Glory Box, le site des filles bien
Bienvenue sur GLORY BOX, le forum des filles bien.

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre GLORY BOX, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Bienvenue parmi nous !


Derniers sujets
» Vos coups de coeur musique
Aujourd'hui à 15:27 par Adrenaline

» Votre dernier voyage ?
Hier à 12:28 par ocytocine

» Ce que tu aimerais avoir à Noël.
Hier à 9:27 par Sandra50

» Dernier film vu à la maison ?
07.12.16 14:27 par -Emma-

» Que lisez-vous en ce moment ?
07.12.16 9:58 par Darkshines

» Bilan de l'année : le questionnaire qui résume tout !
06.12.16 12:26 par Sunn

» Votre dernier achat
06.12.16 11:02 par Sunn

» Dernier cosmétique acheté
05.12.16 17:35 par Stormy

» Dernier film vu au cinéma ?
05.12.16 14:42 par Nora

» Qu'est-ce que vous écoutez en ce moment?
02.12.16 14:56 par Sweet

» Dernier épisode regardé
02.12.16 10:57 par Chill

» Votre prochain voyage ?
01.12.16 8:24 par Lithium

» Mariés au premier regard
30.11.16 22:50 par Valkyrja

» 0 déchet
30.11.16 15:46 par Light

» [Topic Officiel] ¡¡¡ Joyeux Anniversaire !!!
28.11.16 23:09 par Hope


Un enfant mort à l'hopital

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un enfant mort à l'hopital

Message par Khiera le 26.12.08 18:37

Le petit Ilies est décédé mercredi à l'hopital Saint Vincent de Paul à Paris, des suites d'une erreur de médicament prodigué par une infirmière. Le petit garçon avait en effet été admis aux urgences avec une angine aggravée. L'infirmière, pourtant expérimentée, l'avait perfusé sous chlorure de magnesium, un produit pas dangereux en soi, mais qui l'est en revanche quand il est prescrit au goutte à goutte à un enfant de cet age. Après la mort de l'enfant, l'infirmière avait tout de suite reconnu son erreur.

Elle a été placée immédiatement en garde à vue. Le syndicat de l'hopital trouve cette garde à vue "inadaptée".

Pensez vous que les mesures prises à l'encontre de l'infirmière sont justifiées ?

Khiera
Fondatrice
Fondatrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un enfant mort à l'hopital

Message par Farewell le 26.12.08 19:25

On tombe de plus en plus dans un état fliqué, je trouve ça choquant de la mettre en garde à vue direct, elle a reconnu son erreur, c'est une erreur professionnelle même si grave, alors d'ici à l'arrêter directement... Je trouve qu'on pousse un peu loin la paranoïa. Ce n'est pas adapté, selon moi.

Farewell
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un enfant mort à l'hopital

Message par Pandore le 26.12.08 19:42

C'est une faute grave de la part de l'infirmière, mais l'erreur est humaine...
Les parents et la famille ont pris l'infirmière comme bouc-émissaire alors que tout le personnel de l'hôpital est aussi fautif

Pandore
Belle Plante
Belle Plante


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un enfant mort à l'hopital

Message par Khiera le 26.12.08 21:35

Ouais enfin y a quand même peu d'erreur qui mène à la mort d'un enfant de 3 ans le soir de Noel, l'erreur est certes humaine, mais y a erreur et erreur quoi... C'est pas une histoire de bouc émissaire, l'infirmière qui s'est plantée de produit est responsable de sa mort, c'est tout, et je comprends que les parents lui en veuillent !

Mais j'ai vu le père du gamin qui disait que c'était aussi de la faute du personnel de l'hopital qui n'avait pas été assez rapide, qu'il avait appelé et qu'il avait tenté de ranimer son fils tout seul pendant 1/4 d'heure... Ce qui me choque c'est que la représentante de l'hopital dise le contraire.

Khiera
Fondatrice
Fondatrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un enfant mort à l'hopital

Message par Luana le 26.12.08 21:44

Si c'était mon gamin, j'aurais trouvé justifié de l'a mettre en garde à vue. Elle à quand même tué un gosse quoi. Enfin je sais pas comment peut-on se trompé en faisant quelque chose d'aussi grave ? Ca fait flipper !

Luana
Racine
Racine


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un enfant mort à l'hopital

Message par Farewell le 26.12.08 21:46

Oui mais bon apparemment le produit injecté n'était pas dangereux à la base, donc la fille elle se rendait sans doute pas compte de la gravité de son acte...
Ce qui est plus grave c'est si effectivement le père a appelé à l'aide pendant un quart d'heure et que personne ne réagissait...

Farewell
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un enfant mort à l'hopital

Message par Valkyrja le 26.12.08 21:53

Devocion a écrit:Oui mais bon apparemment le produit injecté n'était pas dangereux à la base, donc la fille elle se rendait sans doute pas compte de la gravité de son acte...

Ca c'est juste pas possible. Rien n'est dangereux à la base, c'est juste une question de quantité (les poisons les plus efficaces le sont parce qu'une quantité infime tue, une molécule d'arsenic n'est pas plus dangereuse qu'une molécule de calcium, en soi), et si les infirmières elles-mêmes ignoraient ce qu'il faut donner aux patients ou pas en fonction de leur âge, ce serait de l'incompétence pure et y aurait bien plus de morts dans les hopitaux.

En même temps, c'est quand même un homicide involontaire, a priori, et il me semble qu'on ne la traite pas différemment de toute autre personne responsable d'un tel acte. Après, que l'erreur ne soit pas seulement due à elle mais aussi aux conditions de travail qui doivent être absolument impossibles parfois dans les hopitaux d'ailleurs, je suis toute disposée à le croire, je sais que c'est précisément ça le problème sans doute, mais ça sera jugé lors du procès, pas maintenant.

Ce que je trouve super disproportionné par contre, c'est le syndicat qui voudrait que la ministre démissionne...

Valkyrja
Vieille branche
Vieille branche


http://valkyrja-tenderisthenight.blogspot.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un enfant mort à l'hopital

Message par Narcisse le 26.12.08 22:15

Quand mon père a entendu le nom du produit, il a dit "Le gosse est mort". Le produit injecté est dangereux, on ne le donne qu'en quantité infime parce que les risques d'arythmie sont énormes.
Personnellement, je trouve son arrestation tout à fait justifiée. Elle a tué quelqu'un, c'est un homicide involontaire, mais c'est un homicide quand même ! Et une telle erreur c'est juste inadmissible ! C'est comme si on avait ordonné l'irradiation du système immunitaire de quelqu'un souffrant du SIDA par erreur... C'est une erreur, mais la personne est quand même condamnée.

Ensuite, l'erreur est humaine, ok. Mais elle a fait une école d'infirmière, donc elle sait que tous les médicaments sont dangereux, elle sait qu'administrer le mauvais médicament à la mauvaise personne peut entrainer la mort.
Elle a fait une faute, elle ne l'a pas niée, mais on ne peut pas la laisser aller comme ça. Ca se passe jamais comme ça.

Narcisse
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un enfant mort à l'hopital

Message par Atchoumboulike le 26.12.08 22:39

Cette histoire me fait bcp de peine tt d'abord pour la famille le petit qui est mort faisait partie de la famille d'une copine je veux dire qu'en temp normal ça ne m'aurait pas temp toucher que ça mais la franchement sur le coup ça ma fait vraiment mal...
Le second point c'est par rapport a l'infirmiére , c'est bête a dire mais je comprend son erreur j'ai pu en parler avec des amis qui me disent tt les même choses les produits se ressemblent ts ils faut être HYPER vigilant et surtout il y'a peu de monde pr bcp de patient ( en plus la veille de noel c'est en général blinder ) , je conçois parfaitement qu'en voulant faire vite on puisse se tromper de produit mais le fait est la elle a foirer et elle doit être juger pr ça.
Mais ce qui me dégoute un peu est la récupération qu'en fait Patrick Pelloux notament sur la demission de R Bachelot , on peut défendre la cause des hopitaux sans pr autant prendre en otage un événement médiatisé.

Atchoumboulike
Belle Plante
Belle Plante


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un enfant mort à l'hopital

Message par Mylou le 26.12.08 23:17

je comprends carrement la garde à vue, c'est normal de mettre quelqu'un en garde à vue qd il y a eu un mort, meme si c'est un accident

apres je comprends aussi qu'elle se soit plantée, ça peut arriver à tout le monde
il parait qu'elle etait super professionnelle, tres bonne infirmiere, etc etc, bah ça l'a pas empeché de faire une erreur totalement stupide, ça peut arriver :s
comme dit, les medocs et tout, faut vraiment les reconnaitre quoi !! faut avoir le temps de bien lire et tout, suffit qu'elle soit pressée, et hop, la bourde :s

Mylou
Petite graine
Petite graine


http://leslivresdemylou.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un enfant mort à l'hopital

Message par lujael le 26.12.08 23:47

moi je me mets a la place des parents , en tant que maman et franchement j'aurais agis de la sorte!!!!!
certe l'erreur et humaine mais ds ce genre de contexte cela devrai pas arriver

pauvre tit bou et pauvre parents!!!!!!

lujael
Atome
Atome


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un enfant mort à l'hopital

Message par Sorose le 27.12.08 10:19

C'est une histoire profondemment triste...

Je trouve que la garde à vue est justifiée, même s'il s'agit d'un accident. C'est une erreur, de celle qui peuvent malheureusement arriver das un hôpital où le personnel manque constament et d'autant plus les soir de fêtes.
J'espère que les réactions en ce qui concerne le manque de personnel dans les hôpitaux seront efficaces, mais surtout que les parents arriveront à se remettre d'une telle tragédie.

Sorose
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un enfant mort à l'hopital

Message par lujael le 27.12.08 11:15

Sesilina a écrit:C'est une histoire profondemment triste...

Je trouve que la garde à vue est justifiée, même s'il s'agit d'un accident. C'est une erreur, de celle qui peuvent malheureusement arriver das un hôpital où le personnel manque constament et d'autant plus les soir de fêtes.
J'espère que les réactions en ce qui concerne le manque de personnel dans les hôpitaux seront efficaces, mais surtout que les parents arriveront à se remettre d'une telle tragédie.

a mon avis les parents ne s'en remettrons pas, il devrons vivre avec et ca c'est franchement deguelasse
ca me fous les grr

lujael
Atome
Atome


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un enfant mort à l'hopital

Message par Arthemesia le 27.12.08 13:03

@Khiera a écrit:Mais j'ai vu le père du gamin qui disait que c'était aussi de la faute du personnel de l'hopital qui n'avait pas été assez rapide, qu'il avait appelé et qu'il avait tenté de ranimer son fils tout seul pendant 1/4 d'heure... Ce qui me choque c'est que la représentante de l'hopital dise le contraire.
Mais vous vous rendez compte que le père a du appeler les pompiers alors qu'il était DEJA à l'hôpital !!!!!!! Moi le truc qui me révolte le plus en fait, c'est pas tant l'erreur fatale de l'infirmière c'est que l'hôpital n'a même pas intervenu alors que le père se plaignait de la dégradation de l'état de son fils !!! Cette erreur aurait pu ne pas être mortelle si ils étaient intervenus avant.

Voilà, désolée pour la ponctuation intempestive mais cette histoire me fait sortir de mes gonds.

Arthemesia
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://what-about-u.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un enfant mort à l'hopital

Message par Arthemesia le 27.12.08 13:05

@Atchoumboulike a écrit:Mais ce qui me dégoute un peu est la récupération qu'en fait Patrick Pelloux notament sur la demission de R Bachelot , on peut défendre la cause des hopitaux sans pr autant prendre en otage un événement médiatisé.
Je suis totalement d'accord avec ça. Je ne porte pas Roselyne Bachelot dans mon coeur cependant je trouve cela déplacé et irrespectueux d'utiliser le chagrin de parents pour parvenir à des fins purement politiques.

Arthemesia
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://what-about-u.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un enfant mort à l'hopital

Message par NewSlang le 27.12.08 13:13

Je pense que la garde à vue est justifiée (il y a eu mort), cela dit faut pas non plus en rajouter. Oui c'est terrible pour les parents mais bon ça reste une erreur. Je vais dire quelque chose d'horrible mais au même titre qu'un grand cuistot peut faire une bourde quand il prépare à manger (exemple pris au pif), une infirmière peut faire une bourde quand elle prépare une perfusion, si expérimentée soit elle. La portée, et les conséquences sont différentes. Je pense que quand on s'engage dans un métier comme celui d'infirmière ou de médecin, on est conscient de ça, qu'une erreur peut tuer. Elle doit maintenant assumer (ce qu'elle fait visiblement), elle doit être sanctionnée, mais je ne pense pas qu'il faille en rajouter. Une peine de prison ferme me paraîtrait tout à fait inappropriée mais bon ce n'est pas à moi d'en juger.
Après effectivement on peut se poser la question du manque de personnel à l'hôpital, de la réactivité de l'hôpital quand ils ont découvert l'erreur. Elle n'est surement pas la seule responsable de la mort, il ne faut pas l'accabler. Et d'ailleurs je trouve, dans ce sens, l'attitude des parents très "digne" (si on peut dire ça comme ça).
Je rejoins certaines, je trouve aussi lamentable que ce-gars-dont-je-ne-sais-plus-le-nom se serve de cette affaire comme prétexte pour demander la démission de Bachelot Ouf

NewSlang
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un enfant mort à l'hopital

Message par Khiera le 27.12.08 13:19

@Arthemesia a écrit:
@Khiera a écrit:Mais j'ai vu le père du gamin qui disait que c'était aussi de la faute du personnel de l'hopital qui n'avait pas été assez rapide, qu'il avait appelé et qu'il avait tenté de ranimer son fils tout seul pendant 1/4 d'heure... Ce qui me choque c'est que la représentante de l'hopital dise le contraire.
Mais vous vous rendez compte que le père a du appeler les pompiers alors qu'il était DEJA à l'hôpital !!!!!!! Moi le truc qui me révolte le plus en fait, c'est pas tant l'erreur fatale de l'infirmière c'est que l'hôpital n'a même pas intervenu alors que le père se plaignait de la dégradation de l'état de son fils !!! Cette erreur aurait pu ne pas être mortelle si ils étaient intervenus avant.

Voilà, désolée pour la ponctuation intempestive mais cette histoire me fait sortir de mes gonds.

Bah c'est pas grave lol, mais ce que t'as dit, c'est sensiblement la même chose que moi, en fait. Je disais justement que ce qui était choquant c'est que l'hopital communique une version complètement différente de celle du père, pour se couvrir.

Khiera
Fondatrice
Fondatrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un enfant mort à l'hopital

Message par Blow. le 27.12.08 16:07

Je ne trouve pas que la garde à vue soit spécialement justifiée. Elle a reconnu son erreur je pense que la culpabilité que ressens l'infirmière n'a pas à être surajoutée à une garde à vue. il n'y à rien à interroger.
Après je comprends tout à fait la haine et la colère de la famille mais je pense qu'au lieu de s'en prendre à l'infirmière elle même, c'est à tout le service de l'hôpital qui a prouvé un dysfonctionnement en rangeant mal ses produits et en ne venant pas aider la père à qui il faut en vouloir. Ce n'est pas que la faute de l'infirmière à mon sens, c'est un ensemble. Mais malheureusement cela reste un homicide.

Blow.
Belle Plante
Belle Plante


http://www.w-ass-up.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un enfant mort à l'hopital

Message par Ampholyte le 27.12.08 16:13

Concernant l'infirmière, je pense que l'erreur est humaine, d'autant plus si on considère que les deux produits -celui qu'elle a administré et celui qu'elle devait initiallement administrer- étaient proches l'un de l'autre, et semblables voire identiques, si ce n'est que le nom indiqué changeait. Une erreur peut être si vite commise, entre les ampoules trop semblables, les petites doses à administrer au mL près, des calculs précis à faire pour pas se tromper dans les doses, etc...
D'autre part, faut avouer qu'il y a dans les services de pédiatrie générale une pression énorme, puisqu'il s'agit d'enfants (surtout qu'il s'agit de l'hôpital de St Vincent de Paul, sa réputation est à garder et le personnel doit bien le sentir, et ça peut se vérifier rien qu'avec les informations du responsable de l'hôpital qui assure une version contraire à celle du père et conforme à cette réputation) et que la responsabilité en cas de problème est bien plus lourde psychologiquement à assumer qu'en service de gériatrie par exemple.

Et Patrick Pelloux ferait bien d'arrêter de travailler pendant quelques semaines à Charlie Hebdo, ça le met un peu trop sur les dents. Je n'apprécie pas totalement Roselyne Bachelot, mais je ne pense pas que ce soit elle qui ait échangée les deux ampoules, cachée malicieusement derrière un lit d'hôpital.

Le problème de fond quand même je trouve, et le père du gamin l'a abordé, c'est que le personnel n'agit pas assez vite lorsqu'il s'agit d'un problème qui n'aurait pas du arriver. Nombreux sont les cas de ce genre, où des parent affolés se sont retrouvés, sur le sol même de l'hôpital, à côté de leur enfant agonisant, et devant un personnel qui croit tout savoir et tout contrôler, car pour eux théoriquement le problème n'est pas.

Ampholyte
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un enfant mort à l'hopital

Message par Arthemesia le 27.12.08 17:12

Enfin bof, juste pour répondre à Ampholyte concernant la réputation de St Vincent de Paul, je ne vois pas trop ce qu'il y a à sauver. Mon argument ne fait pas figure de vérité générale mais de mon expérience personnelle, et, en tout cas, je ne mettrais plus les pieds dans cet hôpital, St Vincent de Paul.

A l'âge d'environ 5 ans, j'ai eu une réaction allergique, ou une maladie inconnue, bref, mon corps était bleu et j'étais couverte d'œdèmes, de l'eau sortait de ma peau. Ma mère m'a amené à l'hôpital, morte de trouille, craignant que j'ai un œdème pulmonaire. Au bout d'une auscultation rapide, ils m'ont renvoyé chez moi, alors que je peinais à respirer et enfin les odèmes ce n'est pas toujours anodin, quoi... ! Ma mère a gueulé et a insisté pour que je reste en observation le temps de faire des examens et de découvrir ce que j'avais... Je peux vous dire que cette observation on me l'a accordée au prix d'une lutte acharnée de ma mère et de menaces de poursuites si mon état s'aggravait. On n'a jamais trouvé ce que j'ai eu ces deux nuits-là (il aurait fallu que j'ai Dr House sous la main, comme le petit qui est mort Triste )
Enfin bref, tout ça pour vous dire, que tout l'hôpital est à mettre en cause. Dans d'autres hôpitaux, malgré le manque de personnel, on est au moins à l'écoute du patient et de ses inquiétudes, là bas c'est l'usine à malades.

Arthemesia
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://what-about-u.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un enfant mort à l'hopital

Message par Khiera le 27.12.08 18:19

Oui mais Arthemesia, t'as eu des séquelles finalement ou pas ?
Parce que moi, de ce que je lis, tu n'avais effectivement rien, donc peut être qu'ils n'ont pas assez rassuré ta mère, mais c'est pas non plus une faute professionnelle et je trouve un peu rude de condamner un hopital la dessus.

Khiera
Fondatrice
Fondatrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un enfant mort à l'hopital

Message par Arthemesia le 27.12.08 19:42

@Khiera a écrit:Oui mais Arthemesia, t'as eu des séquelles finalement ou pas ?
Parce que moi, de ce que je lis, tu n'avais effectivement rien, donc peut être qu'ils n'ont pas assez rassuré ta mère, mais c'est pas non plus une faute professionnelle et je trouve un peu rude de condamner un hopital la dessus.
La question n'est pas là. Ils étaient sensés savoir que je n'aurais rien, alors qu'ils ne savaient même pas ce que j'avais ? et ils n'auraient pas cherché à comprendre, si ma mère n'avait pas insisté. C'est ça que je trouve annormal, de se déresponsabiliser, et de laisser n'importe qui rentrer chez eux, ne pas intervenir alors qu'on apelle à l'aide.

Arthemesia
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://what-about-u.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un enfant mort à l'hopital

Message par Khiera le 27.12.08 19:52

Non mais peut être, aussi, je sais pas je m'avance peut être un peu, que t'étais pas la seule patiente dans l'hopital et qu'ils avaient autre chose à faire que de se demander ce que tu avais alors que jusqu'à preuve du contraire tu n'avais rien. Ils ne se déresponsabilisent pas, ils font leur travail : ils soignent les gens qui en ont besoin, voire ceux qui en le plus besoin en priorité.

Je veux dire, là dans ton cas précis, ça a servi à quoi qu'ils cherchent à comprendre, puisque tu étais en bonne santé ?

Ils manquent déja tellement de moyens, sont tellement payés au lance pierre, font déja tellement d'erreurs médicales sur des vrais cas, si on leur prend la tête sur des faux cas je m'étonne moins qu'on confonde des produits à la veille de Noel.

Vraiment sauf ton respect je trouve indécent ton exemple, à côté de ce petit garçon mort. Je me trompe peut être, mais j'ai l'impression que si ton cas avait vraiment été alarmant tu aurais été admise aux urgence et on t'aurait fait passé une batterie d'examen. La France est quand même un pays médicalement hyper avancé, et j'ai tendance à faire confiance au corps médical : si on me dit en premier lieu que je n'ai rien, alors je n'ai rien, au pire si je suis vraiment inquiète je vais prendre un second avis, mais je ne monopolise pas les urgences avec mon angoisse.

Là en l'occurence, je pense que si l'équipe médicale ne s'est pas alarmée c'est parce qu'elle n'a pas mesuré l'ampleur de la situation, que ce petit garçon avec une angine agravée n'aurait jamais du mourir, à moins de cette erreur. Je crois qu'ils ont été complètement dépassé par la situation, qu'ils n'ont pas compris ce qui s'était passé. Note que je n'excuse pas, j'explique juste.

Khiera
Fondatrice
Fondatrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un enfant mort à l'hopital

Message par Eïdole le 27.12.08 20:48

Ya rien de plus horrible de voir mourir son enfant dans SES BRAS le soir de noel.

L'infirmière doit être super mal n'empêche.

Eïdole
Racine
Racine


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un enfant mort à l'hopital

Message par Havaïanas le 27.12.08 21:06

Je pense qu'il faut avoir passer au moins une journée dans un service hospitalier pour se rendre compte de la pression, et de la charge de travail. Je n'ai encore jamais travaillé en periode de fete, mais je sais que les services sont blindé.
Je trouve la garde a vue prolongé ridicule, etant donné qu'elle a tout de suite avoué s'etre trompé.
Je ne cherche pas a l'excuser, et je prend surement cette histoire trop a coeur etant donné que c'est le metier auquel je me prepare, mais les deux flacons, hormis le nom, sont vraiment identique, et apparement le flacon n'aurait jamais du se trouver la.
En théorie, une infirmiere doit verifier le nom, la date de peremption et la posologie en prenant le flacon, puis une seconde fois avant de le preparer. En pratique, c'est tout autre chose....
Elle merite une sanction, c'est sur, c'est une faute professionelle avec de tres lourdes consequences, mais lui retirer le droit d'exercer serait horrible, tout le monde fait des erreurs dans son travail, certains on bien plus de responsabilité, et sont moins bien payé malgré tout....

Havaïanas
Racine
Racine


http://epidermique.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un enfant mort à l'hopital

Message par Atchoumboulike le 27.12.08 23:29

Le probléme epidermique c'est que tout le monde bien sur fait des erreurs dans son travail , j'ai bien faillit casser une dizaine de fois photocopieuse et tt le tsatsoin , mais quand on travail dans le monde du médical on sait que nos erreurs peuvent être mortel et c'est bien ça ce qui fait que ce n'est pas un métier comme un autre .
Aprés pour la suspension de son droit a exercer , je ne sais pas si personnelement je serait prête a refaire ce boulot en ayant fait une telle bourde

Atchoumboulike
Belle Plante
Belle Plante


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un enfant mort à l'hopital

Message par Havaïanas le 28.12.08 0:21

Je sais que y'a pas de comparaison, mais quand on tombe de cheval, il faut remonter tout de suite.
Je pense qu'elle doit re exercer le plus tot possible, pour prouver et se prouver qu'elle sait bien faire son metier, qu'elle peut aussi sauver des vies, parce que je ne sais pas depuis combien de temps elle exerce, mais j'imagine qu'un deces sur je ne sais combien de vie maintenu, ca fait un rapport benefice risque plutot pas mal....( Je m'ecoeure moi meme de parler comme ca, mais j'ai pas trouvé d'autre formulation pour ma phrase.)

Ensuite c'est bien beau de dire que ce n'est pas un metier comme les autres, c'est sur, mais pourtant je le trouve assez sous estimé et devalorisé par rapport a certains metiers. A toujours sauter au cou de L'erreur, peut etre la seule qu'elle fera dans sa carriere, et il en est de meme pour les medecins, on va arriver a ce que plus personne ne veuille nous soigner, de peur de risquer le deces, et donc le proces etc.... C'est d'ailleurs deja le cas....

Havaïanas
Racine
Racine


http://epidermique.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un enfant mort à l'hopital

Message par Khiera le 28.12.08 1:20

Epidermique si je suis d'accord avec toi dans le fond, je peux pas m'empêcher de ne pas vouloir qu'à l'avenir cette infirmière me soigne. C'est une erreur certes, mais quelle erreur ! Moi, quand j'écris une connerie dans une fiche, c'est l'animateur qui m'engueule. Toi, quand tu fais une erreur, quelqu'un peut mourir : je pense, du coup, que ce serait vraiment pas du luxe que malgré la pression, on vérifie les étiquettes des produits qu'on injecte. Quant à la possibilité qu'elle exerce de nouveau un jour, je serais assez pour ne pas appliquer la théorie du cheval et l'encadrer un maximum avant de la remettre en selle.

Khiera
Fondatrice
Fondatrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un enfant mort à l'hopital

Message par Ran-Neechan le 28.12.08 9:30

Que dire... C'est vraiment triste comme histoire, n'empêche.
Bon bah pour répondre, pour ma part je trouve la garde à vue carrément justifiée. Elle a fait une erreur, certes tout le monde fait des erreurs... Mais pas des erreurs qui privent les gens d'leur vie ( en général). Alors oui la garde à vue est pour ma part nécessaire. Pour ce qui est de la pein e qu'elle va se tapper, par contre... J'espère qu'elle ira pas en zonz, parce qu'effectivement c'était involontaire, c'est une faute professionelle. Et je saurais pas dire si oui ou non elle doit reéxercer.

"C'est ça que je trouve annormal, de se déresponsabiliser, et de laisser n'importe qui rentrer chez eux, ne pas intervenir alors qu'on apelle à l'aide" : +1

Ran-Neechan
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un enfant mort à l'hopital

Message par Atchoumboulike le 28.12.08 11:36

epidermique a écrit:
Ensuite c'est bien beau de dire que ce n'est pas un metier comme les autres, c'est sur, mais pourtant je le trouve assez sous estimé et devalorisé par rapport a certains metiers. A toujours sauter au cou de L'erreur, peut etre la seule qu'elle fera dans sa carriere, et il en est de meme pour les medecins, on va arriver a ce que plus personne ne veuille nous soigner, de peur de risquer le deces, et donc le proces etc.... C'est d'ailleurs deja le cas....
Je suis totalement d'accord avec toi sur ce point la on sait tous trés bien que c'est un métier pas simple a exercer et je trouve que déja au niveau du salaire ça ne se ressent pas assez ( fin on va dire que je fait la fine bouche mais franchement pr le personel du médical et paramédical je trouve qu'ils sont payer au lance pierre par rapport a tt ce qu'ils font O_o ) , et c'est vrai aussi qd ce moment on a l'air de cherche l'erreur a tout prix y'a qu'a voir le nombre de procé fait au gynéco obs parcque l'enfant ne nait pas "normal" , mais je peut comprendre aussi que les parents soient désemparés face a la mort de leur fils , quel choix ont ils mis a part celui de porter plainte ? y'a rien a faire on leur rendra jamais leur fils de tt façon ( pr ce qui est du bénéfice combien de mort sur combien de vivant je suis aussi d'accord avec toi , c'est vrai que vu comme ça elle a interet a se remetre vite au boulot mais si c'était moi a sa place j'aurais enormement de mal ).

Atchoumboulike
Belle Plante
Belle Plante


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un enfant mort à l'hopital

Message par Ampholyte le 28.12.08 11:50

@Arthemesia a écrit:Enfin bof, juste pour répondre à Ampholyte concernant la réputation de St Vincent de Paul, je ne vois pas trop ce qu'il y a à sauver. Mon argument ne fait pas figure de vérité générale mais de mon expérience personnelle, et, en tout cas, je ne mettrais plus les pieds dans cet hôpital, St Vincent de Paul.

A l'âge d'environ 5 ans, j'ai eu une réaction allergique, ou une maladie inconnue, bref, mon corps était bleu et j'étais couverte d'œdèmes, de l'eau sortait de ma peau. Ma mère m'a amené à l'hôpital, morte de trouille, craignant que j'ai un œdème pulmonaire. Au bout d'une auscultation rapide, ils m'ont renvoyé chez moi, alors que je peinais à respirer et enfin les odèmes ce n'est pas toujours anodin, quoi... ! Ma mère a gueulé et a insisté pour que je reste en observation le temps de faire des examens et de découvrir ce que j'avais... Je peux vous dire que cette observation on me l'a accordée au prix d'une lutte acharnée de ma mère et de menaces de poursuites si mon état s'aggravait. On n'a jamais trouvé ce que j'ai eu ces deux nuits-là (il aurait fallu que j'ai Dr House sous la main, comme le petit qui est mort Triste )
Enfin bref, tout ça pour vous dire, que tout l'hôpital est à mettre en cause. Dans d'autres hôpitaux, malgré le manque de personnel, on est au moins à l'écoute du patient et de ses inquiétudes, là bas c'est l'usine à malades.

C'est justement la grosse différence avec réputation et réalité qu'il y a parfois avec certains grands hôpitaux. En général certains sont très connus ou très réputés pour leur pôle de recherche, quelques services très spécialisés, ou carrément le personnel (genre un grand professeur qui soigne et enseigne là, etc.).
Mais, dans le fond, ça reste un hôpital, avec parfois un personnel tendu, de mauvaise humeur, etc. Le personnel soignant n'est pas un robot pour autant. Donc au final, dans ton cas on pourrait presque dire que ça aurait pu se passer dans n'importe quel hôpital, réputation ou pas. Le service où t'as atteri, je suppose les urgences pédiatriques, n'est donc probablement pas celui qui fait la réputation de Saint Vincent de Paul.

Et puis je tiens à préciser qu'il s'est déjà vu que certains hôpitaux refusent certains patients, soit trop proches du décès, soit porteurs d'un mal étrange ou jamais vu, juste pour améliorer les stats (surtout dans le privé). Donc bon, ce ne fut peut-être pas ton cas Arthemesia, mais d'un point de vue général ça me fait penser à ça. Et ça, c'est VRAIMENT le truc qui me dégoûte le plus.

Ampholyte
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un enfant mort à l'hopital

Message par Narcisse le 28.12.08 12:41

Ampholyte > Ouais enfin, certains hôpitaux refusent des gens pour des raisons valables... Ma mère est anesthésiste, un jour un mec qui avait eu un accident de voiture arrive, il était témoin de Jéhovah.
Elle s'en fichait, elle l'a soigné... Et le mec l'a attaqué en justice parce qu'elle lui a donné du sang de quelqu'un d'autre et que c'est contraire à ses convictions... Et le procès, il l'a gagné.
Ca pose d'énormes problèmes, alors les gens ont pas d'autres moyens que de les refuser.

Après j'ai jamais entendu parler d'hôpitaux refuser des gens pour d'autres raisons, mais j'imagine qu'il doit y avoir des pourris comme partout... Seulement je pense que c'est exceptionnel, parce que il n'y a qu'à voir une salle d'urgence pour comprendre que les médecins acceptent parfois des gens qui pourraient clairement rester chez eux (les gens qui viennent pour un vulgaire mal de tête par exemple).

Narcisse
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un enfant mort à l'hopital

Message par Havaïanas le 28.12.08 13:21

@Khiera a écrit: je pense, du coup, que ce serait vraiment pas du luxe que malgré la pression, on vérifie les étiquettes des produits qu'on injecte. Quant à la possibilité qu'elle exerce de nouveau un jour, je serais assez pour ne pas appliquer la théorie du cheval et l'encadrer un maximum avant de la remettre en selle.

Je suis tout a fait d'accord, il FAUT verifier les etiquette, meme deux voir trois fois, avant de l'injecter. Et je nie pas que c'est une GRAVE faute professionelle! Je dis juste que ayant deja bossé dans le milieu je sais que avec la charge de travail, on ne peux pas se permettre de verifier 3 fois, (parce que 3 fois par produit x 15 patients et encore en admettant qu'ils n'en ai qu'un chacun Sarcastique , ca fait 45 verification, en 1h, ca fait que toute les minutes et demi tu regarde ton flacon, et qu'il va pas se preparer et s'injecter tout seul.... )et donc que la seule fois ou elle a du verifier, elle a peut etre jeté un coup d'oeil vite fait, etant donné que dans le placard ou elle a pris son flacon, d'habitude, il n'y a que le produit qu'elle cherchait.
Elle doit aujourd'hui s'en vouloir a mort de pas avoir mieux regardé, et se demander ce que ce putain de chlorure de magnesium foutait la....
Et je trouve ca dommage de priver une infirmiere de son travail, son gagne pain, surtout si c'etait une vocation, suite a une erreur, aussi dramatique soit elle....

J'ai un autre exemple (plein en fait mais celui la est parlant) d'un infirmier qui a fait une faute professionelle dramatique. Son patient avait une sonde naso gastrique, et il devait lui injecter par cette sonde de la "nourriture" (=un liquide nutritif) Il faut toujours verifier avant d'injecter que la sonde soit encore dans l'estomac, c'est tres facile, avec un stetoscope ca prend 2min. Par negligence il ne l'a pas fait, le liquide a atteri dans les poumons, le patient est mort.... Je trouve ce cas bien plus grave, et la je n'hesiterai pas a lui retirer le droit d'exercer, surtout qu'il avait pour habitude ce genre de negligence....

Havaïanas
Racine
Racine


http://epidermique.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un enfant mort à l'hopital

Message par Sorose le 28.12.08 13:43

J'ai un autre exemple (plein en fait mais celui la est parlant) d'un infirmier qui a fait une faute professionelle dramatique. Son patient avait une sonde naso gastrique, et il devait lui injecter par cette sonde de la "nourriture" (=un liquide nutritif) Il faut toujours verifier avant d'injecter que la sonde soit encore dans l'estomac, c'est tres facile, avec un stetoscope ca prend 2min. Par negligence il ne l'a pas fait, le liquide a atteri dans les poumons, le patient est mort.... Je trouve ce cas bien plus grave, et la je n'hesiterai pas a lui retirer le droit d'exercer, surtout qu'il avait pour habitude ce genre de negligence.... [/quote]

Je ne suis pas d'accord avec toi, pour ce cas précis. Il n'est pas plus en faute que l'autre infirmière, dans les deux cas, il y a eu négligeance, et mort d'un patient. Même si l'autre infirmier était négligent, tu ne peux pas savoir si l'infirmière l'était aussi, regarder une étiquette, ça ne prend pas énormement plus de temps, et c'est aussi extremement important et obligatoire. Dans les deux cas, la faute est aussi grave. Tu ne peux pas dire qu'elle doit se remettre en selle, alors que tu retirerais le droit d'exercer à l'infirmier que tu connais : au vue des fautes, et de façon objective, il sont responsables de la même façon.

Par contre, pour avoir travailler dans le milieu hospitalier, j'ai été choqué à de nombreuses reprises et je peu même dire que ça m'a particulièrement déçue. En tant que patiente, j'avais été refoulé et non diagnostiqué aux urgences, mais je conçois qu'ils n'avaient pas forcement le temps de me faire passer des examens, mais une fois de l'autre côté du rideau... Y'a bcp de choses inadmissibles. Comme embaucher des aides soignantes, qui ne sont pas aides-soignantes et qui ne l'ont jamais été, leur donner les responsabilités des infirmières qui ne peuvent les gérer seules de toute façon, leur demander de ranger le matériel alors qu'elles n'ont aucune connaissance des produits et des habitudes des autres infirmières etc...

Cette histoire est tragique, et malheureusement, les parents ne récupéreront jamais leur enfant, l'infirmière devra vivre avec cette grave faute en tête et sur son dossier si elle re-excerce, et un enfant est mort. On ne peut pas revenir en arrière, mais si au moins cela pouvait faire la lumière sur les problèmes des milieux hospitaliers, sur les responsabilités que l'on donne au personnel, pas toujours qualifié, et sur le mode de fonctionnemment (j'ai litteralement halluciné d'apprendre qu'il y avait des quotats à respecter, du rendement à faire, comme dans une entreprise !!) et sur la pression des procès (en service vieillesse-soins palliatifs, il est fréquent que la famille refuse les opérations à cause des risques de mort du patient, et donc que l'hôpital refuse au risque des procès, même si le patient à la jambe qui pourrie hurle toute la nuit, devient gateux à cause de la morphine, et inquiète tous les autres patients qui ont encore plus peur que ça leur arrive aussi).
Je trouve dommage que la France qui est quand même un pays très avancé en médecine, et qui a un système de soins formidables ne permettent pas plus aux hopitaux d'assurer un bon fonctionnement, avec du personnel qualifié et en nombre.

Sorose
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un enfant mort à l'hopital

Message par Ampholyte le 28.12.08 16:40

@Narcisse a écrit:Ampholyte > Ouais enfin, certains hôpitaux refusent des gens pour des raisons valables... Ma mère est anesthésiste, un jour un mec qui avait eu un accident de voiture arrive, il était témoin de Jéhovah.
Elle s'en fichait, elle l'a soigné... Et le mec l'a attaqué en justice parce qu'elle lui a donné du sang de quelqu'un d'autre et que c'est contraire à ses convictions... Et le procès, il l'a gagné.
Ca pose d'énormes problèmes, alors les gens ont pas d'autres moyens que de les refuser.

Après j'ai jamais entendu parler d'hôpitaux refuser des gens pour d'autres raisons, mais j'imagine qu'il doit y avoir des pourris comme partout... Seulement je pense que c'est exceptionnel, parce que il n'y a qu'à voir une salle d'urgence pour comprendre que les médecins acceptent parfois des gens qui pourraient clairement rester chez eux (les gens qui viennent pour un vulgaire mal de tête par exemple).

Pour ton premier paragraphe, je n'ai aucune objection puisque de toute façon je n'ai jamais dit le contraire, le cas que tu exposes ne rentrant pas dans le cadre de l'exemple que j'ai énoncé. Il existe certainement des raisons valables, et encore... En ce qui concerne les médecins, ils ont prêté serment, et ils s'engagent à soigner quiconque leur demande, tout en respectant leurs valeurs.

Mais pour le second paragraphe, c'est problablement exceptionnel effectivement, mais ça le devient apparemment de moins en moins, car d'une part j'ai eu quelques échos de ma ma mère travaillant autrefois comme infirmière dans une clinique privée, et d'autre part d'articles ou de témoignages de diverses sources...
Puis les gens qui doivent clairement rester chez eux sont à très petit nombre il me semble, surtout aux urgences. Lorsque quelqu'un vient pour un mal de tête, et qu'il s'en inquiète, il y a plus de chances que ce soit pour que ce soit de bonnes raisons que pour des raisons anodines. Un mal de tête, ça peut être anodin comme ça ne pourrait de pas l'être, et si une personne vient aux urgences pour ça, c'est qu'elle a ses raisons de s'inquièter, à moins d'être réellement très hypocondriaque ou souffrante d'un syndrome de Münchhausen, auquel cas elle ne sera pas venue vraiment pour rien... Une personne qui vient aux urgences a besoin d'aide, quelle qu'elle soit.

Ampholyte
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un enfant mort à l'hopital

Message par Narcisse le 28.12.08 19:33

Bah quand mon père était interne dans le public (donc ça remonte un peu) il me disait que beaucoup de gens venaient pour rien... Et de manière générale, j'ai entendu beaucoup de ses collègues (maintenant il est dans le privé) dire que si les gens étaient mieux renseignés, beaucoup ne se déplaceraient pas pour si peu.
Après, peut-être que la clinique dans laquelle il travaille est une exception, mais je n'en suis pas si sûre.

Effectivement, quand tu es médecin tu dois aider les autres, en théorie. En pratique, c'est pas toujours possible. Pour de multiples raisons.
Tu ne peux pas toujours respecter la volonté religieuse des gens.

Narcisse
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un enfant mort à l'hopital

Message par Havaïanas le 28.12.08 20:01

Un copine a ete en stage aux urgences, en en parlant elle m'a dit que beaucoup venait aux urgences a l'hopital parce que c'etait gratos.

J'ai fait un stage dans une clinique privé, et j'ai deja entendu parler des patients qu'on refuse par rapport aux risques pour les statistiques, dans le public normalement on doit soigner tout le monde mais j'ai deja vu un medecin refusé d'operer un genoux, non a cause d'un risque vital, mais parce que cette femme etait un peu handicapée mentale, et que si jamais elle ne faisait pas bien la reeducation, l'operation n'aurait servi a rien. Il a meme pas essayé de voir le cas ou elle aurait pu suivre la reeducation....
Je crois qu'on s'ecarte un peu du sujet....

Sesilina> Je trouve les deux cas tres differents moi, parce qu'entre prendre un flacon dans un tiroir ou il ne doit y avoir que ce qu'on cherche, et ne pas verifier qu'une sonde est bien dans un estomac et non dans un poumon, c'est sur que les deux sont de la negligence, qui ont eu les meme consequences, mais je pense que y'en a un qui est plus grave que l'autre parce que plus intentionel. L'infirmiere ne savait pas qu'elle prenait un mauvais flacon a la place de celui qu'elle devait prendre la ou elle cherchait, mais l'infirmier savait qu'il prenait le risque que la sonde se soit deplacé.... Bref...

Havaïanas
Racine
Racine


http://epidermique.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un enfant mort à l'hopital

Message par Sorose le 28.12.08 22:55

Intentionnel ??
Ne me dit pas que le mec infirmier, l'a fait intentionnellement ???

Parce que sinon, l'infirmière aussi savait qu'elle prenait le risque de prendre le mauvais flacon, puisqu'ils se ressemblaient. D'ailleurs le mec infirmier pouvait très bien supposé que la sonde était toujours bien en place, comme l'infirmière a supposé que le flacon était le bon.
Non, hormis, si le mec faisait intentionnellement cette erreur, pour moi, c'est la même erreur (cela dit, ce n'est pas le sujet du topic...)

Sorose
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un enfant mort à l'hopital

Message par Eïdole le 28.12.08 23:33

C'est vrai qu'au Urgence ya beaucoup de gens qui viennent pour un simple mal de ventre, la mère de mon chéri nous en parle souvent, des fois c'est limite n'importe quoi.

Eïdole
Racine
Racine


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un enfant mort à l'hopital

Message par Narcisse le 29.12.08 17:41

Ma mère a vu un mec qui venait parce qu'il s'était coupé avec une enveloppe ce matin =_=

epidermique > Les fautes sont aussi graves. Ca lui aurait rien coûté de vérifier le flacon, comme ça n'aurait rien coûté au mec de vérifier que la sonde était à la bonne place.

Narcisse
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un enfant mort à l'hopital

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:12


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum