Glory Box, le site des filles bien
Bienvenue sur GLORY BOX, le forum des filles bien.

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre GLORY BOX, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.

Bienvenue parmi nous !


Derniers sujets

Le bureau des pleurs

Page 12 sur 14 Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Addison le 12.06.09 0:26

Bon ça fait presque 2 ans que je kiffai bien sur un mec de mon école. Je l'ai dis à une copine en lui faisant bien comprendre de ne le répéter à personne.
Aujourd'hui je les vois tous les 2 é 10 cm l'un de l'autre, ils avaeint assez proches et complice. En rentrant de l'école je vais sur le facebook du mec et je vsoi qu'il est taguà sur plusieurs phtos avec cette filles.
Donc voilà je viens d'apprendre qu'ils sont allés en vacances ensemble en mars dernier et je les soupçonne bien d'être ensemble( enfin j'ai aucune confirmation mais les photos sont assez explicites ils se tiennent par la taille, des regards, des commentaires du style "vs êtes trop chous ts les 2" )

Mais au final je sais pas c'est quoi le pire: Qu'ils sortent ensemble ou bien qu'elle lui ait dit alors que je lui faisait trop que ça fait 2 ans que je le kiff... Ou bien alors aussi qu'elle ne m'ait rien dit et fait tout ça dans mon dos!
Et tout cas je suis choquée et dégoutée

Addison
Belle Plante
Belle Plante


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par UnderMySkin le 12.06.09 19:36

tin jsuis amoureuse de lui , tout mais pas ca merde merde merde ( désolée de ma vulgarité )

UnderMySkin
Petite graine
Petite graine


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Addison le 16.06.09 13:00

J'ai craqué aujourd'hui j'en peux plus je suiS une grosse vache!!!

Addison
Belle Plante
Belle Plante


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par greymalkin le 16.06.09 13:07

J'ai perdu mon super job grassement payé pour l'année prochaine alors que j'étais super satisfaite que tout soit réglé bien à l'avance, et en plus c'était une famille extrêmement sympa et ça me faisait super plaisir d'y aller. Finalement bah le train ce sera aussi cher que prévu voire plus, on galère comme des merdes avec ces putains de kenjis et il nous manque tellement de tunes c'est même pas drôle. Tous les apparts qu'on voulait visiter y'à un gazillion de personnes qui ont eu la même idée, tous avec des dossiers plus sexy que le nôtre. Je dois payer 72 euros imprévus de frais de douane pour un colis que j'attends depuis 5h et qui semble pas motivé à ARRIVER.

FUCKIN' SHIT STREAAAAAAAAK.

ieziorui"ru'irurpiu"'potop'topi.

greymalkin
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


http://withacertainsmile.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Marlow le 16.06.09 18:55

Je ne vais pas à la Sorbonne, je suis en attente pour Nanterre, j'ai refusé Mont saint Aignan. Alors, ANNEE SABBATIQUE ? PFFF, je suis partagée entre l'idée de me dire " mais c'est une chance de démarrer un nouveau projet " mais aussi " sans argent, comment je vais faire ? " ... Encore PFFFF. Je vais aller pleurer sur Laclos, et je suis encore plus désemparée si je n'ai pas mon bac.

Marlow
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Mayahuel le 16.06.09 21:15

J'ai un bouton dans la bouche, ça m'empêche de manger bien Triste

Mayahuel
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Lithium le 16.06.09 21:36

Mon corps n'est vraiment pas drôle. Je l'aime plus, je demande le divorce.

bouhouh

Lithium
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Addison le 17.06.09 13:52

Ma prof prinicipale viens d'appeler: Ils veulent un redoublement .. Encore... bouhouh

Addison
Belle Plante
Belle Plante


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Chill le 19.06.09 16:03

Je reste celle a qui on ne pardonnera jamais le fait d’avoir
voulu suivre son cœur.

Chill
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Guarana le 20.06.09 0:26

Spoiler:

Don't worry, be happy .


Dernière édition par MightyOpium le 22.06.09 14:24, édité 1 fois

Guarana
Racine
Racine


http://charlynezub.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Chill le 20.06.09 17:08

J'ai revu P, hier. Et sous l'effet de l'alcool, je lui ai dis ce que je n'aurais jamais lui dire. Que je l'aime encore. Même si c'est vrai je me sens trop conne. J'ai encore fais tout foirer. J'aurais pas pu continuer a faire la vie qui s'en fout, qui est heureuse sans lui, même si ce n'est pas le cas. Mais faire semblant, le temps d'une soirée, et ben non. Putain, pourquoi j'ai bu ?!

Chill
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Seifenblase le 20.06.09 18:14

J'en ai marre de cette situation. J'ai tellement envie de rompre. Y a bien que moi, pauvre petite pommée, qui suis incapable de rompre avec un mec parce que j'en aime profondément un autre hein ! P'tin mais je supporte plus ses bras, ses baisers ! J'en peux plus là ! C'est plus lui que je veux !

Seifenblase
Comité de Rédaction
Comité de Rédaction


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Addison le 11.07.09 14:32

J'ai eu de mauvais résultats au bac alors que j'avais assuré à mes parents que j'étais sûre d'en avoir de bons. Là ils vont rentrer de vacances, ils vont me faire la gueule..En plus ce soir ce sont les 18ans d'une amie elle fait une grande fête et on est censée allée en boite après, mais du coup je sais même pas si j'en ai encore envie. bouhouh

Addison
Belle Plante
Belle Plante


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Voguart le 13.07.09 21:31

J'arrive pas à finir de corriger mon recueil alors qu'il ne fait que 54 petites pages. C'est bête, mais j'aimerais en avoir fini pour pouvoir enfin tourner la page, et pardonner.

Voguart
Atome
Atome


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Valkyrja le 13.07.09 21:55

Mon chat est avachi et patraque depuis ce matin, et le vétérinaire n'a pas la moindre idée de ce que sont les grosses taches qu'on voit dans son ventre sur la radiographie, de fait il est bon pour l'échographie mercredi, son nez tout blanc et ses miaulements de douleur sont terrifiants et moi en attendant je peux rien faire pour le soulager et ça me rend folle.

Mais quoi, je n'ai plus de kind-of-lover pour l'été et probablement pour toute la vie ensuite, faudrait en plus que je n'aie plus de chat ? Je peux même pas être vieille-fille-avec-ses-chats, je dois être une vieille-fille-sans-chats ? Et après ça va être quoi, mon autre chat va sauter par la fenêtre ? Faut qu'on m'explique, là, on avait oublié de me rappeler que tout merdait en même temps systématiquement. Murphy gouverne donc le monde...

Valkyrja
Vieille branche
Vieille branche


http://valkyrja-tenderisthenight.blogspot.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Adalie le 14.07.09 20:09

Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1 Pleure1

Voilà tout ce qui ne demande qu'à sortir.

Adalie
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Voguart le 16.07.09 5:03

Ce que je préfère dans les moments où je me réveille en pleurant de douleur en plein milieu de la nuit c'est quand je me rends compte que mes médicaments ne feront pas effet à moins de doubler la dose, ce qui serait dangereux étant donné la puissance des anti douleur et la vitesse à laquelle mon corps s'y habitue.
Et bien sur, tout le monde dort chez moi.
Là je pleure toute seule dans le salon tellement j'ai mal.

Voguart
Atome
Atome


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Malia-Ana le 16.07.09 13:46

PERDUE. c'est le mot. Franchement je sais pas quoi faire, et je crois que je ne saurais jamais. Pourtant ca ne peux plus durer, mais quelle décision prendre ? au secours!

Malia-Ana
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Hailey le 16.07.09 14:21

Je ne sais pas comment il va le prendre. Je ne sais pas si je dois le quitter. Je ne veux pas qu'il me quitte.
Stp

Hailey
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Malia-Ana le 16.07.09 17:59

que c il passez hailey ?

Malia-Ana
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Willingness le 22.07.09 3:37

C'est bizarre. Je vais bien, je me sens bien dans ma peau même... Mais mon caractère me fait parfois ""pitié"", en me déplait et il faut absolument que je change ça, enfin ce coté qui est juste chiant, vraiment chiant même.
Je suis colérique, trop à mon gout et il y'a certainement beaucoup de personnes dans mon entourage qui pensent cela. Je m'énerve trop vite. Et dès que ce sentiment coléreux m'envahit, je ne me contrôle plus. Je dis n'importe quoi sans y penser une seconde. Malgré que je ne le pense pas du tout, j'ai le "pouvoir" d'arriver à faire pleurer les gens ou/et à les énerver. Puis, à chaque coup, après, je m'en veux. Terriblement. Et ca m'énerves. Je m'énerve sur moi-même et me donne des baffes sans y controler ma force, ce qui fait que je me fais mal moi-même. Et puis après, je me fais des films qui ne sont que négatifs. Et je regrette encore.
C'est dans ces moments-là où ca ne va vraiment pas, où je ne fais que de ma dévaloriser en pensant et du coup, en le pensant encore après la tristesse, que je suis une grosse conne, une égoiste.
Et je me déteste lorsque je suis comme ca.
Neutral

Willingness
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Kaya le 22.07.09 3:47

Je suis jamais contente, j'en ai jamais assez, rien ne me satisfait. Tout le monde me prend pour la fille qui se plaint tout le temps pour rien, mais j'ai des problèmes OK. Et je pourrais me plaindre encore plus, mais sincèrement, je cache bien mes plaies je pense.
J'ai envie de pleurer pour rien, de me flinguer presque tous les jours, je sers à rien, je suis méchante, j'ai aucune motivation, aucune volonté. Je rêve trop, je profite de rien.
Quand je suis seule, je m'effondre dès que je pense au moindre détail de ma vie qui fait que je ne l'aime pas, que je ne peux pas l'aimer, que je ne l'aimerais jamais vraiment et que de toute façon, personne ne peut aimer avoir une vie pareille, même si elle paraît si banale.
On me met sur un piédestale ou on m'enfonce.

J'en ai marre.
Je suis fatiguée.
Personne ne comprend.
Parce que personne ne sait vraiment, en fait.

Kaya
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Seifenblase le 22.07.09 19:15

J'en ai marre. Je le sais pourtant. Je sais qu'il n'a plus de crédit ! Mais alors pourquoi j'ai envie de pleurer ? Parce qu'il n'est pas capable d'emprunter un texto à sa mère pour me répondre ? Ou me dire qu'il m'aime ? Parce que je tombe sur messagerie dès que je l'appelle ? Parce qu'il est incapable de se débrouiller avec l'hôtel pour que je l'y appelle.
Est-ce que j'ai envie de pleurer parce que je crève de peur ? De peur qu'il me trompe ? Mais pourtant j'ai confiance en lui ! Alors de quoi est-ce que j'ai peur ? Qu'il en regarde d'autres ? Il m'a dit non. Mais bordel, c'est quoi alors ? C'est quoi alors... ?! Pleure1

Seifenblase
Comité de Rédaction
Comité de Rédaction


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Adalie le 22.07.09 21:40

Et c'est reparti... Je peux ni vivre avec lui, ni sans lui. C'est ridicule.

Adalie
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Jean le 22.07.09 23:30

Je suis accrochée à un mec qui m'a supportée pendant un mois. Qui n'est même pas vraiment sortie avec moi. On s'est revus puisqu'il a re-cassé avec son ex. Puis il s'est remis avec elle. Comme ça, là. A part ça, mon coeur va bien. J'ai l'impression que plus personne ne m'intéressera à l'avenir.

Sinon, je suis admise à Paris 1. Je ne vais rien glander pendant un an, dans une Fac que je trouve moche, loin de chez moi, accessoirement. Ah puis, je voulais faire Psycho, pas Archéologie.

Je "quitte" ma "meilleure amie" après 3 ans toujours fourrées ensemble. J'ai une maladie chelou, que je traine depuis plus d'un an, j'ose enfin aller consulter, j'attends les résultats. Je suis en conduite acc depuis 8 mois, c'est l'horreur, j'aime pas conduire DES GENS donc je ne conduis jamais, j'évite de parler voitures avec mes parents parce que je sais que ça va se finir en "d'ailleurs faut aller conduire cette semaine". Oui maman.

Je suis méchante avec ma famille, j'ai toujours été le bébé de sa maman mais depuis un an, ça a beaucoup changé. Ma pauvre maman.

Mes amies ont des mecs, je me sens affreusement seule.
Et j'ai une tête de con rongée par l'acné, vive l'adolescence.

Jean
Ex-membre des comités
Ex-membre des comités


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Addison le 25.07.09 14:15

Ca fait 10 minutes que je chiale comme un bébé, je savais que j'pouvais pas lui faire confiance, je comptais tellement sur elle!

Addison
Belle Plante
Belle Plante


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Kaya le 25.07.09 16:35

Ma vie elle est déjà ratée. C'est comme quand tu rates la recette, le plat ne risque pas d'être bon. Tu peux le jeter direct. Donc je sais même pas pourquoi je vis encore là.

Kaya
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Mrs.Kellogs le 30.07.09 19:59

Mes parents veulent pas que je vois une copine que j'ai pas vu depuis 6 ans alors que je m'en réjouis depuis tellement longtemps.

J'en ai mare d'être comme une enfant unique chez moi depuis que mon frère est parti. J'aime pas cette ambiance quand je suis seule avec mes parents. En fait, je m'ennuie chez moi.

Je suis contente de partir 2 semaines dans le sud. Mais je vais m'ennuyer à en mourir je suis sur. Déjà je vais être encore toute seule avec mes parents & on va même pas dans un camping. Dans le truc où je vais, je m'attend à voir que des personnes agés ou des jeunes couples. Oui parce que la période où j'y vais y'a pas beaucoup de jeunes. Avant, je me rendais pas compte comment c'était bien d'avoir mon frère chez moi malgré les engueulades.

Mrs.Kellogs
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Bereen le 01.08.09 19:08

bouh !

Bereen
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Valkyrja le 09.08.09 23:13

La fenêtre est grande ouverte derrière moi et il pleut, et pourtant je meurs de chaud, je ne suis bien nulle part, je sais même pas ce que je ressens.

Je sais pas ce que je fabrique avec mes cicatrices sur l'annulaire et ma plaie ouverte au coeur, je sais même pas si je veux qu'elle cicatrise, je sais pas non plus si je veux lui mettre du sel pour qu'elle recommence à faire mal, plutôt que ce sentiment bizarre et bancal que je ne sais pas nommer. Je suis... engourdie, je sais pas.
C'est ça le problème, si je sais qui je suis, je ne sais pas où je vais, je me sens abandonnée stupidement, poupée reléguée sur son étagère, mais pas tout à fait, parce que la poupée est devenue vivante entre temps, et tout s'est mélangé.
Je vais où, comme ça ? Tout ce que je sais c'est que je ne veux pas y aller, ou plutôt que je ne veux aller que dans une seule direction, et que précisément c'est celle où je n'irai pas. Bien fait pour moi je suppose. Mais je ne veux pas admettre que je devrai aller ailleurs, il faut bien, logiquement. Et rester sur place est bien parti pour avoir raison de moi.
Beurk. En fait, je ne veux rien.
Et j'aimerais bien que les gens s'en fichent jusqu'au bout, et tant qu'à ne pas me demander pourquoi, ne pas me le reprocher non plus.

Valkyrja
Vieille branche
Vieille branche


http://valkyrja-tenderisthenight.blogspot.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Tshita le 10.08.09 0:26

A la maison, c'est la guerre. Ils me rendent triste, ces parents..
J'étais si bien avec lui, il me faisait tout oublier mais a tout "cassé". Ça ne fait pas plaisir d'entendre que, il ne m'aide pas parce "ca le rendrait triste". Merci bien.
& puis les vacances c'est nul. Voir personne pendant deux mois, à parti lui, c'est nul. Même si je suis folle de lui, j'ai besoin d'Eux. & puis il se croit où, j'ai le droit d'avoir une vie sociale à part lui quand même..
Besoin de tout oublier. D'évasion. De me retrouver. De le retrouver comme avant aussi.. Où est le mec parfait dont je suis tombé amoureuse ? Où est celui qui voyait quand j'allais mal ? Et qui m'aidait..
Y'a des moments heureux dans la vie, et d'autres.. Triste

Tshita
Atome
Atome


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Alira le 10.08.09 10:35

Je suis conne & et encore conne d'avoir fais tout sa Stp mais j'en peux rien il m'attire bouhouh

Alira
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Again&Again le 10.08.09 11:59

bouhouh

Again&Again
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Addison le 25.08.09 21:30

J'ai pas été prise par l'école dans laquelle je voulais trop trop trop aller.

Addison
Belle Plante
Belle Plante


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Ydessa le 26.08.09 8:30

Aujourd'hui tout va mal dans l'appart, le robinet de la salle de bain est casse, je demande au reparateur de venir, il regarde 10 secondes, ecrit 3 lignes sur un papier. Je lui demande ce que veulent dire ces 3 lignes, il m'explique que ce sont les trucs que je dois aller acheter pour qu'il repare tout. Je lui demande combien ca va couter ces trucs >> plus de 200 RMB -_- ... Et en partant, il coupe l'eau de tout l'appart.
Je veux descendre demander au building management s'ils vont me rembourser apres, je vois que les 3 ascenceurs ne marchent plus. Je descends 18 etages par les escaliers. Arrivee au 2eme etage, celle qui s'occupe de ca n'est pas la...
Je remonte les etages, le recroise le reparateur, lui demande de me montrer comment remettre l'eau.
La, mon cousin (que je benie en ce moment), regarde le robinet maudit, et me dit c'est bon, on fait ca comme ca et plus de problemes.

Conclusion, je paie un loyer hallucinant pour avoir affaire a des debiles qui ne comprennent rien a la vie.

Ydessa
Petite graine
Petite graine


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Bulle le 26.08.09 12:32

J'suis revenue de vacances avant-hier, et c'est fou comme certaines personnes me manque terriblement, c'est vrai que toute les belles choses ont une fin, mais à l'heure qu'il est je ne réalise que ce qui n'est plus là. bouhouh

Bulle
Belle Plante
Belle Plante


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Havaïanas le 26.08.09 16:05

Ils ont pas retenue mon dossier de financement de ma 3eme année en echange d'année de travail une fois le diplome en poche a l'hopital parce que j'habite trop loin, et qu'une fois embauché, ils devrait me payer trop de frais kilometrique bouhouhbouhouhbouhouhbouhouhbouhouhbouhouhbouhouhbouhouhbouhouhbouhouhbouhouhbouhouhbouhouhbouhouhbouhouhbouhouhbouhouhbouhouhbouhouhbouhouhbouhouh
C'est degueulasse, j'en veux meme pas de ces frais kilometrique, je voulais juste passer ma 3eme année tranquille, sans devoir bosser 10h le samedi, et avoir donc plus de temps pour reviser... bouhouhbouhouhbouhouhbouhouhbouhouhbouhouhbouhouhbouhouhbouhouh En plus ils m'ont fait esperer jusqu'au bout, je faisait partie des 15 sur 10 pris, sur 100 au debut....

Havaïanas
Racine
Racine


http://epidermique.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Mondaye le 26.08.09 20:24

J'en ai MARRE !!

Déjà je suis stressée avec la rentrée qui approche à grands pas... J'ai vraiment l'impression de m'être loupée d'orientation. Le pire c'est que pour revenir vers ce que je veux il faut vraiment que je bosse comme une dératée (et encore !) mais comment bosser comme une folle sur un truc qui va sûrement pas me plaire ?
Et quand ils disent qu'on peut se réorienter en dsaa com visuelle après un bts dcev... c'est cela oui. Pourquoi alors toute la promo de dsaa com visuelle d'il y a deux ans ne vient QUE de bts com visuelle ?
Je vais encore devoir me payer deux bts... Et à tous les coups ça marchera même pas.
Ca me stresse punaise..

Et voilà que j'essaie de parler à mon copain, tout à fait gentiment, en plus pas pour lui exposer mes soucis mais pour parler informatique.
Le truc qu'il aime bien.
Et qu'il me renvoie balader à la moindre phrase.
Je lui demande pourquoi il s'est absenté de msn plusieurs minutes, et paf il me renvoie : "Non mais t'arrêtes de faire comme ma mère à toujours vouloir savoir ce que je fais"
Oh c'est bon...
Il me prend pour une conne on dirait. Quand je lui demande de m'expliquer un truc, monsieur peut même pas le dessiner, et il crie de devoir expliquer plusieurs fois la même chose. Forcément oui si il explique toujours pareil à chaque fois, je risque pas de mieux comprendre même au bout de 100 fois !!
"Non mais t'as vraiment du mal"
"De toutes façons pourquoi je t'aiderais on n'a pas les mêmes goûts"
Il me soule putain les derniers jours.
J'arrive à peine à lui décrocher un "je t'aime"
Il passe ses soirées à jouer sur le pc, donc non on ne peut pas discuter ensemble, et le matin c'est pareil. Ah oui mais on pourrait à 15h.
Ouimais moi l'aprem je sors, je m'aére. Donc on ne parle pas.
Et encore l'autre jour j'ai fais des efforts en venant en plein milieu de l'aprem, et non monsieur jouait encore.

J EN AI MARRE !!
Et là encore je l'ai bloqué sur msn. De toutes façons il s'en rendra même pas compte. Mais vaut mieux parce que déjà que là je suis en train de pleurer bouhouh , si ça débouche vraiment en dispute ça va pas le faire...

Mondaye
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Valkyrja le 26.08.09 20:32

Je suis fatiguée, de penser à lui tout le jour durant, et de rêver de lui la nuit, me réveiller en sursaut parce qu'il m'a encore laissée, pour la centième fois au moins depuis juin. Chaque nuit il me laisse, indéfiniment. Le reste du temps, en rêve il est puni, puni comme si ce qui est arrivé était de sa faute ou de la mienne, et moi je passe le rêve à me demander si je mérite le même sort ou pas. J'en ai assez de ne pas réussir à croire à la vérité et à ne pas trouver le moyen de perdre définitivement espoir.
24 heures sur 24, la culpabilité se mélange à l'amour que je lui porte, et puis toujours douter, manquer, avoir peur qu'il m'oublie, et encore se sentir coupable de craindre ce qui serait normal... Je n'en peux plus, mais j'arrive pas à faire autrement.
Le revoir me sauvera un peu, mais après ? Et pour quoi ? Comment se tenir avec celui dont vous êtes amoureuse et à peu près réciproquement, mais qui n'est et ne sera jamais rien en fait ? Et comment s'en passer alors qu'il est tout pour vous, si spécial à force de n'être rien de défini, ni ami, ni amant ? C'est aussi insensé que c'est glauque, et je n'en peux plus de chercher des explications là où il n'y a que des sentiments irrationnels. Et puis l'idée même de l'oublier me révolte. Je sais que je finirai par devoir, et ça me tue.

Voilà, je ne peux pas résoudre le problème maintenant, mais je ne peux pas cesser d'essayer pour autant.

Valkyrja
Vieille branche
Vieille branche


http://valkyrja-tenderisthenight.blogspot.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Addison le 28.08.09 17:07

J'ai encore été refoulé, aucun lycée ne m'accepte alors que la rentrée est dans moins d'une semaine bouhouh

Addison
Belle Plante
Belle Plante


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Narcisse le 28.08.09 18:57

Bordel de m*rde pourquoi je perds encore du poids ?! Je fais des efforts pourtant, je mange plus, je me force, parfois je pleure même tellement j'ai mal au ventre après les repas et pourtant je continue de perdre doucement. J'en ai vraiment marre, j'ai pas envie de me refaire hospitalisée, pas après tous les efforts que j'ai fait. En plus mon père a remarqué que j'avais maigri et m'a fait me peser, quand il a vu que j'avais perdu deux kilos depuis deux mois il m'a énormément blessée. Il m'a dit "décidément, on ne peut vraiment pas te faire confiance". bouhouh

Narcisse
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Sugarfall le 28.08.09 19:02

Scandalous a écrit:
Quand je suis seule, je m'effondre dès que je pense au moindre détail de ma vie qui fait que je ne l'aime pas, que je ne peux pas l'aimer, que je ne l'aimerais jamais vraiment et que de toute façon, personne ne peut aimer avoir une vie pareille, même si elle paraît si banale.
On me met sur un piédestale ou on m'enfonce.

J'en ai marre.
Je suis fatiguée.

J'aurais pu l'écrire ça.
J'en ai juste vraiment marre de se calvaire que je me fais vivre

Sugarfall
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Bereen le 29.08.09 13:15

..


Dernière édition par Sahara le 03.11.10 15:06, édité 1 fois

Bereen
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Addison le 31.08.09 10:30

Morena a écrit:J'en ai trop marre, y a toujours un truc qui va pas bouhouh

Exact, c'est trop pareil pour moi Triste

Addison
Belle Plante
Belle Plante


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Guarana le 05.09.09 16:04

Spoiler:
J'en ai marre de me plaindre, jsais que ma vie c'est le bonheure a coté de se que des gens peuvent endurer .

Mais je sature totallement, jai l'impression que j'ai jamais été aussi bas, serieuement, et rien que d'ecrire ca, ca me fait chialé, parceque je le pense vraiment .
Tout va mal . Tout, tout tout .

Mon nouveau lycée a l'air cool, mais j'ai peur des grends espaces surpeuplé, et a chaque fois que je reviens du lycée, je gerbe tellement ca m'en rend malade cette angoisse merdique . Bon, a chaque fois, ca fait que 3 fois, mais j'espere vraiment que ca va pas duré, et que je m'y ferait ...
En plus, jconnais pas grand monde, et des fois jsuis toute seule, et je DETESTE etre toute seule quand ya plein de gens, ca me rapelle de trooop mauvais souvenirs .

Chez moi c'est la mort, mais vraiment la mort . Ma mère va mieu, c'est cool, mais ma soeur et moi on existe plus pour elle, aux yeux de ma mere il n'y a que son copain, son nouveau copain qu'elle voit genre de 14h a 18h car il hospitalisé, et tout le reste du temps .. elle est au telephone avec !!
Putain . Ducoup bah, pour mes fourniture scolaires, jsuis dans la merde mais c'est pas grave, sinon ma cheville a un probleme, MAIS CEST PAS GRAVE, parceque tempi, j'existe plus ici alors que j'aille me faire foutre avec mes obligations scolaires et ma cheville a moitié pétée .
Puis elle est trop mega niaise avec son copain, on dirait qu'elle a 13 ans c'est fou, et rien qu'entendre les conversations qu'elle a au telephne avec lui et puis les voir s'emballé, ca me fout carrément la gerbe, jveux pas voir ca, putain .. l'intimité ca existe .

Mon père, comme d'hab, il est pas la .

Ma soeur fait sa pourrie gatée ducoup, la seule vie quil y a la maison c'est ma mere qui gueule sur ma soeur .

Et le pire dans tout ca, c'est que je suis allergique a ou j'habite, ca me deprime grave, car jai l'impression de pas vivre ici, c'est pas qu'une impression jai vraiment aucune vie, aucune aucune aucune aucune . Jai aucun bon souvenir ici, je vais bien que quand je suis dans le sud, ici je peux juste respiré, et encore jai du mal tellement je vais mal .
Meme quand je suis avec des amis, quand je rigole, au fond de moi je ne rigole pas, enfin, jme sent mal, meme quand je devrais aller bien, je vais mal, je vais toujours mal .

Le fait de savoir que jvais devoir subir cette periode de merde ici jusqua l'été prochain, voir peut-etre l'été d'apres, ca me deprime . Limite jai envie de creuvée .

Toute ma vie se trouve essentiellement dans le sud, mon cousin qui est mon meilleur pote, celui avec qui je delire le plus habite la bas .
Mon ex, que j'aime toujours, et qu'on peut se remettre ensemble ci j'habite dans le sud, bah il habite la bas, et IL ME MANQUE putain de merde, il me manque, jsais meme pas quand jle revoie, putain ca me tue, ca me tue a fond !!
Mon oncle, ma tante, ma famille .. mes amis, presque tous mes amis sont la bas, ya toute ma vie, et moi, a cause de mes parents je suis condamné a habité dans cette ville de merde loin de tout, ou jme fais tellement chié que je passe ma putain de vie sur .. un ordinateur . Youpi, qu'est se que c'est SUPER .

Putain bouhouh bouhouh bouhouh

Guarana
Racine
Racine


http://charlynezub.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Sucrette le 05.09.09 17:07

J'en ai marre qu'il me parle plus, qu'il veule que du cul avec moi. Et moi comme une grosse conne je m'attache petit à petit tup
Je veux un copain, j'en peux plus là. Je suis beaucoup trop exigeante, c'est normal que je trouve personne qui me plaise en étant comme ça.

Sucrette
Vieille branche
Vieille branche


http://sucrette1.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Bulle le 05.09.09 21:45

Putain ça me saoule. J'vais craqué je la sens trop pas cette année. J'me sens trop à l'écart, elles m'appellent même pas quand elles se voient. C'est limite si j'existe plus. Dans mon lycée je connais personne, que des visages inconnus, et moi qui déteste être seule.. Justement j'me sens super seule.

Bulle
Belle Plante
Belle Plante


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Boubou le 09.09.09 21:28

Ce n'est pas des pleurs mais je n'avais pas envie de polluer le topic " En ce moment ... "
Spoiler:
Ca m'agace qu'elle m'en veuille ( même si elle prétend le contraire ), parce que je ne peux pas aller avec elle quelques jours dans son appart. Mais moi aussi j'ai le mien que je vais devoir aménager, j'ai pleins de trucs à faire aussi. Okay j'reprend les cours plus tard. Mais pour venir, faut prendre le train, c'est je ne sais pas combien le billet et la gare n'est pas toute proche. Et moi alors, j'ai rien dit quand j'lui est proposer de rester dormir chez moi et qu'elle a préférée repartir chez elle. Bon okay, elle m'a demander si çà me déranger pas, j'ai dit non, mais çà m'aurait fait plaisir quoi. Et ce pretexte aussi que sa mère ralait pour venir la rechercher. Alors que je sais très bien que le lendemain elle est revenue ...Triste. Et moi je ne dis jamais rien , et je me prend toujours tout dans la gueule.

Boubou
Petite graine
Petite graine


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Boubou le 14.09.09 21:06

J'ai envie de pleurer depuis tout à l'heure. J'ai pas réussi à me retenir devant elle. L'heure de piscine m'a un peu changer les idées; mais maintenant c'est repartie, j'angoisse encore ... J'me sens mal, j'ai mal au coeur, j'en envie de me l'arracher pour ne plus souffrir.

Boubou
Petite graine
Petite graine


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Chill le 16.09.09 23:27

J'ai une vie de merde tup
:'( :'( :'(

Chill
Vieille branche
Vieille branche


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par OdeLie le 17.09.09 0:51

J'ai laissé ce matin mon meilleur ami à plus de 500 km de chez moi et il n'a pas internet ... dur nous qui avions l'habitude de discuter tous les jours !!!

OdeLie
Indéracinable
Indéracinable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Ydessa le 19.09.09 6:19

C'est un tout petit truc par rapport a certaines d'entre vous, mais se reveiller le matin et voir que le premier truc qu'on doit faire c'est s'armer de la ventouse pour deboucher les chiottes que quelqu'un d'autre a bouchees, c'est pas super rejouissant...

Ydessa
Petite graine
Petite graine


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Valkyrja le 19.09.09 21:05

Bon, je crois qu'il faut que j'admette que je lui ai dit que ça irait, mais qu'en fait ça va pas, et moi j'ai tout le temps envie de pleurer.

Le pire c'est que même si je l'appelais au secours et quand je le reverrai, rien n'ira mieux parce que la situation est encore et toujours sans aucune issue, et si je n'arrive qu'à être une fille horrible et insupportable qui ne sait pas où elle va sans lui, eh ben c'est tant pis pour moi.

Valkyrja
Vieille branche
Vieille branche


http://valkyrja-tenderisthenight.blogspot.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bureau des pleurs

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 14:40


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 12 sur 14 Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum