Glory Box, le site des filles bien
Bienvenue sur GLORY BOX, le forum des filles bien.

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre GLORY BOX, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Bienvenue parmi nous !


Derniers sujets

Les femmes au foyer

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par Khiera le 27.07.10 1:02

Je me retrouve vachement dans ce que tu dis Kizye par rapport à ta mère.

Khiera
Fondatrice
Fondatrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par KeRryMe le 27.07.10 1:26

LeelaWoops a écrit:... mais elles font pas grand chose de leur vie ...!

Personnellement je considère qu'éduquer un enfant, lui apprendre les valeurs qui nous tiennent à coeur, être là pour gérer les crises, pour consoler les peines, être là pour l'aider à faire des expériences de vie, à devenir un adulte épanoui, bien dans ses choix, désolée mais moi je trouve que c'est beaucoup. Et ce rôle il m'appartient à moi et non pas à une gardienne ou une "nounou" comme vous dites. Ça, pour moi, et sans aucune méchanceté, c'est quelque chose qui vaut vraiment la peine. Mais bon comme on dit chacun ses choix de vie et je ne juge pas du tout. Et bien sûr je parle ici d'enfants en bas âge et non pas d'adolescents.

Si jamais ça en intéresse quelques-unes je laisse un lien d'un forum du Québec, une page qui discute justement des mamans au foyer: http://www.mamanpourlavie.com/forum/forum/maman-au-foyer

KeRryMe
Atome
Atome


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par Salakis le 27.07.10 7:21

Je suis d'accord avec Leela.
Donc en gros, Kerryme, tu considères que les femmes qui bossent ne sont pas présentes pour leurs gosses, qu'elles ne gèrent pas autant leur éducation ?
Avoir sa mère 24h/24 sur le dos, je pense pas non plus que ce soit une excellente chose. De mon côté, ma mère a toujours bossé, même avec 4 mômes. Je n'ai jamais manqué de rien. A mon avis, le vrai mérite revient à celles qui bossent dur, et qui en plus doivent s'occuper de leur famille. Autant dire que l'idée de rémunérer les femmes au foyer, ça me fait quand même marrer. Soit ça voudrait dire que ce sont de meilleures mères ( :dry: ), soit ça signifierait que les autres mamans devraient percevoir un double salaire..

Salakis
Belle Plante
Belle Plante


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par May-Toffee le 27.07.10 10:10

Salakis, tout dépend du travail ^^
Si une maman fait des horaires genre 8heures - 21 heures, par exemple, elle rentre, elle doit faire à manger, s'occuper de l'enfant, le coucher, faire toutes les taches ménagères ( à mi temps avec le papa, quand meme, on est plus aux temps de cro magnon ) , il faut être honnete, elle a forcément moins de temps à consacrer à son enfant ! Elle se basera sur l'essentiel ...
Quant au reste ce sera à la na nounou de le faire ! Evidemment, je ne parle, comme Kerryme, que des enfants en bas âge.

Ce n'est pas être rétrograde de dire qu'une femme qui bosse passe moins de temps avec son enfant, donc, forcément, partage moins de choses... C'est juste naturel.

Tout ça dépend des femmes ;) Certaines, parfaitement organisées, arrivent parfaitement à concilier les deux, mais malheureusement, c'est quand même assez rare.

Après, c'est sur qu'à partir d'un certain âge, môman n'a plus forcément besoin d'être la 24h/24, mais pour les premières années, je trouve ça important que des parents passent le maximum de temps avec leurs enfants.


Et puis des femmes au foyer ne sont pas forcément des chieuses qui passent leur temps devant "amour gloire et beauté", il ne faut pas exagérer !


Je ne trouve pas que les femmes qui travaillent aient plus de mérite que celles qui sont au foyer.

Tu as eu de la chance si ta maman a réussi à tout gérer, mais ce n'est pas le cas de toutes les femmes Razz

May-Toffee
Vieille branche
Vieille branche


http://chroniquesduboutdumonde.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par Leela le 27.07.10 10:51

Tout a fait ok avec Salakis. D'ailleurs tu devrais soumettre cet idée de double salaire à l'état!!! Mol

Et puis toutes les mamans n'ont pas forcement les moyens financiers pour s'arreter de travailler , pour ma part si je m'étais arrêté de bosser j'aurais perçu 550e/mois , bon ok j'aurais sans doute eu beaucoup beaucoup d'apl , mais 550e quoi....
Bon là je galère à cause de la nounou qui me bouffe les 3/4 de mon salaire mais une fois qu'il sera à la crèche ce sera plus cool .

Parce que sincerement , quand j'en lis certaines j'ai l'impression que c'est super simple d'arrêter de travailler mais je vous assure que non, j'ai quand même reflechi avant de reprendre le travail , et vraiment financièrement c'était de toute façon pas possible de devenir "femme au foyer"!

Leela
Indéracinable
Indéracinable


http://<div class="social-box-title" style="te

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par May-Toffee le 27.07.10 10:57

Ah oui mais c'est certain qu'il faut pouvoir ! baby ( j'avais envie de mettre ce smiley ^^ )

C'est sur que c'est pas si simple... Personnellement je parlais de ma petite utopie xD ! En gros si on me proposait librement de choisir, ce que je ferais.

Mais je comprends vraiment les filles qui ne veulent pas être mères au foyer, parce que j'ai partagé le même avis pendant longtemps, avant que je voie mes petites cousines être élevées par leurs grand parents et leur nounou parce que leurs parents n'avaient plus assez de temps... Ca m'a bien fait réfléchir...

Mais heureusement, certaines y arrivent très bien Very Happy

May-Toffee
Vieille branche
Vieille branche


http://chroniquesduboutdumonde.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par der le 27.07.10 11:18

Moi je suis plutot d'accord avec Salakis.

Ce truc là c'est pas une nounou qui me l'a appris: qu'éduquer un enfant, lui apprendre les valeurs qui nous tiennent à coeur, être là pour gérer les crises, pour consoler les peines, être là pour l'aider à faire des expériences de vie, à devenir un adulte épanoui, bien dans ses choix, désolée mais moi je trouve que c'est beaucoup.
C'est un peu sortir les violons là , alors que y a rien d'impossible à faire les deux.

Et quand je vois autour de moi c 'est pareil.

Comme j'ai dis, si vous prenez les extremes aussi genre Ally Mc Beal( j(ai jamais regardé la série, mais elle fait assez business woman je trouve) c'est sur, mais c'est pas parce que vous allez travailler de 8H30 h à 17H30 par exemple que vous délaissez votre enfant...
Ce que je veux dire c'est que y a un milieu entre je passe ma vie m'occuper de mon enfant et j'attends mon mari, et je passe ma journée en working girl.

der
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par Leela le 27.07.10 11:49

[b]Ouais je suis assez d'accord avec Andrea , je vais encore une fois parlé de ma petite experience perso. Je travaille à temps pleins depuis que Loni à 3 mois , un jour de repos / semaine + le dimanche , mes horaires varient , 12h 20h , 14h 22h, 09h 17h...etc j'ai pas d'horaire fixe en fait. Donc la journée c'est la nounou qui vient à la maison , le samedi c'est chez ma grande soeur , un dimanche sur deux chez son papa et parfois quand je sors c'est ma petite soeur qui le garde.
Et Loni va visiblement très bien, même si là tout de suite il ne peux pas l'exprimer autrement qu'en hurlant "Dadadadadadadadadada" ou en me faisant de jolis sourires quand je rentre le soir, ou au réveil.
J'aime mon travail mais je fais la part des choses , si par exemple il y a moyen de partir plus tôt je suis la première à le faire , quand je finis avant 17h , je passe la soirée avec Lui , quand il fait beau on se balade tout les deux , quand on fait les magasins c'est dans mes bras qu'il découvre les nouvelles collections... Bref , oui j'aime travailler mais pas au détriment de l'éducation de mon fils , je ne sacrifierai jamais mon fils pour ma carrière et vice versa. Il faut savoir trouver son équilibre entre les deux c'est tout! Et franchement je crois pas que c'est en m'ayant sur le dos 24h/24h que Loni sera un petit gars plus épanoui qu'un autre!

Leela
Indéracinable
Indéracinable


http://<div class="social-box-title" style="te

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par Khiera le 27.07.10 12:04

Mais tout le monde parle des 3 premières années, si je peux me permettre de mon expérience personnelle c est vraiment pas les années les plus importantes. C est bien joli de s arrêter de bosser pour voir bébé marcher mais si c est la nounou qui par la suite contrôle les horaires, vérifie les devoirs, fait prendre le bain, ou à manger, l enfant risque de le faire payer, plus que si vous êtes absentes les 1ères années. Bon en même temps ton gamin finit tjs par te faire payer qq chose, mais tout est question de modération dans l emploi du temps.

Khiera
Fondatrice
Fondatrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par May-Toffee le 27.07.10 12:23

Je pense que les derniers messages résument bien le plus important " modération" ... Very Happy

May-Toffee
Vieille branche
Vieille branche


http://chroniquesduboutdumonde.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par KeRryMe le 27.07.10 12:50

@Salakis a écrit:...Donc en gros, Kerryme, tu considères que les femmes qui bossent ne sont pas présentes pour leurs gosses, qu'elles ne gèrent pas autant leur éducation ? ...

Je n'ai pas du tout dit ça, mais elle aura forcément moins de temps pour son enfant en ne le voyant que le matin et le soir.
De toute façon je ne faisais que répondre au fait que tu disais que les femmes au foyer ne faisait rien de leur journée sauf s'installer tranquille pour écouter la tv. Peut-être qu'une mère d'adolescent se le permet, mais avec un enfant de 2 ans à s'occuper, une maison de 2 étages à entretenir, sans compter les repas à faire et les activités à planifier, perso moi j'ai pas du tout le temps de m'asseoir devant la tv. Quand mon fils était bébé, à peine quelques semaines, oui j'avais plus de temps pour moi puisqu'il dormait souvent mais maintenant les journées sont pas mal plus épuisantes et je suis beaucoup plus fatiguée de ma journée que quand je travaillais toute la semaine. Être maman au foyer ce n'est pas s'asseoir et rien foutre de sa journée et à attendre (dans notre cas ici) le montant du gouvernement, j'essayais simplement de faire valoir mon point de vue.

Pour ce qui est de ne pas pouvoir se le permettre (de rester à la maison) il est certain que c'est un choix de vie à ne pas prendre à la légère. Les luxes pour notre part sont beaucoup moins permis mais on vit tout de même très bien. C'est un sacrifice qu'on était prêt à faire, mais je suis bien consciente que ce n'est pas tout le monde qui aimerait avoir notre vie.

Je ne juge pas du tout les femmes qui retournent travailler, même ici c'est plutôt rare et parfois mal vu. C'est souvent moi qu'on regarde bizarre, mais ça je m'en fou parce que j'ai la conviction que j'ai fait le bon choix pour ma famille. Ma grande soeur elle, elle est retourné travailler après ses deux congés de maternité et c'est son choix à elle, je n'ai pas du tout à la juger.

Bref je ne veux pas du tout partir de débat où tout le monde pense que je suis la méchante mère au foyer qui juge toute celle qui retourne travailler et qui se pense meilleure que les autres parce que ce n'est pas du tout le cas.

KeRryMe
Atome
Atome


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par Pandore le 27.07.10 13:12

Khiera : C'est "drôle" en effet la ressemblance, je n'avais pas lu tes post ici mais je ne peux qu'être qu'entièrement d'accord avec toi!
De toute façon je pense qu'il faut le vivre pour le comprendre (autant en ayant une mère au foyer 24/24h sur le dos depuis toute petite qu'autant en ayant des parents 24/24h absents), c'est bien beau d'avoir de tels projets de carrière mais dans ces cas, et croyez moi, ne faite pas un gosse quoi! J'ai enchaîné les psychologues durant mon enfance parce que je faisais des crises de larmes avant de m'endormir, j'avais une peur terrible qu'ils m'abandonnent pour de bon pendant la nuit, encore une fois ils n'ont pas été là pour moi, pour simplement m'écouter! Je sors les violons comme dit Andréa mais ça a eu des conséquences terribles et qui se répercutent encore aujourd'hui, ça se ressent d'ailleurs de temps en temps sur le forum lorsque je me confie, j'ai toujours eu cette trouille qu'on me laisse de côté
Je parle bien-sûr de "grandes" carrière c'est à dire s'investir vraiment dans sa voie, dans son boulot, avoir des horaires pas conciliables du tout avec celles de son enfant, pas de vacances et j'en passe, enfin si vous arrivez à gérer quand même malgré ça (et c'est peut-être possible) vous êtes un peu une surmeuf!
Le travail a toujours été valorisé de toute façon, c'est le moyen de s'épanouir, d'avoir une place dans la société et bien sûr de gagner de l'argent mais au détriment de beaucoup de choses! De toute façon la tendance actuelle est de réussir à tout gérer, être une femme active et moderne à la fois mère et épouse, on veut forcément toutes être comme ça, c'est la clé d'une vie réussie! Mais je n'en pense pas moins, si le choix d'être femme au foyer se présente à moi je saute sur l'occasion, certes je n'aurais aucun mérite parce qu'il faut travailler, il ne faut pas se faire entretenir, c'est le mal, on retourne aux année 20, blabla, bah je m'en tamponne le coquillard avec une babouche, je suis prête à laisser ma vie de côté pour eux

Pandore
Belle Plante
Belle Plante


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par Lithium le 27.07.10 13:13

J'ai une image très positive de la femme au foyer.
Ma mère a arrêté de travailler pour moi, puis a prolongé son arrêt pour ma sœur.
Vis à vis de l'éducation des enfants, je pense que c'est un plus, mais personnellement, ma pensée actuelle est que je bosserais à mi temps si j'ai des enfants, le temps qu'ils finissent au moins la maternelle. Dire "jusqu'aux 3 ans" c'est bien, mais je vois pas comment un gosse peut se construire sainement et complétement avec simplement une nounou et l'école. Les cours de psycho que j'ai eus cette année doivent surement y être pour qqc.

Aussi, je ne suis pas DU TOUT D'ACCORD sur le fait qu'une femme au foyer ne fout rien. Ok, il y a toujours des exceptions. Je prends simplement l'exemple de ma mère, qui a arrêté de travailler il y a 20 ans. Loin de regarder la télé h24 et de jouer à la wii en attendant que ma sœur revienne du lycée, elle est très active. Elle se tape tout le ménage, le repassage, les courses, le petit bricolage, les comptes, elle gère le budget familial, elle fait du sport, elle fait 1 ou 2km à pieds pour nous ramener des légumes frais pour le soir... Sans compter le fait qu'elle ait à raisonner ma sœur assez souvent, parce qu'une ado en pleine crise, c'est pas rigolo x) Elle a aussi bossé en tant qu'assistante maternelle ces dernières années, pour retrouver un lien avec le monde du travail, tout en gardant sa liberté. Elle fait tout pour qu'on soit heureux. Alors dire qu'elle fout rien et que ce qu'elle fait n'est pas équivalent à un vrai boulot, je ne suis pas d'accord.

Cependant, la société évoluant, je ne sais pas si ce schéma sera possible plus tard, car je vois de moins en moins de mères au foyer... Wait n see Smile

Lithium
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par Havaïanas le 27.07.10 13:49

En fait ma mere c'est une maline: elle est assistante maternelle [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Quand on etait petites, avec ma soeur, elle etait toujours a la maison, nous ammenait et venait nous chercher a l'ecole, nous faisait a manger, et on avait d'autres enfants chez nous, pour jouer [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Havaïanas
Racine
Racine


http://epidermique.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par May-Toffee le 27.07.10 13:51

Je suis blasée ... Kisye et Lithium sont bien plus douées que moi pour exprimer ce que je pense [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

May-Toffee
Vieille branche
Vieille branche


http://chroniquesduboutdumonde.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par Volksgeist le 27.07.10 13:53

@Havaïanas a écrit:En fait ma mere c'est une maline: elle est assistante maternelle [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Quand on etait petites, avec ma soeur, elle etait toujours a la maison, nous ammenait et venait nous chercher a l'ecole, nous faisait a manger, et on avait d'autres enfants chez nous, pour jouer [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ma mère fait le même métier. Et je sais pas vraiment si ça vient de moi, mais ça a été un peu dur quand j'étais beaucoup plus jeune... Ma mère a été mère au foyer pendant quelques années, puis entre mes 5-8 ans, elle a travaillé. Ca ne m'a jamais choqué puisqu'elle rentrait le soir pas trop tard, j'ai pas eu le sentiment de la perdre. En revanche, vers mes 8ans, elle a commencé à être assitante maternelle, et là, ça a été difficile... Je la voyais s'occuper d'enfants autres que moi, elle jouait avec eux pendant que moi j'étais à côté à les regarder. C'était un peu comme si j'avais eu des frères et sœurs en permanence...

Volksgeist
Belle Plante
Belle Plante


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par Havaïanas le 27.07.10 14:00

D'apres les souvenirs que j'ai, je ne crois pas l'avoir mal vecu. Mais moi ma maman a fait ca depuis qu'on etait bébé, y'a pas eu de changement en fait, j'ai toujours connu comme ca. Puis j'etais souvent la plus grande par rapport aux enfants qu'elle gardait, alors je l'""""""""aidait""""""" (lol) j'aimais bien jouer avec eux, et tout.

Ma mere a fait le contraire par contre, des qu'on a été plus grande (8/9ans) elle a arreté et travaillais dans une entreprise de menage (dans les bureaux, les villas...) elle travaillais tres tot le matin, mais avait une bone partie de l'apres midi avec nous.

Havaïanas
Racine
Racine


http://epidermique.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par Salakis le 27.07.10 14:43

@Lithium a écrit:
Elle se tape tout le ménage, le repassage, les courses, le petit bricolage, les comptes, elle gère le budget familial, elle fait du sport, elle fait 1 ou 2km à pieds pour nous ramener des légumes frais pour le soir... Sans compter le fait qu'elle ait à raisonner ma sœur assez souvent, parce qu'une ado en pleine crise, c'est pas rigolo x) Elle a aussi bossé en tant qu'assistante maternelle ces dernières années, pour retrouver un lien avec le monde du travail, tout en gardant sa liberté. Elle fait tout pour qu'on soit heureux. Alors dire qu'elle fout rien et que ce qu'elle fait n'est pas équivalent à un vrai boulot, je ne suis pas d'accord.


En effet, ce qu'elle fait n'est pas équivalent à un vrai boulot. Tu crois que les femmes qui bossent ne s'occupent pas du ménage, repassage, courses, comptes, qu'elles n'ont pas d'ados en crise à gérer ? Ou bien le font-elles moins bien ?

Salakis
Belle Plante
Belle Plante


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par May-Toffee le 27.07.10 14:58

Je ne vais pas rentrer dans le conflit, je vais juste parler de ma propre expérience.
Ma mère travaillait à plein temps y'a pas si longtemps que ca, elle finissait vers 18h, rentrait à la maison vers 19h grand maximum ... et pourtant elle n'avait jamais le temps de faire tout ce qu'elle avait à faire.
Elle préférait qu'on passe deux heures à discuter toutes les deux plutôt que faire la lessive, donc je n'ai pas manqué d'affection,mais c'est souvent arrivé que tous les vêtements soient au sale, ou qu'on soit dans les - à la fin du mois, ou qu'on loupe un rendez vous chez le médecin parce qu'elle n'avait pas noté, ou qu'on soit en retard ...

Depuis que je suis malade, elle a pris un mi temps, et c'est beaucoup mieux. Beaucoup moins stressée, elle a plus de temps pour moi & pour s'occuper de la maison. Et puis elle a aussi plus de temps pour son épanouissement personnel. Elle peut venir avec moi aux rendez vous médicaux en plein milieu de la journée, elle peut avoir des rendez vous plus facilement ...


Alors au risque d'en blesser certaines, comparant à ma propre expérience, je déteste qu'on dénigre les femmes au foyer.
Certes, les femmes "actives" font les mêmes choses mais soit elles le font moins bien (je ne dis pas que ce sont des mauvaises mères, loin de la !) soit elles ne se laissent aucun temps pour l'épanouissement personnel et c'est dommage aussi ...

Voila, après je ne rentrerai pas dans le débat, car je sais que chacune a ses opinions, et un vécu différent ...


May-Toffee
Vieille branche
Vieille branche


http://chroniquesduboutdumonde.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par Havaïanas le 27.07.10 15:10

May-Hanae a écrit:
Certes, les femmes "actives" font les mêmes choses mais soit elles le font moins bien (je ne dis pas que ce sont des mauvaises mères, loin de la !) soit elles ne se laissent aucun temps pour l'épanouissement personnel et c'est dommage aussi ...

C'est ce que je pense aussi.
Pas "moins bien" dans le sens " mal fait" mais elle a forcement moins de temps pour, donc ne peux pas s'y investir autant.
Cela dit, laisser un enfant "se debrouiller" (selon bien sur son age et ces capacités), c'est pas plus mal, parce que j'ai eu au lycée des copines qui ne faisait rien chez elle vu que la maman etait mere au foyer, et qui savait pas faire cuire des pate quoi...

Havaïanas
Racine
Racine


http://epidermique.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par May-Toffee le 27.07.10 15:19

Oui c'est clair qu'il ne faut pas tomber dans les extrèmes Mol

May-Toffee
Vieille branche
Vieille branche


http://chroniquesduboutdumonde.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par Mel le 27.07.10 15:34

Personnellement, je me vois mal devenir femme au foyer. C'est pas vraiment une question que je me suis posée, mais pour moi c'est évident.
Ma mère a toujours travaillé et autour de moi, c'est pareil. Et y a jamais eu de soucis.

Maintenant, je comprends très bien que certaines se voient arrêter de travailler pour s'occuper de leurs enfants.
Je trouve ça même très "généreux" parce que lorsque l'on fait ce choix, on se consacre 24h/24 à ses enfants, chose qu'une mère active professionnellement ne peut pas faire.
Ça ne veut pas dire que les autres mères sont moins bonnes que les autres, loin de là. Seulement elles éduquent leurs enfants d'une autre manière. Et j'pense que chaque système a ses avantages et ses inconvénients.
Emmener son enfant chez la nourrice, ben ça lui permet, dès son plus jeune âge, d'être en contact avec des inconnus, d'autres enfants. Mais d'un autre côté, les nourrices respectent pas toujours les valeurs des parents (ex avec la fille de ma cousine, qui chez sa nourrice avait le droit de danser sur la table, avait un bonbon à chaque fois qu'elle obéissait. Résultat: ben une fois chez elle, elle voulait faire la même chose!).
Donc oui, je comprends ce choix et je comprends aussi que des femmes préfèrent retourner travailler au plus vite, que ce soit pour des raisons financières ou d'épanouissement personnel.

Ceci dit, et je rejoins May-Hanae je n'apprécie pas que l'on "dénigre" les femmes au foyer (comme tu le fais un peu Salakis dans tes derniers posts. Désolé mais c'est l'impression que j'ai). Pourtant, je me vois pas le devenir mais je trouve qu'elle mérite un peu plus de respect. Oui, c'est un véritable travail, elle se consacre 24h/24 à leur foyer et même si la femme active a aussi des tâches ménagères elles y consacrent moins de temps au final. Et j'pense que les journées des femmes au foyer et des femmes actives sont quasiment équivalente en terme d'heures. C'est juste des façons différentes de les occuper, mais aucune ne vaut mieux que l'autre.








Mel
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par der le 27.07.10 16:06

;


Dernière édition par Andrea7 le 28.07.10 1:11, édité 1 fois

der
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par Khiera le 27.07.10 16:26

Comme Kizye, moi je souffre d'une peur de l'abandon effroyable, presque plus maintenant que quand j'étais petite, où je ne me rendais compte de rien, subissais, avisais, et c'est tout.

Une maman qui part à 8 et rentre à 18h le soir, c'est pas ce dont je parle. Donc forcément Andrea je comprends que tu l'ai bien vécu, parce que justement, elle avait beau travailler et avoir une carrière florissante, elle était là. Et ton père habite avec toi et est présent aussi, ça aide. Moi mes parents sont divorcés depuis que j'ai 5 ans, se sont remariés avec des personnes très envahissante extrêmement vite, ma mère avec qui je vivais était constamment débordée, travaillait super loin et super tard, et quand elle rentrait, elle était trop stressée et épuisée pour s'occuper de quoi que ce soit et devait en plus gérer mon beau père le psychopathe, ça laissait pas beaucoup de temps pour se consacrer à nous.

Vous me direz, ça a fait de moi une enfant extrêmement indépendante et débrouillarde, donc quelque part ça peut être un mal pour un bien. Je n'en veux plus à ma mère, c'est trop difficile d'être mère pour que je puisse lui en vouloir. Elle a fait ce qu'elle a pu, a fait des mauvais choix, elle a voulu me prouver qu'une femme pouvait être indépendante et pouvait être FEMME avant d'être mère, voilà, j'ai bien compris, mais ça a eu l'effet inverse : quand j'aurais des enfants je me consacrerai d'abord à eux, ensuite au reste.

Bref c'est pas mon intention de faire un concours de névroses dues aux parents ou que sais-je, ce que je veux démontrer c'est que les enfants, si enfant il y a, doivent toujours être la priorité. Que ce soit par rapport au travail ou au conjoint. Sinon, sérieux, ne faites pas d'enfant.

Khiera
Fondatrice
Fondatrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par Lithium le 27.07.10 16:40

@Salakis a écrit:En effet, ce qu'elle fait n'est pas équivalent à un vrai boulot. Tu crois que les femmes qui bossent ne s'occupent pas du ménage, repassage, courses, comptes, qu'elles n'ont pas d'ados en crise à gérer ? Ou bien le font-elles moins bien ?
J'ai pas dit qu'elles le faisaient moins bien. Havaïnas a la réponse à tes questions :

@Havaïanas a écrit:Pas "moins bien" dans le sens " mal fait" mais elle a forcement moins de temps pour, donc ne peux pas s'y investir autant.
Quand je vois le temps que ma mère prend, je me dis que c'est pas possible de faire tout ce qu'elle fait le samedi.
J'ai pas des supers exemples autour de moi, car toutes les mères qui bossent ont payé une nounou qui faisait le ménage + repassage à côté. Nounou quand les enfants étaient jeunes, aide ménagère quand ils étaient plus âgés.

Je trouve ce topic super compliqué parce que c'est difficile de parler sans émettre de jugement de valeur par rapport à sa mère... Dans le sens : "je comprends très bien vos avis, mais ma maman, c'est la mienne, je peux pas en dire du mal puisque j'ai rien à lui reprocher" (ou l'inverse).

Je persiste à dire qu'être une femme au foyer avec des enfants, c'est pas de tout repos, et c'est du boulot à plein temps.

Lithium
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par Conformiste excentrique le 27.07.10 16:57

LeelaWoops -> Les mères au foyer comme tu les décris, je ne les considère pas comme telle, pour moi ces femmes ne sont que des branleuses qui ont trouvé le moyen de ne rien foutre et je comprend qu'elles te foutent en rage.

Pour Salakis, ce n'est pas parce que les femmes qui ont un emploi s'occupent aussi de leur maison que ce n'est pas pour autant un travail.
De plus choisir de rester à la maison peut permettre des travaux dans sa maison qu'on aurait pas pu envisager autrement, il est plus difficile quand on a décidé de travailler de cultivé le 3/4 de ses fruits et légumes soi-même de façon bio ou de s'occuper d'une personne âgé malade.
Alors oui, être au foyer est plus facile que d'allier les deux mais cela ne signifie pas pour autant qu'elles ne foutent rien ou pas grands choses.



Conformiste excentrique
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par Charlie le 27.07.10 17:01

Ma mère travaille à mi-temps à l'hôpital comme AS (Aide-Soignante) depuis que mon frère et moi sommes à la maternelle. Elle travaille de nuit, le lundi et le mardi soir uniquement. Autrement dit, elle a toujours été là pour nous depuis nos 3 ans : quand on rentrait de l'école, elle était là, etc... On a jamais eu de nounou, et je crois que c'est tant mieux, j'aurais pas supporté.
On peut dire que ma mère est quasi-femme au foyer, dans le sens où elle ne travaille que 2 jours/semaine (et ce la nuit), et qu'elle a fait ce choix pour pouvoir être là, avec nous.

Elle a aussi fait ce choix, professionnel j'entends, car mon père a très tôt très très bien gagné sa vie, et qu'elle pouvait donc se mettre à mi-temps. Aujourd'hui, elle reconnait que c'est une chance, car étant AS par défaut (elle a toujours voulu être photographe), et n'aimant pas vraiment son boulot, c'était du tout bénef! Elle reconnait que si mon père n'avait pas eu cette situation financière, elle ne se serait JAMAIS mise à mi-temps, et mon parcours d'enfant aurait surement été différent.

Cependant, d'un autre côté, mon papa m'a cruellement manqué. Il partait parfois 4 mois à l'étranger, revenait 1 semaine, repartait, et ainsi de suite. Ma mère n'a rien compensé : il me manquait un père, et ça j'en souffre encore beaucoup aujourd'hui. Ça a tout chamboulé : mon père n'était pas là pour nous éduquer, dès qu'il rentrait, il nous offrait des cadeaux, nous engueulait jamais et profitait à fond, sans jamais faire le papa. Et il le paie aujourd'hui : dès qu'il nous engueule, c'est la crise, parce qu'on ne comprend pas ce revirement de situation. Il ne nous a pas vu grandir, ne nous a pas vu changé, et ça l'a fait (je pense) changé.

Genre dans ma famille, on s'entend TOUS mieux quand on est tous les 4 loin lol, quand on s'envoie des mails, des textos, etc... Vive la famille.
Malgré tout ça, je sais qu'on s'aime tous, et que mon père (et ma mère aussi) se sont sacrifiés pour nous, et qu'ils n'ont pas fini d'ailleurs!


BON BREF pour en revenir à ma mère, qui est une femme au foyer, elle était certes là à la sortie de l'école, au lever, etc... mais JAMAIS et ça je vous le jure, elle ne nous a aidé dans quoique ce soit (devoirs, s'habiller, se laver, etc...). Quand j'étais gamine, je lui en voulait grave, mais maintenant, je me dis que c'était le meilleur comportement à adopter! Et c'est pas un comportement égoïste selon moi; c'est juste qu'elle voulait qu'on soit autonome très rapidement, car même si elle ne travaillait pas, elle a toujours mené (et elle continue) sa vie comme elle l'entend LOL (sorties, voyages, etc...).
Elle voulait être là pour pas qu'on soit seuls ou entre les mains de quelqu'un d'extérieur au cercle familial, pour qu'on ne traine pas dehors, pour qu'on fasse bien nos devoirs, pour qu'on se cultive, pour qu'on est une activité sportive, pour qu'on ne se sentent pas encore plus abandonnés, etc... mais pas pour nous assister!

Charlie
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par greymalkin le 03.08.10 19:26

Je suis d'accord avec Khiera quand elle dit que l'enfant doit être "la priorité", je considère que quand un enfant arrive au monde, le monde doit tourner "autour de lui", ou, plus exactement, "à partir" de lui. Il s'agit certainement pas de faire d'un enfant le centre du monde et un enfant roi, on connaît tous les conséquences à court, moyen et long terme, mais d'adapter sa vie à cet enfant qui arrive, réorganiser son monde en sa faveur.

Personnellement j'ai longtemps eu une image, pas forcément négative des femmes au foyer, mais pas bonnes. Dans mon entourage il y avait peu de mères au foyer, ou c'était les mères cathos typiques, 6 enfants, serre tête et mocassins, et ma mère, sans dévaloriser l'activité de mère au foyer, a toujours, par sa conduite, quelques mots bien sentis, valorisés le travail pour les femmes. Elle ne se serait jamais imaginée mère au foyer, même si paradoxalement, elle est la première à se vilipender mauvaise mère car elle passait peu de temps avec nous. Toute mon enfance et jusqu'à ce que je sois jeune adolescente, il y avait à la maison jeune fille au pair ou nourrice, ainsi qu'une femme de ménage, les premières vivaient à la maison, la deuxième venait quelque fois dans la semaine. En fait, les jours d'école, quand ma mère rentrait : les bains étaient pris, le dîner aussi, les leçons étaient apprises, et elle nous mettait au lit. Le matin, c'est en général elle qui nous préparait pour l'école, je devais faire mes exercices de violon entre le bol de chocolat et son départ pour son cabinet. Elle a une attitude un peu ambivalente à l'égard de notre enfance, elle regrette le rythme effrénée qu'elle pouvait avoir / nous faire subir, mais je ne la sens pas regretter au point de vouloir, si elle remontait le temps, faire autrement ! Cela dit, à sa décharge, elle optimisait très bien : j'ai quand même des tas de souvenirs avec elle, et elle a su très bien se partager, même si elle a mis de côté certaines activités et loisirs, qu'elle a retrouvées une fois qu'on était plus grand. Du coup, faisant abstraction du fait qu'en fait, pour faire tourner la maison, ma mère avait besoin d'aides, et qu'elle avait peu de loisirs personnels, j'avais l'impression qu'on pouvait très bien s'en sortir en ayant 4 enfants et une carrière prenante !

J'ai radicalement changé d'opinion sur les femmes au foyer en travaillant, à 20 ans, pour une américaine expatriée : ne parlant pas français et n'étant pas dans la nécessité de travailler, elle n'a pas repris le chemin du travail les 3 mois de sa petite fille sonnées (dont je m'occupais quelques heures par semaine). Au tout début, j'avoue, je trouvais ça drôlement capricieux. Et puis, à force de visite chez elle, je me suis dit qu'elle avait tout compris : elle avait le temps d'aller déjeuner ça et là avec des amis, d'aller faire du sport, voir une expo, elle profitait du temps au lieu de courir après... Bien sûr, c'est un confort fou de pouvoir s'arrêter de travailler alors qu'on a un seul enfant, mais ça permet de s'épanouir, de prendre le temps de vivre tout simplement. En mesure de comparer sa situation et celle de famille où les deux parents travaillent (pourtant pas des horaires de ouf : tout le monde est à la maison à 19h00), il y avait un calme, une sérénité, une absence de stress vraiment agréable dans la première famille, lorsque la deuxième semble perpétuellement courir après le temps!

Je ne sais pas si je pourrai avoir le luxe de ne pas travailler à un moment de ma carrière, si c'est le cas, peut-être que ce ne serait que pendant les premières années : après les enfants vont à l'école, on a moins besoin de constance surveillance !, mais j'espère pouvoir m'arranger pour qu'ils soient avec leur parents, que ça soit moi ou l'autre personne concernée, le plus d'heure possible dans la semaine. Je crois aussi que les enfants gagnent à être avec leur parents tout petit, jusqu'à 12-18 mois, c'est assez déchirant de faire un enfant pour que tout son éveil se passe avec une nounou ou la crèche et de le retrouver pour le mettre au lit ! Et puis surtout, je n'ai pas envie de vivre ma vie selon un emploi du temps routinier, minuté, j'aime par dessus tout avoir le temps et ça me paraît incompatible, par expérience, avec : avoir une vie de famille et un travail qui te maintient hors de chez toi 50 heures par semaine.

greymalkin
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://withacertainsmile.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par Chill le 29.02.16 16:59

Up.
Je remonte le sujet, parce que c'est quelques chose qui me concerne dorénavant.
.
J'ai choisis d'arrêter de travailler pour me consacrer totalement a mon fils, du moins pendant sa première année.  Et à ma plus grande surprise, ce choix s'est imposé a moi comme une évidence. J'ai donc négocié un licenciement à l'amiable. Il faut dire que mon boulot ne me convenait plus et que j'ai d'autre aspirations professionnelles qui sont plus en adéquation avec le fait de rester à la maison.  Et surtout le fait d'avoir un enfant change complémetement le rapport entre la maternité fantasmée et la réalité.  Maintenant que je suis maman , j'aurais énormément de mal a confié mon enfant 8h par jour a quelqu'un d'autre (enfin du moins pour l'instant) que ce soit à une nounou, une crèche ou même une grand mère. J'ai envie d'être avec mon fils, de le voir évoluer, grandir. Le temps passe tellement vite quand ils sont petits .
Spoiler:
Financièrement aussi, il faut bien se l'avouer, ça a ses avantages (comme le fait de ne pas passer un smic dans des frais de garde).

Ma mère, puis ensuite mon père ont fait le choix d'arrêter de travailler chacun a tour de rôle pour pouvoir prendre du temps pour moi quand j'étais petite. Ils m'ont toujours dit qu'ils ne regrettaient pas d'avoir choisi ce rythme de vie et je pense que ça a surement (sans doute) aussi influencer ma décision.

Chill
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par Khiera le 29.02.16 17:28

Bah c'est simple : moi le choix inverse s'est imposé à moi.

Autant avant je pouvais fantasmer la vie de femme au foyer, ayant toujours eu une maman qui travaillait beaucoup (comme je l'ai expliqué plus haut). Mais après m'être occupée de ma fille non stop pendant trois mois (car il faut bien le dire : quand ils sont petits on n'a pas l'occasion de faire grand chose d'autre) je n'avais qu'une hate : retourner au boulot.

D'une part pour ne pas devenir une mère totalement fusionnelle et angoissée : c'est vers cet extrême la que je tendais quand je m'occupais d'elle. Et d'autre part pour faire autre chose de mes dix doigts : ne faire que s'occuper de son nouveau né, j'ai pas trouvé que c'était ce qu'il y avait de plus épanouissant, ni de plus intéressant, j'ai même trouvé que c'était épuisant (pour le corps et l'esprit). J'avais tellement hate de pouvoir parler d'autre chose que la vie (limitée, il faut le dire) de ma fille, sérieusement j'ai beau trouver ça intéressant tout le monde se fout qu'elle ait bien dormi dans la matinée mais pas l'après midi, TOUT LE MONDE s'en fout. Et mon cerveau de ramollir.

Je suis bien plus détendue depuis qu'elle est avec sa nounou (même si il a été extrêmement dur d'envisager qu'une autre personne puisse s'occuper d'elle - c'est surtout une histoire d'ego quelque part je crois) je suis bien plus prompte à m'occuper d'elle à 100% quand je rentre du boulot jusqu'au coucher, bref, je suis une mère plus détendue, plus épanouie et moins folle.

Il faut dire aussi que je suis épanouie dans mon travail, que j'ai la chance d'avoir des horaires cools, que je ne rentre donc pas trop tard et pas trop fatiguée. Pas comme ma mère, à l'époque.


Dernière édition par Khiera le 29.02.16 18:29, édité 1 fois

Khiera
Fondatrice
Fondatrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par Eïdole le 29.02.16 17:36

Pareil.. J'avais qu'une hâte au bout de 5 mois cetait de reprendre le boulot. Exactement pour les mêmes raisons que toi Khiera, j'avais l'impression que mon cerveau se ramollissait, je me sentais aussi un peu seule malgré tout, j'avais besoin de parler d'autres chose (!!!), de retrouver une vraie vie sociale et professionnelle et de servir à autre chose que de changer les couches et donner le biberon.. Du coup je me suis sentie beaucoup plus épanouie une fois la vie active retrouvée, plus détendue, moins sur les nerfs et donc plus disponible moralement pour m'occuper de mon fils. Je ne m'imagine absolument pas mere au foyer en fait et ce depuis toujours..

Eïdole
Racine
Racine


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par Chill le 29.02.16 17:51

@Khiera a écrit:

Il faut dire aussi que je suis épanouie dans mon travail, que j'ai la chance d'avoir des horaires cools, que je ne rentre donc pas trop tard et pas trop fatiguée. Pas comme ma mère, à l'époque.

Moi, malheureusement c'était le contraire et ça a donc largement motivé mon choix. Avant ma grossesse mon boulot me déprimait, je me voyais mal après y retourner ET laisser mon fils.

Après, je dis çà mais je suis bien consciente que ça ne fait que un mois. Pour l'instant tout est plus ou moins tout beau, tout rose. Peut être que dans quelques mois mon discours aura évoluer.  Moq

Mais c'est vrai que je vois en le fait d'avoir du temps pour mon fils, c'est aussi par la même occasion  d'avoir aussi du temps pour me remettre en question professionnellement. J'ai le projet de monter mon entreprise, je sais très bien que ce sera long et laborieux, j'ai donc envie de prendre cette année pour réfléchir posément pour avoir les outils nécessaires pour me lancer.

Chill
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par Khiera le 29.02.16 18:05

Oui si tu peux te le permettre effectivement tu fais bien de prendre du temps pour penser à ta carrière. Mais j'espère que tu seras aidée parce que seule avec un nouveau ne c est pas le meilleur contexte pour monter un business plan !

Moi j'avais tellement hâte de reprendre le taf que je regardais les bus passer dans ma rue en ayant envie d'être dedans... huh

Khiera
Fondatrice
Fondatrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par Invité le 29.02.16 18:11

Alors moi ma situation est un peu spéciale. Je vis sur mon lieu de travail donc j'ai ma fille avec moi depuis sa naissance et je bosse en même temps depuis ma sortie de la maternité.
Et honnêtement j'ai hâte de séparer ma vie professionnelle et privée. Même si je travaille, j'étouffe à rester chez moi et pour ce qui des relations sociales c'est super limité.

Donc mère au foyer pour moi c'est non.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par Havaïanas le 29.02.16 18:51

Je suis sûre aussi que je ne pourrais jamais être mère au foyer.
Déjà parce que j'adore mon travail. Et que par mes horaires je peux quand même être très présente pour mon fils. Certes je ne suis pas là un week end sur deux, certains jours fériés, mais j'ai du coup mes jours de repos en semaine pour en profiter. Et les jours où je bosse soit je pars à 13h donc on a eu toute la matinée ensemble (et après la rentrée ce sera des jours où je pourrais l'amener à l'école <3 ) mais je ne peux pas le coucher ce soir la. Soit je le réveille à 5h30 pour l'amener en pyj encore tout endormi chez la nounou, mais je le récupère des qu'il se réveille de la sieste et ça laisse une bonne partie de l'après midi.

Alors je n'ai pas du tout l'impression d'être passé à côté de ses 1ères années. Et Chéri qui a les mêmes horaires décalé a pu en profiter tout autant, et les week end ou je bosse sont des moments où ils passent du temps entre père et fils, bref on a vraiment trouvé un équilibre malgré que deux jours qui se suivent ne se ressemble pas avec mon planning aléatoire.

Je n'ai pas l'impression qu'il en souffre non plus, habitué à ce rythme depuis ses 3 mois, je lui trouve même une facilité d'adaptation assez impressionnante, enfin on m'en fait souvent la remarque, et je lui ai depuis toujours expliqué le programme du jour/du lendemain, il demande souvent "aujourd'hui on fais quoi/on va où/on voit qui?" Lol

Ça ne m'a jamais fais culpabiliser de le faire garder par une autre,  il a eu deux nounous, des femmes très gentilles, très simples, et très créative, on avait le feeling et on a fais confiance, tout s'est toujours très bien passé.  Et puis le fait de côtoyer d'autres enfants l'a rendu très sociable, bref je ne vois que du positif.

Pour notre deuxième enfant, j'aimerais prendre un congé parental de 3 mois, tout simplement parce que ce sera ma dernière grossesse et donc la dernière occasion de profiter d'un petit laps de temps supplémentaire. Et de me permettre de reprendre après les fetes de noël..Razz Si c'est possible ça me ferai reprendre aux 7 mois du petit dernier, et je reproduirai le même schéma de garde.

Havaïanas
Racine
Racine


http://epidermique.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par Thunder le 29.02.16 19:13

J'ai une vision plutôt positive des femmes au foyer, je trouve ça beau, honorable même, de consacrer sa vie à ses enfants.

Par contre personnellement je ne pense pas le devenir plus tard. Tout simplement parce que ma mère s'est arrêtée de travailler pendant très longtemps pour nous élever (15 ans), et aujourd'hui je me dis que ca aurait sans doute été mieux qu'elle travaille. C'est pas une mauvaise mère du tout, loin de la, seulement elle est colérique et rester à la maison h24 avec trois petits enfants ne fait pas forcément ressortir le meilleur de toi même...

De plus je ne suis pas sûre que ca nous ait aidés à apprendre à nous débrouiller seuls, en tout cas pas moi. Enfin je suis débrouillarde, mais petite et ado c'etait pas terrible, j'ai mis du temps... On se repose peut être un peu trop sur sa mère quand elle est tout le temps la, je sais pas.

Et comme elle est TRES présente, avec le recul je me dis que j'etouffais un peu. On sait quand elle est la quoi.

Bref, et comme il y a une bonne tendance dépressive du côté de ma mère, je suis persuadée que ca aurait été mieux pour sa "santé mentale" de travailler. Et je sais que c'est le cas pour moi : les jours où je travaille pas dans la semaine, j'ai vite tendance à ruminer des idées noires, à repenser à des trucs nuls... C'est contre productif. Et les enfants, c'est génial, c'est magnifique, mais quand à 18 ans ils s'en vont, c'est quand même mieux quand t'es bien dans ta tête. Ma mère est partie de la maison depuis un an, passe beaucoup de temps à ruminer, est en retraite anticipée et je suis persuadée que tout aurait été différent si elle avait passé toutes ces années à travailler.

Thunder
Racine
Racine


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par Leela le 01.03.16 6:59

Comme Hava, j'aime beaucoup mon travail, et surtout j'aime beaucoup travailler, donc je n'aurais pas pu (même si j'ai eu des moments de doutes, mais c'est surtout"les gens" qui te font culpabiliser en fait) je ne regrette pas du tout, Loni est en collectivité depyuis ses 3 mois, habitué à ce rythme et il ne s'en porte pas plus mal, au contraire, il aime les gens, il râle car mainH24tenant ce n'est plus le dernier à partir le soir après le périscolaire...
Après clairement moi en tant que personne, je ne me vois pas rester à la maison de toute façon, c'est sur que ça fait du bien de temps en temps, mais h24 , je ne pourrais pas... Et comme je l'avais dit un peu brutalement il y a quelques temps, il faut aussi avoir les moyens financiers d'être mère au foyer.

Leela
Indéracinable
Indéracinable


http://<div class="social-box-title" style="te

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par Mylou le 01.03.16 7:14

Je suis mere au foyer depuis bientot 11 ans et si au debut c'etait rigolo, j'avoue que là je commence à saturer prodigieusement...
J'ai envie de reprendre le chemin du travail mais
1) je ne sais pas quoi faire
2) j'ai "aucune" (ou si peu) qualification
3) j'ai pas envie que la moitié de mon salaire parte en frais de garde

C'est un cercle vicieux en fait ce truc :/

Ca me ferait un bien fou de travailler en fait... Par contre, j'ai clairement profité à fond de ce statut de mere au foyer, je suis tjs archi dispo pour les enfants, l'ecole (l'année derniere j'ai accompagné la classe de ma derniere à chaque sortie et franchement c'etait tellement merveilleux. A la fin de l'année y'a une gamine qui me prend dans ses bras "je te fais un gros calin parce que je t'aime fort"), les 4 seances d'orthophonie par semaine, on sort au ciné qd on veut, etc etc...

Mais ouais non en fait 11 ans pour 3 enfants c'est plus que mes nerfs peuvent supporter Mol

Mylou
Petite graine
Petite graine


http://leslivresdemylou.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par Nora le 01.03.16 23:05

Hyper intéressant ce sujet.

Je ne me suis jamais vue mère au foyer exactement pour les raisons citées par @Khiera :

@Khiera a écrit:
- D'une part pour ne pas devenir une mère totalement fusionnelle et angoissée
- D'autre part pour faire autre chose de mes dix doigts : ne faire que s'occuper de son nouveau né, j'ai pas trouvé que c'était ce qu'il y avait de plus épanouissant, ni de plus intéressant
- Parler d'autre chose que la vie (limitée, il faut le dire) de ma fille, sérieusement j'ai beau trouver ça intéressant tout le monde se fout qu'elle ait bien dormi dans la matinée

Car je suis TYPIQUEMENT le genre de personnalité qui peutt devenir comme ça : fusionnelle, angoissée, à ne parler ou penser que de/à son enfant. :dent:


Je pense surtout que c'est très sain pour son épanouissement personnel que de travailler, d'exister pour autre chose que son enfant et sa vie de famille. Je pense que c'est très bon pour l'estime de soi aussi, éviter la peur de "qu'est ce que je suis/à quoi je sers" une fois que les enfants ne sont plus là.

Après, je dis et pense tout ça depuis toujours, mais me connaissant et surtout voyant cette espèce d'obsession pour la maternité que j'ai depuis un an (va savoir d'où ça vient Bastien), ça m'étonnerait pas qu'un jour je claque tout pour me consacrer à un enfant. Genre du jour au lendemain, pour les premières années de sa vie.

Peut être parce que ma propre mère n'a pas été là du tout dans mon enfance (elle travaillait comme un chien pour nous offrir le meilleur avenir possible), puis s'est consacré au petit dernier : j'avais 10 ans, c'était "trop tard", j'ai tissé des liens très tard avec elle. Et aujourd'hui, je trouve souvent triste qu'elle se sacrifie autant pour mon jeune frère/nous, qu'elle s'occupe de tout à la maison etc, même si elle dit en être très heureuse, j'ai juste peur qu'elle s'oublie derrière son rôle de mère.

Nora
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par Willingness le 02.03.16 10:37

Je plusse Thunder. Je ne pense pas moi même le devenir, du moins pas sur un long terme (3 mois en plus de l'arrêt pour la grosse, peut être mais j'irai pas prendre 1 an ou plus...) mais si je pense la même chose qu'elle, c'est surtout par rapport à cela:

@Thunder a écrit:
[...] Bref, et comme il y a une bonne tendance dépressive du côté de ma mère, je suis persuadée que ca aurait été mieux pour sa "santé mentale" de travailler. Et je sais que c'est le cas pour moi : les jours où je travaille pas dans la semaine, j'ai vite tendance à ruminer des idées noires, à repenser à des trucs nuls... C'est contre productif. Et les enfants, c'est génial, c'est magnifique, mais quand à 18 ans ils s'en vont, c'est quand même mieux quand t'es bien dans ta tête. Ma mère est partie de la maison depuis un an, passe beaucoup de temps à ruminer, est en retraite anticipée et je suis persuadée que tout aurait été différent si elle avait passé toutes ces années à travailler.

J'ai toujours été avec ma mère, jusqu'à l'âge de 14-15 ans. Ma mère était toujours à la maison... Mais elle était déprimée, elle avait plein d'idées noires, bref, j'en passe. Rien de joyeux. Et je me suis justement toujours dis que ma mère aurait été mieux à travailler qu'à ruminer, qu'à ne pas bouger... Et étant pareil que ma mère quand je ne travaille pas, rien que 2-3 jours d'ailleurs (hors weeks ends), je ne me vois pas rester à la maison, m'occuper de mes enfants, faire le ménage et la cuisine, basta. Je trouve ca triste en fait. Sans enfant, ca m'est déjà arrivé d'être dans une situation de femme au foyer... Et je le dis, un an plus tard, j'étais mal dans ma peau, ca venait m'enfoncer un peu plus, mes problèmes "à la base" me suffisaient déjà...

Si un jour j'ai un enfant, être donc mère au foyer serait pour moi plutôt difficile, je pense. Après, peut être que je changerai d'avis une fois que j'aurai mon bébé à moi... Mais ayant besoin de temps pour moi (et uniquement pour moi) ainsi que de travail, d'"action" si on peut dire, je ne me verrai pas être une simple maman et c'est tout même si ca restes quelque chose de magnifique !

Willingness
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par Mylou le 02.03.16 13:05

En fait, je pense que si des meres finissent par deprimer, voir faire un burn-out maternel, c'est pas parce qu'elles etaient meres au foyer.
C'est surtout que plus t'es mere au foyer, moins t'as d'opportunité pour en sortir, et plus t'es mere au foyer. Et forcement si à un moment donné ça ne te correspond plus, paf, c'est la deprime.
C'est pas un statut qui convient à toutes les femmes, et toutes les meres au foyer ne supportent pas de le rester aussi longtemps les unes que les autres...
La societé actuelle aime bien les meres au foyer parce que ça depanne bien et c'est pratique, mais finalement ça bloque à mort pour l'embauche "mmm vous avez un trou de 10 ans dans votre cv, pourquoi ?" "je me suis occupée de mes enfants", et ça fout la trouille aux patrons...
C'est un putain de cercle vicieux... (comme je l'ai dit pour mon cas perso : j'ai adoré l'etre, mais maintenant j'en ai marre. MAIS je sais pas quoi faire de ma vie parce que j'ai tout laché... youpi)

Mylou
Petite graine
Petite graine


http://leslivresdemylou.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par Valkyrja le 02.03.16 18:43

@Mylou a écrit:C'est surtout que plus t'es mere au foyer, moins t'as d'opportunité pour en sortir, et plus t'es mere au foyer. Et forcement si à un moment donné ça ne te correspond plus, paf, c'est la deprime.

C'est une des principales raisons pour laquelle je pense que je ne serai pas mère au foyer ! Dans l'idée, j'arrêterais bien quelques années de travailler pour m'occuper de mon enfant, du moins quand il est tout petit (bon, cela dit je pense que 2-3 ans ce serait laaaaargement assez pour ma santé mentale, comme Willingness et sa maman j'ai tendance à déprimer si je reste trop chez moi), mais même après une période relativement courte j'aurais tellement peur d'être hors jeu pour retrouver du travail que je ne le ferai probablement jamais. Et accessoirement je pense que je ne suis pas vraiment faite pour ça. Notre idéal du coup ce serait travailler tous les deux à 80% (financièrement on n'arriverait pas à descendre au-dessous de toute façon) et pouvoir être avec lui 4 jours par semaine en alternant, mais bon, c'est pas encore pour tout de suite.

Ce qui serait cool en fait c'est un congé m(p)aternité à l'allemande, d'une année à répartir entre les parents !

Valkyrja
Vieille branche
Vieille branche


http://valkyrja-tenderisthenight.blogspot.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par Mylou le 02.03.16 19:13

Oui, ça c'est le top. En France, niveau congé parental on est clairement à chier... (la France aime bien les enfants, faut en faire beaucoup, mais faut pas s'en occuper et vite vite absolument travailler toute ta vie pour qu'ils manquent de rien ha ha ha)

Mylou
Petite graine
Petite graine


http://leslivresdemylou.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par Anais le 03.03.16 9:05

Il fut un temps où rester à la maison pour s'occuper de ses enfants était le plus beau métier du monde. Aujourd'hui, être mère au foyer.. est bien plus difficile à assumer. Si certaines mamans vivent très bien leur statut, d'autres au contraire, font face à une crise identitaire. Comment assumer le regard des autres et les idées préconçues d'une société qui a érigé la valeur travail au-dessus de tout ? Comment ne pas verser dans l'auto-dénigrement ? Magicmaman fait le point sur les embûches semées sur le parcours d'une maman au foyer.

Anais
Atome
Atome


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par Chill le 28.06.16 21:29

Up. 

Et bien finalement, 5 mois plus tard, j'ai sérieusement retourné ma veste. :beh: 
Il n'y a que les imbéciles qui ne change pas d'avis comme dirait l'autre. Ca fait 3 semaines que j'ai repris un travail, j'ai complètement changé d'univers, c'était l'opportunité. Mon fils ne s'en porte pas plus mal, je dirais même qu'on apprécie d'avantages les moments passés ensemble. 

Finalement, être mère au foyer, ce n'est pas non plus pour moi. Moq

Chill
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par greymalkin le 30.06.16 10:52

@Mylou a écrit:
C'est un cercle vicieux en fait ce truc :/
 

C'est vrai qu'on ne pense pas assez à la solitude et au sentiment d'être désinsérée qui peut accompagner ce statut, avant de l'avoir senti au long cours, pendant des années.

C'est "amusant" (si on veut), j'ai relu mon message plus haut et j'ai eu des nouvelles de la fameuse maman-californienne-expatriée-dans-le-seizième-qui-courait-des-marathons, et dont je gardais la petite fille il y a presque dix ans (retournée en Californie depuis longtemps). Après avoir eu un deuxième enfant, elle s'est investi de plus en plus dans son école de yoga, est devenue instructrice, est retournée à la fac, vient d'obtenir son diplôme de médecine chinoise, tout ça... en se divorçant du père de ses enfants dont le salaire lui permettait, expat', de ne pas travailler. Bref, un vrai roc, le genre de femme à laquelle j'espère penser la prochaine fois que j'ai un coup de mou (le fait que quand je vienne garder sa fille de 6 mois elle s'échappait pour courir 3h, à bien y réfléchir, était déjà un indice).

Bon de mon côté, toujours aussi libérale : "you do you", je pense que c'est très difficile de trouver la vie qui nous convient.

Mais j'aime mon travail, et l'idéal pour moi serait d'être à 80% quelques années : je pourrais toujours faire de la philo, ce qui est non-négociable et parfaitement nécessaire à mon équilibre psychique (hey, chacun ses problèmes), et j'aurais un peu plus de temps pour ma famille, amener mes enfants en pleine semaine au musée, manger une glace ou aller au cinéma, sans avoir à attendre les vacances, le jour de congé octroyé par mon patron... Et puis surtout j'espère que le père en fera autant !

Ah tiens si d'aventure quelqu'un lit ce post, une question, c'est indirectement lié mais bon ça permettrait de poursuivre la discussion et comme un certain nombre d'entre vous sont à présent maman : comment réagiriez-vous si votre conjoint s'occupait "plus" (on va dire quantitativement-objectivement, et pas sur une semaine mais en général) de vos enfants que vous, le souhaitez-vous, et au contraire, cela vous pose t-il un problème quand le père de vos enfants s'investit moins que vous ? (à nouveau "objectivement", juste en terme d'heures - on sait tous cependant que les heures ne se valent pas, les heures à prendre le bain-donner à manger sont pas les mêmes que des heures de jeu, de promenade...) Comptabilisez-vous, même inconsciemment, le nombre d'heures que chacun passe avec les enfants, avez-vous seulement une idée de qui passerait plus de temps avec l'enfant, est-ce que quand vous vous en occupez, c'est la plupart du temps à deux ?

greymalkin
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://withacertainsmile.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par Khiera le 30.06.16 11:19

Nous on a pas tellement le loisir de "choisir" qui va s'occuper le plus de notre fille : c'est celui qui est là qui le fait.

Nous avons tous les deux des horaires assez lourds, mais moi j'ai la chance de pouvoir les adapter en fonction de ceux de J. : quand il ne travaille pas je peux faire des heures sup, quand il travaille je suis obligée de me coller aux 35h (ou en tous cas je ne peux faire qu'une seule heure sup par jour).
On s'organise de sorte à ce que celui qui travaille moins ou pas décharge celui qui travaille ou travaille plus. En l'occurrence en ce moment J. part à 8h et rentre à 3h du matin, donc je fais tout à la maison. J'ai peu de marge de manœuvre sur quoi que ce soit, tout est très rythmé et je peux difficilement dérogé mais c'est le b.a.ba je crois quand on un bébé.
Quand il ne travaille pas il s'occupe plus de la petite pour que je puisse récupérer et je peux rester plus au boulot pour épauler mon équipe. C'est moi qui met les boules quies la nuit parce qu'il peut récupérer la journée au cas ou la petite se réveillerait et / ou pleurerait.

Et le week end, c'est pareil : on s'occupe d'elle à deux, et on s'octroie une grasse mat et / ou sieste chacun pendant lesquelles celui qui ne dort pas s'occupe du bébé.

On s'organise parce qu'on a pas vraiment le choix. C'est du sport mais du coup c'est très équilibré. Et j'ai un mec avec qui la question de la parité ne s'est jamais posée, je pense cela dit que je n'aurais jamais fait un enfant si je n'avais pas été à 100% sure qu'il n'ait pas été aussi impliqué que moi.

On est une équipe quoi, on comptabilise rien.

Khiera
Fondatrice
Fondatrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par Eïdole le 30.06.16 12:06

Moi je culpabilise de passer moins de temps avec mon fils que son papa... Il a des horaires décalés, il travaille soit du matin/soit de l’après midi, du coup il est avec mon fils tous les jours en fait alors que moi je pars il est 7h30 et je rentre à 19h.. Je ressens quand même que mon fils est très accroché à son père et je sais pas si ça joue mais je pense que oui c'est logique. Il le voit plus que moi et ça fait 2/3 fois que Noa me lance quelques réflexions, ça me blesse énormément, avant j'y pensais pas vraiment mais du coup depuis qu'il m'a fait quelques remarques je ne pense qu'à ça en ce moment.. mais j'ai pas le choix en fait, je peux pas faire autrement, j'ai demandé une simulation de 80% mais ça me fait perdre + de 200€ sur mon salaire et c'est pas possible niveau budget, on galère deja un peu donc c'est pas envisageable du tout.. Heureusement j'ai pas mal de vacances donc je pense que l'année prochaine j'essayerais de poser quelques mercredi pour faire des activités avec mon fils, il rentre à la maternelle mais ça ne changera rien pour moi, juste que mon copain va pouvoir souffler un peu car commencer à 3h30 du matin, sortir du boulot à midi et garder son fils qui ne fait quasiment pas de sieste jusqu'a 20h le soir, c'est pas évident tous les jours avec la fatigue. Du coup moi quand je rentre bah je prend le relay avec lui, j'essaye de le laisser tranquille un peu de son côté, le weekend on s'en occupe vraiment tous les deux, comme dit Khiera c'est une équipe et heureusement d'ailleurs ! Je savais qu'il serait un bon papa, il est très impliqué dans tout ce qui l'entoure et ça me rassure au quotidien.

Donc oui, je comptabilise le nombre d'heure que je passe avec lui parce que je me prend des remarques de mon fils de 3 ans dans le tronche lol et que du coup ça me fait culpabiliser pas mal mais je vois pas d'issue et je me dis que c'est le cas de beaucoup de parents qui travaillent et qui n'ont pas d'autre choix. C'est la vie... du coup je vais profiter à fond de lui pendant ces 3 semaines de congé d'été, et encore plus les jours suivants.

Eïdole
Racine
Racine


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les femmes au foyer

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:31


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum