Glory Box, le site des filles bien
Bienvenue sur GLORY BOX, le forum des filles bien.

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre GLORY BOX, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Bienvenue parmi nous !


Derniers sujets
» Votre dernier voyage ?
Aujourd'hui à 12:28 par ocytocine

» Ce que tu aimerais avoir à Noël.
Aujourd'hui à 9:27 par Sandra50

» Dernier film vu à la maison ?
Hier à 14:27 par -Emma-

» Que lisez-vous en ce moment ?
Hier à 9:58 par Darkshines

» Vos coups de coeur musique
06.12.16 21:42 par Marlow

» Bilan de l'année : le questionnaire qui résume tout !
06.12.16 12:26 par Sunn

» Votre dernier achat
06.12.16 11:02 par Sunn

» Dernier cosmétique acheté
05.12.16 17:35 par Stormy

» Dernier film vu au cinéma ?
05.12.16 14:42 par Nora

» Qu'est-ce que vous écoutez en ce moment?
02.12.16 14:56 par Sweet

» Dernier épisode regardé
02.12.16 10:57 par Chill

» Votre prochain voyage ?
01.12.16 8:24 par Lithium

» Mariés au premier regard
30.11.16 22:50 par Valkyrja

» 0 déchet
30.11.16 15:46 par Light

» [Topic Officiel] ¡¡¡ Joyeux Anniversaire !!!
28.11.16 23:09 par Hope


"I will survive" à Auschwitz.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"I will survive" à Auschwitz.

Message par Jean le 15.09.10 20:35

VIDEO - Un survivant de l’Holocauste a posté une chorégraphie de lui et de sa famille tournée dans le camp.

Choquante, déroutante, intéressante, amusante ? Cette vidéo postée sur Youtube par un rescapé du camp de concentration polonais fait débat sur Internet. Que penser de cette chorégraphie sur la célèbre chanson de Gloria Gaynor ?

On y voit Adolek Kohn, 89 ans, faire quelques pas de danse aux côtés de ses petits-enfants dans les endroits symboliques du camp d’Auschwitz : devant l’entrée du camp où se trouve la tristement célèbre inscription "Arbeit macht frei" (le travail rend libre) ou encore devant les rails par lesquels entraient les trains de déportation dans le camp de la mort. Les images ont été tournées par Jane Korman, la fille d'Adolek Kohn, une artiste qui a eu l'idée de cette vidéo.

Trois générations de cette famille australienne se sont rendues sur plusieurs mémoriaux en Europe, dont Auschwitz. Au départ, Adolek Kohn ne savait pas que sa fille voulait le filmer en train de danser, explique-t-il à la BBC . Mais une fois sur place, le rescapé a accepté cette idée pour le moins originale, pour célébrer "ceux qui ont survécu" et réussi "à créer une nouvelle et belle génération".

( http://www.europe1.fr/International/I-will-survive-Auschwitz-236452/ )

La vidéo ici.

Alors, qu'en pensez vous ? Est-ce que vous comprenez ce qu'a voulu transmettre l'artiste à travers cette vidéo ou est-ce que ce genre d'initiative vous dépasse un peu ? Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Jean
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: "I will survive" à Auschwitz.

Message par Khiera le 15.09.10 20:47

Au début quand j'ai lu ton article je me suis dit que c'était d'un gout douteux. Ensuite j'ai regardé la vidéo, et je dois avouer que contre toute attente j'ai été très émue. La seule chose qui me chiffonait, c'était de savoir si oui ou non Adolek Kohn avait vécu Auschwitz. Comme apparemment c'est le cas, je trouve que c'est très beau, et vraiment couillu. C'est une manière de se souvenir des camps tellement différente des horreurs qu'on nous montre d'habitude (entre Nuit et Brouillard, Shoah, La vie est belle...), je trouve que ça ouvre toute une nouvelle façon de commémorer ces évènements. Une nouvelle manière de les vivre, en célébrant les survivants autant que les victimes.

Je regrette juste un peu que l'artiste n'ai pas pris plus de soin à exécuter cette vidéo, mais j'imagine que si ça avait été plus travaillé ça aurait sans doute perdu en spontanéité.

Khiera
Fondatrice
Fondatrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: "I will survive" à Auschwitz.

Message par Sorose le 15.09.10 20:51

Moi aussi, à la lecture, je me suis dit que c'était un peu osé, voire déplacé. Mais en fait, j'ai trouvé ça beau, et émouvant.
Je me dit que c'est une manière de montrer tout cela d'un autre regard. Il y a eu les terribles pertes humaines, l'horreur de la torture, mais il y a eu aussi les survivants, le courage de surmonter tout cela, et la force de fonder une famille.
En fait, je trouve ça bien de montrer qu'on s'en relève, qu'il y a une vie après, et que cette vie, peut être jolie. En tout cas, je le vois comme ça.

Sorose
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: "I will survive" à Auschwitz.

Message par Valkyrja le 15.09.10 21:15

Les gens qui s'en offusquent me rappellent que ça m'a toujours frappée à quel point on est susceptible à propos de la Seconde guerre mondiale. Autant 14-18 ou 1870 ça va, mais alors celle-ci y a toujours des gens pour prendre mal la plus petite chose, c'est incroyable comme son héritage est lourd. C'est tout noir ou tout blanc, on n'a pas de recul, c'est trop récent je suppose.

J'espère que je vais blesser personne, mais je suis un peu fâchée avec la manière dont on accomplit le devoir de mémoire d'ailleurs. A mon sens on ferait bien mieux de promouvoir des valeurs positives de reconstruction et de tolérance plutôt que de s'attarder encore et encore avec lourdeur sur un passé monstrueux. Une idée négative aura TOUJOURS moins d'impact dans l'esprit des gens qu'une idée positive, dire "ne fais pas ça" n'entraîne aucune réaction sinon se représenter ce qui est interdit, alors que dire "fais ça" a un effet plus immédiat. Dans un premier temps, il fallait que le monde en prenne conscience, et je suis tout à fait d'accord sur le fait qu'il faut absolument qu'on sache ce qui s'est passé, et dans toute son étendue. Mais à présent je trouve qu'à trop parler d'horreur on la banalise, qu'il faudrait cesser de diaboliser pour avancer enfin, et faire que vraiment ça ne se reproduise plus. Seule une démarche positive peut le faire, à mon sens.

Du coup moi aussi je trouve que c'est très intéressant, surtout venant d'un ancien d'Auschwitz (ça aurait été une simple moquerie sinon, mais de sa part ça prend tout son sens), enfin je trouve bien qu'on en fasse enfin quelque chose de positif, je le vois comme une manière de montrer qu'il s'est relevé, qu'on n'a pas réussi à tuer l'humain en lui (c'est naturel, danser -avoir des petits-enfants aussi), c'est appuyer sur l'échec de ses tortionnaires, et c'est pas du tout irrespectueux pour les victimes, au contraire ; je trouve ça très beau en fait.

Valkyrja
Vieille branche
Vieille branche


http://valkyrja-tenderisthenight.blogspot.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "I will survive" à Auschwitz.

Message par Guarana le 15.09.10 21:56

Gwendolen a écrit:moi aussi je trouve que c'est très intéressant, surtout venant d'un ancien d'Auschwitz (ça aurait été une simple moquerie sinon, mais de sa part ça prend tout son sens)

Ouai, c'est clair .

Cette vidéo est très émouvante je trouve . Enfin je vais faire de la paraphrase avec ce qui a déjà été dit, mais c'est claire que ça change de tous les documentaires filmés dans ces endroits, ça y met un peu de vie ... Enfin ça me fait tout bizarre de voir ça, ça me choc, mais dans le bon sens je crois . Ouai c'est .. wow ..

Guarana
Racine
Racine


http://charlynezub.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "I will survive" à Auschwitz.

Message par the__way le 15.09.10 22:31

je trouve ca génial. Il me semble qu'il y a déjà eut quelques vidéos de ce genre mais sur d'autres sujets (avec des soldats américains notamment) mais celle là est particulièrement "sensée".
Même si on ne doit pas oublier le nombre de victimes, la torture et la mentalité pour ne plus jamais répéter ces injustices, je trouve ca beau de commémorer aussi l'espoir, la solidarité qu'il y a pu avoir dans ces camps. Ca montre que les victimes se souviennent, bien que l'eau soit passée sous les ponts mais qu'en même temps ils ne sont pas "agressifs" contre les Allemands. C'est aussi une façon de faire repartir les discussions sur l'antisémitisme (puisque récemment l'enseigne Arbeit Macht Frei a été volée) de manière "rigolote", ludique. La chanson colle parfaitement.
Enfin c'est comme ca que je le comprend.

Par contre, Gwendolen, je pense que c'est plus difficile de parler de 39-45 que de 14-18 parce que l'horreur a été supérieure si j'ose dire. Il y a aussi le fait que ce ne soit pas un évènement si vieux, bien sûr, mais je crois que la France (tout comme la Suisse, d'où je viens) est très réactive à cause de ses actes durant la persécution des minorités ethniques et des Juifs.
Dans le Sud, où j'habite, on parle énormément des Résistants. J'ai l'impression qu'on essaye de faire en sorte que les gens identifient les Français ayant vécu à cette période à ces Résistants seulement. Mais c'est injuste! Il y a eut des collabos, des "neutres" (=qui n'ont pas agi dans un sens comme dans l'autre) et puis évidemment le gouvernement! Les Résistants ne représentent pas la totalité de la population de l'époque, loin de là!
La difficulté s'est d'avouer que d'autres pays que l'Allemagne soient fautifs. Il y a eut des rafles d'enfants exécutées par la police française sans que la Gestapo ne le demande! Même si l'horreur siégeait à Berlin, elle avait des succursales en Europe, et ce n'était pas seulement par obligation. Il y a énormément de gens qui se ferment sur le sujet par ce qu'ils ont "honte" d'avoir vécu (ou que leurs ancêtres aient vécu) dans le déni alors qu'il y avait des preuves. Je trouve qu'il faut rendre gloire au Résistants, mais souligner le fait qu'ils n'ont pas tous été Français, pas du tout, et surtout qu'ils n'étaient pas des millions, mais des exceptions, une "poignée d'irréductibles".

(Je parle de la France, mais il y a eut d'autres pays du même accabit. La Suisse en particulier, puisque son rôle n'est pas clair du tout, entre neutralité et "revente" de Juifs.)

Mon avis risuqe de ne pas plaire, mais je le met quand même, na! :lang:

the__way
Poussière d'étoile
Poussière d'étoile


Revenir en haut Aller en bas

Re: "I will survive" à Auschwitz.

Message par Greta le 16.09.10 0:18

Ah mais au contraire the_way ton avis etait super juste et interessant!
Ce que tu racontes sur les resistants est tout a fait vrai et est le resultat du travail de memoire francais de l'immediate apres-guerre: La France, pays le plus bombarde d'Europe et humilie en 3 semaines par la Wehrmacht, voulait, avec la Liberation, retrouver le plus de gloire et de fierte possible. C'est donc ainsi que le culte de la Resistance est apparu, dont cette image de la France resistante, ce qui bien sur est extremement loin de la realite. Pour se faire, on a fusille certains collaborateurs (mais aussi laisse d'autres dans de belles positions... comme Maurice Papon...), tondu les femmes accusees d'avoir couche avec des Allemands. Un superbe exemple de la transformation objective de l'Histoire, en y selectionnant que le meilleur et ce qu'on veut entendre. Et dans la categorie "ce qu'on ne veut pas entendre" on trouve egalement les deportes des camps, temoins malgre eux d'une periode que la population voulait a tout prix oublier et voir de l'avant. Personne n'a voulu ecouter les deportes qui, malgre eux, ont du aller aussi de l'avant, faute de pouvoir parler de leur experience et faire un travail sur eux et leur passe horrible.(On a commence a parler de la Shoah vraiment qu'a partir des annees 60/70...! (A l'exception de Nuit et Brouillard, datant des annees 50)
Il y a meme des pays qui n'ont meme pas effectue un tel travail de memoire et de critique, comme l'Autriche, qui se croit toujours comme la victime de l'Allemagne, annexee de force, ce qui n'est bien sur pas vrai.

C'est ce que cette video exprime et c'est bien sa force: voir de l'avant, faire deuil du passe avec l'humour et l'ironie car, il est bien connu, l'humour aide considerablement a faire face a l'horreur. Ils dansent, tout en sachant ou c'est (les lieux sont notes dans la video) comme pour dire "on s'en fout, on chie sur les Nazis, la preuve, ils voulaient nous tuer et nous detruire psychologiquement dans ces lieux, nous, nous dansons, sommes heureux de vivre et d'avoir survecu". En voyant tout ca, ils esperent surement que le spectateur se fasse lui meme la remarque que dans la vie, tout va de l'avant, se dise que si l'histoire se repetait, plus personne ne danserait et chanterait et aussi quand meme qu'il rit de cette idee plutot saugrenue.
En bref cette video est geniale.

Greta
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: "I will survive" à Auschwitz.

Message par Valkyrja le 16.09.10 10:43

@the__way a écrit:j
Par contre, Gwendolen, je pense que c'est plus difficile de parler de 39-45 que de 14-18 parce que l'horreur a été supérieure si j'ose dire. Il y a aussi le fait que ce ne soit pas un évènement si vieux, bien sûr, mais je crois que la France (tout comme la Suisse, d'où je viens) est très réactive à cause de ses actes durant la persécution des minorités ethniques et des Juifs.
Dans le Sud, où j'habite, on parle énormément des Résistants. J'ai l'impression qu'on essaye de faire en sorte que les gens identifient les Français ayant vécu à cette période à ces Résistants seulement. Mais c'est injuste! Il y a eut des collabos, des "neutres" (=qui n'ont pas agi dans un sens comme dans l'autre) et puis évidemment le gouvernement! Les Résistants ne représentent pas la totalité de la population de l'époque, loin de là!

Les résistants, c'est même une sacrée minorité, la plupart des gens ont juste essayé de survivre, sans résister ni collaborer, ce qui est assez normal. Je serais presque curieuse de savoir (mais j'espère que je saurais jamais) comment les gens des générations d'après la guerre, qui ont grandi dans la glorification de la Résitance réagiraient en cas de situation similaire. Je me demande si y aurait plus de résistants ou si c'est juste humain de rester majoritairement neutre.
Je suis aussi d'accord sur le point que c'est surtout le génocide qui révulse dans 39-45, chose qui existe pas (à aussi grande échelle s'entend, parce que le génocide arménien a bien existé quand même) en 14-18.

La difficulté s'est d'avouer que d'autres pays que l'Allemagne soient fautifs. Il y a eut des rafles d'enfants exécutées par la police française sans que la Gestapo ne le demande! Même si l'horreur siégeait à Berlin, elle avait des succursales en Europe, et ce n'était pas seulement par obligation.

Il y a effectivement des fautifs dans tous les camps, mais ce que je voulais dire c'est qu'à partir d'un certain point, il sera plus productif d'appuyer sur la reconstruction et la manière de se relever de ça plutôt que de continuer de chercher des coupables (pas au sens premier, en ce qui concerne les bourreaux des camps qu'on attrape encore, c'est normal de les punir). C'est pas ça qui empêchera l'horreur de se reproduire à long terme à mon avis.

Il y a énormément de gens qui se ferment sur le sujet par ce qu'ils ont "honte" d'avoir vécu (ou que leurs ancêtres aient vécu) dans le déni alors qu'il y avait des preuves. Je trouve qu'il faut rendre gloire au Résistants, mais souligner le fait qu'ils n'ont pas tous été Français, pas du tout, et surtout qu'ils n'étaient pas des millions, mais des exceptions, une "poignée d'irréductibles".
Je crois que c'est justement le fait d'avoir réalisé trop tard qui fait qu'on a si honte et qu'on appuie dessus. Donc difficile d'être objectif là-dessus pour l'instant. Juste qu'un jour il va bien falloir l'être, assimiler chaque parti impliqué à une de ses minorités historiquement ça n'a pas de sens. Maintenant on commence à le faire justement, et je trouve ça très bien, mais on est encore loin d'avoir une vision objective de cette période, et à povoir transformer ce passé horrible en quelque chose de constructif. Ca viendra, je suppose.

Et je suis complètement d'accord avec Greta sur la manipulation de l'Histoire, sinon.

Valkyrja
Vieille branche
Vieille branche


http://valkyrja-tenderisthenight.blogspot.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "I will survive" à Auschwitz.

Message par Shelly le 16.09.10 16:40

Je kiffe cette vidéo, je la trouve super drôle et bien entendu symbolique. Quel merveilleux pied de nez, qui aurait pu imaginer qu'un jour un survivant danserait dans un camp de concentration sur une chanson de circonstance comme "I will survive" ?

(Cela dit c'est vrai que j'ai trouvé moi aussi un peu dommage la réalisation, mais pourquoi pas, ça fait très home-made, c'est peut-être pas plus mal)

Shelly
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://shellyken.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "I will survive" à Auschwitz.

Message par Sunsh le 18.09.10 15:40

Justement je trouve que la vidéo immitant l'amateur rend le film plus convivial, familial et encore plus touchant. Ca donne un effet plus spontané, pas réfléchi ni travaillé. Je pense que c'est ce qui fait tout dans cette vidéo.

Je ne suis pas du tout du genre à verser une larme mais quand ça touche à un rassemblement de gens pour une bonne cause, ou une manifestation d'amour/générosité qui fait référence à l'Histoire je deviens très à fleur de peau (j'ai été emue en voyant la foule qui acclamait l'élection d'Obama à la présidentielle, mais chut!).
Greta_garbo a écrit:C'est ce que cette video exprime et c'est bien sa force: voir de l'avant, faire deuil du passe avec l'humour et l'ironie car, il est bien connu, l'humour aide considerablement a faire face a l'horreur. Ils dansent, tout en sachant ou c'est (les lieux sont notes dans la video) comme pour dire "on s'en fout, on chie sur les Nazis, la preuve, ils voulaient nous tuer et nous detruire psychologiquement dans ces lieux, nous, nous dansons, sommes heureux de vivre et d'avoir survecu". En voyant tout ca, ils esperent surement que le spectateur se fasse lui meme la remarque que dans la vie, tout va de l'avant, se dise que si l'histoire se repetait, plus personne ne danserait et chanterait et aussi quand meme qu'il rit de cette idee plutot saugrenue.
En bref cette video est geniale.
Voilà, je n'aurais pas dis mieux.

Je pense que si la Seconde Guerre mondiale est un sujet si tabou c'est également, en plus de tout ce que vous avez dit plus haut, parce qu'en France (je prends ce pays parce que j'ai plus de preuves à l'appui) on a tous une petite part de notre histoire qui s'est soit déroulée dans les camps de mise à mort, au STO, dans la résistance, dans les forces armées ou dans la collaboration. Nos grand-parents ont connu, de manière différente, la guerre. On a tous quelqu'un dans notre famille ou entourage qui a vécu cette époque. Mes grand-parents ont connus la guerre, les bombardements. Mon arrière grand-père était au frond, l'autre au STO, mes arrières grand-mères ont fabriqués des OBU. Ma grande tante a fui l'Autriche avec son frère pendant que leur père se cachait en Angleterre pour ne pas partir aux travaux forcés. Qu'on le veuille ou non, une grande partie des Français a dans sa généalogie des temoins de la guerre.
On peut aller de l'avant, c'est qu'a fait la France après la guerre. Le sujet des déportés était complétement interdit, il fallait se concentrer sur la reconstruction de la France et rien d'autre. Certes, c'était un choix très maladroit qui a fait souffrir une bonne partie de la population mais il le fallait. Le passé a été mis entre parenthèses pour remettre le pays sur les rails. Il fallait du recul pour juger de la situation et également pour encaisser le coup. Savoir que parmi le peuple français certains avaient collaborés avec l'Allemagne et d'autres en avait souffert énormément rendait la gestion du pays bien difficile.
(Le fait que des films, livres, documentaires et toute autre source de diffusion perdure à rester quelque peu figer dans le temps. C'est un moyen de rappeller à la population le mal qu'a fait cette guerre à tout point de vue. Ca freine surement à aller de l'avant.)

Sunsh
Administratrice
Administratrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: "I will survive" à Auschwitz.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:01


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum