dis que c'est dur.
La bonne solution que j'envisagerais et que j'apprecierais serait d'enseigner en photographie aux Beaux Arts; deux jours par semaines de cours,et le reste en activité plastique.Il faut 5 ans d'activité plastique et pas de diplome d'enseignement;un salaire raisonnable,et le plaisir de l'echange.Ensuite,une fois encore tout se joue au feeling et au contact comme souvent dans le monde artistique.

Donc si je me prends à rêver je dirais que j'aimerais vivre de "mon art",de bosser en tout cas,dans ce milieu,et plus précisement dans la photographie.


D'autres ont déjà commencé à tatonner, galérer, découvrir le milieu professionnel de leur choix (ou pas tout à fait?) au moyen de stages, et d'autres enfin travaillent carrément.

Quelles expériences avez-vous eu? Bonnes ou mauvaises?
Cela vous a t-il confirmé votre intérêt pour le domaine choisi, ou vos choix de carrière?
Pour les pros ou "pros" Moq : sur quoi travaillez-vous actuellement? quel est votre travail précisément? Quelles difficultés rencontrez-vous? Financièrement, est-ce vivable? Qu'attendez-vous de l'avenir au niveau pro?

Kundera
Belle Plante
Belle Plante


Revenir en haut Aller en bas

Re: Art & ... Monde du travail!

Message par Exode le 16.10.10 16:47

Je commence un peu à travailler en tant que scénographe, je continue les études en master de théâtre pour avoir quelque chose de "sûr" à côté(et parce que je ne peux pas vivre sur ce que je gagne, donc c'est une bonne planque et on y trouve plein de gens géniaux pour se faire un carnet d'adresse).
Je ne sais pas si je fais bien d'espérer intégrer des formations plus prestigieuses une dernière fois cette année (pour 3 ans d'études supplémentaires), ou si je dois finalement me lancer pour de bon (je suis même pas sûre de vouloir aller en M2). En fait, actuellement, je me pose plutôt des questions sur ma capacité à être une bonne professionnelle que sur les contraintes du métier de scénographe ou mon envie de le devenir.

Pour revenir sur le pourquoi un métier artistique et pas seulement une passion en plus d'un métier sûr, je crois qu'en fait j'ai d'abord choisi le domaine de l'art pour le défi que représente la carrière par la suite. Je trouve ça stimulant. Les difficultés d'emploi par la suite, non seulement j'en avais conscience mais c'était presque une motivation, et surtout pas la raison qui me ferait arrêter.
Mais c'est vrai qu'une fois les études démarrées, j'ai un peu perdu de vue mes objectifs et voulait seulement profiter d'une formation qui plaisait trop sans trop me soucier de la situation pro qui pouvait m'attendre. C'est tellement un plaisir que je les aime bien à rallonge mes études xD

Mais bon, dans mes moments de doute, ce n'est pas le chômage qui me fait peur. (mais je suis probablement inconsciente, ou compte trop sur mon entourage pour vivre je ne sais pas --'.. ou alors je me crois vraiment capable de réussir... aheum bref)
Ce qui pourrait me faire abandonner en revanche, ce serait que mon travail ne plaise pas.
Autre chose qui m'a fait et me fera peut-être encore douter aussi par la suite, c'est la peur de n'être utile à personne d'autre qu'à moi ou à des projets sans ampleur ou profondeur. Pour le moment je suis très fière quand mon travail plait à des personnes de mon milieu, je me satisfait de peu. Mais je sens qu'à l'avenir je pourrais me lasser si ce que je fais ne sort pas du "milieu" justement. Reste obscur. Je vois mes proches qui commencent un peu parfois à me regarder de biais quand je leur sors des noms que j'admire ou le titre possible de mon mémoire et je me dis que je m'éloigne peut-être trop de la réalité, que c'est vraiment trop décalé. donc inutile aux autres.
Pour l'instant ça me turlupine pas trop parce que tous les domaines, pas seulement artistique, ont cette sorte d'obscurité qui les entourent quand on commence à se spécialiser, à s'adonner à la recherche/analyse... et ça ne les empêchent pas d'avoir des ambitions ancrées dans la réalité, et de l'influence ne serait-ce que par les outils de compréhension qu'ils offrent par al suite.

Je n'ai pas su tout de suite dans quel métier je voulais exercer. La première année je voulais même être graphiste, je me suis trouvée super nulle et je hais al médiocrité alors j'ai changé de plans, je me suis dirigé vers un domaine que j'ai découvert et aimé la même année: le design d'espace. Là par contre, mon intérêt pour l'espace s'est tout de suite lié à celui pour le spectacle, l'imaginaire, du moins l'éphémère.
C'est assez contradictoire si je repense à ce que j'ai dit juste au dessus car si je voulais vraiment être utile j'aurais du me tourner vers l'architecture non?

Bref donc me voilà sûre et certaine de vouloir être scénographe.
J'ai fait un premier stage dans un théâtre, j'ai adoré même sans avoir le loisir de bosser sur le décor en lui-même. j'adorais l'ambiance, l'envers du décor, les loges, les répét'... Du coup j'ai continué mes études dans cette voie, passer des concours, les ai raté de peu, ai recommencé (ai re-raté de peu --' ),
et j'ai refait un stage auprès d'une scénographe cette fois. Pareil, même plaisir malgré ces longues heures de travail (105 en 8jours). Je sais que je dois me battre parce que je reste épanouie malgré les contraintes. je prends ça comme une confirmation.

Une autre confirmation est l'expérience que je vis actuellement. Scénographe pour une compagnie.
Je gagne très peu d'argent, je ne suis pas intermittente, ça m'arrive d'angoisser pour le projet, de travailler la nuit (ça fait longtemps que je sais que ce domaine implique des nuits blanches et pas seulement pendant les études) mais je sais que c'est quand même le métier que je veux continuer d'exercer. Je n'ai que peu d'expérience, aucune scéno à mon actif mais elles ont bien voulu de moi seulement parce que je me suis présentée à elles, avec mon book sous le bras.
Comme quoi il suffit de tomber sur les bonnes personnes, au bon moment.
Je ne me suis jamais posé trop de questions sur les difficultés particulières au métier de scénographe (intermittence, système de subventions, manque de moyens ou grosse inégalité entre le public et le privé etc...), je les connais et les expérimente au fur et à mesure.

Oui c'est difficile d'attirer assez l'attention pour établir le contact, oui c'est une question de relation. Oui on se paye très mal parce que la culture n'est pas au cœur des préoccupations de l'Etat. Non je ne sais pas encore si je pourrais en vivre à l'avenir en tout cas actuellement ce n'est pas le cas c'est pour ça que je reste étudiante à côté. Mais oui je rêve, je rêve beaucoup de réussir dans ce domaine, de rencontrer plein de gens, de ne faire que ce que j'aime et dans l'idéal de participer à des projets dont les propos me touchent et espérer utiliser le théâtre pour transmettre des messages, des émotions...

Exode
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://www.facebook.com/lacstonweb

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art & ... Monde du travail!

Message par Exode le 16.10.10 16:57

(ouuuh la pavé)

et sinon, comme Werewolf, que ça marche ou non j'envisage très sérieusement d'enseigner ou plutôt plus exactement de faire des interventions auprès d'étudiants ou d'élèves plus jeunes. Des ateliers, ou des initiations, ou des cours de préparations aux écoles d'arts, aux concours (j'ai toujours adoré jouer la conseillère xD)

Exode
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://www.facebook.com/lacstonweb

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art & ... Monde du travail!

Message par Šlechtična le 17.10.10 10:48

C'est bien que tu sois motivée comme ça ! Smile

Moi justement je ne veux pas compter sur mon entourage pour mon avenir. C'est ce qui a en grande partie influencé mon choix. J'ai déjà la chance de ne pas avoir les soucis financiers qui empêchent de faire de longues études. Ma famille fait beaucoup de sacrifices pour moi, et j'aimerais leur rendre la pareille en retour un jour.
Je me suis rendue compte que j'étais de nature trop stressée pour la concurrence dans l'art. (Il faut dire que j'avais dire que j'avais pas choisi le domaine le plus facile (la mode))... J'ai beaucoup discuté avec mon prof à Prague, qui m'a clairement affirmé qu'il ne fallait pas esperer garder une vie personnelle pour garder sa place dans le milieu.

Bref, maintenant le choix est fait et je ne le regrette pas.
Ceci dit j'admire ceux qui se battent pour réussir.

Šlechtična
Belle Plante
Belle Plante


Revenir en haut Aller en bas

Re: Art & ... Monde du travail!

Message par Exode le 01.11.10 17:35

Je trouve ton choix courageux, et responsable Folavril. Je ne sais pas si je serais capable d'en faire autant, même en étant confrontée aux mêmes questions.

D'autres témoignages?


Exode
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://www.facebook.com/lacstonweb

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art & ... Monde du travail!

Message par Jean le 01.11.10 17:45

Je n'ai aucune expérience dans le milieu mais le monde des arts me fait rêver depuis un petit paquet d'années maintenant. Je pensais me lancer dans le design et je me suis retrouvée en histoire de l'art. Pas vraiment en tant qu'artiste donc, plutôt dans un secteur extérieur. J'ai pensé au secteur du patrimoine mais je n'arrive vraiment pas à cerner ce qui me plairait, je n'aimerais pas être guide/conférencier parce que le contact avec le public ne m'attire pas des masses, j'aimerais plutôt organiser des évènements culturels... (?) Je me questionne beaucoup sur mon avenir étant donné qu'il ne me reste que 3 semestres et demi à passer à la fac. Je me renseigne un peu pour lier l'art et le droit mais ça me fait un peu peur.

J'ai pensé aussi intégrer l'Institut d'Etudes Supérieures des Arts mais j'ai peur de me tromper en allant là dedans. (et vu le prix :ronge: )

Donc pour l'instant, c'est sûr, l'art m'intéresse mais comment m'y rapprocher de près ou de loin ? Gros mystère. (et j'hésite aussi avec l'immobilier mais ça c'est une autre histoire) (désolée du HS par contre, je ne suis pas du tout sûre d'avoir répondu au sujet....)

Jean
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Art & ... Monde du travail!

Message par Exode le 01.11.10 18:43

Moi, je trouve ton post complétement approprié au sujet Lenaig.
Vu que tout est quand même question de savoir dans quoi et où chercher à te faire ta place dans le domaine qui t'attire, avant même de voir où aller, et où étudier pour y arriver.

Tu as une idée des tâches que tu aimerais accomplir cela dit, d'après ton post (mais c'est surement réducteur) t'es plutôt dans le contact aux artistes qu'avec le public, mais tout de même dans l'optique de t'interesser à une demande du public, du moins de proposer quelque chose pour un public ou... une clientèle?
Effectivement ya tout ce qui dépends de l'événementiel, y'a aussi l'organisation d'exposition au service d'un musée, ou alors t'occuper d'artistes (sorte d'agent artistique?) etc...
Ca mène à quels métiers cet institut?

Exode
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://www.facebook.com/lacstonweb

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art & ... Monde du travail!

Message par Jean le 01.11.10 18:56

En fait j'aimerais proposer des services au public mais sans être directement en contact avec eux, ou alors m'adresser à une clientèle comme tu en as parlé, ça m'intéresserait ! Je pensais justement à l'organisation d'exposition mais là je suis un peu paumée au niveau des moyens pour y arriver ! :x

L'institut propose des formations dans trois grosses branches, multimédia, marché de l'art et métiers de la culture. Ces deux dernières branches me tentent particulièrement! Les deux me paraissent vraiment géniales même si j'avoue que "métiers de la culture" me parait plus ouvert au niveau des débouchés et peut être plus ""diversifié"". Ca se présente comme ça : (acquérir les compétences de chef de projets dans le secteur culturel ; créer des passerelles entre les mondes de l’art, du spectacle vivant, du patrimoine, des jardins et des nouvelles technologies.) Ca touche un peu à tout, à la communication surtout, à l'informatique, le droit, le développement durable, anglais appliqué à différents domaines, histoire de l'art...

Et marché de l'art me permettrait d'être plus en contact d'oeuvres d'art, de pouvoir les estimer, leur donner une une histoire... mais je pense que ça me plairait moins.

Cette école me branche, mais la difficulté me fait peur. :/

Jean
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Art & ... Monde du travail!

Message par Šlechtična le 01.11.10 21:36

J'ai envie de dire que le meilleur moyen d'y arriver est de se faire des connaissances dans le milieu, faire beaucoup beaucoup de stages.
Sinon t'as les concours administratifs de conservateur du patrimoine, si tu veux travailler dans le public. Mais le métier risque fortement de se libéraliser à l'avenir, donc je sais pas trop si c'est une bonne chose de passer le concours. (et le métier est plus paperasses qu'autre chose). C'est sur que c'est une branche dure, beaucoup de concurrence.

Šlechtična
Belle Plante
Belle Plante


Revenir en haut Aller en bas

Re: Art & ... Monde du travail!

Message par Voguart le 02.11.10 13:20

Super intéressant ce sujet !

Moi je suis au tout début de mon DMA reliure pour le moment et j'avoue que je me pose pas mal de questions pour la suite... Je sais que je veux travailler dans les livres, idéalement la création de reliures, mais c'est un métier difficile, où il faut "se battre" pour avoir sa place. Je ne sais pas si j'ai assez de mordant pour ça et surtout si j'ai assez de talent (créatif surtout, la technique s'apprend) pour réussir. D'autant que comme pour tous les métiers de l'art, y'a pas exactement une demande de folie et des emplois à tous les coins de rues.
Je suis quelqu'un de très angoissé, du coup ça m'inquiète pas mal... D'un autre coté, j'ai réussi à intégrer une formation de haut niveau où on pratique beaucoup et j'ai du temps pour bien me poser dans les études, voir si ça me plait vraiment...
Mais l'avenir idéal pour moi ça serait un atelier de créa à plusieurs, pluridisciplinaire (genre relieurs/graveurs, ce genre de trucs) avec une partie où des gens pourraient venir découvrir notre travail, prendre un café... Et certainement pas en France.

Folavril je trouve que ton choix montre vraiment une grande maturité, je te trouve courageuse de l'avoir fait.

Voguart
Atome
Atome


Revenir en haut Aller en bas

Re: Art & ... Monde du travail!

Message par Exode le 02.11.10 14:12

Par rapport à ce que tu dis pour ton projet d'atelier (jaimerais bien faire pareil mais plus dans le cadre d'une compagnie, un lieu où se mélerait répétitions, petites formes de représentations pour montrer le travail, atelier costume, atelier décor, salle de danse...) comme quoi tu le ferais pas en France Voguart, ça me fait penser qu'il parait qu'en Belgique les artistes, intermittents, etc... sont beaucoup mieux aidés. Enfin très exactement j'ai entendu ça pour des artistes plasticiens mais bon, si ils ont une politique favorable à l'art ça ne peut être que bon pour tous les domaines qui y touchent. je ne sais pas si c'est plutôt francophone ou flamand (mais y'en a deux dont je connais un peu le travail, tous les deux ont leur propre bâtiment de création comme j'en rêve pus haut et les deux sont flamands )

A creuser quoi. (quand ils auront récupérer un gouvernement)

(je dis ça parce que moi aussi je suis pas certaine de continuer en France, pas par haine du système ou quoi, on a quand même le système de l'intermittence qui même si il n'est pas parfait a au moins le mérite d'exister contrairement à bien des pays, mais voilà j'aimerais découvrir d'autres formes de pratiques, d'autres perspective alors je commence à me renseigner. Puis c'est aussi parce qu'il y'a sûrement des pays où les pratiques artistiques sont mieux insérées dans la société, ici c'est cloisonné à mort malgré les efforts comme via les festivals)

Exode
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://www.facebook.com/lacstonweb

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art & ... Monde du travail!

Message par Boubou le 05.11.10 2:09

Je suis actuellement en 2ème de design de produit. Donc forcément je veux faire designer produit. Je sais pas encore vraiment dans quel domaine, je verrais ça vers la 4ème et 5ème année. Vu que normalement notre stage de 6 mois en 5eme année est la plupart du temps un stage de pré-emploi.
Pour le moment, je ne me préoccupe pas encore tellement de l'emploi, mais plutôt des stages. En première année, j'ai eu assez de mal à en trouver un, que j'ai fini par avoir par piston. Alors bien sûr j'ai un peu peur pour le stage de 2ème année et les autres.
Je vois ce métier comme très dur et où la concurrence est rude. Et j'pense que pour y arriver il faut quand même être un minimum pistonné.
Pour l'expérience professionnelle j'en ai pas encore beaucoup pour le moment. Le stage de 1ère année est la plupart du temps effectué dans le domaine du graphisme, ce qui était mon cas. Ca se rapproche beaucoup du design quand même dans la méthodologie; mais c'est pas exactement du design de produit..
Sinon ce stage m'a beaucoup appris, et je sais que plus tard je veux vraiment travailler dans le domaine de la création et plus particulièrement du design.
A l'école, on travaille par projets, des fois y'a des coups durs où on a vraiment envie de tout claquer, mais après c'est un pur plaisir de bosser, et les nuits passent à une vitesse folle.
J'ai l'impression en plus cette année d'avoir pris un peu plus de confiance en moi et de m'en sortir mieux pour les projets, de progresser en dessin, donc ça me plaît beaucoup en ce moment.

Et sinon, par rapport aux stages vous, vous trouvez facilement ? Ou bien pareil ça marche plutôt par pistons, réseaux, connaissances et tout le tralala ?

Boubou
Petite graine
Petite graine


Revenir en haut Aller en bas

Re: Art & ... Monde du travail!

Message par Khiera le 06.11.10 0:58

Moi j'ai fait tout à l'envers, je n'ai pas fait d'études, j'ai directement monté ma boite pour pouvoir facturer en tant que photographe.

Pour l'instant je touche encore mes assedics d'intermittente du spectacle, donc tout ce que je touche en auto entreprise c'est du bonus, et mon objectif c'est de transformer l'essai, de pouvoir gagner ma vie entièrement avec mon activité de photographe. Pour l'instant y a des mois avec et des mois sans, j'peux gagner une très grosse somme d'un coup puis plus rien le mois suivant. C'est un peu flippant, mais je commence à me dire, au vu de la tournure des choses, que c'est faisable.

Je me suis engagée dans cette aventure sur un quasi coup de tête, j'étais journaliste dans une boite bidon, je faisais un taf pourri pour deux énormes spécimens de médiocrité, et je me suis dit que c'était pas possible, et je me suis promis que plus jamais je ne bosserai pour des connards qui me sous payent, me sous estiment, se prennent pour des dieux alors qu'ils sont personne, je ne veux plus être à la merci de ces gens là. Parallèlement j'ai rencontré quelqu'un qui m'a fait confiance pour couvrir des évènements en milieu hospitalier, qui m'a d'abord engagé dans l'urgence et sans conviction et à qui j'ai dû faire mes preuves. Ca a marché, et quand j'ai du choisir entre un hypothétique CDI qu'on me faisait miroiter et elle je n'ai pas hésité.

Depuis cette personne m'emploie de plus en plus et représente 70% de mes revenus, mais j'ai aussi décroché des mariages, un baptême, des books et j'essaie de travailler tous les jours, de m'y tenir. De toute façon, c'est simple, depuis que je travaille chez moi si j'ai le malheur de m'arrêter une semaine sans rien faire d'autre je pète les plombs. Je l'ai compris depuis peu, alors je m'y tiens. Alors bien sûr je suis complètement décalée, mes horaires ne ressemblent à rien (je travaille approximativement entre 16h et 5h du matin), mais ça tient malheureusement à ma personnalité : j'ai toujours veillé la nuit. Pour autant je ne désespère pas de réussir un jour à faire des nuits entre 2 et 10h du matin, plutot que 5 et 13.

En ce moment je travaille sur un book mannequin, mes principales difficultés sont techniques : les plis de mes fonds encore trop visibles, mon diaph trop ouvert qui me nique mon point, mon capteur pas assez grand (je m'apprête à changer de boitier, je me sens à l'étroit dans mon 450d). Je palie à mes difficultés techniques avec photoshop, et je m'en sors pas trop mal, le but étant que je m'en serve de moins en moins. Parfois je me demande si je ne suis pas meilleure en photoshop qu'en photo tout court... Mon autre grosse difficulté, c'est que je n'ose, je ne m'impose pas assez : je ne prends pas assez de partis pris quand je dirige un modèle, j'ai toujours peur de le brusquer, de le déranger, je prends pour l'instant le parti de privilégier son confort pour ressortir le meilleur du modèle. Mais je vais à un moment me heurter à faire toujours la même photo je pense, il va falloir que je me fasse violence et que je prenne plus de décisions. Pour cela, je m'entraine. C'est pas facile, c'est assez douloureux, je suis hyper stressée mais parallèlement je gagne en confiance sans même m'en rendre compte.
A part ça je manque cruellement de créativité, de culot, je ne sors pas assez avec mon appareil pour repousser mes limites, je me donne trop de temps. Je sens bien une vraie évolution dans mon travail, pour autant je me trouve à peine correcte, très amateur. J'imagine que c'est normal, j'ai finalement à peine deux ans d'expérience (et un an professionnellement), et j'espère vraiment me surprendre à un moment, même si pour l'instant je suis assez triste de ce que je parviens à faire. Il faut que j'arrête de me comparer à mes idoles, mais quelque part, c'est aussi un moteur.

Ca fait du bien de sortir tout ça.

Khiera
Fondatrice
Fondatrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Art & ... Monde du travail!

Message par Adalie le 06.11.10 1:24

Vous avez toutes beaucoup de courage en tout cas.

Adalie
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Art & ... Monde du travail!

Message par Exode le 06.11.10 14:42

Khiera je crois que tu te sous-estimes grave (mais que ça te sera surement utile pour réussir). Y'a une patte, un style qui ressort de tes photos, du moins moi je le vois après tu n'es peut-être pas arrivée au but stylistique, à la créativité que tu t'imagines mais ça je trouve que c'est plutôt bien car ça te maintient dans une dynamique d'amélioration, de travail sur ta pratique, y'a rien de pire que s'auto-satisfaire quand on est professionnelle à mon avis.

boubou; par piston dans l'art ce n'est pas vraiment "efficace".
Y'a piston et réseau, je crois que dans les domaines artistiques il faut vraiment faire la différence. Faut voir qu'on nous confie des tâches dans lesquelles on imprime forcément une idée, un style, qui exigent une vraie capacité à saisir une demande. C'est profondément basée sur la personnalité, les compétences artistiques, le style du coup.
ex: si je veux construire ma maison je cherche THE architecte dont le style, la façon de procéder me convient, les concepts me plaisent vraiment. Si quelqu'un qui me connait et que je connais entends mes exigences et me recommande Mr X je vais effectivement lui accorder une chance. Donc oui si quelqu'un te connait et connait ton style, si il te sait capable de répondre à la demande il va te conseiller à d'autre ou te prendre. Mais je vois pas vraiment ça comme du piston. en théâtre on appelle ça du compagnonnage. Parce que ce réseau qui te permet de rencontrer d'autres gens il s'appuie sur tes compétences et la considération que les gens qui te présentent à d'autre te portent. Dans le terme piston, l'idée de compétence n'est pas nécessaire c'est juste une connaissance bien placée qui appuie ta demande parce qu'il veut t'aider.
Après je dis ça, mais ouais au niveau stage, l'appui d'un prof et de l'école auprès d'une société, ça fonctionne. En BTS l'école nous fournissait des noms dans lesquels des stages avaient déjà été fait donc on pouvait arguer qu'on savait qu'ils avaient déjà pris quelqu'un de notre formation. J'ai trouvé mon stage en contactant l'un des théâtres de la listes qu'on nous avait proposé, mais quand je les ai rencontré le service avait changé de direction donc ils s'en foutaient pas mal du nom de l'école c'était pas eux qui avait reçu les autres élèves, on a discuté le courant est passé et ils savaient qu'ils auraient des taches à me confier donc le stage s'est fait. Un coup de bol en fin de compte (ça aussi ça compte pour trouver, tomber sur les bonnes personnes au bon moment)
En licence, j'ai beaucoup cherché toute seule, pareil y'a eu une proposition coup de bol , le mec montait un truc juste à ce moment là et même si il n'avait besoin de personne comme ce n'est pas apyé il me proposait de venir voir ça, presque par générosité de sa part en fait. J'ai trouvé la bonne personne en demandant de l'aide à une chargée de TD qui m'aimait bien, elle m'a donné l'adresse de la directrice d'une section de scéno dans une école de théâtre, qui elle, enfin, m'a donné des adresses d'anciennes élèves qu'elle savait "actives professionnellement". Elles ne m'ont pas recommandé mais c'est quand même parmi ces anciennes élèves que j'ai trouvé ma maitre de stage. Coup de bol elle avait besoin de quelqu'un en urgence, j'avais besoin d'un stage en urgence aussi xD.
Là la compagnie pour qui je bosse m'a repérée quand je les ai contacté pour un stage, j'avais envoyé mon book de travaux, elles ont aimé elles m'ont appelé pour une rencontre et pour me proposer un projet.

C'est à force de se manifester auprès des professionnels que ça finit par payer, il faut entretenir le contact avec les gens pour qui on a bossé et avec qui ça s'est bien passé, si ils ont bien aimé ton boulot ils auront peut-être l'idée de te recommander à d'autres si on leur demande leur avis. Bon c'est peut-être propre au théâtre mais les noms, ça circulent beaucoup au sein du domaine pro, les gens se connaissent de nom ou vraiment, parlent beaucoup, critiquent ou encensent, c'est comme ça que ça marche. (hum, et c'est pas évident du coup)

Bon moi côté pro en ce moment c'est un peu mou avec la compagnie pour laquelle je bosse. J'ai l'impression de tout faire pour retarder le moment où je devrais aller construire le décor dans leur atelier parce que je crains pas mal cette étape qui m'est complétement inconnue et pour laquelle je vais être toute seule :/ .

Et sinon j'ai un nouveau projet pro qui se met en route depuis deux semaines:
je me suis associée à une amie qui est plutôt axée mise en scène et dramaturgie et nous allons co-monter un spectacle. Je suis sur-excitée, je sais qu'on se fait totalement confiance mutuellement, qu'on est toutes les deux passionnées et complétement survoltée pour ce projet donc je crois que les conditions sont réunies pour se lancer :l: je me mets à rêver de plein de choses pour se projet, en restant quand même un maximum lucide mais je me dis que, oui vraiment, ça peut fonctionner.
Donc voilà en ce moment on fouille dans les auteurs, les genres, les idées qu'on a, ça se dessine doucement. Et en parallèle on commence à chercher des financements etc. j'avoue que c'est un peu complexe ces histoires de subventions on ne sait pas trop à qui s'adresser mais j'espère que cela va s'éclaircir.

Je sais que c'est contradictoire avec cette espèce de crainte de l'inconnu que j'ai avec l'autre compagnie mais bon, je sais aussi qu'il va falloir que je les surmonte cette peur du manque de professionnalisme, et mon manque de confiance en moi, de toute façon et c'est en expérimentant qu'on apprend. non?



Exode
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://www.facebook.com/lacstonweb

Revenir en haut Aller en bas

Re: Art & ... Monde du travail!

Message par Mondaye le 06.11.10 15:45

Même si ce sujet me concerne directement, j'ai mis pas mal de temps à y répondre tout simplement car c'est le gros fouillis dans ma tête, et malgré que je sache que c'est vraiment ça que je veux faire durant ma vie, je n'arrive pas à me focaliser sur une idée précise.

Et c'est comme le dit Boubou : "A l'école, on travaille par projets, des fois y'a des coups durs où on a vraiment envie de tout claquer, mais après c'est un pur plaisir de bosser, et les nuits passent à une vitesse folle."
Combien de fois j'ai eu envie de tout claquer, de me tirer, même encore cette semaine. On a une pression de fou à l'école, on nous teste continuellement, même durant la 3e année. On demande à ce qu'on sorte nos tripes sur chaque projet, même ceux que l'on déteste, et ce n'est jamais assez.

Je trouve que c'est vraiment un milieu ingrat, énormément de pression, de travail, d'investissement personnel, et au final assez peu de reconnaissance.
Il faut apprendre à être soi même fier de soi, à savoir ce que l'on veut, à se fixer des objectifs et faire tout pour y arriver, en faisant la part des choses quant aux 10 000 avis opposés de profs ou de professionnels.
Il faut croire en ce qu'on fait, toujours, même quand on en doute.

Bref, je trouve les études vraiment dures, et je n'ai pas un moral d'acier alors je rencontre pas mal de chutes de moral. Mais on sait que c'est pour tout le monde pareil alors on s'y fait.

Toutefois, concernant le monde du travail, je ne pense pas avoir encore trouvé la voie dans les arts appliqués qui va vraiment m'épanouir.
Je sais que ce n'est ni le design d'espace, ni celui d'objet ; je pense avoir une vision des choses beaucoup plus expérimentale et plastique. Actuellement je suis dans une section qui mixe le design d'espace, d'objet et la publicité, et je m'en trouve énormément restreinte car nous sommes sans cesse confrontés à des exigences terribles au niveau des marques, de la technique. Je n'arrive pas à m'éclater dans ce que je fais.
Parallèlement, dans des matières de dessin, d'expression plastique et de couleur je donne vraiment le meilleur de moi même, j'arrive à me faire remarquer, à sortir du lot.

Du coup, je me retrouve un peu freinée, entre une envie de faire de la pub qui me tenaille depuis assez longtemps, et l'impression que c'est peut être autre chose qui me conviendrait mieux.
Alors je tatone, je me cherche.

Mon gros idéal professionnel ça serait un mix entre être dans une grande agence de design global, au début de la chaine m'occuper des premières esquisses, réflexions et tests sur le lancement d'une marque ou l'élaboration d'un nouveau produit ; et travailler pour des créateurs, avoir à intervenir sur des nouveaux concepts de mode, de tendances, par expérimentations de techniques plastiques.
J'ai déjà parlé à des gens qui faisaient ce type de choses etça me fascine.

De ce fait, en mai, diplome d'une grosse école qui m'en afait baver à la main, j'espère dire défintiivement adieu au design trop technique, aux stands et autres constructions qui m'horripilent pour pouvoir exploiter ce qui m'intéresse.
Mais j'ai sans cesse la crainte de ne pas être au niveau, je me questionne sans arrêt sur mes capacités, sur moi même, mes envies.


En conclusion je pense que c'est un milieu où les questionnements et l'incertitude tiennent une grande place, et que nos voeux d'avenir ne vont jamais nous apparaître directement.
D'ailleurs à toutes vous lire c'est vraiment le cas.
Mais c'est à force de tatonner, de rencontrer des gens, d'être confrontés à des difficultés, qu'on va sûrement arriver à un truc qui nous plait.
Je vois, par exemple toi Exode qui n'était pas partie du tout pour faire de la scénographie à la base, qui avait même été en bts design d'espace un peu par dépit, tu t'es enfin trouvé une voie qui te passionne et dans laquelle tu t'épanouies.
J'espère vraiment pouvoir dire la même chose sur mon parcours dans deux ou trois années. Laisser ce bts derrière moi et m'investir dans quelque chose de passionnant.

Mondaye
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Art & ... Monde du travail!

Message par Ydessa le 16.01.11 7:01

Je ne suis pas sure que mon cas ait sa place ici mais je me dis que ça pourrait en rassurer certaines.
J'ai fait des études de décoration intérieure, je me voyais bien passer ma vie à juste choisir des ambiances, couleurs, tissus, ... pour des clients, peut importe lesquels (particuliers, hôtels, bureaux, boutiques).
J'ai essayé de trouver un job en France, mais comme vous le savez surement ce secteur est bouché en Europe.
J'ai débarqué à Shanghai où j'ai trouvé mon premier job assez vite, grâce à un copain qui connaissait une décoratrice française. Comme l'a dit Exode tout se fait par relations dans ce milieu, et c'est encore plus vrai quand on débute. Je l'aidais dans ses projets de déco, j'apprenais beaucoup et surtout je faisais le lien entre elle et ses clients en France (Promod, Cache-Cache en particulier).
Mon second a été dans une plus grosse boîte où je ne faisais que account manager (relation client en français je crois), je faisais le lien entre le client, les designers (qui bien souvent ne veulent pas avoir à supporter les clients toute la journée), les fournisseurs, les entreprises de construction, ... On dirait pas comme ça mais c'est beaucoup de boulot, s'il y a un problème sur un chantier c'est à nous de tout régler, on peut y passer nos journées, nuits, week-ends. Mais quelle satisfaction de voir un projet finir et le client ravi. Du coup, grosse révélation, c'est ça que j'aime, me prendre la tête avec des ouvriers, leur demander de changer des portes 5 fois s'il le faut parce que ouais, le client il a pas forcément envie que ça gondole ou qu'il y ait des tâches. Passer des samedis entiers avec une cliente à trouver un rideau "bleu et vert mais pas trop bleu et pas trop vert".
Du coup, me voilà quelques années après la fin de mes études à changer ma voie, pas des masses mais quand même.
J'ai fait un rapide passage dans une boîte de design de produits. J'ai appris beaucoup sur cette industrie mais je crois que ce n'est pas pour moi, je n'ai pas les bases techniques pour comprendre toutes les subtilités de la chose.
Bref, maintenant, je cherche à nouveau et je souhaite retourner à la déco intérieure.

Ydessa
Petite graine
Petite graine


Revenir en haut Aller en bas

Re: Art & ... Monde du travail!

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:14


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum