Glory Box, le site des filles bien
Bienvenue sur GLORY BOX, le forum des filles bien.

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre GLORY BOX, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Bienvenue parmi nous !


Derniers sujets
» Bilan de l'année : le questionnaire qui résume tout !
Aujourd'hui à 12:26 par Sunn

» Votre dernier achat
Aujourd'hui à 11:02 par Sunn

» Vos coups de coeur musique
Hier à 18:03 par Stormy

» Que lisez-vous en ce moment ?
Hier à 17:49 par Stormy

» Dernier cosmétique acheté
Hier à 17:35 par Stormy

» Dernier film vu au cinéma ?
Hier à 14:42 par Nora

» Qu'est-ce que vous écoutez en ce moment?
02.12.16 14:56 par Sweet

» Dernier épisode regardé
02.12.16 10:57 par Chill

» Ce que tu aimerais avoir à Noël.
01.12.16 17:30 par Lithium

» Votre prochain voyage ?
01.12.16 8:24 par Lithium

» Mariés au premier regard
30.11.16 22:50 par Valkyrja

» 0 déchet
30.11.16 15:46 par Light

» [Topic Officiel] ¡¡¡ Joyeux Anniversaire !!!
28.11.16 23:09 par Hope

» Aujourd'hui, tu as fait quoi côté sport ?
27.11.16 20:37 par Stormy

» Entre bilan et résolutions.
24.11.16 16:03 par Willingness


Ecole : des policiers et plus d'alloc'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ecole : des policiers et plus d'alloc'

Message par Khiera le 21.04.10 13:05

Nicolas Sarkozy sait que les plus vieilles méthodes sont les plus efficaces : le revoilà (enfin, il nous y avait presque manqué) sur le terrain de la répression et de la sanction. Une solution à la violence à l'école ? Des policiers postés à son entrée, qui feraient des rondes régulières dans l'enceinte des collèges et lycées. La délinquance des mineurs ? Les mauvais parents se verront squizzer leur allocations familiales.

Un moyen de récupérer des points dans les sondages ou une véritable volonté de régler le problème de la violence en banlieue ?

Pensez-vous que ces mesures soient efficaces ? Pensez-vous que l'on soit arrivé à un tel point de non retour qu'il faille prendre des décisions extrêmes ? Ou avez-vous au contraire d'autres idées de solution contre la violence à l'école ?

Enfin, vous imaginez-vous avez des policiers postés à la sortie de vos salles de classes ?

Khiera
Fondatrice
Fondatrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecole : des policiers et plus d'alloc'

Message par Farewell le 21.04.10 13:17

Le coup des allocs j'ai envie de dire : affraid

Va falloir m'expliquer en quoi supprimer les allocations aux familles dont l'enfant fait des conneries va arranger les choses.... Pourquoi punir la famille tout entière ? Certes peut-être que la délinquance vient de l'éducation, mais est-ce qu'il ne vient pas aussi du manque de moyen, d'une situation sociale difficile ? Est-ce que retirer les allocs ce n'est pas accentuer le problème plutôt que de le régler ? Cette mesure me paraît complètement dingue et injuste, faudra m'expliquer le pourquoi du comment.. C'est comme si on se dédouanait complètement de toute faute sociétale, comme si c'était complètement la faute des parents, je trouve ça injuste.

Pour ce qui est des policiers je dois dire que ça me ferait bizarre qu'on installe la police dans l'école. Un policier qui fait la ronde dans la cour... je trouve que ça détonne un max. La police n'a pas sa place dans un établissement d'éducation qui doit prendre le problème à sa base et non pas réprimer sans éduquer. L'Ecole c'est pas une des institutions responsables de l'éducation de l'enfant ? Qu'est-ce que la police vient faire la dedans ? Je ne crois pas que cela soit une solution à long terme.
Ceci dit, vu certains évènements vraiment extrêmes dans certains établissements, je peux bien comprendre qu'on se sente plus en sécurité avec un ou deux policiers qui font la ronde.

Enfin au fond, je trouve surtout qu'on ne cherche pas trop à trouver d'autres solutions à ces problèmes de violence à l'école... Quand on refuse qu'il y ait plus de surveillants, quand on supprime les postes d'enseignants alors que les classes sont bondées, en bref quand on privilégie l'économie sur l'éducation, je crois qu'on oublie ce qui à la base peut venir à bout de la violence.

Pour moi la répression, c'est ce qui accentue la colère et ce qui ravive le feu, ce n'est pas ce qui maîtrise la situation. Surtout quand il s'agit de jeunes désorientés (ou pas) qui expriment leur frustration/mécontentement/désarroi face à la société qu'ils voient.

Farewell
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecole : des policiers et plus d'alloc'

Message par Adalie le 21.04.10 13:38

L'histoire des allocs, je suis d'accord avec Souffle, je trouve ça sacrément inutile. Je suis consciente que l'éducation qu'on a reçue joue beaucoup sur le comportement à l'école, mais c'est loin d'être le seul facteur qui l'influence. Et surtout, les allocs à la base c'est pas censé être une "récompense", c'est ce qui permet à beaucoup de pouvoir subvenir aux besoins de leur famille. Pour moi ça ne doit pas être remis en question, foutre dans la merde une famille parce qu'un gamin fait le con, je trouve ça nul. Et puis c'est déjà les parents qui paient en cas de dégats causés par leur gosse, or que ça soit le cas ou non je pense pas que ça change grand chose à la situation, donc je vois pas pourquoi ça serait différent avec ce système.

Quant aux policiers... Je trouve ça triste, flippant, mais malheureusement je crois qu'on en est arrivés au point où ça vaut le coup d'essayer (à contre coeur) et je vois pas de solutions intermédiaires. Mon petit frère est dans un collège privé, hyper sécurisé, dans un bon quartier, pourtant il a déjà subi des trucs pas cools du tout, et honnêtement je pense que ça ne serait pas arrivé s'il y avait des flics. Alors je pense que c'est encore plus nécessaire dans les endroits beaucoup plus "chauds". C'est pas pour autant que je pense que c'est aux flics de jouer le rôle des pions, ni que ces derniers assument mal le leur, mais je pense qu'on en est arrivés au point où ces derniers n'ont plus aucun pouvoir de dissuasion, et je crois que c'est ce qui manque. Alors, si l'uniforme peut aider... A tester. Mais ce qui me fait peur, c'est que le jour où les policiers n'en auront plus non plus, on fera quoi? On installera des miradors et le GIGN avec des kalachnikovs? Pour moi c'est pas une "bonne" solution, c'est juste une mauvaise parmi tant d'autres, mais une solution quand même, et qui serait peut être efficace sur le coup. Après faudrait traiter le problème à la source, donc trouver des moyens pour que ces gosses soient mieux éduqués (surement ce qu'ils ont voulu faire en supprimant les allocs, mais je trouve ça méga maladroit), mieux encadrés, que les collèges et les lycées permettent plus de mixité... mais j'ai l'impression qu'on a déjà essayé beaucoup, beaucoup, beaucoup de choses. J'aimerais bien qu'il y ait LA solution, voire LES solutions, mais moi là vraiment, en me creusant la tête, j'ai pas de meilleure solution concrète que les flics, et je trouve ça super triste.

Et Souffle comme tu le dis faudrait déjà plus de moyens, mais malheureusement je doute qu'on puisse augmenter beaucoup plus les moyens au niveau de l'éducation, le budget est déjà hyper serré comme ça.

Adalie
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecole : des policiers et plus d'alloc'

Message par Farewell le 21.04.10 13:50

Bin oui mais, quitte à ne pas augmenter les moyens, autant ne pas les diminuer non plus...

Farewell
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecole : des policiers et plus d'alloc'

Message par Khiera le 21.04.10 13:59

Enfin ça c'est toujours pareil, ils serrent tous les budgets sauf le leur... Insuffler un peu plus d'argent dans l'éducation et agrandir les équipes pédagogiques (pions + profs + assistante sociale + infirmière scolaire) je crois vraiment pas que ce serait ça qui agrandirait la dette de l'Etat... Bien au contraire : on économiserait les bus caillassés, les voitures brulées, les infrastructures défoncées...

Khiera
Fondatrice
Fondatrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecole : des policiers et plus d'alloc'

Message par Ran-Neechan le 21.04.10 14:12

Putain mais quelle politique de merde...des flics à l'école, puis quoi encore?

Ran-Neechan
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecole : des policiers et plus d'alloc'

Message par greymalkin le 21.04.10 14:23

Très d'accord avec Souffle et par extension Khiera à propos des diminutions drastiques dans le budget de l'éducation nationale. Des milliers de profs en moins d'une année sur l'autre, des surveillants virés sans être remplacés, ça ne peut pas créer un climat favorable à l'étude et à l'éducation, qui sont les deux seules activités qui devraient avoir lieu dans une école!

En tant que possible enseignante, probable future parent, ancienne lycéenne, ça m'ulcère qu'on puisse même considérer mettre des policiers à la sortie de l'école. La violence à l'école aussi m'ulcère, mais je crois qu'y répondre par une escalade de violence (la police ce n'est rien d'autre que la force publique -> une violence autorisée), c'est inepte et c'est montrer le mauvais exemple. Ca signifie qu'au final on résout tout par la violence. Classe l'école républicaine!

C'est vrai que Sarkozy qui monte au créneau là dessus, ça sent 2012, comme s'il avait bien lu les sondages, la désaffection dont il est victime, et reprenait sa casquette de ministre de l'intérieur, ensuite, je ne veux pas être plus sévère que ça, j'imagine que si au passage, il pacifiait l'école, la seine saint denis, les esprits de tout un chacun, il serait pas contre, évidemment.

Je vais suivre avec attention le débat qui se tient en ce moment, moins pour le côté politico-politisant de l'affaire que simplement pour les arguments de chacun, je me sens concernée par le milieu de l'éducation, ce qui s'y passe, ce qui s'y décide. Je pense que le problème de la violence à l'école dépasse les clivages politiques ou 2012, et que d'abord il convient d'analyser la situation. J'ai la sensation que les jeunes gens ont effectivement plus recours à la violence que leurs aînés, et j'ai l'impression qu'on peut y trouver une double cause: d'une part il y a une banalisation de la violence, d'autre part une démission des parents lorsque la situation devient difficile, et à juste titre, elle l'est dans bien des cas (mauvaise conditions de vie, misère sociale, peu d'intégration).

Comment y répondre? Il y a eu plein de tentatives plus ou moins gadgets jusqu'ici. Supprimer les allocations, pour le coup, c'est radical, mais 1) je crois que la méthode ne fonctionnerait qu'en croyant sincèrement à la maxime "on fait des enfants pour les allocs", je veux croire que la suppression des allocs n'est pas vécue comme une motivation pour s'en occuper... 2) comme Souffle, je crois que ça accentuerait le problème : là, la famille serait clairement dans la misère, et donc il n'y aurait plus rien à perdre pour chacun des membres de cette famille, pourquoi aller encore à l'école, finalement, si on n'a même plus l'argent pour? A moins que la famille puisse envisager, sous forme de contrat de récupérer les allocations, voire même les allocations perdues, à condition que leurs enfants aillent à l'école, respectent un couvre feu, bref aient une hygiène de vie conforme à ce que n'importe quel personne censé préconiserait. Bref concevoir un "gel des allocations", plus qu'une suppression. Peut-être que ça ça pourrait marcher et encourager les parents à reprendre en main leur rôle de parent. Mais ça resterait une mauvaise solution, dans la mesure où ça ne traite pas l'origine du problème, cela créé juste une menace, c'est une sanction, pas un remède.

Trouver un remède concret à un problème pareil, tout de suite c'est un peu imposer une vision de ce que l'on considère comme bien, et je trouve qu'on a peu de marge de manoeuvre avant de tomber dans le conservatisme ou le jugement de valeur.


Dernière édition par greymalkin le 21.04.10 16:53, édité 1 fois

greymalkin
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://withacertainsmile.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecole : des policiers et plus d'alloc'

Message par Greta le 21.04.10 14:49

Adalie-Dolente. a écrit:
Quant aux policiers... Je trouve ça triste, flippant, mais malheureusement je crois qu'on en est arrivés au point où ça vaut le coup d'essayer (à contre coeur) et je vois pas de solutions intermédiaires. Mon petit frère est dans un collège privé, hyper sécurisé, dans un bon quartier, pourtant il a déjà subi des trucs pas cools du tout, et honnêtement je pense que ça ne serait pas arrivé s'il y avait des flics. Alors je pense que c'est encore plus nécessaire dans les endroits beaucoup plus "chauds". C'est pas pour autant que je pense que c'est aux flics de jouer le rôle des pions, ni que ces derniers assument mal le leur, mais je pense qu'on en est arrivés au point où ces derniers n'ont plus aucun pouvoir de dissuasion, et je crois que c'est ce qui manque. Alors, si l'uniforme peut aider... A tester. Mais ce qui me fait peur, c'est que le jour où les policiers n'en auront plus non plus, on fera quoi? On installera des miradors et le GIGN avec des kalachnikovs? Pour moi c'est pas une "bonne" solution, c'est juste une mauvaise parmi tant d'autres, mais une solution quand même, et qui serait peut être efficace sur le coup. Après faudrait traiter le problème à la source, donc trouver des moyens pour que ces gosses soient mieux éduqués (surement ce qu'ils ont voulu faire en supprimant les allocs, mais je trouve ça méga maladroit), mieux encadrés, que les collèges et les lycées permettent plus de mixité... mais j'ai l'impression qu'on a déjà essayé beaucoup, beaucoup, beaucoup de choses. J'aimerais bien qu'il y ait LA solution, voire LES solutions, mais moi là vraiment, en me creusant la tête, j'ai pas de meilleure solution concrète que les flics, et je trouve ça super triste.

Argument, contre argument: Je viens d'un collège/lycée de ZEP, aucun policier, juste des surveillants (très laxistes pour la plupart), il m'est jamais rien arrivé.

Le coup des policiers, même avec l'argument "on a tout essayé", j'arrive pas à comprendre. J'attends toujours le jour où les politiciens comprendront ENFIN que mettre des policiers à chaque endroit potentiellement dangereux n'est pas une solution.. C'est un peu comme mettre le bordel de sa chambre sous le lit pour que maman dise que c'est bien rangé, c'est certes joli et on remarque plus rien, mais le bordel, le gros problème, on l'a juste dissimulé, pas réglé. Je suis donc d'accord à 100% avec Souffle.
Mon lycée, de ZEP donc, était en plein travaux lorsque je l'ai fréquenté. Les travaux maintenant terminés, j'ai le plaisir de voir deux entrées qui ressemblent à s'y méprendre à des miradors. Ah heu oui, c'est toujours un lycée..
Comme toujours, on le répètera encore souvent je crois, c'est après quelques agressions qui font froid dans le dos qu'on fait ces directives totalement abusives, que n'importe quel idiot aurait pu en avoir décidé (oups sorry). Un politicien intelligent et au courant des vrais problèmes (et surtout prêt à les régler) n'aurait pas fait ça. Ca, cette décision berlusconiste, c'est de la poudre aux yeux.
Puis bonjour l'ambiance en cours, géniaaaaaal je vais me faire contrôler par des policiers en uniforme pour aller en cours d'anglais, cool, trop hâte tup

Crétins.

Greta
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecole : des policiers et plus d'alloc'

Message par Adalie le 21.04.10 15:30

(doublon)


Dernière édition par Adalie-Dolente. le 21.04.10 15:31, édité 1 fois

Adalie
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecole : des policiers et plus d'alloc'

Message par Adalie le 21.04.10 15:30

Mais je suis bien d'accord avec vous sur tout ce que vous dites, mais concrètement vous voyez quoi comme autre solution qui n'aurait pas déjà été testée? Je suis ok sur le fait qu'il faut augmenter les moyens, ça ne peut qu'être "mieux", mais pour faire quoi? C'est pas une question rhétorique du tout hein, juste que vraiment moi si on me la posait et qu'on me demandait de citer des mesures efficaces à prendre je saurais pas y répondre.
Moi j'ai pas l'impression que plus de surveillants changeraient grand chose, franchement, même si bien sur c'est d'abord ça qui devrait être envisagé plutôt que les flics qui ne changeront peut être pas grand chose non plus (mais on sait qu'ils n'ont pas les moyens d'augmenter le nombre des surveillants, d'ailleurs les raisons pour lesquelles ils ne les ont pas j'ai jamais dit qu'elles étaient bonnes non plus, j'ai juste écarté d'office cette solution parce que pour le moment le budget ne le permet pas...)
Enfin bref, tout ça pour dire que si je peux accepter ça, comme je l'ai dit, c'est juste par défaut, parce qu'à mes yeux toute amélioration de la situation serait bonne à prendre et que jusque là aucune solution efficace ne semble avoir été trouvée.

Adalie
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecole : des policiers et plus d'alloc'

Message par Havaïanas le 21.04.10 15:51

Si on part du principe qu'une famille recoit des alloc' pour scolariser ses enfants (payer les fournitures, les vetements, les repas de la cantine etc) et que lesdits enfants ne vont pas a l'ecole, ou une fois quand ca leur chante, pourquoi l'etat verserait de l'argent?
Avec le risque de perdre ces allocations, la famille sera peut etre plus stricte sur le fait d'aller a l'ecole, et les enfants/ado peuvent comprendre qu'aller a l'ecole permettrait a leur famille de pouvoir subvenir a leur besoin.
Je trouve ca moins con comme idée que "payons les enfants qui vont a l'ecole" quoi.

Pour les flics a l'ecole, je trouve ca trop par contre. A mon avis, ca aura l'effet inverse, par provocation, les jeunes vont se sentir "fliqué" et voudront encore plus defier l'autorité.
Mais la violence est quand meme un vrai probleme, et arrivé la ou c'est arrivé, je ne sais pas si il y a autre choses a proposer....

Havaïanas
Racine
Racine


http://epidermique.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecole : des policiers et plus d'alloc'

Message par Farewell le 21.04.10 15:57

Bouah....

Mais c'est pas du tout du "payons les enfants qui vont à l'école" hein. C'est "aidons les familles en difficulté financière et sociale"........

En plus là on parle pas de ne pas aller à l'école, on parle de violence à l'école, ce n'est pas la même chose. Il ne s'agit pas de combattre l'absentéisme scolaire ici.

Farewell
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecole : des policiers et plus d'alloc'

Message par Khiera le 21.04.10 16:20

Hum Souffle si, il me semble bien que c'est pour l'absentéisme et la délinquance.

Khiera
Fondatrice
Fondatrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecole : des policiers et plus d'alloc'

Message par Havaïanas le 21.04.10 16:21

"Mais c'est pas du tout du "payons les enfants qui vont à l'école" hein. C'est "aidons les familles en difficulté financière et sociale"........ "

Je disait ca par rapport a un projet qui ne se fait pas partout, mais dans les classe ou les eleves sont present, gagne des sous pour un voyage de fin d'année.

Et justement, si l'on combat l'absenteisme scolaire, par la suppression des alloc' par exemple, tant que l'eleve est dans sa salle de classe, il n'est pas dans la rue a etre entrainé dans la delinquance.

Havaïanas
Racine
Racine


http://epidermique.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecole : des policiers et plus d'alloc'

Message par greymalkin le 21.04.10 16:45

C'est vrai que les deux sont liés havanaïas, clairement on a du mal à imaginer un délinquant avoir 15 de moyenne à l'école, et pourtant, en soi l'un empêche pas l'autre. Il faut aussi penser que l'école ça s'arrête à 17h, les ados ont donc champ libre pour zoner jusqu'à 20h. C'est pour ça qu'éradiquer la délinquance juvénile, ça commence peut être par valoriser l'école au point d'y être présent tous les jours, mais ça risque de ne pas suffire, je crois que la violence s'est ancrée dans les moeurs, il faudrait changer de mentalités.

Je trouve d'ailleurs que ces deux méthodes, missionner des policiers, supprimer des allocs, ça un côté super infantilisant, c'est faire preuve de menaces et de sanctions, un peu comme quand on agite le spectre de la fessée à un enfant de trois ans. Foncièrement, c'est ce qui me gène le plus dans ces solutions, qui sont tout sauf des remèdes durables.

Alors Adalie déplorait de ne pas être en mesure de fournir des réponses concrètes aux problèmes, certes, il y a peu de solution : parquer les ados à l'école jusqu'à 19h, en attendant que les parents prennent le relais, alors que les français passent déjà xxx heures à l'école par semaine? Je crois que d'abord éviter l'échec scolaire, pour de vrai, quitte à réformer le collège unique, ce serait bien. Ca me tue un peu de dire ça dans la mesure où on a tous le droit de pas être très bon à l'école et pour autant de pas voir sa vie tracée à 13 ans (sans aucun jugement de valeur : juste le fait que des adultes décident pour toi), mais j'ai le sentiment que si chaque adolescent est valorisé, il est moins prompt à sécher les cours / commettre des petits ou des gros délits, dans la cour d'école ou ailleurs, et nous, on sera moins désireux de mettre des policiers au sein de l'école, ou supprimer les allocs des parents en guise de sanction.

greymalkin
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://withacertainsmile.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecole : des policiers et plus d'alloc'

Message par Havaïanas le 21.04.10 17:17

C'est la que je suis pas d'accord. L'ecole s'arrete a 17h, ok, mais apres, jusqu'a 20h (voire plus ), c'est pas au parents de prendre le relais?
L'éducation, donc entre autre le fait d'apprendre a ses enfants a rentrer a la maison apres l'ecole pour faire les devoirs et pas trainer dehors pour faire bruler des poubelles/voitures ou agresser d'autres eleves qui rentre chez eux, c'est aux parents de le faire.
Si on parle du cas ou les parents sont en difficulté financiere, c'est que l'un des deux, ou les deux, sont au chomage, ils sont donc présents a la maison pour verifier que l'enfant rentre. S'ils sont presents, et qu'il ne le font pas, alors oui, je suis pour supprimer les alloc', parce que ce serait recevoir de l'argent pour quelque chose qu'il ne font pas: veiller a la scolarisation et a l'education de leur enfants.

Dans le cas ou les deux parents travaillent et ne sont pas a la maison lorsque les enfants rentrent, c'est different, mais la encore c'est aux parents de dire a leurs enfants de rentrer, quitte a demander a la voisine, les grands freres/soeurs, babysitter, de veiller sur les plus jeunes.

Pour ce qui est vu comme sanction/infantilisation, oui, c'est sur, mais je crois que c'est peut etre temps de passer a une mesure radicale, ca va un peu trop loin la, des eleves, des profs, se font agresser, y'en a qui se retrouve a l'hopital, il faut que quelqu'un y mette un stop!

Havaïanas
Racine
Racine


http://epidermique.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecole : des policiers et plus d'alloc'

Message par Khiera le 21.04.10 17:27

Mais Havaianas, ce que tu dis est juste, seulement est ce que tu penses sincèrement que ces sanctions vont arranger les choses ? Parce que moi j'ai juste l'impression que ça va les empirer. Instaurer un climat de répression dans un milieu de violence, c'est soigner la violence par la violence, et la violence engendrant la violence, on n'en sort pas !

Khiera
Fondatrice
Fondatrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecole : des policiers et plus d'alloc'

Message par Havaïanas le 21.04.10 17:37

Est ce que ce qui a été tenté avant a marché? Apparement non! Alors je ne dit pas que ces mesures la vont marcher, mais on ne le saura pas en essayant pas!
(Par contre j'ai dit plus haut que pour moi mettre des flics c'est pas la solution, la je ne parlais que de la suppression des alloc' en cas d'absentéisme reccurent)

Et en "anecdote", il m'arrivait quand j'etais au lycée de faire le coup a ma mere "j'ai maaaaaal au ventre, j'ai maaaaaal a la tête" pour pas y aller (pas tout le temps non plus lol) et du moment ou ils ont parlé de supprimer les alloc', ca a plus jamais marché (et pourtant on touchait pas beaucoup d'alloc'), alors peut etre que oui, ca peux faire changer un peu les choses.

Havaïanas
Racine
Racine


http://epidermique.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecole : des policiers et plus d'alloc'

Message par Pandore le 21.04.10 19:02

Je n'ai pas lu vos réponses donc je repasserai certainement après pour fournir un peu plus la mienne, je donne juste mon avis vite fait touff' à chaud là comme ça lol

Il y a quelque chose qui me sidère pas mal dans ça c'est pourquoi qualifier ceux qui ont besoin d'alloc de délinquants ? Sa veut dire quoi ça, que les "riches" peuvent tout se permettre ? Moi je vois ça limite comme une sorte de privilège là, okay c'est extrême mais en gros si t'as du fric tu as tous les droits
Personnellement j'ai déjà reçu il y a quelques mois une lettre de ce genre parce que j'étais absente le jour d'une grève, mon lycée me disait qu'à répétition mes allocations familiales seraient enlevées ( Puis vs savez pas, jss une grande rebelle ) En bref, l'effet voulu n'a pas été le bon, ça a bien fait marrer tout le monde, vive la menace !
Pour les flics, j'en vois pas l'intérêt, à mon avis la violence sera réglée par la violence parce que je vois mal un policier dire " C'est pas bien ce que tu fais ". C'est certainement pour intimider mais j'ai du mal à croire qu'en zone ZEP tout ça ils soient vraiment apeurés par eux quoi au contraire ça va augmenter leur haine envers eux, encore une fois..
Je crois qu'en fait les politiciens ne captent pas trop ce qu'est l'école, pour eux il suffit de placer des policiers aux 4 coins du bâtiments et c'est réglé, ils voient le problème superficiellement donc le règlent superficiellement
Quand vont-ils enfin comprendre le fond du problème, les racines, LE truc en bref ! C'est à dire que le système éducatif français doit être totalement revu, si les jeunes traînent dehors c'est pas parce qu'ils ont envie d'être violent et de tout casser c'est juste parce que l'école ne les intéresse pas, qu'elle a tendance à les écarter, les oublier voire les humilier uniquement parce que c'est "de la mauvaise graine "
Si ils veulent régler le problème de l'absentéisme et de la violence il faut qu'ils fassent en sorte de donner envie d'aller à l'école, personnellement j'aime apprendre de nouvelles choses ce qui est le but premier de l'école, pourquoi ajouter à cela des profs qui piquent des crises de nerf, qui nous stresse, des engueulades à tt bout de champ, des cours qui semblent durer une éternité, des journées blindées et j'en passe
Il suffit juste de prendre l'exemple des profs "cools" pas genre potes avec leurs élèves bien sûr mais qui savent s'y prendre avec les élèves c'est à dire ne pas leur mettre de pression, rendre le cours attrayant, faire des petites blagounettes comme ça et bien c'est eux qui sont vachement respectés au final et par tout type d'élève ! D'ailleurs, c'est les meilleurs profs que j'ai eut, qui me donnent envie d'apprendre, d'aller en cours, d'écouter et surtout de travailler, comme quoi l'autorité extrême et la pression ne résous que dalle
Il faut qu'il y ait un contact, un feeling avec les élèves et non juste êtres des profs qui de plus est avec 48 flics au mètre carré
Certes on ne peut pas changer les profs mais on peut faire en sorte de rendre le programme plus agréable, genre en anglais .. est-ce que ça intéresse les jeunes des fictions sur les SDF, les immigrés et j'en passe ? C'est super niais et barbant, pourquoi ne pas faire à la place de l'actualité ? L'élection d'Obama aurait été génial à étudier par exemple ! En Histoire/géo, pourquoi ne pas mettre un budget plus conséquent pour les sorties culturelles ? Tout le monde kiffe ça, on fait la leçon avec les idées principales et le reste serait uniquement composé de sorties, c'est préférable à étudier un chapitre pendant 6/7h dans une salle de cours à écouter un prof barbant, en bref il y a plein de possibilités
Okay ça peut paraître super naïf, mais why not ? C'est déjà mieux que supprimer les allocs et placer des flics partout

Pandore
Belle Plante
Belle Plante


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecole : des policiers et plus d'alloc'

Message par Sorose le 21.04.10 21:42

Je suis contre ces deux solutions.
Pour moi les allocations familiales n'ont aucun lien avec la présence de l'enfant à l'école. Ces alloc ne sont pas là pour leur permettre d'aller à l'école, mais pour aider les familles nombreuses à vivre à plusieurs avec seulement deux salaires, au mieux. Ecole ou pas. Je suppose qu'ici, on ne parle pas de l'absentéisme léger ("j'ai mal au vennnntre") mais des vrais adolescents totalement absents et indifférents à l'école. Pour moi, ces adolescents là n'ont guère d'intérêts pour ce que leurs parents touchent ou pas afin de mieux vivre. Il s'agit donc d'une mesure punitive vis à vis des parents qui, outre le fait d'être dépassés par leurs propres enfants, vont se retrouver par être considérés comme de mauvais parents.
Aujourd'hui, il y a un "laisser aller" des parents (pas tous évidemment) qui peut s'expliquer de plusieurs raisons : les deux parents travaillent et la carrière est devenue plus importante, surtout avec les difficultés que le monde du travail rencontre, les limites à mettre à un enfant sont de plus en plus floues et donc, poussent les enfants à toujours aller plus loin (c'est normal, ils ont besoin de limites), on fait des enfant de plus en plus tard, on est plus "fatigué", et surtout il y a une perte considérable de responsabilité de la part des parents. Ils laissent plus facilement leurs enfants entre les mains du système éducatif français, car ils se sentent dépassés et ont moins de temps à consacrer à leurs enfants. Sauf que le système éducatif ne peut se permettre d'imposer des limites (on ne punit pas, on ne regarde pas bizarrement, etc) sans que cela se retourne contre eux.
Conséquences, de plus en plus d'ados sont "abandonnés" sans limites, sans orientations, alors que c'est une période propice à se perdre.
Alors supprimer les alloc, au mieux ça va pousser les parents à obliger l'enfant, instaurer des tensions, au lieu d'un dialogue, et renforcer le mal être qu'éprouvent bcp d'ados à l'idée d'aller à l'école (peur, angoisse, stress).
Au pire, ça va en faire des parents dé-responsabilisés.

Et enfin, les policiers à l'école...
Alors là, on mélange tout ! Je comprends que la violence à l'école doit absolument être réglée, mais est-ce en instaurant un climat de peur que cela va fonctionner ? Les enfants ayant grandis dans une école militaire sont ils mieux que ceux du milieu public ?
Je ne pense pas du tout que cela va résoudre le problème... Ça risque même de descriditer l'uniforme, encore symbole de respect (et encore) et d'autorité.

Certes, je n'ai pas de solutions miracles, mais ces solutions là me semblent tellement dans l'incapacité de résoudre les problèmes que je n'arrive même pas à comprendre qu'elles ont été pensées.
Je prône encore et toujours une révision du système éducatif français, un grand changement dans son fonctionnement. Je serais plutôt du genre à prôner un système à l'allemande, avec des enfants/ados en cours jusqu'à 13h, déjeuné collectif pour tous, et activités scolaires diverses (sport, bricolage, travaux manuels et j'en passe). Pour moi, ça pourrait responsabiliser les ados en les mettant dans un milieu professionnel (en gros en stage l'aprem quoi) et en leur permettant de faire leurs preuves. Les études que j'ai étudié en cours, montraient que les ados ont un besoin de faire leur preuves (d'où le fait qu'ils poussent) mais que tous n'y arrivent pas en cours, alors que le milieu professionnel leur permettait de se dépasser, et c'est un milieu qui demande encore bcp de respect de de maitrise de soi (un besoin essentiel pour les ados en maturation). De même le sport apporte un défouloir et un apprentissage de son corps (en changement) ainsi qu'un esprit d'équipe et un respect qui manque cruellement.

En fait je pense que le système actuellement est trop vieux, dépassé et obselète (à l'image des politiciens). On est plus à une époque où prôner l'intelligence et la réussite scolaire suffit, vu que les ados ont parfaitement conscience que les maths ne leur donneront pas un travail. C'est important, mais ce n'est pas tout. Enfin, les professeurs ne font plus preuve de figure de respect, car nous sommes de plus en plus matures de plus en plus jeunes : l'ado pige que le prof n'est qu'un homme parmi tant d'autres et qu'il n'a aucune autorité sur lui et ne lui apporte rien pour construire sa vie future.
Bref, après ma solution est encore surement trop utopique, et demande un énorme changement du système scolaire, c'est donc pas pour demain... Mais c'est pas impossible. J'aimerai vraiment qu'au lieu de se jeter sur les facilités ("aller ! On supprime les aides et on poste des policiers, ça coute rien, ça demande pas de réflexions"), on s'interroge vraiment et qu'on tente de grosses réformes conséquentes. Que les choses bougent vraiment, considérablement.

Sorose
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecole : des policiers et plus d'alloc'

Message par Ran-Neechan le 22.04.10 11:47

"En tant que possible enseignante, probable future parent, ancienne lycéenne, ça m'ulcère qu'on puisse même considérer mettre des policiers à la sortie de l'école. La violence à l'école aussi m'ulcère, mais je crois qu'y répondre par une escalade de violence (la police ce n'est rien d'autre que la force publique -> une violence autorisée), c'est inepte et c'est montrer le mauvais exemple. Ca signifie qu'au final on résout tout par la violence. Classe l'école républicaine!"

>>> Mais c'est TROP ça. Tu t'exprimes trop bien Grey. Moi aussi ça m'"ulcère" x) dans le sens où ouais, c'est quoi ce délire de mettre des forces publiques dans des ECOLES. C'est comme avec le délire ou les gendarmes avaient débarqué dans un collège et fouillé des gosses, certains ont fini en calbut lors de la fouille et quand j'ai entendu cette histoire ça m'a filé la gerbe. Je veux dire si on commence par là, où ça va finir sérieusement, c'est flippant je trouve. Bien plus flippant encore que le taux de délinquance.

Et pareil pour moi on a pas à récompenser un gosse par des allocs parce qu'il va à l'école et le punir parce qu'il n'y va pas et les lui couper. J'ai envie de dire que si un gamin n'est pas fait pour le milieu scolaire, d'où on peut se permettre de lui foutre une pression supplémentaire?

Fin voilà je trouve vraiment que la politique de notre pays est une daube.

Ran-Neechan
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecole : des policiers et plus d'alloc'

Message par Charlie le 24.04.10 20:19

Je propose de migrer vers Pandora, vous me suivez?

Plus sérieusement, je suis contre ces deux propositions.
Je n'ai pas lu le débat (je viens juste découvrir un article de presse traitant de ce sujet), et je vais peut être répéter ce qui a été dit, je m'en excuse!
Je pense que ce ne sont pas de bonnes solutions. Mettre des flics devant les écoles, non mais ça va pas, c'est traumatisant je trouve en fait, ça sent vraiment pas bon.
En ce qui concerne les alloc', c'est ridicule sans déconner, c'est même sadique je trouve.

J'ai pas vraiment d'arguments en fait, donc pour résumer, je pense que ce n'est que déplacer un problème ailleurs.
Sans rire, les policiers, c'est un peu les ennemis n°1 des mecs qui foutent la merde dans les collèges et lycées. Ils vont prendre ça pour de la provoc', et ça va alimenter le climat de violence. Et puis obliger ceux qui veulent quitter l'école par la menace, je crois aussi qu'en effet, ils iront à l'école certes, mais ils perturberont les autres en se sentant obligés d'être là alors qu'ils n'en ont pas envie.

Charlie
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecole : des policiers et plus d'alloc'

Message par Khiera le 06.04.11 19:40

Up !

Khiera
Fondatrice
Fondatrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecole : des policiers et plus d'alloc'

Message par Adalie le 13.04.11 13:10

Ben dis donc je me suis relue et j'étais sacrément désespérée l'an dernier...! Bref, j'étais pas pour les flics à l'école mais pas contre non plus, mais avec du recul je pense qu'effectivement c'est à éviter. Je me trouve super pessimiste dans mes posts précédents, y avait des raisons mais ça fait peur.

Maintenant j'aurais été pour dire qu'il faut d'abord comprendre ce qui a changé à l'école pour qu'on en arrive à une telle violence (d'ailleurs j'ai entendu aujourd'hui qu'une vingtaine d'enfants de moins de 8ans avait subi des violences et des sévices sexuels par d'autres du même âge... hm). Mais bon, en fait on sait déjà ce qui a changé, et c'est pas lié à une évolution du milieu scolaire mais de la société tout entière. Alors je ne sais pas trop.

Je pense quand même qu'il faudrait se pencher sur le fait que beaucoup d'enfants ont peur de l'école. Je ne sais pas s'il y en a plus qu'avant, mais quoi qu'il en soit c'est un réel problème. Je serais pour une diminution des heures de cours, une révision totale du système, qui serait moins basé sur les notes et la performance mais plus sur l'accomplissement personnel. Il y a des pays européens où les élèves ne bossent pas pour les notes, mais avant tout pour trouver un boulot ou pour apprendre. Je pense qu'on gagnerait à donner aux élèves cette finalité, à voir plus loin, peut être même en abandonnant notre système de notation.

Adalie
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecole : des policiers et plus d'alloc'

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 13:13


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum