Glory Box, le site des filles bien
Bienvenue sur GLORY BOX, le forum des filles bien.

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre GLORY BOX, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Bienvenue parmi nous !


Derniers sujets

N.Sarkozy relance la polémique : le bac ES serait "une blague".

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

N.Sarkozy relance la polémique : le bac ES serait "une blague".

Message par Farewell le 30.01.09 19:06

Mercredi, 28 janvier, Nicolas Sarkozy tenait des propos qui allait en faire frissonner plus d'un : "Il y a une filière économique pour vos enfants. C'est une blague", affirmait le président. Pourquoi ? "Parce que la filière économique ES, mettez vos enfants dedans, et ils ne peuvent pas se permettre de se présenter dans les meilleures écoles économiques. Qu'est-ce que cela veut dire ? On dit à ton gosse, fais la filière économique, tu pourras faire de l'économie et à l'arrivée ils ne peuvent pas se présenter [aux concours]. Ce n'est pas admissible."
Avec un tel discours, N.Sarkozy relance une polémique vieille comme le monde, et critique l'hégémonie de la filière S.

"On la fera", a-t-il assuré. "Je ne peux plus accepter qu'au lycée, on aille dans la filière prestigieuse S pour des mauvaises raisons. Si on va dans la filière prestigieuse parce qu'on aime les maths ou qu'on veut être ingénieur parfait. Mais aujourd'hui, ce n'est pas le cas. Il y a 47 % des lycéens qui y sont. Parce qu'on veut mettre tous les bons élèves dans la filière S et tous ceux qui n'ont pas la chance d'avoir la bosse des maths dans les autres filières, comme ES." (Source : le monde.fr)

Ainsi, aujourd'hui, 47% des élèves en prépa commerce viennent de ES, et les élèves sortant de S ont de plus grandes chances de rentrer dans une école de commerce.
Nicolas Sarkozy a une nouvelle fois soulevé le problème qui veut que l'on envoie les bons élèves en S, qu'on laisse les moins bons élèves choisirent parmi les "filières qui restent".

Le bac ES, une filière pour les nuls en maths ? Les élèves d'économie moins aptes à rentrer en école de commerce ? Le débat reste ouvert, et risque de continuer à agiter les passions.

Farewell
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: N.Sarkozy relance la polémique : le bac ES serait "une blague".

Message par Arthemesia le 30.01.09 19:31

Personnellement (et j'en parlais dans mon dernier épisode de blog) ce n'est pas tant ses propos qui m'ont choquée. Il ne fait que faire un constat inacceptable : avec un bac dit économique en poche, on peut, aujourd'hui, intégrer difficilement les grandes écoles d'économie. A Dauphine, déjà, ils ne prennent que les bas ES option Maths, et la sélection est rude. Alors qu'a priori ce bac, peu importe l'option prise, devrait nous donner l'accès aux filières de la finance et de l'économie. Donc je pense que le constat qu'il fait, je l'espère, le mènera à réformer les bac en les équilibrant (et pitié, pas en les regroupant en un bac unique dont le programme serait forcément appauvri).

Maintenant, il faut qu'il avoue que le gouvernement est coupable de cette quasi-impossibilité illogique : à force de glorifier le bac S, d'en faire une section d'élite, forcément, les facs/écoles ne veulent prendre que l'écrémage. Rien que dans ma classe, on essaie de convaincre les bons "éléments" d'utiliser toutes leurs aptitudes en se dirigeant vers un bac S. Quand une figure d'autorité et de confiance nous encourage à changer nos vœux d'orientation, même si on était déterminé à aller en L/ES/STG/etc, on se confronte aux doutes.

Donc, voilà, il me semble que la question de fond qui se pose à partir de son constat d'une logique ô combien implacable : Quelle réforme va-t-il proposer à cela ?

Arthemesia
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://what-about-u.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: N.Sarkozy relance la polémique : le bac ES serait "une blague".

Message par Adalie le 31.01.09 0:57

Je suis d'accord avec tout ce qu'il dit, car dans le fond il ne critique pas le bac ES et l'interet qu'il peut comporter mais juste l'hégémonie du bac S.
Je ne pense pas du tout que les élèves d'économie soient moins aptes à rentrer en école de commerce, au contraire, mais simplement qu'on ne leur laisse pas cette chance. Et puis, il faut bien l'avouer, on pousse fortement les meilleurs élèves à se rendre en S, du coup le choix S/ES ne se fait plus en fonction des débouchés et on en arrive au constat (juste) qu'il fait.
Bref, je ne fais que répeter en plus moche ce que dit Arthemesia, en fait.

Adalie
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: N.Sarkozy relance la polémique : le bac ES serait "une blague".

Message par Shelly le 31.01.09 1:15

Ouaip, moi non plus je ne vois aucune critique là d'dans.

Shelly
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://shellyken.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: N.Sarkozy relance la polémique : le bac ES serait "une blague".

Message par greymalkin le 31.01.09 14:34

Bah moi ce qui m'étonne c'est qu'il se sente le devoir ou la mission de se prononcer sur une section du bac... Il nous avait prévenu, il serait un omni-présent, il serait là partout. Ok, c'est réussi... Est ce que j'attends du président que "j'élis" qu'il soit aussi au taquet pour s'insurger contre le prix des choux-fleurs, les tensions internationales ou la destinée d'une section de bac ? Franchement, non, je m'en fiche grandeur de connaître son avis sur la section ES, et je pense même que c'est pas son rôle. Je me passe très bien de ses considérations sur les différentes sections, on a un ministère de l'éducation pour couvrir ses questions là, je pense pas que ce soit des questions présidentielles.... Et ça me fatigue qu'il monte au tacquet tout le temps. Certes, son prédecesseur était particulièrement effacé, et même sans doute trop, de là à couvrir chaque évènement, à nous faire part de ses opinions par le menu sur tous les sujets... ça va quoi.

Ensuite c'est regrettable que plus de bacheliers de S se retrouvent dans les écoles de commerce à l'arrivée, c'est certainement causé par l'auto-orientation d'une bonne majorité de bons élèves en S, par les parents, par les profs, par les élèves eux-mêmes. Mais c'est vrai aussi que pour travailler dans la finance ou dans l'économie il faut un excellent bagage en mathématiques, peut-être qu'il est insuffisant en ES...

greymalkin
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://withacertainsmile.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: N.Sarkozy relance la polémique : le bac ES serait "une blague".

Message par Farewell le 31.01.09 18:07

Mmh moi je trouve ça quand même un peu abusé de dire que tous les bons élèves sont en S, et que les autres choisissent par défaut ES ou L. Comme si on ne pouvait pas aller en ES ou L par goût/vocation ! Quoi, tout les élèves de ES n'aiment pas spécialement l'éco/la socio ? Tous les élèves de L n'aiment pas spécialement la littérature ? A l'entendre, les autres filières sont un dépotoir à élèves qui n'ont pas pu aller en S..
Excusez-moi mais bon, avec un tel discours, je peux comprendre que même les écoles de commerce fassent les difficiles, si même le gouvernement tient un discours "tous les élèves bons sont en S, les autres sont justes ceux qui n'ont pas pu y aller"...
Je ne sais pas, moi dans ma classe au lycée, quasiment aucun élève n'était là par défaut. On était tous là parce qu'on voulait faire éco et socio, parce que ça nous intéressait, parce qu'on était pas attirés par les maths/la physique/la bio.. J'avais des bons élèves, aussi bons que des élèves de S, qui ont eu la mention TB au bac (et je pense qu'elle n'est pas aussi évidente à avoir qu'en S, avis perso).. On discrédite ces bons élèves en disant que de toute façon, s'ils sont en ES c'est parce qu'ils sont de toute façon moins bons que des élèves de S. D'ailleurs je ne comprends pas d'où vient cette hiérarchisation arbitraire...

Farewell
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: N.Sarkozy relance la polémique : le bac ES serait "une blague".

Message par Seifenblase le 13.02.09 16:05

Ca m'horripile d'entendre que la majorité des élèves qui ne sont pas en S y sont par défaut. Je suis en term ES et cette filière me plait. J'aime la socio, l'éco, comprendre le monde qui nous entoure ! Je suis d'accord quant au fait que beaucoup trop d'élèves vont en S alors qu'ils ne sont pas passionnés par cette filière, comme cerains ES ou L peuvent l'être de la leur. Un point sur lequel je ne suis pas d'accord c'est concernant les maths en ES. Enfin disons qu'en général dans cette filière, oui le niveau en maths est différent qu'en S, mais c'est normal. Par contre -et ça a été confirmé par notre professeur de maths (qui fait aussi cours à des S)- les élèves de ES en spécialité mathématiques ont un bon niveau de maths ! Puisque (je parle pour la première parce que j'ai pas calculé cette année) en première ES option maths, les élèves ont plus d'heure de maths que certains S (selon l'option) ! On traite de sujets dont les S n'ont aucune notions pusqu'ils n'y font pas et on travaille aussi parfois sur quelques notions de S.

Le gouvernement nourrit beaucoup trop l'idée selon laquelle les S seraient les élites et les ES les poubelles (remarquez le changement : il n'y a pas si longtemps, c'étaient les littéraires qui occupaient cette place mais depuis un certain temps, l'opinion publique change et la vision de la majorité concernant les L remonte). Il est vrai que les ES n'ont pas la majorité absolue quant à l'entrée en école de commerce -et je ne trouve pas ça normal !- mais c'est pour beaucoup dû aux discours politiques qui ne cessent de nous râbacher que les S c'est génial. Certes, on manque de scientifiques en France mais ce n'est pas en poussant des élèves à aller en S alors qu'ils veulent faire du commerce qu'on créera des scientifiques !

Greymalkin : je te trouve excessivement sévère dans ta dernière phrase. Les ES ne sont pas pomés en maths non plus ! Et il me parait évident que pour travailler dans la finance, le mieux est, certes de s'y connaitre en maths, mais surtout de maitriser les systèmes financiers et leurs fonctionnement ! Or je ne suis pas vraiment certaine que cet enseignement soit compris dans le programme en maths dans la filière scientifique (parce que pour nous oui, spé ou pas, on a quasiment toujours une application économique dans nos problèmes de maths qui nécessite déjà de comprendre ce qu'on nous demande de calculer. La majorité des S n'ayant aucune notion du jargon financier et éco...)

Enfin, je suis d'accord avec Devocion, la mention au bac en filière ES est beaucoup plus difficile à obtenir qu'en S. Pas que je veuille dévaluer la mention dans la filière scientifique mais bon, en S, il suffit d'avoir une excellente note en maths/physique/bio (selon la spécialité) et de pas trop mal s'en sortir dans les autres matières scientifiques (les maths et la physique si spé bio, la physique et la bio si spé maths ou les maths et la bio si spé physique). Parce qu'il faut pas se leurrer, quand on voit les coefficients des autres matières, on s'dit qu'on peut avoir 7 en français, du moment qu'on a 17 en maths, on a le bac. Coefficients : Oral de Français 2, Français Ecrit 2, TPE 2 ; Mathématiques 7, Physique-chimie 6, Sciences de la vie et de la Terre 6, Philosophie 3, Histoire géographie 3, Langue vivante 1 Coeff 3, Langue vivante 2 Coeff 2, EPS 2.

Pour les ES, ça marche pas comme ça puisque les matières ont quasiment toutes le même coefficient :Oral de Français 2, Français Ecrit 2, SVT 2, TPE 2, Mathématiques 5, SES 7, Philosophie 4, Histoire géographie 5, Langue vivante 1 Coeff 3, Langue vivante 2 Coeff 3, EPS 2.

Comptez +2 pour la spé. Certes, les différences ne sont pas énormes en théorie mais en pratique, ça se ressent beaucoup puisqu'il faut assurer dans toutes les matières pour avoir une mention : en Français (total : 4), maths (7 si spé), SES (7), philo (4), Histoire-géo (5) et les langues (6 au total).

Peut-être que M. Sarkozy ne critique pas cette filière ici, mais son ministre de l'Education Nationale se ne gêne pas pour le faire lui Sarcastique


Seifenblase
Comité de Rédaction
Comité de Rédaction


Revenir en haut Aller en bas

Re: N.Sarkozy relance la polémique : le bac ES serait "une blague".

Message par Ampholyte le 13.02.09 16:46

Nobu a écrit:
Enfin, je suis d'accord avec Devocion, la mention au bac en filière ES est beaucoup plus difficile à obtenir qu'en S. Pas que je veuille dévaluer la mention dans la filière scientifique mais bon, en S, il suffit d'avoir une excellente note en maths/physique/bio (selon la spécialité) et de pas trop mal s'en sortir dans les autres matières scientifiques (les maths et la physique si spé bio, la physique et la bio si spé maths ou les maths et la bio si spé physique). Parce qu'il faut pas se leurrer, quand on voit les coefficients des autres matières, on s'dit qu'on peut avoir 7 en français, du moment qu'on a 17 en maths, on a le bac. Coefficients : Oral de Français 2, Français Ecrit 2, TPE 2 ; Mathématiques 7, Physique-chimie 6, Sciences de la vie et de la Terre 6, Philosophie 3, Histoire géographie 3, Langue vivante 1 Coeff 3, Langue vivante 2 Coeff 2, EPS 2.

Pour les ES, ça marche pas comme ça puisque les matières ont quasiment toutes le même coefficient :Oral de Français 2, Français Ecrit 2, SVT 2, TPE 2, Mathématiques 5, SES 7, Philosophie 4, Histoire géographie 5, Langue vivante 1 Coeff 3, Langue vivante 2 Coeff 3, EPS 2.

Comptez +2 pour la spé. Certes, les différences ne sont pas énormes en théorie mais en pratique, ça se ressent beaucoup puisqu'il faut assurer dans toutes les matières pour avoir une mention : en Français (total : 4), maths (7 si spé), SES (7), philo (4), Histoire-géo (5) et les langues (6 au total).

Sauf qu'en ES, si tu te plantes en SES, c'est moins grave que si un S se plantait en Maths... Parce que les autre coefficients de ES sont assez gros, et égaux surtout, pour couvrir ce plantage, tandis qu'en S c'est pas avec le coeff 3 de la philo que tu vas être sauvé...

Enfin, pour le coup, j'ai du mal à comprendre, au niveau des notes et des mentions, y'a des bons et des mauvais points partout. Après, si tu vas en ES, t'es pas sensée être une quiche en SES, pareil pour les S qui ne sont pas sensés en être en Physique, idem pour les L en Français ou Littérature (voire philo... mais c'est plus compliqué).

Chacun va dans la filière qui lui correspond au final, ça dépend des capacités des personnes : un gars nul de chez nul, et ne portant aucun intérêt pour les matières scientifiques va pas aller en S, alors qu'il serait un très bon ES et que de surcroît ça l'intéresse... Donc dire "c'est plus facile d'avoir une mention en S qu'en ES", je ne suis pas d'accord. Il y a des facteurs qui rentrent en compte et qui rendent ce jugement un peu trop hâtif.

Et, je suis désolée, mais dire également que "les discours politiques nous rabâchent que S c'est génial", c'est peut-être vrai, mais ça ne s'applique pas dans les facs publiques ou autres. Dans la plupart des sections, que ce soit du littéraire, de l'éco, du social, de la bio, des maths, tout ce que tu veux, les S ont un taux de réussite plus fort.
Aussi, pour faire à la fois un Term L et une Term S, y'a quand même pas photo, la rigueur imposée en S n'a rien à voir, mais vraiment rien à voir, avec les L, et probablement les ES. En fac, c'est la méthode de travail qui est valorisée, et les S s'en sortent beaucoup mieux que les autres. Aussi, y'a pas mal de par coeur en S, plus que dans les autres filières, et ça joue également. Le problème, c'est pas le fait que S soit un élite, c'est que les filières soient complètement disproportionnées par rapport aux autres. Les ES sont mal acceptés en commerce, ce sont les L qui réussissent le moins en psycho, et en langues. Les S, quant à eux, rentrent partout, même en philo ou en Lettres, et y arrivent.

Ensuite, si les écoles de commerce acceptent mieux les S que les ES, c'est pas seulement à cause des discours politiques, c'est aussi parce que les établissements savent très bien que, statistiquement, les S réussiront mieux.

Ampholyte
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: N.Sarkozy relance la polémique : le bac ES serait "une blague".

Message par Spira le 13.02.09 17:07

De toute façon ce n'est pas ceux qui sont en ES que N. Sarkozy critique, mais bien la filière, qui ne correspond plus à ce qu'attendent les écoles de commerce etc...

Spira
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: N.Sarkozy relance la polémique : le bac ES serait "une blague".

Message par Heaven le 13.02.09 17:31

En effet ce n'est pas une critique du bac ES mais plus une constatation : les ES ne sont pas assez bien formé pour allé en école de commerce selon lui. Même si je trouve ça plus qu'exagérer de dire que tous ceux qui sont en ES y sont essentiellement par défaut parce qu'il sont trop nul pour aller en S.

Oui, certaines personnes doivent choisir une autre filière parce qu'ils ne sont pas acceptés en S. Mais ça ça peut marcher dans d'autres sens : par exemple, quelqu'un peut vouloir aller en L, mais ne participant pas assez, ou n'étant pas assez bon à l'oral, il va devoir choisir une autre filière.
A l'entendre on croirai que tout les élèves en arrivant au lycée ne veulent qu'une chose : "Aller en S". N'importe quoi!

En tout cas, selon moi, cela soulève de plusieurs problèmes :

1° Tout d'abord, beaucoup trop d'élèves vont en S par défaut.

Parce qu'il sont poussés par les profs, par leur parents, par la société. Qui n'a jamais entendu cette phrase : "S ça ouvre toutes les portes" ?
Moi, si je suis en S, ce n'est absolument PAS par envie, on m'y a poussé. Non en fait on m'y a préparé, lavé le cerveau, depuis des années.

2° Ensuite, il ne semblerai qu'il n'y a en fait qu'un seule bac qui ai une quelconque valeur aux yeux de tous : S.

Et oui S c'est "l'élite", "les meilleurs". [ Ben honnêtement quand on vois que la moyenne de ma classe aux DS de Maths est 6, on a du mal à voir une quelconque élite la dedans. Quand tu pense que t'es heureux d'avoir un 8, et que parfois ce serai même de l'hérésie de penser avoir un 12, (je parle en maths et en physique, slmt pour ma classe) hummm non, je pense qu'il est temps que l'on remette les choses au clair.]
Cette image qu'ont les S qui est injuste, puisqu'un S ne devrait pas avoir plus de chance de rentrer dans une école de commerce qu'un ES.
C'est totalement absurde.
Chacun devrait être au même pied d'égalité.

Je pourrais presque dire que je suis une privilégié (étant donné que je compte m'orienter dans le commerce l'année prochaine).
Je me suis même renseignée, et un S même avec une mauvaise moyenne en Maths a plus de chance d'être accepté qu'un ES (ou un STG) ayant une bonne moyenne en Maths dans les filières post-bac touchant au commerce (DUT, BTS, Licences, Gdes écoles...).
Encore une fois c'est absurde. "Les S sont très prisés" m'a-t-on dit -_-'

Pourtant les S et ES ont le même programme de Maths en ce qui concernent l'enseignement obligatoire, alors pourquoi une telle préférence? On se le demande.

3° Enfin, les mentalités

Tout cela est un cercle vicieux :

On va en S à cause du prestige (parce qu'ensuite on peut tout faire, se réorienté OU ON VEUT) ---> les écoles nous prennent parce qu'on a fait S ---> on nous conseille alors de faire S (ça ouvre toutes les portes : la preuve maintenant on est prof de lettres) ---> en seconde on est un peu pomer, on prend S parce qu'on se dit que quoi qu'il arrive après, avec le bac en poche, on fera tout ce que l'on veut ---> les écoles nous prennent parce qu'on a fait S ---> on continue de raconter qu'il faut faire S car ça ouvre toutes les portes.....ect....

Bref tant qu'on ne changera pas le système (et les gens!) et qu'on arrêtera pas de privilégier les S, ça ne pourra pas fonctionner. Le changement n'arrivera pas de si tôt.

Nobu : je ne suis absolument pas d'accord avec toi.
Les S n'ont pas plus de facilité à obtenir une mention que les autres sections.
On peut être en S sans pour autant exceller dans TOUTES les matières scientifique. Je sais déjà que je ne peut pas compter sur les maths, parce que je suis une brêle
. Alors se taper une sale note coef 7 ça va faire bien mal. Et un S peut être très fort dans les matières scientifique mais s'il a été mauvais en français et dans les autres matières comme la LV1 ect.... la mention il l'obtiendra difficilement.

Mais c'est vrai que les coef peuvent te sauver pour avoir ton bac, sans mention cette fois-ci. Une fille l'année dernière à eu 3 en maths mais en svt (coef 8) elle a eu 18. Ben elle à peut-être pas eu de mention, mais elle a eu son bac.

Mais c'est vrai qu'étant donné qu'en S on valorise les matières scientifique, il serait normal de valoriser les matières économique en ES.
Encore une preuve que le bac est mal fait.

Mais tu sais il n'y a pas qu'en S ou il y a des inégalités de coef.
En STG, la mercatique à un coef 12 : tu réussi ça, t'a ton bac à coup sûr, tu rate, et t'es bon pour une année en plus.

Je m'excuse auprès de vous (qui avez eu le courage de me lire) pour le pavé!!
Jap J'espère au moins que j'ai pas dit trop de bêtises Cad

Heaven
Petite graine
Petite graine


Revenir en haut Aller en bas

Re: N.Sarkozy relance la polémique : le bac ES serait "une blague".

Message par Narcisse le 13.02.09 17:45

Ca ne date pas d'hier, on sélectionne les élèves en fonction de leurs capacités mathématiques depuis Napoléon...

Je ne trouve pas inadmissible que le président de la République se prononce sur le bac... Je trouve ça un peu normal. Je pense qu'il est grand temps de valoriser les sections ES, L, STG, ST2S... Et arrêter de donner la suprématie aux élèves de S.
Certes, certains s'orientent naturellement dans d'autres sections parce que ça leur plaît, mais dans ma classe de l'année dernière les trois-quarts sont partis en S parce qu'ils ne savaient pas ce qu'ils voulaient faire et qu'ils ne voulait se fermer aucune porte.

Narcisse
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: N.Sarkozy relance la polémique : le bac ES serait "une blague".

Message par Seifenblase le 15.02.09 16:56

@Narcisse a écrit:Je ne trouve pas inadmissible que le président de la République se prononce sur le bac... Je trouve ça un peu normal. Je pense qu'il est grand temps de valoriser les sections ES, L, STG, ST2S... Et arrêter de donner la suprématie aux élèves de S.
+10 ! Ce serait peut-être au ministre de l'Education Nationale de se prononcer sur un tel sujet mais ça ne me choque pas de voir que notre Président s'y intéresse. Il s'intéresse à sa jeunesse (enfin, essaye au moins d'en donner l'impression le cas échéant).


-e-motion- : Je suis d'accord avec toi concernant la mercantique en STG. Valoriser certaines matières oui, mais je trouve que parfois, c'est un peu exagéré.

Seifenblase
Comité de Rédaction
Comité de Rédaction


Revenir en haut Aller en bas

Re: N.Sarkozy relance la polémique : le bac ES serait "une blague".

Message par Inelegance le 15.02.09 19:38

-e-motion- a écrit:Qui n'a jamais entendu cette phrase : "S ça ouvre toutes les portes" ?
Ce qui est plutôt vrai...

-e-motion- a écrit:Pourtant les S et ES ont le même programme de Maths en ce qui concernent l'enseignement obligatoire, alors pourquoi une telle préférence? On se le demande.
C'est le même programme? Il ne me semble pas.

Et c'est vrai qu'on a l'impression que pour Sarkozy, les élèves vont en ES ou en L parce qu'ils ne peuvent pas aller en S, ce qui est faux, je pense. Mais sinon, je suis d'accord avec le reste.

Inelegance
Poussière d'étoile
Poussière d'étoile


Revenir en haut Aller en bas

Re: N.Sarkozy relance la polémique : le bac ES serait "une blague".

Message par Sunsh le 16.02.09 11:20

(Je pense pas que ça est une grande importance mais N. Sarkozy a eu un bac ES, peut être aussi qu'il se sent lui même attaqué quand on dit que Es est une filière pour les exclus de S? ) petite parenthèse.

Par rapport à son discours, je suis d'accord avec lui. La fillière S est beaucoup trop valorisée, et ça depuis toujours.
Arthémesia a écrit:Il ne fait que faire un constat inacceptable : avec un bac dit économique en poche, on peut, aujourd'hui, intégrer difficilement les grandes écoles d'économie. A Dauphine, déjà, ils ne prennent que les bas ES option Maths, et la sélection est rude. Alors qu'a priori ce bac, peu importe l'option prise, devrait nous donner l'accès aux filières de la finance et de l'économie. Donc je pense que le constat qu'il fait, je l'espère, le mènera à réformer les bac en les équilibrant (et pitié, pas en les regroupant en un bac unique dont le programme serait forcément appauvri).

Maintenant, il faut qu'il avoue que le gouvernement est coupable de cette quasi-impossibilité illogique : à force de glorifier le bac S, d'en faire une section d'élite, forcément, les facs/écoles ne veulent prendre que l'écrémage. Rien que dans ma classe, on essaie de convaincre les bons "éléments" d'utiliser toutes leurs aptitudes en se dirigeant vers un bac S. Quand une figure d'autorité et de confiance nous encourage à changer nos vœux d'orientation, même si on était déterminé à aller en L/ES/STG/etc, on se confronte aux doutes.
Je partage le même avis et c'était le cas dans ma classe l'année dernière.


Après quand on dit que les ES sont des refoulés de S c'est pas totalement faux car il y en a quand même quelques uns qui echouent leur 1ere S car ils voulaient absolument aller en S car on leur rabache que c'est la meilleure fillière pour avoir accés aux ecoles ensuite, qu'ils finissent en ES. Comme vous l'avez dit c'est surtout du aux ministère de l'education qui favorisent les S.
Je partage le même avis qu' -E-motion vis à vis du cercle vicieux que représente les prestiges des différentes fillières.

Sunsh
Administratrice
Administratrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: N.Sarkozy relance la polémique : le bac ES serait "une blague".

Message par Bintouch le 16.02.09 17:28

Perso, j'ai l'impression que ce que j'entend sur la filière S est de moins en moins vrai.
J'ai l'impression que la filière ES est plus dur que la S ( et je dis pas ça parce que je suis en ES, je suis en L). En seconde (dans mon lycée en tout cas) si t'es fort en maths, physique, svt, tu passe en S et tant pis si ta 5 en français ou en histoire. Alors que pour la ES il faut être bon en maths, en langues, en histoire en français. Bref faut être à l'aise un peu partout.
Après c'est vrai qu'en S tu trouve des élèves avec des notes très très bonnes notes mais c'est parce qu'a la base on encourage les très bons élèves à prendre la filière S. Mais combien d'autres s'en sorte avec le bac de justesse?
Je sais pas pourquoi on s'acharne à dévaloriser certains filières, y'a peu de temps c'était la filière L maitenant c'est la ES.
C'est comme si toutes les filières autres que la S étaient des filières poubelles, c'est pas très encourageant tout ça...
En tout cas ce serait bien que le gouvernement fasse quelques choses parce que c'est pas normal qu'avec un bac ES on n'a moins de chance d'acceder à des écoles de commerce qu'avec un bac S.
Mais bon vu toutes les grèves qu'entrainent ses réformes je suis un peu sceptique! L'année dernière, on parlait pas de regrouper les filières ES et L en une seule?

Bintouch
Poussière d'étoile
Poussière d'étoile


Revenir en haut Aller en bas

Re: N.Sarkozy relance la polémique : le bac ES serait "une blague".

Message par Inelegance le 16.02.09 20:21

@Bintouch a écrit:En seconde (dans mon lycée en tout cas) si t'es fort en maths, physique, svt, tu passe en S et tant pis si ta 5 en français ou en histoire.
Ah bah, dans le mien, tu peux avoir une très bonne moyenne dans les matières scientifiques, si t'as pas une moyenne correcte dans les autres, tu passes pas en S, ou alors difficilement.

Quant à dire que la filière ES est plus dure que la S, Ampholyte en a déjà parlé, c'est assez absurde, ça dépend des capacités de chacun. Je sais bien que si j'étais allée en ES ou en L, je n'aurais pas eu de bon résultats, je ne sais même pas si j'aurais eu mon bac. Et on peut aussi prendre le problème à l'envers, une personne qui n'y comprend rien en physique/chimie ou en math réussira difficilement en S...


Dernière édition par Inelegance le 17.02.09 19:04, édité 1 fois

Inelegance
Poussière d'étoile
Poussière d'étoile


Revenir en haut Aller en bas

Re: N.Sarkozy relance la polémique : le bac ES serait "une blague".

Message par Bintouch le 17.02.09 15:14

@Inelegance a écrit:
@Bintouch a écrit:En seconde (dans mon lycée en tout cas) si t'es fort en maths, physique, svt, tu passe en S et tant pis si ta 5 en français ou en histoire.
Ah bah, dans le mien, tu peux avoir une très bonne moyenne dans les matières scientifiques, si t'as pas une moyenne correcte dans les autres, tu passes pas en S, ou alors difficilement.

Quant à dire que la filière ES est plus dure que la S, Ampholyte en a déjà parlé, c'est assez absurde, ça dépend des capacités de chacun. Je sais bien que si j'étais allée en S ou en L, je n'aurais pas eu de bon résultats, je ne sais même pas si j'aurais eu mon bac. Et on peut aussi prendre le problème à l'envers, une personne qui n'y comprend rien en physique/chimie ou en math réussira difficilement en S...

J'ai dit que je la trouvais plus dure dans le sens ou il fallait être plus polyvalent en ES qu'en S (dans mon lycée en tout cas) et c'est pour ça que la ES me semble plus dure. Maintenant c'est mon avis chacun pense comme il veut. Après ça me semble évidement qu'un élève qui a choisit la filière L sera perdu en S et inversement, pourtant ça n'empeche pas que la S soit considérée comme l'élite et que le filière L beaucoup moins bien vue.

Bintouch
Poussière d'étoile
Poussière d'étoile


Revenir en haut Aller en bas

Re: N.Sarkozy relance la polémique : le bac ES serait "une blague".

Message par Inelegance le 17.02.09 19:20

Oui, mais est-ce que être polyvalent, c'est plus dur que de ne pas se planter en math, physique/chimie ou svt? Parce qu'une mauvaise moyenne coeff 6/7, ça plombe ta moyenne générale, alors qu'en ES c'est plus facilement rattrapable... Ok, c'est discutable, chacun son point de vue, mais n'empêche que je trouve toujours ça absurde de dire que telle ou telle filière est plus dur.

De toute façon, comme le disait une GB plus haut, c'est pas nouveau la sélection par les math... Après, je suis d'accord, c'est pas normal que la filière S soit considérée comme l'élite.

Inelegance
Poussière d'étoile
Poussière d'étoile


Revenir en haut Aller en bas

Re: N.Sarkozy relance la polémique : le bac ES serait "une blague".

Message par Ampholyte le 18.02.09 18:09

@Bintouch a écrit:Après ça me semble évidement qu'un élève qui a choisit la filière L sera perdu en S et inversement, pourtant ça n'empeche pas que la S soit considérée comme l'élite et que le filière L beaucoup moins bien vue.

En même temps, la L, c'est plutôt mal fait, et c'est carrément une blague aussi. Mais j'avoue que là, c'est un peu plus subjectif.

Ampholyte
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: N.Sarkozy relance la polémique : le bac ES serait "une blague".

Message par Bintouch le 18.02.09 19:03

@Ampholyte a écrit:

En même temps, la L, c'est plutôt mal fait, et c'est carrément une blague aussi. Mais j'avoue que là, c'est un peu plus subjectif.

C'est carrément une blague aussi? Sa veut dire que pour toi la L et la ES ce sont des blagues? Merci bien je suis en L et j'aime ça et c'est pas parce que t'y est pas que tu dois en parler comme ça. Je sais pas un peu de respect pour les gens qui y sont et qui prennent ça au sérieux

Bintouch
Poussière d'étoile
Poussière d'étoile


Revenir en haut Aller en bas

Re: N.Sarkozy relance la polémique : le bac ES serait "une blague".

Message par Arthemesia le 18.02.09 19:17

Il me semble qu'Ampholyte est ou a été en L, Bintouch, et je trouve un peu inutile de démarrer au quart de tour pour un débat de "fond" comme ça.
De manière générale, dire d'une filière qu'elle est plus simple qu'une autre, c'est largement discutable. Certains ont l'esprit cartésien des maths et l'autre l'esprit analytique typiquement littéraire.

Personnellement, je m'accorde à dire que le travail à fournir en S est plus dense que dans les autres filières, ce qui peut, effectivement donner une meilleure méthode de travail pour la poursuite des études. Autant en ES, il y a un travail de réflexion et de connaissances de l'actualité, autant en S, il n'y a pas de secrets : il faut s'exercer très régulièrement.
Je pense que fondamentalement, il est là l'avantage des scientifiques sur les autres filières. Maintenant, de là à mépriser les autres filières sur ce motif, évidemment, je suis moins d'accord.

Arthemesia
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://what-about-u.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: N.Sarkozy relance la polémique : le bac ES serait "une blague".

Message par Bintouch le 18.02.09 19:21

@Arthemesia a écrit:Il me semble qu'Ampholyte est ou a été en L, Bintouch, et je trouve un peu inutile de démarrer au quart de tour pour un débat de "fond" comme ça.
De manière générale, dire d'une filière qu'elle est plus simple qu'une autre, c'est largement discutable. Certains ont l'esprit cartésien des maths et l'autre l'esprit analytique typiquement littéraire.

Personnellement, je m'accorde à dire que le travail à fournir en S est plus dense que dans les autres filières, ce qui peut, effectivement donner une meilleure méthode de travail pour la poursuite des études. Autant en ES, il y a un travail de réflexion et de connaissances de l'actualité, autant en S, il n'y a pas de secrets : il faut s'exercer très régulièrement.
Je pense que fondamentalement, il est là l'avantage des scientifiques sur les autres filières. Maintenant, de là à mépriser les autres filières sur ce motif, évidemment, je suis moins d'accord.

Désolée mais en tout cas pour moi le mot "blague" est un peu méprisant.

Bintouch
Poussière d'étoile
Poussière d'étoile


Revenir en haut Aller en bas

Re: N.Sarkozy relance la polémique : le bac ES serait "une blague".

Message par Ampholyte le 19.02.09 18:41

Heu Bintouch, avant de partir sur tes grands chevaux, renseigne-toi ou demande-moi dans quelle filière je suis. Si t'avais lu tout le topic t'aurais remarqué que je suis en L, et excuse-moi, mais je ne suis pas hautaine et méprisante au point de dire que la filière L est une blague sans y avoir été. Donc pardon quoi.

Après je veux bien, on peut aimer être en L, la preuve moi j'aime bien la L, mais s'il fallait définir cette filière, je serais plus tentée de parler de "blague" que de filière "motivante, très organisée, pleine de débouchés".

Et, au cas où tu me sauterais dessus une seconde fois, j'ai plusieurs raison de penser ça :

- Concernant les coefficients déjà, on se fout carrément de nous. Se taper 6h de français par semaine en première et se retrouver avec un coefficient à peine plus fort que les autres filières alors qu'on a bossé beaucoup plus, c'est injuste.
Pareil pour la philo. Tu te tapes 8h par semaine en terminale en n'ayant jamais fait cette matière dans ta vie, ton coefficient est de sept, si t'as pas eu le temps de t'adapter durant ton année, t'as pas l'année suivante pour te rattraper. Et ça, c'est pas normal non plus. C'est mal foutu. Car si on prend l'exemple des S ou des ES, leurs plus gros coefficients comme la Physique ou l'Eco, il n'en font pas pour la première fois en terminale. Le jour de la rentrée, ils savent très bien ce qui les attendent. Pas les L en philo. Pas les L en littérature. Parce qu'excuse-moi, mais les cours de français, ça n'a juste rien à voir avec la litté' de terminale.

- Les matières scientifiques dont le niveau frôle le sol en première, et juste inexistantes en terminale (à part les Spé Maths), je n'ai même pas besoin d'argumenter tellement c'est ridicule et inégal. Quand on voit des filles qui en seconde planchaient avec 3 de moyenne en maths parce qu'elles ne foutaient rien, et qu'en première en travaillant tout aussi peu elle ont 16 de moyenne, c'est que, sans vouloir dénigrer les filières professionelles, les matières scientifiques en L ormis la spé Maths est presque du niveau des BEP et CAP.

- Autre fait (prouvé) : la L est la filière la plus surnotée au bac. Tout simplement parce que les profs sont un peu plus indulgents en philo, un peu plus compréhensifs en langues, et presque laxiste en histoire, dans la généralité. Après, si tu tombes sur des sadiques en correction du bac, bah c'est pas de bol, et surtout c'est pas super courant.
Ex : Je ne sais pas aligner trois mots dans une phrase en allemand. J'en suis incapable. Je vais faire des fautes de déclinaisons (je ne les connais pas), de conjuguaison (je connais à peine le présent simple), et de vocabulaire ("important", "super", tout des mots transparents et sympa quand tu ne connais rien mais qui sont révélateurs pour un prof). Et bah au bac blanc, avec une correction type bac, je suis quand même arrivée à 11/20. Alors que si tu me fous en Allemagne, je vais faire mourir de rire des Allemands avec mon accent de touriste japonaise qui a à peine appris "Gouteune Tak".

- Les débouchés. On a beau dire ce qu'on veut, c'est pas avec un Bac L avec seul bagage qui tu va pouvoir partir dans des filières pas trop littéraires. Même des trucs qui en l'apparence n'ont rien à voir avec les sciences sont très sélectives à ce sujet. Des S peuvent partir en Prépa Lettres. Des L ne peuvent pas partir en Prépa Physique ou Maths, même avec un super dossier. C'est S ou rien.

- Le temps de travail. A part en philo et en histoire, on fout quoi de vraiment lourd en terminale???

En voyant tout ça, la seule impression que ça me fait, c'est que la filière L a été faite à la va-vite, n'importe comment, qu'elle nous offre très peu de débouchés, et qu'on a souvent pitié de nous ("oh la la, elles sont justes bonnes à te réciter du Beaudelaire, elles ne savent pas compter jusque trois, c'est du bas niveau la L" --> parce que oui, y'a plus de gens qu'on pense qui sont convaincus de ça, que la L, c'est une poubelle, bla bla, et faut avouer que dans certains cas, c'est un peu vrai).
Par contre, et c'est là où tu as du te tromper Bintouch, c'est que je n'ai jamais dit que les gens en L étaient des "blagues" en eux-mêmes. J'ai l'impression que tu l'as pris pour toi, alors que c'était la filière que je critiquais. La filière L est peut-être la riche culturellement parlant, la plus intéressante, mais elle reste néanmoins la plus mal faite. On pourrait l'enrichir davantage, et donner l'occasion aux véritables litteraires de s'éclater là dedans.

Ampholyte
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: N.Sarkozy relance la polémique : le bac ES serait "une blague".

Message par greymalkin le 19.02.09 19:25

Je suis plutôt d'accord avec toi sur le fond Ampholyte, particulièrement en ce qui concerne les matières scientifiques en L, le niveau est très très trop bas, on régresse entre la seconde et la première, ce qui n'est pas normal. Pour autant, les maths au lycée deviennent ultra conceptuel, c'est bien pour ça qu'on a la filière S, progresser en maths après la seconde c'est aborder des outils mathématiques assez tendus, et en France on aime nos mathématiques (le niveau des étudiants français en maths est outrageusement meilleur que celui des compatriotes européens ou américains: on en apprend vraiment des tonnes, et ce dès le lycée). Mais il faudrait trouver un juste milieu et avoir un programme de sciences digne de ce nom, sans pour autant faire des choses compliquées, la voie littéraire n'ayant pas vocation à former des matheux.

Mais sinon y'à quelques points où je ne suis pas tout à fait d'accord : je pense que les "véritables littéraires" peuvent déjà s'éclater en L à condition d'avoir des profs corrects j'imagine, comme dans toutes les sections. Peut-être qu'il serait sain d'ajouter une langue ancienne (si c'est pas les littéraires qui en font !) et de l'histoire de l'art, ça viendrait compléter de manière très heureuse le programme de terminale, et de première, entre les études de texte de philo ou de français qui nécessite ou le grec ou le latin, et le programme de littérature ou d'histoire qui peut aussi s'envisager d'un point de vue artistique.

Enfin la question des débouchés : effectivement c'est injuste que S ne ferme aucune porte quand la filière L en ferme pas mal, et ES en laisse un certain nombre d'ouvertes aussi (toujours moins que S car on fait ni médecine ni un DUT de mesures physiques avec un bac ES alors que sortant de S on peut soit disant "tout faire"), ceci étant dit, il faut savoir aussi que dans plus d'une grande école de commerce (essec notamment) on recherche des littéraires et les écoles ouvrent aujourd'hui des places à ceux qui sortent de L ou prépa L, j'ai plusieurs amies qui se sont reconverties là dedans. Les littéraires sont également très recherchés dans tous les métiers créatifs, et tous ceux qui recquiert de bonnes capacités de rédaction et d'analyses (psychologie, journalisme, enseignement bien sûr, édition, publicité, politique, communication...), et donc leur profil est très apprécié dans toutes les entreprises, pour peu qu'ils soient de bons littéraires... Bref, il faut savoir tirer son épingle du jeu, mais les qualités typiquement littéraire : savoir lire, comprendre un texte, en recueillir la substantifique moëlle, savoir écrire et s'exprimer avec talent ont toujours de très beaux jours devant eux. C'est pas du tout naïf ce que je raconte, je remarque à bac + 5 qu'on manque cruellement de littéraires, j'ai absolument jamais entendu dans mes études supérieures "ah L.. désolée, on a rien pour vous", au contraire. Mes profs (en fac de philo : on fait difficilement moins productif-vive le capitalisme) nous ont toujours fortement conseillés de nous intéresser de près à tous les débouchés possibles en dehors de l'enseignement, justement parce qu'ils existent, les littéraires sont tout aussi précieux que les scientifiques ou les "économiques et sociales".

Edit : ah sinon, pour bien illustrer mon "il peut pas s'occuper d'autre chose Nicolas Sarkozy ?" je trouve ça super super lame de sa part de bondir sur "faut-il ou pas s'insurger sur la pertinence de la section ES" quand il met des semaines et des semaines à réagir concrètement à propos de ce qui se passe en Guadeloupe. Je sais pas, j'attends plus de la part du président qu'il se préoccupe de ce genre de bordel là (et avant qu'il y ait émeutes et décès) que de nous faire part de son opinion sur une section du lycée général, franchement. Parce que la situation dans les Antilles ça dure pas vraiment depuis une semaine ni même un mois. Voilà (mais on va pas discuter de ça sinon ce serait HS ça illustre juste très très bien mon "indignation" de le voir prendre ce genre de position démago à propos d'une filière décriée depuis xx années).

greymalkin
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://withacertainsmile.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: N.Sarkozy relance la polémique : le bac ES serait "une blague".

Message par Bintouch le 19.02.09 21:57

Ampholyte je suis d'accord avec toi sur pas mal de choses mais je pense qu'avant de balancer que c'est une blague tu aurais pu argumenter. Surtout là quand tu dis que "c'est un peu plus subjectif " heuu après ce que tu viens de dire là jtrouve pas ça subjectif. Tu parles des coefficients, des débouchées enfin je trouve ça concret.
"Des S peuvent partir en Prépa Lettres. Des L ne peuvent pas partir en Prépa Physique ou Maths, même avec un super dossier. C'est S ou rien."
Ouai ok peut-etre aussi parce qu'en S y'a pas mal de bons élèves qui ne veulent pas se fermer des portes mais qui ne savent pas encore quoi faire alors que quelqu'un qui va en L je pense pas qu'il ai envie de faire plus tard une prépa de Physique ou Maths quoi je sais pas a partir du moment ou tu te dirige vers la filière L c'est que les Maths et la Physique c'est pas trop ton truc. Ensuite ouai le niveau en Maths est carément bas en L et j'avoue que je me suis reconnue quand tu parlais de personne avec 3 de moyenne en seconde et qui passe a 16 en 1er mais je sais pas très bien à quoi sa va me servir d'être une experte du théoreme de *** ou incollable en je sais pas quoi d'autre. Toi sa te sert dans ta vie de tout les jours tout ce que t'a appris en maths? Moi pas en tout cas. Alors que ce que je fais en L j'ai l'impression que ça m'apporte vraiment quelques choses. Toi tu dis que t'aime la L malgrès tout les défauts que tu trouve à cette filière ça prouve bien que c'est pas juste une "blague".

Bintouch
Poussière d'étoile
Poussière d'étoile


Revenir en haut Aller en bas

Re: N.Sarkozy relance la polémique : le bac ES serait "une blague".

Message par Ampholyte le 20.02.09 11:21

@greymalkin a écrit:Mais il faudrait trouver un juste milieu et avoir un programme de sciences digne de ce nom, sans pour autant faire des choses compliquées, la voie littéraire n'ayant pas vocation à former des matheux.

Mais sinon y'à quelques points où je ne suis pas tout à fait d'accord : je pense que les "véritables littéraires" peuvent déjà s'éclater en L à condition d'avoir des profs corrects j'imagine, comme dans toutes les sections. Peut-être qu'il serait sain d'ajouter une langue ancienne (si c'est pas les littéraires qui en font !) et de l'histoire de l'art, ça viendrait compléter de manière très heureuse le programme de terminale, et de première, entre les études de texte de philo ou de français qui nécessite ou le grec ou le latin, et le programme de littérature ou d'histoire qui peut aussi s'envisager d'un point de vue artistique.

Enfin la question des débouchés [...] : effectivement c'est injuste que S ne ferme aucune porte quand la filière L en ferme pas mal, et ES en laisse un certain nombre d'ouvertes aussi (toujours moins que S car on fait ni médecine ni un DUT de mesures physiques avec un bac ES alors que sortant de S on peut soit disant "tout faire"), ceci étant dit, il faut savoir aussi que dans plus d'une grande école de commerce (essec notamment) on recherche des littéraires et les écoles ouvrent aujourd'hui des places à ceux qui sortent de L ou prépa L, j'ai plusieurs amies qui se sont reconverties là dedans. Les littéraires sont également très recherchés dans tous les métiers créatifs, et tous ceux qui recquiert de bonnes capacités de rédaction et d'analyses (psychologie, journalisme, enseignement bien sûr, édition, publicité, politique, communication...), et donc leur profil est très apprécié dans toutes les entreprises, pour peu qu'ils soient de bons littéraires... Bref, il faut savoir tirer son épingle du jeu, mais les qualités typiquement littéraire : savoir lire, comprendre un texte, en recueillir la substantifique moëlle, savoir écrire et s'exprimer avec talent ont toujours de très beaux jours devant eux. C'est pas du tout naïf ce que je raconte, je remarque à bac + 5 qu'on manque cruellement de littéraires, j'ai absolument jamais entendu dans mes études supérieures "ah L.. désolée, on a rien pour vous", au contraire. Mes profs (en fac de philo : on fait difficilement moins productif-vive le capitalisme) nous ont toujours fortement conseillés de nous intéresser de près à tous les débouchés possibles en dehors de l'enseignement, justement parce qu'ils existent, les littéraires sont tout aussi précieux que les scientifiques ou les "économiques et sociales".

[...]

(Bon, je dois me dépêcher, et j'ai 39°C de fièvre, alors excusez-moi si je suis complètement incompréhensible).

Concernant ton second paragraphe, je suis d'accord avec ce que tu as dit, particulièrement ce que tu as mis en gras. Effectivement, l'étude des langues anciennes et de l'histoire de l'art en tronc commun irait très bien en L, la filière serait d'autant plus intéressante et attractive.

Bon après pour les débouchés, je n'avais pas développé, effectivement il y en a pas mal si on cherche bien, mais les secteurs sont tout de même très réduits (j'y reviens plus tard concernant ce qu'a dit Bintouch).

Après, pour la dernière phrase que j'ai mise en gras, je ne l'avais pas précisé dans mon précèdent post, mais ce dont je parlais concernait les personnes qui n'avaient rien d'autre qu'un bac L, sans avoir encore fait d'études supérieures. Après, plus t'avances, plus t'es respectée et reconnue, mais sur le coup, avoir un bac L, c'est pas la gloire du tout. C'est la gloire si tu réussis après.

@Bintouch a écrit:Ampholyte je suis d'accord avec toi sur pas mal de choses mais je pense qu'avant de balancer que c'est une blague tu aurais pu argumenter. Surtout là quand tu dis que "c'est un peu plus subjectif " heuu après ce que tu viens de dire là jtrouve pas ça subjectif. Tu parles des coefficients, des débouchées enfin je trouve ça concret.


Oui, je n'ai pas argumenté tout de suite, pour plusieurs raisons, premièrement parce que je ne pensais pas que cela ferait polémique, et deuxièmement parce que les raisons objectives me semblaient claires. Mais excuse-moi de n'avoir pas argumenter dans ce cas-là.
Concernant ce qui est subjectif, j'entendais par là que amlgré le fait que ce soit une filière intéressante, riche culturellement parlant, je préfère la filière S que la L, vu que je fais les deux.

@Bintouch a écrit:"Des S peuvent partir en Prépa Lettres. Des L ne peuvent pas partir en Prépa Physique ou Maths, même avec un super dossier. C'est S ou rien."
Ouai ok peut-etre aussi parce qu'en S y'a pas mal de bons élèves qui ne veulent pas se fermer des portes mais qui ne savent pas encore quoi faire alors que quelqu'un qui va en L je pense pas qu'il ai envie de faire plus tard une prépa de Physique ou Maths quoi je sais pas a partir du moment ou tu te dirige vers la filière L c'est que les Maths et la Physique c'est pas trop ton truc.

Pas forcément. Voire pas du tout. On dirait d'après ce que tu dis que les L sont allés en L parce qu'ils n'avaient pas le choix. C'est peut-être le cas pour pas mal de personnes, mais il reste quand même pas mal de gens qui vont en L par choix, tout en ayant eu la possibilité et l'envie d'aller en S, en ES, ou les deux. C'est mon cas et je ne suis pas la seule. J'ai beaucoup hésité avant de m'orienter en L, parce que j'aime beaucoup les sciences, au même titre que la philosophie. J'ai été en L pour la culture, et parce que je pensais faire plus tard des études historiques ou littéraires longues.
Mais un erreur de parcours est possible, ça arrive souvent. Je n'ai plus rien à faire en L. Pourtant j'y suis, et l'année prochaine je pars dans un cursus très scientifique.
Il en est de même pour l'inverse : un S a pu se diriger en S pour les débouchés, et non pour les matières scientifiques. J'en connais 2-3 qui sortent de S et qui peuvent plus voir une formule, ils sont en Prépa Lettres là. Donc bon. Pour ceux qui s'intéressent à tout, c'est chaud quand même de dire "tu vas en L parce que les matières scientifiques, c'est pas ton truc". Il est mieux de dire "tu vas en L parce que t'aimes ça". Nuance.

@Bintouch a écrit:Ensuite ouai le niveau en Maths est carément bas en L et j'avoue que je me suis reconnue quand tu parlais de personne avec 3 de moyenne en seconde et qui passe a 16 en 1er mais je sais pas très bien à quoi sa va me servir d'être une experte du théoreme de *** ou incollable en je sais pas quoi d'autre.

Ca va servir à t'ouvrir des portes. Et pour des trucs qui n'ont rien à voir. Je vois à la fac de Lille 3, si t'as pas fait spé Maths en L, t'es carrément dans la merde si tu veux faire psychologie, qui pourtant est plus destiné aux élèves qui ont fait L qu'autre chose. Donc savoir faire des probas, des stats, c'est pas négligeable quand on vient de L. Mais une personne qui n'a pa fait Spé Maths, et j'en fais partie, peuvent pas trop s'orienter dans certaines filières qui devraient leur être réservées. C'est con mais c'est comme ça.
Et, j'en rajoute une couche, dans un monde où l'informatique et les nouvelles technologies priment pas mal, avoir quelques notions pas trop compliquées mais indispensables de physique et de maths, c'est franchement un plus.

@Bintouch a écrit:Toi sa te sert dans ta vie de tout les jours tout ce que t'a appris en maths? Moi pas en tout cas. Alors que ce que je fais en L j'ai l'impression que ça m'apporte vraiment quelques choses.

Bah non, ça ne sert pas dans la vie de tout les jours vraiment, mais c'est franchement un argument fourre-tout là. On l'entend tout les jours dans une classe de L en cours de maths, mais sérieusement, savoir si le réel appartient à la perception, ça va changer quelque chose dans ta vie? Donc tu vois, on peut retourner la question dans l'autre sens. Et de même, à part pour te la péter, citer du Nieztsche au boulot, ça ne sert pas à grand chose non plus. Et, par extension, on peut dire tout ne sert à rien au lycée. Ca sert juste à avoir ton bac et avoir un boulot plus tard.

Enfin bref, les maths, ça sert surtout à juger des capacités scientifiques, logiques. T'es un boss en maths, bah pour les profs et tes futurs employeurs, ça veut dire que tu es logique, carré, synthétique. C'est même pas vrai pour tout, mais c'est toujours l'effet que ça fait. Et encore une fois, les maths, c'est pas dans la vie de tout les jours que tu l'appliques, c'est dans tes études. Si on commence à enlever tout ce qui ne sert pas, on n'a pas fini...

@Bintouch a écrit:Toi tu dis que t'aime la L malgrès tout les défauts que tu trouve à cette filière ça prouve bien que c'est pas juste une "blague".

Non, et je l'ai dit, ça reste quand même un blague, on dirait un sous-bac quand on compare aux autres ! Y'a des qualités, ok, c'est indéniable, mais ça ressemble plus à une cour de récréation psychologique qu'à un ensemble de travail cohérent et au niveau demandé au bac...

Ampholyte
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: N.Sarkozy relance la polémique : le bac ES serait "une blague".

Message par Arthemesia le 20.02.09 12:00

Je suis totalement d'accord avec Amholyte concernant les Maths en L. Ce serait parfait de remonter le niveau et ce, incessamment sous peu, parce que l'urgence est là. Ce n'est pas normal de patauger en Psychologie avec un bac L en poche. Comme ce n'est pas normal non plus de n'accéder que difficilement en Eco ou dans les grandes écoles de commerce avec un bac ES.
Je pense que ce qui est problématique aussi, c'est que, non seulement le choix du bac est déterminant, évidemment, mais le choix de l'option peut également s'avérer l'être... en ES spé maths, on a plus de débouchés qu'avec les autres spécialités, et ça, je trouve ça d'une logique vraiment douteuse. C'est déjà difficile de demander à des gamins de s'orienter à 16 ans, mais si, en plus la spécialité est déterminante... on ne s'en sort plus.
Mais le gouvernement propose à cela, une solution pour la moins radicale : l'idée d'un bac unique. Évidemment, on rase tout, au lieu de restaurer, de réformer. C'est ça une réforme, pour moi : on prend la base et on essaie de tendre vers un idéal grâce à des ajouts ou la suppression de quelques petites choses. On ne fout pas le bordel, comme ça, hop on supprime tout et on remet un truc totalement différent... ça manque de tact, ce n'est pas constructif, et même contre-productif (encore plus quand on instaure cette destruction dans un climat de tensions comme actuellement). Mais bref ! là j'entame un autre débat.

Arthemesia
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://what-about-u.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: N.Sarkozy relance la polémique : le bac ES serait "une blague".

Message par Bintouch le 20.02.09 13:51

"Pas forcément. Voire pas du tout. On dirait d'après ce que tu dis que les L sont allés en L parce qu'ils n'avaient pas le choix. C'est peut-être le cas pour pas mal de personnes, mais il reste quand même pas mal de gens qui vont en L par choix, tout en ayant eu la possibilité et l'envie d'aller en S, en ES, ou les deux."
A mais j'ai jamais dis le contraire je suis pas allée en L parce que j'avais pas le choix mais parce que c'est vraiment ce que je voulais faire.
"Il en est de même pour l'inverse : un S a pu se diriger en S pour les débouchés, et non pour les matières scientifiques" C'est exactement ce dont je parlais quand je disais que certains partent en S parce qu'ils ne veulent se fermer aucune portes et qu'ils ne savent pas encore ce qu'ils veulent faire plus tard. Par contre quand tu fais le choix d'aller en L tu sais très bien que tu te fermes des portes. Y'a peut-etre des erreurs de parcours mais déjà c'est pas tout le monde qui a les notes pour aller dans n'importe quelle filière et d'ailleurs ces élèves là on les encouragent vivement à choisir d'aller en S donc ce qui vont en L ne sont pas très nombreux.

"Je vois à la fac de Lille 3, si t'as pas fait spé Maths en L, t'es carrément dans la merde si tu veux faire psychologie, qui pourtant est plus destiné aux élèves qui ont fait L qu'autre chose. Donc savoir faire des probas, des stats, c'est pas négligeable quand on vient de L. Mais une personne qui n'a pa fait Spé Maths, et j'en fais partie, peuvent pas trop s'orienter dans certaines filières qui devraient leur être réservées. C'est con mais c'est comme ça. "

Les pourcentages, statistiques ect c'est justement dans mon programme cette année. Après c'est sur que c'est pas normal que des élèves sortant de L peuvent difficilement entrer en psychologie sans avoir fait maths spé mais je trouve encore pire que des élèves sortant de ES n'ont pas la prioritée pour des facs de commerce.

"Bah non, ça ne sert pas dans la vie de tout les jours vraiment, mais c'est franchement un argument fourre-tout là. On l'entend tout les jours dans une classe de L en cours de maths, mais sérieusement, savoir si le réel appartient à la perception, ça va changer quelque chose dans ta vie? Donc tu vois, on peut retourner la question dans l'autre sens. Et de même, à part pour te la péter, citer du Nieztsche au boulot, ça ne sert pas à grand chose non plus. Et, par extension, on peut dire tout ne sert à rien au lycée. Ca sert juste à avoir ton bac et avoir un boulot plus tard."
Moi je trouve que sa sert à quelque chose de savoir bien rédiger, argumenter tout ça. Et je pense pas que le lycée sert à rien puisque comme tu le dis sa sert à avoir un boulot plus tard. Après avoir de la culture général je pense que ça n'a jamais tué personne.

"Non, et je l'ai dit, ça reste quand même un blague, on dirait un sous-bac quand on compare aux autres ! Y'a des qualités, ok, c'est indéniable, mais ça ressemble plus à une cour de récréation psychologique qu'à un ensemble de travail cohérent et au niveau demandé au bac..." Je suis toujours pas d'accord avec toi j'ai l'impression que tu reduit la filière L seulement à la philo mais t'en fais juste une année la philo même si elle à un très fort coefficient c'est pas la seule matière. Le programme d'histoire en L est beaucoup plus approfondie et ça c'est ma prof d'histoire qui le dis.
Et puis quand tu dis qu'avec un Bac L c'est vraiment pas la gloire, mais un bac S, L ou ES tout seul ça sert a rien c'est pareil pour tout les bac.

Bintouch
Poussière d'étoile
Poussière d'étoile


Revenir en haut Aller en bas

Re: N.Sarkozy relance la polémique : le bac ES serait "une blague".

Message par Ampholyte le 20.02.09 16:12

Pas toujours, pour ta dernière phrase Bintouch. J'ai vu certains MacDo qui ne prenaient que des titulaires de bac S, donc bon. C'est peut-être pas la gloire, mais pour faire des frites, c'est stupidement plus avantageux de savoir calculer que de savoir rédiger apparemment.

Et pour revenir à ce que tu disais, c'est quand même scandaleux de partir dans une filière pour des débouchés qui devraient être présents partout, au lieu d'y aller pour l'intérêt. C'est pour ça que je suis partie en L, pas pour les débouchés, mais parce que ça m'intéressais.

Et heu... je ne réduit pas la L à la philo, mais quand on est en terminale, on pense philo, on lit philo, on regarde philo, on mange philo, on urine philo. Et de temps en temps, y'a des petits trucs du genre des dissertations d'histoire et de litté' pour casser un peu la routine, mais schématiquement c'est presque ça. Car la philo en terminale L, c'est tout de suite, à fond, sans se casser la figure. Après ça dépend peut-être des profs, mais bon...

Ampholyte
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: N.Sarkozy relance la polémique : le bac ES serait "une blague".

Message par Bintouch le 20.02.09 22:44

"Pas toujours, pour ta dernière phrase Bintouch. J'ai vu certains MacDo qui ne prenaient que des titulaires de bac S, donc bon. C'est peut-être pas la gloire, mais pour faire des frites, c'est stupidement plus avantageux de savoir calculer que de savoir rédiger apparemment." Ah bon 1er fois que j'entend ça. Je connais pleins de gens qui travaille a mac do et la plupart n'ont même pas le bac.

"Et pour revenir à ce que tu disais, c'est quand même scandaleux de partir dans une filière pour des débouchés qui devraient être présents partout, au lieu d'y aller pour l'intérêt. C'est pour ça que je suis partie en L, pas pour les débouchés, mais parce que ça m'intéressais." C'est clair.

Bintouch
Poussière d'étoile
Poussière d'étoile


Revenir en haut Aller en bas

Re: N.Sarkozy relance la polémique : le bac ES serait "une blague".

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:18


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum